lundi 23 février 2015

Confiteor

Jaume Cabré, Confiteor
(traduction du catalan par Edmond Raillard)
Actes Sud, 2013, 784 p.
On ne va pas se mentir, tout ne se vaut pas en littérature et Confiteor, vraiment, a intégré le podium de mes plus belles lectures. Ce livre est si dense, si universel, si exigeant et si grandiose qu'il y a une centaines de résumés, d'angles et de points de vue possible.  Mille billets peuvent naître d'une telle lecture, parce que chaque lecteur y verra des choses différentes.

Alors, vu que mon avis ne vaut pas plus cher que d'autres, voici mes cinq raisons, définitivement très personnelles qui font de ce livre, un roman que j'ai déjà prévu de relire dans un avenir proche.

1: Parce qu'il est question de ces intelligences extraordinaires, de ces enfants à la limite du génie qui ont une faculté d'apprentissage tellement supérieure à la moyenne qu'ils en deviennent à la fois fascinants et marginaux. Adria, le narrateur de Confiteor est l'un d'eux dans les années 50 en Espagne. C'est donc l'histoire d'un petit garçon surdoué , fils unique d'une famille qui a oublié qu'il était aussi un enfant, et qui lui vole cette part de lui-même. Entre un père qui veut en faire un érudit de haute volée et sa mère un violoniste prodige, Adria est condamné à une immense solitude (avec des passages absolument sublimes). Tous les parents d'enfants précoces (ou qui pensent l'être) devraient lire ce roman, pour comprendre qu'à force de réduire un enfant à son intelligence, on le prive de tendresse, d'amour et de légèreté.

2: Dans Confiteor, il est question du beau et du mal, qui ne vont pas l'un sans l'autre. Tout ce qui est beau et grandiose, toutes les oeuvres de ce roman se transmettent sur des cadavres. Le violon (au coeur du roman) est transmis sur la dépouille d'un oncle assassiné ou d'une vieille femme déportée. La médaille dans le bureau du père d'Adria a été volée sur la femme qu'on lapide. Confiteor c'est la part sombre de l'érudition et de l'amour de l'art,  Confiteor parle de la possession du beau plus que de l'amour du beau. Rarement un livre a aussi bien manié ensemble deux concepts qui d'habitude s'opposent. Et la fin, la mise en abime est absolument grandiose.

3:Cabré a écrit un livre-monde, qui passe d'une époque à l'autre, de l'Inquisition à la déportation, de l'établissement des monastère au Moyen-Age jusqu'en Libye du XVè siècle. Confiteor englobe presque 10 siècles d'histoire occidentale et orientales, entre lesquelles les seuls liens sont les objets qui traversent les siècles: un violon, un manuscrit, une médaille.... Mais toujours,  il est question d'amour, de solitude, de perte et de cupidité. Et pour lier tout cela sans effort, il fallait une narration d'exception et une traduction brillante . Confiteor c'est aussi le livre de l'excuse et de la rédemption: confiteor.  Celui qui confesse, qui avoue, qui regrette, qui rattrape le mal. En vain.

4: Confiteor est un livre sur le père, du patrimoine, de ce qu'on transmet à nos enfants,  d'où on vient et de qui l'on vient "j'ai compris que naître dans cette famille avait été une erreur impardonnable" (fin de l'incipit). Certains pères sont des petits monstres, mais  il y a aussi le père qui ne se pardonne pas d'avoir survécu à ses filles, le père qui se pend  pendant qu'on lapide son enfant, le père qui aide son fils à fuir en lui donnant tout ce qu'il a...et puis il y a Adria, celui qui ne sera jamais père.

