mardi 24 juin 2014

Orgueil et préjugés

Jane Austen, Orgueil et préjugés (1813)
10/18,  1982, 380 p.
Pendant longtemps, j'ai cru que je ne pouvais pas être une lectrice de Jane Austen.

Je ne suis pas friande des histoires d'amour (surtout quand elles finissent bien), des bals, ni des introspections romantiques; et j'associais Jane Austen à tout cela, avec du ruban, de la crinoline, des jeunes filles oisives et amidonnées issues de la bonne société anglaise, qui attendent patiemment le jour de leur mariage, en conjecturant sur celui des autres. 

Mais ça c'était avant ma passion subite pour Downton Abbey (et mon affection profonde  pour Lady Sibylle et Tom - je ne suis pas absolument remise de ce que vous savez). C'était avant aussi que ma libraire préférée m'offre Orgueil et préjugés pour mon anniversaire et que le mois anglais tombe fort à propos pour m'y lancer.

En fait, j'aime Jane Austen...mais pas complètement (Titine pardonne-moi). Mon problème avec Austen c'est que je connais déjà la fin de l'histoire.  Pour moi ce qui fait le sel d'Austen, ce n'est pas la résolution de l'intrigue, mais bien le cheminement narratif.  

Effectivement, l'histoire de la famille Benett s'écrit autour des  cinq filles (pas encore mariées), qui ne sont pas si riches que cela et qui n'appartiennent pas vraiment à la haute société. En plus, et ce n'est pas rien, les filles de Mr Benett n'hériteront pas du domaine de Longbourn à cause de l'entail qui permettra à un obscure cousin, Collins, d'être propriétaire  du domaine après la mort du mâle Benett.

Comme chacun sait l'arrivée de Mr. Bingley et de son ami Darcy, dans une propriété voisine, va bouleverser notre petite famille de province.

Les cinq soeurs sont vraiment réussies: Jane est parfaite de douceur et de bienveillance (même si bon, un peu de lucidité ne lui nuirait quand même pas), Lizzie a toutes les qualités de l'héroïne  puisqu'elle allie beauté, fougue, culture et jeunesse. Les deux dernières filles Benett sont horripilantes, superficielles et fatigantes. Et bien sûr j'ai une tendresse particulière pour cette pauvre Mary (la place du milieu: la pire d'une fratrie), ni jolie, ni talentueuse, qu'Austen laisse un peu de côté et pour laquelle j'éprouve beaucoup d'empathie.

J'ai vraiment (presque) tout aimé: cet humour corrosif contre les bonnes manières, la description des parvenus, le snobisme, le vrai, le personnage de la mère aussi ridicule qu'actuel, le faux mutisme du père. Si j'ai été surprise par la quantité de dialogues, ils étaient si bien écrits qu'ils ne m'ont pas gênée. J'ai aimé combien Austen se moque de certains usages, comment elle dépeint la mesquinerie humaine, les travers et la suffisance des uns et des autres, j'ai aimé son humour et parfois son second degré. Tout est drôle et finalement assez cruel.


Mon problème, c'est le dénouement. Il m'a manqué du tragique. Je ne déteste pas les happy-ends (quoique ....- rapport à mon tempérament joyeux), mais le côté moraliste m'a quand même gênée. Jane-la-douce épouse Bingley-le-tendre, Lizzie l'intègre convole avec le richissime Darcy, Lydia la superficielle se perd avec Wickham l'imposteur (Kitty saura-t-elle en prendre de la graine)? Quant à Mary, elle est destinée dès ses 18 ans à rester vieille fille (pour tout dire j'aurais aimé un destin dramatique pour elle, quelque chose qui me fasse pleurer sur son sort).


Bien sûr, tout cela est rattrapé par un Darcy terriblement séduisant (il faut dire que j'ai une passion pour les hommes qui ne sourient jamais, les beaux ténébreux, les faux orgueilleux, impopulaires par omission de paroles). 

