vendredi 22 novembre 2013

Mes états d'âme de jurée Elle

C'est l'heure de mon billet mensuel de jurée, je ne doute pas une seconde que chacun l'attende avec ferveur...(je suis quelqu'un d'absolument lucide sur les attentes de la blogosphère).

Bref, nous sommes à peu près à mi-parcours du prix Elle 2014. Il ne reste que deux sélections à découvrir. Pour dire le vrai, je m'estime assez heureuse jusqu'à présent des catégories romans et documents, je n'ai jamais lu autant de livres de la rentrée littéraire que cette année, je me sens au cœur de l'actualité intellectuelle, punaise que c'est bien!!

Bon, je ne suis pas emballée par les policiers et , sans parler pour les autres (ce n'est pas mon genre), j'ai le sentiment que c'est un point-de vue assez général dans notre groupe. Un seul m'a plu jusqu'à présent, sans pour autant espérer qu'il ait le prix... mais peut-être le meilleur reste-t-il à venir (je nourris beaucoup d'espoir sur La Théorie du chaos).

Bon.

Il faut quand même que j'avoue que je suis en pleine remise en cause littéraire.

D'abord, il y a l'affaire K (comme Kasischke) qui semble quand même séduire le plus grand nombre, surtout chez les moins de 30 ans. Sur l'état civil je n'en ai pas beaucoup plus, mais comme je le dis souvent, en réalité, j'en ai presque le double. Bref, qu'est ce que je n'ai pas compris dans ce livre ? Je déteste le terme "efficace" en littérature mais c'est le seul adjectif qui me vienne à l'esprit (on notera le jeu de mots). Il a de grandes chances d 'être primé, bien sûr je m'inclinerais si c'était le cas, mais je serais extrêmement déçue quand même.

Ensuite, il y a l'affaire des bandeaux. Comme se fait-il que je ne saisisse pas le génie des chefs d’œuvres qui arrivent dans ma boîte aux lettres? Même si j'ai bien aimé un livre, je ne le trouve pas nécessairement "d'une force exceptionnelle", et on m'avait promis d'adorer un polar que j'ai détesté. On me vend de la poésie dans un roman qui en manque cruellement, et on me jure d'être tenu en haleine quand je m'ennuie misérablement...Je travaille sur moi, mais franchement je m'interroge...

Enfin, je ne suis évidemment pas la seule jurée à travailler, ni la seule à avoir des enfants...mais je dois être l'une des moins bien organisées parce que je suis constamment débordée. Je lis les sélections dans l'urgence, et Olivier Moss m'a gentiment rappelée à l'ordre pour PM alors que je n'avais pas encore commencé La Part du ciel. 

Et pourtant, je suis habituée à lire vite, à respecter des délais et même à faire des synthèses dessus. J'ai été formée pour ça. Mais là, je le vis plutôt mal. Parce que je me demande, dans ce contexte, où les livres un peu plus exigeants vont-ils trouver leur place. Il faut qu'un livre séduise dès les 40 premières pages au risque de se faire abandonner, le livre doit plaire et se lire vite. Un pavé de 600 pages a peu de chance d'être plébiscité, quand on n'a qu'une semaine pour le lire. Je sais que c'est le jeu dans les prix littéraires attribués par des lecteurs et non des "professionnels de la littérature"...ce n'est de la faute de personne, mais c'est comme ça.

Lire sous la contrainte implique forcément une précipitation.

Il m'a fallu 6 mois pour m'en rendre compte.

Le problème c'est que  je suis une lectrice aux antipodes de tout cela. Je ne cherche pas à lire vite, ni à lire beaucoup. Je ne suis pas une boulimique de littérature, je ne cherche pas l'abondance ni la performance. Je ne lis que le soir avant de m'effondrer de fatigue (oui, bon, je travaille dur la journée et je me lève très tôt...et je rappelle que je suis proche de l'âge de la retraite en réalité). Forcément, ça ne fait qu'une cinquantaine de livres par an (les bonnes années).

J'aime lire en prenant mon temps. J'aime faire traîner les livres que j'aime, je retarde le moment où je les termine. Les livres qui ont le plus compté dans ma vie sont ceux qui j'ai lu longtemps.

Alors je m'interroge.