5: Enfin il y a Bernat, le meilleur, le seul et fidèle ami d'Adria, le type assez doué en musique, mais pas génial, celui qui restera toute sa vie quelqu'un de moyen (voire moyen-plus) qui voudrait accéder à une sorte d'absolu -  en vain, comme la quasi unanimité d'entre-nous. Pouvons-nous nous contenter d'avoir tout pour être heureux (un travail honorable, une famille, des revenus confortables) ? Peut-on envisager de mourir sans avoir créé une oeuvre?  Sans accéder à l'immortalité ?  Bernat est deuxième violon mais se voudrait écrivain, et personne, ni Adria, ni le lecteur, ne comprend à quel point cette frustration littéraire le met en souffrance...Adria c'est le coup de maître du roman.


Il y a plein d'autres angles pour aimer ou détester ce livre, tout dépend de la sensibilité de chacun, et je peux aussi comprendre aussi qu'on y reste froid, ou en dehors, qu'on soit gêné par la narration ou l'alternance des périodes. Mais je peux vous dire que quand il sera sorti en poche, certains de mes amis vont le trouver dans leur boîte aux lettres (j'épargnerai ceux qui détestent les pavés je vous rassure).

Je conclurai ce billet qui m'a donné du mal avec un message personnel à destination du Masque (en toute bienveillance et respect- ça faisait longtemps):

 "Cher Masque, chère Plume, Vous que j'aime et que je suis depuis presque vingt ans, je voudrais vous dire de faire attention. Confiteor était au programme en décembre 2013 et je m'inquiète voyez-vous. Car je ne voudrais pas que la seule lettre de noblesse qu'il reste à l'émission soit la particule de Mme de Lamberterie (qui riait de n'avoir pu lire les 200 dernières pages parce qu'elle avait la dinde de Noël à farcir, alors qu'aucun des autres chroniqueurs n'avaient visiblement pas ouvert le roman). Parce qu'à force de mépriser la littérature populaire et divertissante, tout en ne se frottant pas à l'exigence littéraire quand elle se présente à vous (même si je reconnais qu'avaler 700 pages ça prend du temps, mais dans ce cas on ne le met pas au programme), vous risquez (et ça me ferait vraiment de la peine, parole!) d'être réduits à vendre les livres de vos petits amis publiés chez Grasset et Gallimard. Le Masque (par son histoire et son exigence) mérite quand même mieux que ça (de mon point de vue)
Bien à vous
Signée Galéa qui vous aime quand même (mais de moins en moins)."

102 commentaires:

  1. Honte à moi, je n'avais pas entendu parler de ce livre, mais maintenant, je sais ce que je vais demander comme cadeau d'anniversaire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je sais que depuis tu l'as aimé aussi, et un peu grâce à moi, ce dont je suis archi fière...

      Supprimer
  2. Oui c'est LE livre de l'année v2013 (au moins) et pas un prix à son trop long pour les jurés surement, trop de dinde à fourrer ....
    c'est avec ce livre que le masque m'a definitivement perdue.....rupture irreversible....
    je le relirai aussi un jour et je le ferai lire à mes enfants quand ils auront l'aâge. ...mais finalement as tu tranché l'issue : image ou réalité ?
    Et evidemment pour finir par le début : j'adore
    l'incipit ...ttu vois : il meritait largement de gagner ton non challenge des pepites hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Attila pour moi aussi c'est le livre de 2013, et je crois que je ne pardonnerai pas tout de suite au Masque sa négligence et sa bêtise, c'est une vraie déception pour moi.
      Non je n'ai pas tranché bien que je l'aie relu plusieurs fois, les deux interprétations sont possibles; mais quel livre, j'y pense encore souvent et je le relirai c'est sûr.
      Merci Attila car tu n'y es pas pour rien dans cette lecture.

      Supprimer
  3. Oui c'est LE livre de l'année v2013 (au moins) et pas un prix à son trop long pour les jurés surement, trop de dinde à fourrer ....
    c'est avec ce livre que le masque m'a definitivement perdue.....rupture irreversible....
    je le relirai aussi un jour et je le ferai lire à mes enfants quand ils auront l'aâge. ...mais finalement as tu tranché l'issue : image ou réalité ?
    Et evidemment pour finir par le début : j'adore
    l'incipit ...ttu vois : il meritait largement de gagner ton non challenge des pepites hein ?

