vendredi 20 juin 2014

Harry Potter à l'école des sorciers

J-K Rowling, Harry Potter à l'école des sorciers
Folio Junior,  1998, 302 p.
Harry Potter est notre livre familial. Nous l'avons tous lu plusieurs fois, même Boucle d'Or l' écoute en CD, lu par Bernard Giraudeau.

Rayures a son interprétation d'Harry Potter, l'Homme aussi, mais vu qu'ici on est chez moi, c'est moi qui vais parler aujourd'hui du premier tome.

L'école des sorciers est loin d'être le meilleur des sept volumes, mais bon, autant commencer par le premier opus, quand Harry, neveu malheureux d'une famille normale (et qui compte bien le rester ad vitam) reçoit une lettre de l'école Poudlard pour l'informer qu'il a des pouvoirs magiques et qu'il peut intégrer cette prestigieuse maison d'enseignement connue du monde sorcier mais ignoré du monde mordu (normal).

"Mr et Mrs Dursley, qui habitaient au 4, Privet Drive, avaient toujours affirmé avec la plus grande fierté qu'ils étaient parfaitement normaux, merci pour eux". (incipit)


Autant dire tout de suite, que j'ai toujours pensé que J-K avait voulu avec Poudlard et les enfants sorciers nous parler en fait des enfants différents qui ne trouvent pas leur place dans le monde "normal". Je dirais même que pour moi, l'histoire d'Harry Potter, c'est celle d'un enfant surdoué (doué de pouvoirs exceptionnels) qui ne découvre son  identité profonde et réelle qu'à 11 ans, quand il se rend compte que finalement, il existe un autre univers qui n'est pas "normal" au sens ou l'entend sa tante, mais dans lequel il est quelqu'un d'important et qui compte. Il y a finalement cette question de l'image de soi : Harry est un souffre douleur dans le monde moldu mais c'est un héros chez les sorciers.



Harry Potter c'est la revanche des enfants différents et bousculés par les autres, c'est une ode à l'anormalité et une critique hyper sévère de notre monde (punaise, je connais plein de Dursley qui dégouteraient n'importe qui d'avoir des enfants). Et puis, il y a cette blessure, celle qui n'a pas tué donc qui a rendu Harry plus fort et qui est la marque de son exceptionnalité.


Mais J-K Rowling va encore plus loin. Elle parle à des enfants de 10 ans (puisque ça s'adresse à eux le 1er tome), du libre-arbitre. 

Les pouvoirs magique, c'est comme l'intelligence, cela relève de l'inné, on l'a ou on n e l'a pas. Mais si on l'a, qu'est ce qu'on en fait? La cérémonie du choixpeau est de ce point de vue merveilleuse. Dans quelle maison ira Harry, seul enfermé dans ce chapeau magique : Griffondor les valeureux, ou chez Serpentard les ambigus? J-K pose la question de ce que chacun veut être et veut faire de son pouvoir.

Et puis il y a cette galerie de personnages merveilleux de sorciers, : Hermione (fille de moldus) l'hyperscolaire travailleuse qui exaspère tout le monde, Ron le maladroit malchanceux (Rayures a une passion pour Ron qu'elle trouve drolissime), Rogue l'éternel adversaire loyal, Malefoy le veule, Neville qui aura besoin de 7 volumes pour découvrir sa valeur, Dumbledore le sage, Mc Gonagall la sévère bienveillante, et toute la série des menteurs toquards (les professeurs de la lutte contre les forces du mal) qui se font passer pour autre choses que ce qu'ils sont en réalité, sans oublier les méchants, nécessaires bras armés du Mal absolu: Voldemort.

Rowling est géniale parce que les 7 volumes ont leur germes dans le premier, elle avait tout imaginé d'avance. Elle n'est pas manichéenne Rowling, elle parle déjà du racisme à de très jeunes enfants, quand elle évoque ces sorciers au sang-pur qui ne peuvent être souillés par le contact des sangs mêlés (tome 6), elle parle de la pauvreté à sa manière avec la famille Weasley. Elle apprendra dans les tomes suivants ce que c'est que résister (avec l'Ordre du Phénix), de s'organiser dans l'ombre...punaise, elle est géniale.