Un gros pavé a-t-il une chance de passer ? Aurélien, une Belle du Seigneur, quelques Disparus auraient-ils eu  une chance d'être lauréats? (je rappelle que Valérie et moi ne nous sommes toujours pas remises de l'éviction d'Adèle, et j'ai encore de la peine que Lady Hunt -et même L'Echange des princesses-se soient faits devancer par le K.)

J'ai encore plein d'espoir pour les sélections à venir, mais honnêtement si un Confiteor devait joyeusement surgir dans notre sélection, je ne donnerais pas cher de sa peau.


C'était Galéa en pleine introspection littéraire, en direct du prix des lectrices Elle 2014 
(pour la peine je vais m'en griller une...dehors évidemment... parce qu'il y a les enfants et que je dois montrer l'exemple, sinon c'est inutile de les forcer à manger des légumes)

L'Homme (qui n'en rate jamais une) m'a quand même rappelé que j'ai aimé (et parfois plus que ça) la majorité des romans lauréat décernés par les lectrices Elle. Ce serait vraiment pas de chance que ça ne se produise pas l'année où je suis jurée....Hein!!

PS: j'attaque ma récap de décembre du non-challenge des pépites (ce qui me remonte le moral je dois dire), je n'ai pas tous les liens, même si j'ai lu attentivement les billets, je n'ai pas pu prendre les adresses de mon téléphone (tout génial qu'il soit, je ne peux rien faire sur blogspot avec lui...je sais, la loose toujours), merci de me les mettre en bas du billet, pour que je n'en oublie pas (même si c'est Kasischke évidemment)

80 commentaires:

  1. En tout cas, j'attends tes billets : tu es honnête et c'est ce que j'apprécie chez toi. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Phili...et puis tu sais j'en rajoute un peu tout le temps aussi.
      Des bises

      Supprimer
  2. J'adore !!!
    Si cela peut te rassurer, en 2011, c'est La couleur des sentiments qui a été primé, un beau pavé qui avait été accompagné dans la sélection d'un policier de 600 pages aussi (je ne me souviens plus du nom, mais du poids du paquet...) et pareil pour le document (le récit de captivité et d'évasion de Betancourt).
    Cependant je suis d'accord avec toi, on a peu de temps pour lire beaucoup. C'est une grande aventure, mais ça fait quand même du bien quand ça s'arrête. Aller, on a passé la moitié, tu vas tenir bon j'en suis sûre ^^ (et j'aime que tu me classes parmi les moins de 30 ans, que j'ai tout pile).
    Des bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère vraiment Ankya que j'aimerai le roman primé...bon, merci de tes mots réconfortants...évidemment que tu es dans les moins de 30 ans, comme je le dis souvent, c'est un état d'esprit la jeunesse!!
      Bisettes

      Supprimer
  3. Tu as parfaitement saisi le dilemme du juré de Prix littéraire. J'ai vécu à peu près la même expérience il y a 4 ans dans le cadre d'un autre prix des lecteurs (puisque Elle refuse d'avoir des hommes dans ses jurys!!!). La différence avec toi, c'est que la plupart des titres proposés ne m'ont pas du tout plu...Allez, Keep calm... and enjoy reading !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon c'est vrai que je serais malhonnête de ne pas reconnaître la qualité de la sélection Elle. Je m'estime chanceuse évidemment. Et c'est vrai que le prix Elle est exclusivement féminin, bon l'un dans l'autre, ça se comprend!
      In cold Blog je serais curieuse de savoir quel est ce prix qui avait sélectionné que des romans que tu n'as pas aimés ;-)

      Supprimer
  4. J'ai aimé Esprit d'hiver et j'ai réellement beaucoup plus de 30 ans ....... je n'ai pas pariticpé qu'une fois à un prix celui des lecteurs du Livre de Poche, et j'ai été très déçue des livres lus et de cette obligation qui ne laissait plus beaucoup de placee pour d'autres lectures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est parce que tu es encore très jeune dans ta tête Sandrine, contrairement à moi
      des bises

      Supprimer
  5. je voulais dire je n'ai participé qu'une fois à un prix.. que veux tu c'est l'âge