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu de nombreux éloges de ce bouquin , tu as porté le coup de grâce, je viens de le réserver à la bibli !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attendrai ton verdict avec impatience et un peu d'appréhension Hélène.;-)

      Supprimer
  5. Bon...je ne le lirai pas malgré ta chronique inspirée et forte...ce n'est pas pour moi enfin pas tout de suite. Je le garde en mémoire pour plus tard...avec Virginia Woolf, Henry James et Proust...un jour j'arriverai à les lire. Mais tu en parles vraiment bien...
    Peut être y a t-il trop de thématiques pour moi et surtout le coté historique qui a l'air important.
    Regarde les commentaires que tu auras, si jamais on est plusieurs , tente un deuxième billet pour nous laisser une deuxième chance...:D :D :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non c'est vrai c'est très dense avec beaucoup de personnages, de thématiques, d'époques et de contexte. C'est un livre exigeant c'est certain, mais tellement important aussi. Tu y viendras quand le temps sera venu mon MTG ;-)
      Des bises

      Supprimer
  6. Le retour des billets de lecture, chouette ! (des billets longs et que je lis en entier, c'est à noter !). Confiteor est déjà noté et renoté, depuis le teps, il devrait être sorti en poche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Kathel je sais que ce n'est pas quand je m'étale que tu me préfères ;-) (mais bon on ne se refait pas hein) et je dois confesser une panne d'écriture de billets en ce début d'année (vraiment). Ca va mieux. J'attends moi aussi fébrilement la sortie poche de Confiteor pour l'offrir justement.
      Merci de ton passage

      Supprimer
  7. qu'est ce que j'ai aimé ce livre !!!

    RépondreSupprimer
  8. ahhh, contente que tu l'aies enfin lu :-) ce livre est formidable ! (et Le Masque, du moins sur ce point, est une honte!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu sais que je ne les ai pas réécouté depuis , je crois vraiment qu'il y a un truc cassé là

      Supprimer
  9. Quel sublime roman, qui met côté à côté la beauté, le mal, la cupidité et l'amour... Bravo d'avoir su en parler,j'ai trouvé ça si dur et je le relirai aussi, c'est sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Céline, il est sublime!! Vraiment (ton billet n'y est pas pour rien non plus)
      Merci

      Supprimer
  10. Un an qu'il attend dans ma bibliothèque ! Et toujours pas lu...
    Mais là, promis, j'attaque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et je pense que tu l'aimeras Virgine, j'en suis même sûre.

      Supprimer
  11. Il m'attend sagement ! Je sais que je vais aimer ! Bah oui, c'est comme ça ! Mais je veux avoir l'esprit totalement libre pour l'aborder. Donc, je le lirai cet été. Quant au masque et la plume, je suis entièrement d'accord avec ce que tu as écrit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui vraiment il faut avoir l'esprit libre car c'est exigeant comme lecture. Comme toi Krol, j'ai attendu d'être en vacances....

      Supprimer
  12. Ça fait déjà un bout de temps que le Masque m'a déçue (et perdue)... J'essaie de temps à autre mais je "décroche"... Je préfère les avis des copines, qu'ils soient bons ou mauvais. Livre que j'ai noté et que je lirai, les 700 pages ne me font pas peur s'il n'y a pas de lenteur dans le propos, si le livre est bien, la longueur ne compte pas....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu aimeras Aspho, honnêtement on ne les voit pas passer ces pages....
      Quant au Masque , je pense que ça y est j'ai fait le deuil, entre les livres des copains survendus et les chefs- d'oeuvre ignorés, je crois qu'il faut que j'arrête de me faire du mal.