Et tellement imaginative!

Elle intègre brillamment des trolls (dont celui qui scelle l'amitié entre Ron et Hermione), des stars du Quidditch, des bébés dragons interdits mais présents, avec une bibliothèque ahurissante, un château absolument magnifique et labyrinthique, avec un concierge inquiétant, une cape d'invisibilité et des autorisations de sorties, des hiboux voyageurs et des friandises surprises, un arbre qui cogne et des voitures qui volent, des photos qui bougent, un miroir du désir...bref tout un monde génial et cohérent à côté duquel on ne peut pas passer...


Harry Potter est le seul livre sur lequel je manque très clairement de tolérance, pourtant il m'aura fallu les hormones de grossesse pour pouvoir le lire (puisque je trouvais cela assez nul à la base), je trouve qu'il devrait être enseigné au collège, parce qu'il est bien traduit, qu'il est drôle, qu'il est complet, que tout est beau et juste et tellement fin...et terriblement actuel ...



Je suis George qui organise un challenge de relecture d'Harry Potter, à raison d'un tome par mois (il est possible que Rayures se charge du 2ème), et je contribue à la lecture commune avec Val, Marjorie, George, Fanny,  Fondant au chocolat, Virginie et Yoda bot et d'autres sans doute... et tout cela  pendant le mois anglais chez Titine, Cryssilda et Lou.

PS: j'avais oublié que la lecture commune était aujourd'hui, il est 6h38, je n'ai pas le temps de mettre tous les liens, je ne sais plus qui sont les participants de la lecture commune, je ne vais pas pouvoir corriger toutes mes fautes, ni de mettre en ordre ce billet foutraque. Mais, bon, je pense que l'idée générale est quand même claire....

57 commentaires:

  1. Non seulement il est très clair ton billet mais il est vraiment super! Complet et personnel et il m'apporte aussi un éclairage très intéressant sur les enfants différents! Oui, je pense que tu as raison! Et C'est vrai que JK Rowling a su dire beaucoup de choses et ses livres grandissent en même temps que ses lecteurs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Enna, ce doit être d'ailleurs pour ça que je la préfère dans le registre de l'imaginaire je crois...

      Supprimer
  2. Tu en parles avec un tel élan du cœur et de manière si charmante que cela ma donne envie de me plonger dans cet univers dont je ne connais que les films.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh oui, tu verras Isis, les livres sont beaucoup plus riches....
      Des bises à toi

      Supprimer
  3. J'ai dévoré les 7 tomes avec plus ou moins de bonheur, mais impossible de le lâcher Harry, c'est terriblement addictif. J'aurais adoré découvrir une telle littérature à 10 ans ! Tu en parles très bien et tu as sûrement raison, de toute façon on peut en parler longtemps, on y trouvera toujours de nouvelles interprétations. Il n'a pas eu un tel succès planétaire pour rien, c'est qu'il parle au plus grand nombre pour des raisons plus ou moins obscures. La part d'imaginaire que la société actuelle essaie de tuer en permanence (ça ne se monnaye pas ...) est toujours là :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est chouette ta phrase Aifelle, "il parle au plus grand nombre pour des raisons plus ou moins obscures..."
      J'adore...

      Supprimer
  4. C'est tellement vrai, ce que tu dis : une ode aux enfants pas comme les autres !

    RépondreSupprimer
  5. Pour moi ça restera toujours une lecture commune avec mon ptit frère ! A la fin on l'achetait à deux dès la sortie en anglais ;-) J'attends maintenant que Luna ait l'âge pour m'y remettre (je les ai déjà lu deux fois, donc faut que j'oublie un peu pour garder quelques surprises ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ce doit être un super souvenir, en plus, je me rends compte qu'on a tous une histoire personnelle à raconter avec Harry Potter, moi il restera la saga de ma première grossesse...et le grand cour de coeur de ma grande fille après. Harry Potter c'est souvent une histoire de famille...

      Supprimer
    2. Oui tout à fait, HP fait partie de ces romans qui peuvent devenir cultes dans une famille ! Pour moi il y a aussi lu "Le seigneur des anneaux", que je n'ai jamais réussi à lire mais que notre père nous racontait le soir... Super souvenir !