    RépondreSupprimer
  6. Tu résumes très bien les raisons qui font que je ne veux pas participer à ce prix, je déteste lire dans la précipitation et la contrainte, rien de tel pour me faire prendre un livre en grippe ! Maintenant les bandeaux tu sais, c'est seulement de l'argument marketing, je ne m'en occupe jamais, je les enlève aussitôt pour m'en servir de marques-pages (alors que j'en ai de nettement plus beaux à ma disposition). Et les goûts littéraires de ELLE s'éloigne de plus en plus des miens, ça doit être l'âge ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois dire qu'il y a des avantages à cette contrainte Aifelle: j'ai du lire des livres sur lesquels je n'aurais même pas posé les yeux, et certains de ceux là ont été une très bonne surprise je dois dire (je pense au Frappat, au Kepel, à Wolkenstein que je ne connaissais pas avant le prix). Aifelle, je pense que nous avons à peu près le même âge en fait ;-)

      Supprimer
    2. Heu .... je pense que j'ai deux fois ton âge ;-)

      Supprimer
    3. Je ne parlais pas de l'état civil tu sais...;-)

      Supprimer
  7. Je prends encore plus de plaisir à participer à ce prix qu'il y a cinq ans. Vous y êtes pour beaucoup mais c'est aussi parce que je trouve les choix de Elle intéressants. Mon problème se situe davantage dans le fait que mes copines de Elle et moi, on n'est pas souvent d'accord. Heureusement que tu es là (d'ailleurs, quand est-ce qu'on s'écharpe à propos d'un livre toutes les deux?). J'adore le fait qu'aucun livre ne parvient à faire l'unanimité. Et je croise les doigts pour avoir Confiteor mais je me demande si on aura encore des livres de la rentrée maintenant. Bon, je ne parle pas des polars parce que je suis encore une fois d'accord avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère vraiment que Confiteor sera dans les deux dernières sélections...Et c'est vrai que c'est bien qu'il n'y ait l'unanimité sur aucun livre...maintenant il faut reconnaître que toi et moi sommes quand même souvent en minorité.
      Mais notre groupe (dont tu es le leader) est topissime et pour moi c'est la grande plus-value de ma participation, nous formons une super équipe à nous toutes!

      Supprimer
  8. C'est cette même gêne avec la contrainte qui me fait refuser les services de presse et autres partenariats, le plus souvent. Lire doit rester un pur plaisir, jamais devenir une corvée. De là peut-être vient ce ras-le-bol cette année, pour des livres que tu aurais davantage apprécié si tu les avais lu selon ton humeur du moment. Tes réflexions sont très intéressantes en tout cas. Et tu ne perds pas ton humour, c'est l'essentiel! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, vous êtes pas mal de blogueuses à refuser les SP!! je dois dire que je le découvre.
      Je me régale avec le prix Elle, parce qu'il y a une belle énergie et que je suis heureuse de lire des nouveautés sans les choisir, en me laissant porter, mais je vais apprécier de pouvoir lire ce que je veux pas la suite (ma liste s'allonge et ça me réjouit).
      Merci de ton passage Gwenaelle!

      Supprimer
  9. Ah si, il y a Tout ce que je suis qui nous divise, ainsi que Fille de campagne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé Fille de la campagne à vrai dire, mais sans plus, et je regrette l'absence de fil rouge, quant à "Tout ce que je suis", je suis étonnée qu'il vous ai toutes un peu rebutées...(j'essaie d'analyser pourquoi Mathilde et moi avons bien aimé)

      Supprimer
  10. Je ne pourrais effectivement pas faire partie d'un jury dans ces conditions, et je comprends mieux le choix des romans récompensés !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu sais qu'en général j'aime les romans primés par Elle...c'est une expérience vraiment étonnante cette participation, je la conseille néanmoins, c'est très stimulant (mais il faudrait que j'arrête de travailler le temps du prix en fait)