      Supprimer
  13. je tourne autour de ce roman depuis sa sortie, plus d'un an en gros ! les différents avis lus par ci par là me confirment que ce roman doit vraiment me plaire. Cette alternance des périodes ne me fait pas peur, au contraire ! j'ai hâte de le voir sortir en poche pour enfin l'acheter (je disais ça aussi pour le Chardonneret Donna Tart, que je n'ai toujours pas acheté !)
    merci pour ce bel avis, un avis personnel, comme je les aime, et bien plus parlant que ceux dictés par des critiques le plus souvent sans saveur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta fidélité Valou et de ce gentil comm.
      Oui Confiteor devrait te plaire, on fois qu'on sait que la narration est spéciale, on ne peut que se régaler.
      Tu sais que je suis étonnée qu'il ne soit toujours pas chez Babel mine de rien.

      Supprimer
  14. J'ai entendu de bons et de mauvais avis sur ce livre d'où mon hésitation à le lire. Mais tu es très convaincante et je me dis qu'il faudra vraiment que je tente l'aventure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais oui!!! Quitte à ne pas l'aimer, je pense qu'il faut le tenter Titine.

      Supprimer
  15. Comme Krol, il m'attend. Mais je veux être parfaitement disponible pour lui accorder l'attention qu'il mérite et ce n'est pas le cas en ce moment. Du coup je prévois de l'emmener dans mes valises cet été.

    RépondreSupprimer
  16. Un livre qui m'avait interpellée à sa sortie après avoir lu un article sur "courrier international"...
    Je le lirai un jour, ton billet confirme mon pressentiment !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui vraiment, c'est un livre magistral ce Confiteor...
      Tu reviendras me dire Enitram ?

      Supprimer
  17. Coco ...Depuis sa sortie j'avais envie de lire ce pavé.....J'espére pouvoir le déguster en juin aux alentours de la Pointe du Raz.....Au soleil avec le bruit des vagues comme fond musical....Votre avis m'a convaincue même si je sais que ma petite cervelle ne retiendra pas le quart ....Ce sera pour le bonheur des mots et la découverte de l'histoire ,avec un grand H et un petit .......Quant à Dame Olivia de L...que je suis sur antenne 2 elle m'a fait acheter réguliérement des livres et je n'ai pas souvenir d'avoir été déçue....Mais je ne suis pas critique littéraire........Alors rendez vous en juillet pour mon avis quel qu'il soit ....En tous cas j'attends toujours vos billets avec impatience...Merci encore....Amicalement....Coco









    quant à Olivia de L..j'ai acheté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison Coco, Olivia de L. est à mon avis meilleure à la télévision qu'à la radio, et vous n'êtes pas la seule à avoir été heureuse de suivre ses conseils chez WL; et de vous à moi, au Masque c'était la seule des quatre qui avait ouvert Confiteor, les autres n'avaient même pas regardé la quatrième.
      Je vous envie vraiment de pouvoir lire Confiteor à la Pointe du raz, c'est l'un de mes endroits préférés d'entre tous, et vous serez raccord avec l'histoire...;
      Une très belle journée à vous Coco et merci de votre fidélité

      Supprimer
  18. Le Masque, oui... Fin d'une grande histoire d'amour, c'est sûr... Ils n'ont pas aimé? Remarque, des critiques qui parlent d'un livre sans l'avoir terminé (voire lu) ça m'énerve.
    Quand je peux, j'écoute Le casque et l'enclume, sur France Musique le vendredi de 12 à 13 heures, on s'amuse bien! Mais c'est sur l'opéra, les concerts, etc... Parfois cruel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Keisha, trois d'entr'eux ne l'avaient visiblement pas ouvert et tentaient d'aligner des poncifs du genre "Confiteor est trop lisse" et quand tu vois que ça vient d'une journaliste qui écrit des romans très moyens, c'est quand même très énervant.

      Supprimer
  19. Merci Galéa ! J'attendais ton point de vue toujours très personnel pour me faire idée du livre. A la réflexion, il y a de grandes chances que cela puisse me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui vraiment Petit Bonheur, il est formidable ce livre, très sombre mais très beau (sans trop de violence, tout est suggéré et c'est tellement plus fort), les personnages m'habitent encore...

