dimanche 29 juin 2014

L'opération Sweet Tooth

Ian McEwan, Opération Sweet Tooth
Gallimard, 2014, 439 p.
Et voilà, je termine mon mois anglais de justesse avec le dernier McEwan, juste sur la limite (heureusement qu'il pleut aujourd'hui, j'ai pu rédiger un billet). Je suis très fière d'avoir réussi à honorer ce rendez-vous difficile à tenir en ce mois de juin surchargé (en pleine phase d'auto-congratulation).

Soyons honnête, je suis tombée en amour de McEwan l'année dernière avec Expiation , donc ce billet ne sera pas nécessairement des plus impartiaux (je suis une lectrice à la Cabrel "quand j'aime une fois c'est pour toujours").

En trois mots: c'est l'histoire de Serena, recrutée dans les années 70' par le MI5, pour s'ingérer dans la vie d'un romancier en devenir et vérifier qu'il rédige des oeuvres du bon côté idéologique de la guerre froide. 

Et comme dans Expiation, je suis une fois de plus sous le charme des personnages féminins de McEwan. Cette fois, il nous a campé une splendide Serena, belle et intelligente (bien plus que sa soeur Lucy visiblement assez moche, moins futée et limite un peu paumée). J'ai retrouvé avec plaisir la sensualité  et même la sexualité que McEwan sait manier avec brio (franchement la scène de la première fois avec Jérémy est très réussie). Et puis c'est toujours aussi drôle. Drôle comme j'aime, c'est à dire sans gros sabots, sans grosses blagues, drôle et un peu triste, drôle et un peu cruel...bref à l'anglaise. 



J'aime comme toujours tout ce qu'il sait mettre en périphérie du livre, l'ambiance d'un Londres pluvieux en économie permanente d'énergie (Serena qui déambule à Londres, vraiment je m'y suis crue). La colocation avec des avocates pas très fun formait une toile de fond idéale (être seule même à cinq c'est crédible). Le pasteur pas communicatif du tout, à l'ombre de sa cathédrale, c'est génial. La mère qui force sa fille à faire des mathématiques à l'université, c'est avant-gardiste. Les longues journées d'amour à Brighton ont un merveilleux goût d'iode. L'amie Shirley est parfaitement réussie (délicieuse prolétaire, renvoyée du MI5 qu'un destin plus joyeux attend ensuite), tout autant que le presque amoureux Max (dont je ne dirai rien pour ne pas déflorer).



Alors oui Attila, je sens que tu t'énerves là derrière ton écran, ce n'est pas le plus réussi des McEwan, je te le concède (d'autant plus facilement que ce n'est que mon deuxième). Je te jure de lire Sur la plage du Chesnil qui est bien mieux (je te fais confiance tu le sais bien). C'est vrai qu'il est moins rythmé, c'est vrai qu'il est un peu plus étalé, un peu délayé même parfois. Oui Attila, ce n'est pas le meilleur, c'est un diesel de chez diesel...


Mais quand même (écoute moi ne t'énerve pas), je vais t'avouer que j'ai pleuré à la fin (et tu sais bien qu'il m'en faut - vu que je n'ai pas de coeur). Le livre dans le livre, c'est toujours aussi magistral. Admets que tout s'emboîte merveilleusement bien, qu'il a bien travaillé McEwan, le puzzle est parfait. 

Reconnais aussi la belle réflexion qu'il fait sur la littérature. Rappelle-toi la scène où il parle de l'opération Mincemeat sur les plages espagnoles , là "où l'inventivité et l'imagination ont pris le pas sur l'intelligence" (p.434).

Et puis franchement, l'arroseur-arrosé ça reste une valeur sûre.


Je quitte ce mois anglais à regret, je me suis vraiment bien amusée, merci aux organisatrices, Lou, Titine et Chryssilda dont j'admire la patience, l'organisation et la constance.


Je finis juin sur les genoux et entre, complètement dépitée, dans juillet. A propos  de juillet, c'est ma première participation au challenge du leader sur la rentrée d'hiver (oui je sais, un 29 juin, c'est limite, mais Valérie est très indulgente avec moi).

Une chose est sûre, l'été arrivant : vous n'avez pas fini de m'entendre me plaindre...

(mais c'est aussi comme ça qu'on m'aime, isn't it?)

58 commentaires:

  1. Encore un auteur à découvrir pour moi, mais c'est aussi le but du mois anglais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Sharon...
      Moi, je l'ai découvert pendant le mois anglais de l'année dernière (sans savoir que c'était le mois anglais d'ailleurs).