      Supprimer
  6. Toujours pas lu et toujours pas tentée !!! Tes arguments sont pourtant de taille mais non toujours pas ... ça viendra peut-être avec mes fils !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je pense que ça viendra Malika...et je serai là pour te dire "tu vois que j'avais raison"
      ;-)

      Supprimer
  7. Super billet ! Ton analyse me plait beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que je pensais que c'était évident comme point de vue...mais finalement on en a tous une lecture différente....

      Supprimer
  8. Ce serait très sympa que Rayures se charge du deuxième !
    C'est d'autant plus vrai ce que tu dis sur ces enfants qui ne trouvent pas leur place dans une école normale et dans la société qu'on retrouve ce thème dans les romans adultes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord Valérie, et ce qui est inventif et joyeux dans HP est devenu archi glauque dans "Une place à prendre"...

      Supprimer
  9. Je n'ai lu que le premier de la série... et peut te dire qu'il est enseigné ce livre, je sais que des collègues l'étudient (en 6e ou 5e sans doute).
    Il est vrai que les Anglais ont un charme fou en ce qui concerne la littérature jeunesse !!! Il suffit de lire "L'île du crâne" par exemple...
    J'ai d'autres projets de lecture pour cet été mais l'idée de lire ou relire l'ensemble est sympa. Bon voyage au pays d'Harry alors ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là Margotte, tu m'apprends quelque chose, je trouve ça extra que ce soit enseigné au collège (ce n'est pas le cas chez nous et je trouve cela regrettable). Je note l'île du Crâne
      Bonne journée

      Supprimer
  10. Je l'ai lu (rererelu) quand j'avais 10 ans, quand c'est sorti en France, et j'ai grandi avec la saga. C'est la première fois que je lis une critique sur HP, écrite par une adulte, et je découvre tous les thèmes que j'ai aimés dans mon enfance et que je n'avais jamais analysé. Je serais d'ailleurs incapable d'en parler, c'est trop une référence de notre âge !

    RépondreSupprimer
  11. ça me donne envie de les relire!! (je n'ai pas accroché aux films, par contre, à part le premier...)

    RépondreSupprimer
  12. Euh, honte et mea culpa, j'ai été voir les films mais jamais lu les livres. Une lacune certainement

    RépondreSupprimer
  13. Je t'avais laissé un com ce matin mais il a disparou dans les méandres d'internet ! Donc bref, je disais que j'aimais ton interprétation, la notion de différence et que je trouvais ton billet très intéressant ! voilà

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci George....(décidément Blogger est en pleine rébellion en ce moment)

      Supprimer
  14. très belle interprétation de ce roman, tu ne m'aides pas à finaliser mon billet... arf ! je ne serai pas aussi inspirée que toi. La notion de différence est très justement notée, et démontre une fois encore comment ce livre peut parler au plus grand nombre, quel que soit l'âge du lecteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh oui, Valou, je le crois aussi...mais je pense qu'elle est assez géniale JKR vu que chacun y voit ce qui le touche ;-)

      Supprimer
  15. Adore ce livre. J trouve q il apprend nos enfants de choses et des valeurs basique et importants ( comme etre honnete , aider au autres , amitie ,,,,etre courageux,,,) en langue "d enfants"; mais le livre est tres intressant pour les adultes aussi( car on oubli pas mal de choses dans la vie aussi no? )

    RépondreSupprimer
  16. Moi aussi je suis une grande fan. Je l'aime tellement que j'en avais parlé dans une de mes dissertations en Hypokhagne (et mon prof ne l'avait pas mal pris!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu avais donc des profs intelligents en prépa (Winterson en parle dans son autobio aussi), c'est déjà un classique, mail tout le monde ne le sait pas encore...