      Supprimer
  20. ahhh ce bouquin, le meilleur que j'ai pu lire ces dernières années. Moi aussi j'ai eu du mal à écrire le billet (http://doucettement.over-blog.com/article-confiteor-de-jaume-cabre-124395180.html)
    Un chef d’œuvre inégalable, un truc de dingue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui entièrement d'accord...dur pour le bouquin qui passe derrière...

      Supprimer
  21. à relire ton très beau et juste billet Galéa, je ressens à nouveau l'émotion qui m'a étreinte lors de la lecture de ce chef-d'oeuvre (oui, j'ose). Certains livres nous aident à vivre, mais aussi nous font voir en toute clarté l'horreur et l'absurdité de cette vie: la même. Tu l'as réussi, ta chronique, parce que tu as vraiment aimé et compris le livre. Bises. Sophie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un petit coeur ma Sophie car je sais à quel point ce livre t'a emballée avec ta comparse Attila.
      je t'embrasse.

      Supprimer
  22. Trop long pour moi en ce moment ! Tu devrais l'envoyer ta lettre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu loupes quelque chose vraiment Estelle, c'est de la très grande littérature

      Supprimer
  23. 700 pages, tout un programme qui me plait !

    RépondreSupprimer
  24. Je suis d'accord avec Attila : c'est le livre de l'année 2013. Il est à la fois populaire et exigeant, riche et sensible. Je l'aime infiniment.

    RépondreSupprimer
  25. Je l'ai commencé et n'ai jamais pu le terminer. Je ne pense pas avoir dépassé les 100 pages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu t'es privée de quelque chose, mais je crois que tu n'es pas la seule, c'est vraiment un livre exigeant et très particulier.

      Supprimer
  26. Je vais juste ajouter mon galet à l'édifice : un grand bonhomme ce Jaumé. Confiteor m'a embarquée et fascinée !

    RépondreSupprimer
  27. Toujours pas dispo à la bibliothèque, je suis sur les rangs....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes Zazy...la sortie poche ne devrait plus trop tarder...

      Supprimer
  28. J'ai un peu honte de reconnaitre ne pas connaitre ce livre , ni son auteur ..
    Au vue de tous ces commentaires enthousiasmes je pense essayer de m'y interesser très sérieusement !
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui Claudine, il est exigeant mais vaut vraiment le coup (ceci il a fortement déplu à certains)

      Supprimer
  29. Bon, je crois que ça y est, je suis convaincue. Il va falloir que je le lise!

    RépondreSupprimer
  30. Je n'ai jamais eu envie de me frotter à confiteor, mais tes cinq points ont piqué ma curiosité! C'est sympa d'ailleurs cette façon de présenter le roman. Bravo pour la lettre aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois reconnaître Tiphanie que je l'ai eu un an chez moi avant de m'y frotter, j'attendais vraiment le bon moment, car je savais que si on l'attaquais à contretemps on manquait la lecture. Donc il faut vraiment le sentir.

      Supprimer
  31. LE roman... Mon Everest oui, tu le sais... Et comme j'ai aimé le gravir celui là ! J'y repense souvent, et comme toi, je crois que je le relirai un jour... et que je vais l'offrir, beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui Noukette, je me souviens d'avoir suivi ton évolution de lecture cet été pendant tes vacances. Et j'aime l'idée d'en faire un Everest ;-)
      Moi aussi, il y a déjà 4 personnes à qui je vais l'offrir dès qu'il sort en poche.

      Supprimer
  32. Je veux le lire depuis sa sortie, mais PAL, LAL & co, alors toujours pas lu. J'avais prévu de le caser cette année (si possible) alors je me réserve la lecture complète de ton billet quand j'aurai enfin sauter le pas ! Mais tous ces avis enthousiastes et intrigants, aaargh !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair a girl qu'il faut attendre le moment propice, ce livre ne se lit pas n'importe quand, donc je comprends que tu décales et remettes à plus tard cette lecture....M'est avis qu'il t'emballera (car nous avons beaucoup de goûts en commun)