      Supprimer
  2. C'est que j'ai préféré dans ce livre, le rapport à la littérature, à la lecture, les nouvelles insérées .... Séréna m'a agacée en amoureuse, mais elle m'a fait jubiler en lectrice ! De toute façon, même si ce n'est pas le meilleur Mac Ewan, c'est quand même du bon Mac Ewan ( je suis basique, comme toi, complètement partiale, c'est comme pour Jonathan Coe, for ever !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Athalie et c'est réconfortant de voir qu'un auteur arrive à toujours bien travailler son roman, et celui là est quand même très bien fait.
      Nous sommes donc officiellement en union de Mcewanisme....

      Supprimer
  3. Plains-toi ! Et continue à n'avoir pas de coeur...Une "sans-coeur" comme toi, on en voudrait plus ! Bon mois de juillet !

    RépondreSupprimer
  4. Je profite de mon passage ici pour te demander comment tu as fait pour enlever le captcha quand on te laisse un commentaire. ça m'intéresse !

    RépondreSupprimer
  5. Malgré ton billet plus qu'enthousiaste, je ne me laisserai pas tenter!

    RépondreSupprimer
  6. Je ne me laisse pas tenter non plus, n'ayant vraiment aimé aucun des quatre romans de l'auteur que j'ai lus. Sur la plage de Chesil est superbement écrit (même si l'intrigue ne m'a pas séduite). Je note ta participation (sans même faire de favoritisme puisqu'il court jusqu'à la fin de l'année) et je file chercher ton billet sur Eddy pour l'ajouter aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais leader que n'aimes pas McEwan, ce qui pour moi reste un immense mystère....

      Supprimer
  7. Forcément, tu as lu le meilleur d'abord ! Expiation, c'est la crème de la crème, mais ses autres romans sont très bien aussi, dont ce dernier délicieusement anglais. Tu comprends que je suis une inconditionnelle aussi (quoique j'ai L'innocent en anglais dans ma liseuse, et je rame un peu... mais en anglais, donc ça peut venir de mon niveau de langue, et puis dans ma liseuse, ça peut venir du manque d'odeur de papier, de couleurs, bref... je lui trouve toutes les excuses possibles !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime les lectrices comme nous qui restent fidèles à leur auteur chouchou...
      Je vais enchaîner avec la plage du Chesnil

      Supprimer
  8. J'ai "expiation" dans ma PAL, donc je vais pour l'instant m'en tenir à lui. Il faut d'abord que je me débarrasse des images du film que j'ai encore en tête. J'ai bien aimé quand l'auteur est passé dans les "carnets de voyage", si je m'étais écoutée, j'aurais sauté sur celui que tu viens de lire, mais à quoi bon aggraver sa PAL ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ....mmmmm....à se faire plaisir ?
      Non je te comprends bien, Expiation est meilleur de toutes manières (mais celui-là m'a plu aussi)

      Supprimer
  9. Il est dans ma pile... je vais le lire pour le RV McEwan d'août, je pense! J'aime beaucoup, beaucoup l'auteur, séduite comme toi par expiation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que je vous rejoindrai Karine si j'ai le temps de lire un autre titre.

      Supprimer
  10. Je n'en ai lu aucun mais j'ai souvent croisé Expiation...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est son meilleur Moka (enfin il paraît), mais les autres sont top aussi...

      Supprimer
  11. Tu deviens vraiment une vieille dame anglaise respectable dis donc !!! Je ne connais pas encore cet auteur, ce n'est pas faute de l'avoir croisé sur les blogs amis mais il attendra un peu, car même si je n'ai pas été franchement active pendant ce mois anglais, j'ai noté un nombre de livres impressionnant alors je vais m'arrêter là ! Pour ce qui est de l'été qui arrive, nous serons deux à nous plaindre, je n'ai qu'une hâte : vivement septembre même si de belles choses m'attendent cet été...
    En espérant que ce comm va passer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce comm est passé Aspho, je me réjouis d'avance que nous nous plaignions ensemble de cet été (qui pour l'instant est supportable chez nous). Et McEwan tu y viendras un jour je pense, ce type est réjouissant.

      Supprimer
  12. Enorme coup de coeur pour Expiation, et gros coup de coeur pour La plage de Chesil aussi !!
    Mc Ewan est un excellent auteur, le sujet de celui-ci ne me tentait pas trop mais tu as réussi à éveiller ma curiosité, je vais me laisser tenter ... On en reparle !

    RépondreSupprimer
  13. J'ai un ou deux titres de cet auteur dans ma PAL mais je n'ai encore jamais sauté le pas. Ton billet est plutôt encourageant mais j'ai l'impression qu'avec cet auteur, ça passe ou ça casse... A voir!
    Vérification faite, j'ai Amsterdam et Chesil Beach dans ma bibliothèque. Vu ton billet et les recommandations qui tu as reçues, je tenterai probablement Chesil Beach en premier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout si tu lis en VO Zarline, ce doit être particulièrement délicieux.