      Supprimer
  11. J'adore participer à cette aventure, d'ailleurs je repostulerai avec plaisir dans 3 ans! Je pense que c'est beaucoup dû au groupe sur FB, c'est génial de pouvoir partager nos lectures, et c'est très stimulant de se sentir faire partie d'un groupe plutôt que de lire toute seule dans son coin... et j'aime beaucoup qu'on n'ait pas les mêmes réactions face aux livres, ça met un peu de piment ... ça ne me dérangerait pas que le K. ait le prix, même si j'espère secrètement que le Chalandon est dans une des deux sélections restantes, mais je serais très déçue que ce soit le Carlotta ou le Funder! (et je comprends ta réaction, si le K. est à toi ce que le Tuil est à moi ;-)))
    le fait d'avoir un rythme imposé pour la lecture ne me gêne pas trop (même si j'ai eu un peu de mal à boucler les 7 de Décembre), quelque part ça me donne encore plus envie de lire à côté des sélections, et je n'ai jamais autant lu de nouveautés, je me sens super hype ;-))

    Pour les bandeaux, je pense qu'on a tous plus ou moins le même ressenti, c'est facile de pondre deux/trois poncifs extatiques...d'ailleurs je te propose un nouveau challenge, "Tribute à O.de L." où nous créerons nos propres bandeaux poetico-dithyrambiques!

    Effectivement, il est possible que le Carlotta soit passé devant "Adèle et moi" parce qu'il était plus facile d'accès, mais regarde comme on a été surprises que Passion Arabe soit passé devant le Garçon Incassable, alors que pour le coup, c'était vraiment un pavé pas facile d'accès... j'ai dévoré les Disparus parce que c'était passionnant et bien écrit, j'ai rechigné sur le Carlotta alors qu'il fait 120 pages...je préfère de loin un 700 pages qui coule tout seul à 200 pages où je m'ennuie mortellement.
    Je suis d'ailleurs sur le point d'attaquer le Confiteor (à qui je donne le Prix de la plus jolie couverture ;-))

    ps: tu penses vraiment que les jury "professionnels " lisent tous les livres? quand je vois que le Moix a gagné le Renaudot, j'ai comme un gros doute ;-)

    allez hop, un Marx, et ça repart!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un Marx et ça repart?????? Eva, où as tu trouvé cette expression, punaise, je te la pique, ça va faire un effet boeuf autour de moi!!
      Comme tu dis, le Moix qui a le Renaudot reste un mystère, on ne se moquerait pas un peu de nous par hasard?
      Sinon pour la Chalandon, à mon avis, c'est mort, il a déjà reçu deux prix...
      J'attends avec impatience ton avis sur Confiteor, ce livre m'attend...
      POur le reste je souscris à tout ce que tu écris (comme souvent quand on ne parle pas du K.)

      Supprimer
    2. haha, j'adore cette expression, je l'avais vue écrite sur l'écusson du sac à dos d'un mec qui passait l'écrit de Sciences Po en même temps que moi... j'ai pas eu le concours (il aurait peut-être fallu que je le bosse ;-)) mais j'ai retenu la formule ;-)

      Supprimer
  12. Comme Aifelle, je n'aime pas lire dans la précipitation. Je ne participerai au Prix Elle (si je suis retenue) que quand j'aurai plus de temps devant moi. C'est un prix littéraire très exigeant en terme de nombre d'ouvrages à lire. Trop pour moi pour l'instant. J'adore tes billets sur le prix Elle :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sylire, pour ce que je te connais, je pense que ça te plairait néanmoins de participer...à suivre
      (de toi à moi heureusement que mon blog reste assez confidentiel, parce que je ne suis pas certaine qu'Elle apprécierait mes états d'âme).

      Supprimer
  13. Moi j'aime bien quand tu ronchonnes, ça m'arrive aussi assez souvent faut dire. Et puis es arguments que tu avances sont imparables^^ (il est nul le Kasischke, on est d'accord !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chut Jérôme ne le dis pas trop fort...je ne veux pas me fâcher avec toutes mes copines jurées

      Supprimer
  14. C'est difficile effectivement de lire autant de livres en si peu de temps. J'avais resenti la même chose pour le prix des lecteurs du Livre de poche. Pourtant il y a une certaine excitation à être dans une prix... Ambivalent tout ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement SOphie, on est un peu flattée quand même...ça fait plaisir de compter dans un choix (bon après ça n'empêche pas de râler non plus hein!!!)

      Supprimer
  15. Tes états d'âme sont très légers à lire, très lucides, tu peux en publier plein, je prendrai le temps de tous les lire.