      Supprimer
  33. L'affaire est entendue depuis longtemps avec ce roman, je suis convaincue, mais j'attends très sagement le poche ; mais après ton billet, je n'oserai même plus en faire un .... je ne saurai plus quoi dire, ni me hisser à ton niveau (on ne rit pas !). Tu l'as vraiment envoyée la lettre au Masque et la Plume ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne sois pas bête Aifelle, tes billets valent largement les miens...et m'est avis que tu le recevras dès qu'il sort ce livre (hi hi hi), sinon je ne l'ai pas envoyée ma lettre, c'est inutile et plus du genre du private joke avec mes copines blogueuses. Ceci dit, ils me déçoivent beaucoup ces derniers temps au Masque.

      Supprimer
  34. J'ai prévu de le lire audio cet été, pour avoir l'esprit plus disponible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sorti en audio Sylire, je ne le savais pas du tout...oh punaise, qui est le lecteur, je serai très curieuse de voir comment il rend à l'écoute.

      Supprimer
  35. Tu vois, c'est typiquement le livre qui m'effraie depuis qu'on en parle. Peur de ne pas accrocher, de ne pas en saisir la portée...Mais là tu me donnes envie de tenter quand même. Sans urgence ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non sans urgence, attends le bon moment, tu sais que moi j'avais peur aussi de ne pas être à la hauteur de ce livre, je le reconnais, mais il est beaucoup plus facile à lire qu'on ne le croit Anne.

      Supprimer
  36. un beau coup de cœur pour moi aussi. Un livre qu'il faut prendre le temps de lire, dense et émouvant. Un très beau moment de lecture

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, gambadou, entièrement d'accord (je ne devais pas suivre ton blog à l'époque où tu as publié ton billet)

      Supprimer
  37. Mince.
    Le titre, les thèmes que tu évoques, ce livre est clairement fait pour moi.
    Je me mets en quête immédiatement.
    En plus c'est un pavé... que demande le peuple? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors toi j'en suis certaine ALiénor, tu l'aimerais sans aucun doute, je peux te dire qu'il va te parler ce livre.

      Supprimer
    2. Je viens de l'acheter... ;)

      Supprimer
  38. Salut, ce livre semble être tout un programme et ton billet ne dévoile pas grand chose. Mis à part ta sensibilité bien sûr. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois dire que l'histoire est tellement dense, tellement à tiroirs, tellement énorme, superposée sur plusieurs époques, qu'il est vraiment difficile de parler d'une trame. Mais tu as raison, mon billet ne dévoile pas grand chose (d'autant que je ne voulais pas déflorer la fin)

      Supprimer
  39. Bonjour !
    Vous désirez faire connaitre votre blog ? Avoir plus de contacts ? Partagez avec d'autres Pays que le votre ?
    Nous avons la chance d'être sur la plate-forme Blogspot qui offre la possibilité de parler au monde entier !
    Si vous êtes ouverts dans le domaine de la communication, c'est vous ouvrir d'autres horizons que celui que vous connaissez quotidiennement!
    Il ya dans d'autres pays, des gens qui partagent les mêmes passions que vous.
    Je vous invite à consulter et venir nous rejoindre dans le Directory Blogspot
    Afin de partager entre nous les différentes passions, mode, peintures, artisanat, photos, poèmes et ainsi pouvoir retrouver dans différents pays d'autres personnes ayant les mêmes passions.
    Je pense que cette communauté peut également vous intéresser.
    Si vous suivez notre blog, vous serez automatiquement inscris !
    Sur la partie droite avec les écritures de couleur verte! Vous trouverez le pays avec les noms de blogs par Pays, très certainement vous verrez des personnes, que vous connaissez déjà! alors venez nous rejoindre! Merci
    Plus il y aura de personnes et plus cela donnera des possibilités, vous êtes en quelques sorte l'Ambassadeur de ce blog, c'est a vous aussi de le faire connaitre auprès de vos contacts
    Je vous souhaite une excellente journée avec l'espoir que vous suiviez notre blog.
    Amicalement
    Chris
    Pour le découvrir, cliquez sur le lien ci-dessous :
    http://world-directory-sweetmelody.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  40. J'avais beaucoup aimé cette lecture exigeante. Quel roman et quel souffle épique !