      Supprimer
  17. Voilà un billet très intéressant, notamment sur les enfants différents... Tu as l'art d'éclairer les livres sous un angle "galéatique" que j'adore... cependant, je n'ai pas réussi à accrocher à cet univers, j'ai lu le premier, le second, puis j'ai laissé tomber... et pourtant j'adore la littérature jeunesse... Peut-être que je suis fâchée avec les sorciers...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme j'aime ce que tu dis de mon angle "galéatique", c'est une belle manière de me faire comprendre que nous ne sommes pas d'accord...du coup je te pardonne de ne pas aimer HP....
      Des bises

      Supprimer
  18. Et quand elle aborde le nazisme et la résistance dans un des tomes suivants, c'est très fort ! Je ne vous suis pas pour cette relecture parce que je n'ai pas envie en ce moment et j'ai plein de trucs à lire mais c'est vrai que ces romans sont tellement riches ! Par contre, j'ai le roman qu'elle a écrit après mais je ne l'ai toujours pas lu. Un peu peur d'être déçue sans doute ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouiiiiiiii! L'ordre du Phénix est une merveille, je l'ai adoré.
      Sa littérature adulte est en dessous je trouve aussi.
      Des bises

      Supprimer
  19. Je trouve que c'est une excellente analyse des probables raisons du si grand succès de ce livre (et des suivants)!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue ici Lamousmé, et merci de ton passage et de ce chouette compliment.

      Supprimer
  20. Je suis d'accord avec toi l'univers de J.K. Rowling est extrèmement bien construit. Je suis fan ! Bonne lecture avec la suite.

    RépondreSupprimer
  21. Grave erreur : nous n'avons vu que les films...
    J'aime beaucoup la façon dont tu en parles.

    Je me souviens d'une anecdote vécue au "Poudlard spécial rayures adultes" : on nous avait proposé d'apprendre à extraire des racines carrées (par le calcul, sans calculatrice), l'enthousiasme généré par cette proposition avait fait rire le prof de maths qui l'avait lancée, un peu mécaniquement, sans penser vraiment que nous en aurions réellement envie.
    Plus tard, j'ai voulu partager cette technique avec des moldus... flop !

    ("mais si on l'a, qu'est-ce qu'on en fait"... finalement, tout tourne autour de cette question...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord....ma ZAP (mais ça je savais déjà que tu le pensais)

      Supprimer
  22. Qu'Est-ce que tu en parles bien ! C'est l'une des mes lectures préférées (notamment les tomes 3, 4 et 5) ... Un jour, j'aurai le courage de tout relire ! (peut-être)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je trouve comme Toi Mrs Figg que l'ordre de Phénix est l'un des meilleurs....

      Supprimer
  23. Un roman plus profond qu'il n'y parait.

    RépondreSupprimer
  24. J'ai lu 4 tomes... et j'ai cessé. Je n'ai vraiment pas accroché. Le fantastique est trop fantastique pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que tu n'as pas besoin de cela finalement...à toi je le pardonne ;-)

      Supprimer
  25. Je suis fan. Je l'ai lu une fois pour moi, une fois pour ma fille à haute voix jusqu'au tome 5 et cet été en entier pour mon fils de 7 ans ! Je partage donc ton enthousiasme !!

    RépondreSupprimer
  26. Je ne le trouve pas si foutraque que ça moi ce billet! J'ai découvert Harry Potter (non je ne vivais pas dans une grotte j'ai découvert = j'ai enfin lu) il y a trois ans. C'était un univers qui ne parlait pas du tout et finalement comme j'ai eu tort! L'univers de la magie est présent mais ce sont surtout ces jeunes enfants, puis ado et jeunes adultes qui sont mis en avant, leurs relations mais aussi leur rapport à la vie ... et ça c'est très intéressant. J'ai étudié des extraits avec mes élèves de 4e et j'aurais aimé retrouver chez eux l'engouement que semblent avoir tes enfants, je les ai senti un peu blasés, pas vraiment intéressés, c'est dommage.

    RépondreSupprimer
  27. Tiphanie, pour moi c'est à cause des films qui ont affadi l'histoire + tout le tintouin médiatique autour. Du coup, nous quand on arrive avec nos bouquins, la magie n'y est plus... Et je suis d'accord avec toi, c'est bien dommage !!

    RépondreSupprimer
  28. je ne suis pas fan du tout de Monsieur Harry mais je vais justement essayer de le faire lire à mon fils, 8 ans 1/2, pas fan ... de lecture en général :-O !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais qu'Harry peut tout changer pour lui, tente surtout
      des bises

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)