    RépondreSupprimer
  16. Ben tu vois , Galéa , j'en été arrivée justement au même point de réflexion que toi : ces fichus bandeaux....
    c'est moche , ça fait promo"3 pour le prix de 2" ... et c'est extrêmement trompeur ! !
    Eh bien , tout à coup je me suis dit "mais c'est bien sûr !" je soupçonne -et c'est peu de le dire- que O.de L.et compagnie sont probablement RETRIBUES pour leur participation à l'effort marketing !?!
    Comme diraient mes mômes, c'est dègue.
    Mior
    ps : je vais vraiment recevoir Confiteor ?! là, je suis folle de joie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas Mior, nous sommes quelques unes à l'espérer mais rien n'est sûr. La sélection de mars devrait tomber sous peu en fait...croisons les doigts.
      Tu penses qu'ils sont rétribués EN PLUS de leur salaire pour les bandeaux? Non, je ne peux pas le croire

      Supprimer
    2. Moi je pense que oui pour la rétribution. Au moins quand ce sont des gens comme Harlen Coben (qui ne doit pas être loin de OL dans le nombre d'apparitions sur les bandeaux).

      Supprimer
    3. Pas faux!!! A creuser pour mes prochaines investigations

      Supprimer
  17. La richesse d'un jury, c'est sa diversité : si tout le monde a le même avis, à quoi bon un jury ?
    Je fais partie d'un jury à vie (i.e; que j'en partirai les pieds devant ou par démission) alors je vois ce que c'est que lire sous la contrainte, des livres qu'on n'a pas forcément envie de lire. Et aussi d'être en décalage, être la seule à ne pas aimer un livre encensé par tous les autres membres du jury. Au début, on s'interroge, puis on aiguise ses arguments :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais partie d'un jury à vie ??? C'est possible ça? Comme les anciens présidents au conseil constitutionnel?
      Je m'incline alors

      Supprimer
  18. Serais tu un rien masochiste ? continuer quelque chose qui au fond t'ennuie et t'agace ? ah nous sommes vraiment mal fait nous les êtres humains ! j'ai beaucoup ris à la lecture de ton post et je sais du coup pourquoi je ne fais rien dans le même genre, juré, challenge, partenariat ...tous ce qui plombe ma façon de lire et du coup mon envie de lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais c'est parce que ma grogne prend le pas sur mon enthousiasme Dominique. J'aime l'expérience (c'est mon côté d'jeunes)
      Disons que je crains que des livres vraiment top ne soient pas lus dans les meilleurs conditions à cause des délais...je pense que c'est vraiment une question à peser dans nos choix.
      Comme je le disais plus haut, j'ai aussi lu des livres qui m'ont plu et que je n'aurais pas lu sans le prix. Après il faut reconnaître que c'est éreintant...(mais je suis facilement éreintée aussi)

      Supprimer
  19. Oups, mon com' n'apparait pas, j'ai perdu la main ;-)
    J' écrivais que je ne participais plus à des prix littéraires depuis que j'ai enfin compris, comme toi, qu'ils ne correspondaient pas du tout à mes rythmes et attentes de lectrice. J'aurai pu écrire le commentaire de Gwenaëlle. Et celui d'Aifelle à propos des bandeaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en déduis que ton expérience 2009 ne t'a pas donné envie de recommencer l'expérience!! Je ne serais pas aussi tranchée, mais c'est vrai que sa perturbe ma manière de lire.

      Supprimer
  20. Bonjour Galea, concernant Confiteor, je me régale. J'en suis à la page 400 sur 771. C'est un gros pavé qui ne se lit pas forcément vite, et surtout que l'on ne peut pas lire en diagonale. C'est le genre de roman où l'on n'a pas l'impression de perdre son temps à le lire. Concernant, tes frustrations, je les comprends. C'est vrai que les "pavés" sont rarement récompensés. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh j'ai hâte Dasola..je vais guetté ton billet, mais prends bien ton temps , c'est un luxe d'étaler une lecture qu'on aime!

      Supprimer
    2. Elles nous narguent ces filles avec Confiteor!

      Supprimer
    3. Je souffre moi aussi Valérie tu sais...