    RépondreSupprimer
  41. J'adorerais le lire mais comme le dit Jérôme, je veux être entièrement dévouée à cette lecture et je ne veux pas me savoir "dérangée" par d'autres petites choses ici et là. Cet été qui sait. Je vais attendre sa sortie en poche de toute manière. En tout cas, je m'attends à une belle et grande lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu l'aimeras autant que moi Moka.

      Supprimer
  42. Quel plaisir de lire votre billet !
    J'attendais avec impatience votre commentaire sur cet ouvrage lu cet été. Vous avez su formulé ce que j'ai pu ressentir à sa lecture .Toutefois certains passages sont douloureux , cruels c'est pourquoi il faut à mon avis avoir une disponibilité de lecture, se donner le temps d'apprivoiser l'histoire et de devenir captif du livre. Le danger c'est qu'ensuite , les autres ouvrages semblent fades comme le Fils de P Meyer même si on retrouve le principe de l'intrigue à tiroir.
    Mahaut

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une petite faute s'est glissée dans mon billet , je n'ai pas su me relire..... Veuillez m'en excuser Mahaut

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord avec vous Mahaut, le risque c'est pour le livre qu'on lit juste derrière (moi c'était le Ernaux...et la rencontre ne s'est pas faite).
      Merci du fond du coeur de vos beaux compliments.

      Supprimer
  43. Bonjour Galea, il y a deux jours, je t'avais posté un com que ne semble pas avoir été pris en compte. Concernant ce roman, je suis contente que tu l'ai lu. Je l'avais lu avant les critiques du Masque et la Plume. Moi non plus, je n'ai pas compris les attaques contre ce très beau roman au style particulier. Quand on s'y plonge dedans, on est bien. C'est le genre de lecture où l'on n'a pas l'impression de perdre son temps. Quant aux critiques du Masque et la Plume, tant pis pour eux. Ils sont souvent de parti pris et de mauvaise foi. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui excuse moi DAsola, je sais que certains comm ne passent pas et disparaissent dans les limbes de la Toile, pour le reste je suis entièrement d'accord avec toi ;-)

      Supprimer
  44. Il me fait un peu peur mais je n'y couperais pas... Impossible de ne pas tenter mais j'espère ne pas m'y noyer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais je craignais cela aussi Lor rouge, et non en fait pas du tout, même si fatalement des choses nous échappent, compte tenu de la densité. J'attendrai ton point de vue.

      Supprimer
  45. Je partage ton enthousiasme pour ce bouquin superbe. A peine refermé, j'avais déjà envie de m'y replonger !

    RépondreSupprimer
  46. Ton billet est tout simplement génial :-)
    Alors j'ai encore plus peur ... ( tu sais pourquoi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'assure que ça ne te posera pas de problème, c'est brillantissime Mior avec ou sans le STorioni

      Supprimer
  47. Ce que j'ai hâte de le lire !!! Ton billet me donne encore plus envie de m'y plonger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, oui oui....J'ai vraiment hâte d'avoir ton avis Léo.

      Supprimer
  48. Comme quoi les grands romans peuvent se passer des critiques littéraires ! Ah,les malheureux !!! ils ne savent pas ce qu'ils ont raté au Masque !!!
    Nous n'avons pas l'occasion d'en lire tous les jours des romans contemporains de cette qualité. Comme toi, je l'avais à peine refermé que sa relecture était déjà programmé dans un futur proche, avec le plaisir assuré de le redécouvrir tant il y a de lectures possibles avec un tel roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'y es pas pour rien dans cette lecture Malika, tu le sais ;-)

      Supprimer
  49. il y a quelques mois il fallait absolument que je le lise et puis... heureusement tu me le remets en mémoire! merci! :)

    RépondreSupprimer
  50. Je ne l'ai pas encore lu mais je suis bien tentée.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)