      Supprimer
  14. Galéa, nous voilà tombées en amour en même temps, et du même auteur en plus ! Je viens de découvrir ce cher Ian McEwan avec "Sur la plage de Chesil", dans le cadre du mois anglais connu de toute la blogosphère... Ah... un livre à découvrir de toute urgence, même après le challenge !
    Bonne soirée à toi.

    RépondreSupprimer
  15. Il me faudrait lire à nouveau cet auteur que j'ai délaissé n'ayant pas aimé l'histoire de La plage de Chésil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai Mango ? oh zut, il était dans mes projets à très court-terme...

      Supprimer
  16. je ne m'énerve pas .....promis ! Mais PDBDM qu'est ce que tu attends pour lire Sur la plage de Chesil ?????? C'est un livre galéesque ! sinon c'est vrai que (attention humour ...) si j'avais du chroniquer ce livre j'aurais eu la dent plus dure ............!!!!!
    ADH

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le sais bien ça Attila....
      Ma gentillesse me perdra (attention humour)

      Supprimer
  17. Je suis comme Athalie, Coe et McEwan (et pis Barnes, ou Boyd, allez tiens, ne soyons pas chiches), je lis systématiquement! La plage de Chesil ,oui, oui, mais n'oublie pas Solaire;.. (passages d'anthologie!)

    RépondreSupprimer
  18. Suis en plein dedans ! Très chouette !

    RépondreSupprimer
  19. Une lectrice à la Cabrel : j'aime bien ta comparaison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ce n'est pas tout ce que tu as retenu du billet !

      Supprimer
  20. Je ne sais même pas qui est cet auteur dont tu es tombée amoureuse...mais tant mieux si tu prends du plaisir à le lire , en espérant qu'il soit plus vivant que Cabrel et moins gnan gnan. Encore que je suis mauvaise langue je l'ai vu une fois sur scène le Francis et c'était très bien et très vivant, dynamique même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête tes bêtises MTG, je faisais juste référence à la chanson "quand j'aime une fois j'aime pour toujours" c'est tout hein!!!
      Et non McEwan n'est pas vraiment pas gnan gnan du tout !
      Des bises l'ami

      Supprimer
  21. Mais tu es parfaite, sans cœur à te plaindre !
    J'attends avec impatience de te lire... ;)

    RépondreSupprimer
  22. Yes indeed ! - Je fais court, j'ai du mal à gérer juin- ;)

    RépondreSupprimer
  23. J'aime bien McEwan (surtout ses nouvelles ;) ) mais dès qu'on parle d'espionnage, de MI5 et Cie, je fuis, c'est plus fort que moi..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui non c'est sûr, tout de suite ça fait penser à d'autres choses....mais franchement c'est pas du James Bond non plus, Jérôme
      Mais je te laisse fuir, on se retrouvera sur un autre titre...

      Supprimer
  24. Je n'ai lu de cet auteur que "La pluie, avant qu'elle tombe", livre qui m'a bien plu...
    Le thème de celui-ci me tente pas trop mais ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sauf que c'est Jonhatan Coe, "la pluie avant qu'elle tombe", je fais ma belle mais c'est parce que ce livre est dans ma LAL....
      des bises Enitram

      Supprimer
  25. J'ai suivi avec attention ton mois anglais et retiendrai quelques noms britanniques (que je ne connais absolument pas). Celui-ci en particulier suscite ma curiosité, j'ai très envie de découvrir cette ambiance! ça fait bien longtemps que je ne me suis plongée dans l'univers english! Merci pour ton enthousiasme partagé durant tout ce mois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas Laeti commence peut-être plutôt par Expiation...
      Bonne journée

      Supprimer
  26. J'avais adoré "Expiation" et celui-là me tente beaucoup; comme tu le sais :)

    RépondreSupprimer
  27. Un british que je ne connais pas ! Pas sûre que je lise ce titre là mais il doit bien y en avoir un qui pourrait me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Expitation peut-être (c'est le seule autre titre de McEwan que j'ai lu)....mais oui je pense qu'il pourrait te plaire Noukette

      Supprimer
  28. Pas son meilleur mais très agréable à lire quand même... De toute façon, un moins bon Mc Ewan restera toujours supérieur à un très bon... je ne citerai pas de nom...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est bien d'accord Krol et sans citer de nom bien entendu!!
      Elle est drôlement bien quand même cette opération ST

      Supprimer
  29. Je suis une inconditionnelle de Mc Ewan alors tu parles que ton billet me plaise éNORmément !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok ENitram....je crois que tu commentes ce billet pour la deuxième fois...
      (mais aucun problème hein)

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)