      Supprimer
  21. La lecture en série.... c'est ce qui m'avait fait abandonner les comités de lecture ; ce rythme de lecture effréné, quasi à la chaîne, où il faut juger et trancher sans laisser décanter ses émotions, sans prendre le temps d'une analyse approfondie, ne me convenait pas. A l’ère du tout-zapping et du prêt à consommer, prendre son temps pour faire quoi que ce soit est... d’un autre temps.

    Par ailleurs, le "génie littéraire" qu'on nous vend en bandeau m'échappe le plus souvent, mais j'assume complètement ; c'est mon côté "Proust-Proust"... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton côté "proust-proust"? Mais vous avez pris quoi les copines aujourd'hui...j'adore, je te le prends! Oui, ma ZAP la lecture consumériste n'est pas mon truc non plus...ceci dit, pour donner sa chance à un maximum de romans, ne faut-il pas accélérer le rythme de sélection? J'ai eu l'avantage de pouvoir achever "Passion arabe" que j'aurais peut-être laissé en plan si je n'avais eu les délais imposés par Elle...Donc, je continue mon introspection...
      Des bises ma ZAP

      Supprimer
  22. J'adore tes billets prix Elle (ces gens qui m'ont refusée deux fois sous mon vrai nom et invitée une fois sous mon pseudo de blogueuse, arf!). Je suis à deux doigts l'année prochaine d'envoyer une lettre de non candidature (tu sais, comme Brassens et la non demande en mariage? mais je m'égare)
    Je lis vite et beaucoup (donc pas de souci pour le rythme d'un prix), mais abandonne sans scrupules, donc... Les livres que j'aurais été obligée de lire pour Elle auraient sans doute donné lieu à des billets moins bisounours que ceux de mon blog (un billet méchant de temps en temps, dont un sur Kassichke,yes)(rien que pour ça, ce serait quand même marrant de participer)
    Ah au fait, Confiteor, un grand moment de lecture, j'ai avalé 100 pages émerveillée (ensuite j'ai arrêté pour une histoire perso, mais le bouquin est TB)
    Pour les SP : j'en reçois, sans états d'âme, car je les sélectionne vraiment soigneusement et suis quasi sûre d'aimer.
    Sinon, j'ai une médiathèque géniale où je peux emprunter jusqu'à 5 nouveautés, et actuellement j'ai un choix énorme.Finalement, le meilleru du prix Elle, ce sont les échanges.
    Au mois prochain! (et j'espère que tu auras Confiteor)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles t'ont invitée sous ton nom de blogueuse? Non?§ j'imagine la réponse que tu as du fournir...Elles ne savent pas ce qu'elles ont raté les filles de chez Elle en ne te prenant pas;-)
      J'avais eu vent que tu avais abandonné Confiteor...j'espère que tu feras un billet quand même...ce livre me fascine et plus j'attends plus ça augmente.
      Et tu as raison...le meilleur de ce prix, ce sont les échanges et je dois dire que sur ce point, je suis une très grande chanceuse, nous sommes une chouette équipe, joyeusement hétéroclite d'ailleurs

      Supprimer
    2. Juste une invitation à la soirée de remise du prix (à Paris et en semaine, bien sûr, je n'avais que ça à faire...)(j'habite en province et je bosse le lendemain) et je pense qu'elles avaient invité les blogs bien classés chez wikio (un truc qui n'existe plus d'ailleurs). Si tu y vas, ce sera l'occasion de rencontrer les blogueuses en vrai!
      Confiteor : j'ai eu le tort de feuilleter et tomber sur un passage hors contexte un peu glauque, mais ne t'inquiète pas, ce bouquin est fabuleux, quand je lis les billets dessus, je me dis que je pourrais le reprendre...

      Supprimer
    3. Alors ça c'est la meilleur!!!, parce qu'elles ne sont pas spécialement motivées pour que les jurées y soient visiblement.
      Tu sais qu'à force de saliver devant Confitéor j'ai très peur d'être déçue

      Supprimer
  23. J'ai été tentée quelquefois de m'inscrire pour devenir jurée mais ce n'est pas pour moi en fait, j'aime beaucoup trop avoir la liberté de lire ce que je souhaite... Dans tous les cas, je me régale de tes billets sur le sujet ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie Emma, je ne suis pas certaine de renouveler l'expérience...mais par contre, ça m'a permis de sélectionner une liste de livres que j'attends de lire avec une grande impatience...je vais retrouver ma liberté de lecture en avril avec un mélange de soulagement et de dépit je crois!

      Supprimer
  24. Pour moi le terme efficace convient au Kasischke, dans le sens où il peut tenir le lecteur en haleine et on a envie d'en connaître la fin parce que l'on pressent un retournement de situation. En ces termes-là j'ai apprécié ma lecture, ça n'en fait pourtant pas à mon avis un roman qui marque, et qui restera gravé, ce n'est pas un roman qui bouleverse et qui touche. Bon courage pour la suite des sélections ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc on est d'accord Tiphanie? Ce livre est efficace ... rien d'autres ne me vient à l'esprit...
      Nan, je ne suis pas de mauvaise foi!!

      Supprimer
  25. Cela me fait très plaisir de lire ton billet parce que je ressens exactement la même chose que toi en ce moment. Eh non, tu n'es pas la seule : comme toi, je suis débordée, il y a des moment où je n'en peux plus parce que j'aime prendre mon temps pour lire et là je ne peux pas. Je viens aujourd'hui de reprendre mon blog laissé en friche depuis un mois et je vais programmer mes commentaires pour Elle qui sont déjà rédigés. Bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est chouette Awa, parce que je me demandais où tu étais passée...c'est rassurant de ne pas être seule quand on a la tête un peu sous l'eau!

      Supprimer
  26. Si je peux me permettre un conseil, ne changez pas. Des gens comme vous, dans des jurys de prix littéraires, c'est forcément intéressant, car, si ça n'empêche pas que des livres courts et parfois mal écrits obtiennent un prix, ça force à un peu de réflexion - et ce n'est jamais du temps perdu, de réfléchir. En même temps, si on participe à un jury, on en connait les contraintes....
    Je ne sais pas c'est quoi, ce K ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonheur du jour...c'est le Kasischke "Esprit d'hiver" qui est un roman qui divise les lecteurs de manière générale et les jurées Elle en particulier...C'est vrai que je savais à quoi m'attendre quand j'ai candidaté, il est possible que j'ai eu les yeux plus grands que...le temps disponible...
      Merci de ce gentil commentaire

      Supprimer
  27. Comme toi, je n'aime pas lire sous la contrainte. C'est sans doute pour cela que je ne fais partie d'aucun prix ni d'aucun challenge trop contraignant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voulais m'y frotter quand même, pour me faire une idée en fait!!

      Supprimer
  28. Ton billet exprime aussi ce que je ressens. Je suis très contente d'être au fait de l'actualité littéraire car d'habitude je lis plutôt des classiques. Le fait de participer à ce prix me fait lire beaucoup d'autres romans contemporains et grâce à cela, j'ai découvert quelques bons romans. Par contre, je suis globalement peu satisfaite (voire insatisfaite) de la sélection Elle : j'ai le sentiment que ces romans ne peuvent pas faire partie des meilleurs romans de 2013. Mais derrière tout ça, l'intérêt commercial doit primer sur l'intérêt littéraire (j'imagine).
    Que dire des articles Elle ?! Toujours positifs, jamais nuancés.
    Je suis assez critique mais je suis surtout très contente de faire partie de cette aventure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je souscris à tout ce que tu dis Fleur...mais je mets encore beaucoup d'espoir sur les deux sélections restantes (dont la tienne d'ailleurs), les deux romans que j'ai vraiment aimés ont été recalés et les autres, sans être mauvais, ne sont pas de grands livres. POur le mag, j'ai fait mon deuil...
      Nous avons néanmoins de la chance d'être toutes ensemble!!

      Supprimer
  29. Merci pour nous faire participer à cette expérience de jurée, je n'imaginais pas la quantité de livres à lire et la tension que pouvait amener l'approche du prix .bon courage pour la suite .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que ça fait beaucoup de livres, et je finis même ceux qui me déplaisent...Mais je considère cela comme une chance Eva...

      Supprimer
  30. J'ai lu "Lady Hunt" et "Esprit d'hiver" et c'est le deuxième que j'ai préféré et de loin mais chacun ses gouts.
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en doute Philippe, bien sûr ça me meurtrit car je crois que deux camps émergent chez les blogueurs au sujet de Lady H et MMe K... et nous ne sommes pas dans le même...deux camps littéraires bien entendu, sans acrimonie et avec faire-play (moi je n'ai pas le choix, Lady H a déjà perdu;-)
      Merci de votre passage Philippe

      Supprimer
  31. En participant au prix ELLE, je me suis rendue compte que lire avec des contraintes n'était pas pour moi... J'ai détesté les messages d'ELLE 8 jours avant la date remise butoire des billets " N'oubliez pas de rendre vos chroniques"...on se croyait à l'école !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Visiblement, elles ont arrêté le principe Clara, je rends toujours le jour même ou la veille et je n'ai pas encore reçu de rappel à l'ordre. Lire sous la contrainte est difficile, c'est sûr.
      Moi ça m'a obligée à me pencher sur des livres que mes a-priori m'empêchaient de lire, donc c'est une bonne expérience (on en reparle en avril hein?!!).
      Bonne soirée

      Supprimer
  32. Mon premier commentaire semble s'être perdu, mais je te disais moi aussi que j'aime bien ces billets où tu râles (et ça fait du bien, non ?).
    J'ai ressenti un peu la même chose que toi en participant à la sélection du livre de poche. On ne peut pas tous être du même avis, mais parfois c'est bizarre tout de même.
    Et j'en conclus une chose : méfions-nous des bandeaux ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, tant que ce ne sont pas ceux de Simone de Beauvoir, ils sont a priori suspects!
      Pour être honnête, je vais me prendre plusieurs mois après le prix pour lire ce que je veux (et j'ai une liste longue comme le bras)

      Supprimer
  33. Je trépignais d'impatience en attendant ton billet à propos du jury "Elle" 2014... Enfin ! Et oui, c'est ça la blogo, il y en a qui deviennent exigeantes, impatientes, comme si déjà, dans la vraie vie, on avait pas assez de complications.
    C'est bien compliqué l'appréciation des livres... car figure-toi que j'ai lu Lady Hunt et là : paf ! la baffe ! j'ai pas aimé, mais pas du tout. Et du coup, je me questionne : comment vais-bien pouvoir rédiger mon billet ???
    Et oui, après les blogueuses sont pénibles, voilà la version les blogueuses se posent des questions cruciales !
    Bonne soirée à toi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, je sais, j'ai lu ton billet...j'étais abasourdie et triste, tu m'as blessée tu sais...
      Meuh nannnn, je rigole, tu n'es pas la seule en plus...
      j'adore l'idée du livre qu'on est sûre d'adorer et qui nous désole (après on dira que les blogueurs sont des moutons).
      Kenavo ma MArgotte

      Supprimer
  34. J'ai été curieuse de lire ton billet car je ne me suis jamais lancée pour faire partie d'un jury de ce type de prix (notamment le Prix Elle me semblait très intéressant) car j'avais de gros doutes sur ma capacité à respecter les délais à retirer un vrai plaisir d'une lecture "efficace et rapide". J'ai de grosses semaines avec mon travail, du coup parfois je lis à peine car je m'endors dans les transports ou très vite le soir... quant aux enfants ce n'est pas encore mon cas mais ce n'est plus qu'une question de semaines ou de jours maintenant (!), alors je crois que je ferais un bien mauvais juré... mais c'est un regret, c'est une expérience qui ne doit pas manquer d'intérêt, ne serait-ce que la possibilité de suivre de si près la rentrée littéraire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. FELICITATIONS Lou, les derniers jours sont des moments inoubliables!!! (mais on ne le sait qu'après, parce que sur le coup, on en a juste assez).

      Tu as donc encore le temps de pouvoir candidater.

      Je pense vraiment que le jury Elle est l'un des plus exigeant en terme de nombres de livres (avec les sélections et pré-sélections= 28 en 8 mois), mais j'aime vraiment avoir accès aussi aisément et joyeusement
      à la rentrée littéraire .
      Perso, j'ai choisi la pire année pour être jurée, je n'ai jamais eu autant de travail ni les enfants autant d'activités (quelle looseuse) mais je me régale quand même (et je râle quand vraiment je suis fatiguée)
      Prends bien soin de toi Lou

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)