Evidemment Bingley est réussi dans sa faiblesse, sa lâcheté et sa bienveillance versatile. Sans aucun doute, le personnage de Collins est formidable d'auto-suffisance (d'autant que des Collins existent encore, j'en croise un tous les jours). Le père Benett est formidable de résignation et de lucidité sur sa propre famille.

Mais ce sont les femmes avec lesquelles Austen est la plus sévère et la plus délicieuse. Entre Mrs Benett, l'ancienne beauté  perdue dans un flot d'hystérie permanent, les soeurs Bingley aussi creuses, riches que méchantes, ou bien Lady Catherine carrément effrayante de solitude , de certitude et et d'égoïsme, je me suis régalée.

Ainsi, j'aime le regard critique d'Austen sur ses contemporains mais je regrette sa bienveillance romantique envers ses personnages. Je me déclare donc officiellement demie-fan. 

La preuve:  j'ai osé dire sur le groupe anglais (au mépris de toute prudence) que je n'étais vraiment pas fan de l'adaptation de 1995, malgré sa très grande conformité au roman. A part Darcy que je m'imaginais exactement comme Colin Firth, tous les autres acteurs ont terriblement heurté l'image que je m'étais faite de chacun des personnages et de l'esthétique du roman...Et quand on a à ce point une idée précise d'un roman, j'ai envie de dire que c'est que une lecture réussie. 

Ce billet (que j'espère les fans pur-jus me pardonneront) est une participation au challenge de Miss Léo le mélange des genres, pour le classique étranger, et une lecture commune pour le mois anglais de Titine, Cryssilda et Lou avec mes copines Valérie et Marjorie...

Et comme me le conseille régulièrement ma petite soeur, je vais aller m'acheter un coeur...(histoire vibrer à l'unisson) 

65 commentaires:

  1. Je suis une grande fan, et je trouve ton billet très bien! J'ai lu presque tout Jane Austen, et clairement celui là est mon préféré (j'avais même fait un billet dessus il y a fort fort fort longtemps ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oufff...j'avais peur que les grandes fans prennent mal mes bémols...
      Merci Féli

      Supprimer
  2. Je ne me souviens que de celui-ci (même si en lisant le billet de Valérie, je pense aussi avoir lu Emma) et je garde le souvenir d'une héroïne moderne pour son époque et de beaucoup d'humour et d'autodérision. Finalement, tu as plus aimé que pas quand même ;-) (oui, je sais, mon côté over positif ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui oui bien sûr, mais je ne ferai jamais partie du monde austenien non plus. Mais j'ai vraiment passé un moment très agréable, très drôle, et très critique...donc un bon moment...

      Supprimer
  3. On a souvent plein d'idées sur un auteur connu avant de le lire, et c'est d'autant plus vrai pour Jane Austen. J'étais comme toi avant de la découvrir, je m'attendais à une histoire d'amour (qui finit bien...). Et oui, c'est bien une histoire d'amour, mais on s'en fiche presque tant c'est la façon de raconter qui ici importe et l'oeil que cette romancière porte sur les êtres et la société. C'est tellement formidable que pour ma part, je lui concède bien volontiers cette fin si attendue et fait qui plaisir aux lectrices (de tout temps, l'écrivain sait qu'il faut ménager son lectorat)...

    RépondreSupprimer
  4. Fan pur-jus je suis, mais tu es pardonnée quand même .... Fan de la cruauté et du second degré, le côté romantique, je ne le vois pas trop ... Oui, l'histoire finit bien, presque par convenance au genre (et puis, cela soulage quand même) .... Et puis Darcy, comment résister à Darcy ?

    RépondreSupprimer
  5. Haaa c'est un monument ce livre là. J'ai adoré l'adaptation de la BBC en 4 ou 5 épisodes avec Colin First mais je ne sais pas si c'est de cette version là dont tu parles. C'est vrai que tu sais dès le début comment ça va finir et que le happy-end très convenable à chaque fois peut agacer. Et puis quan don lit les soeurs Brontë , à peine 40 ans après Jane Austen, on a l'impression d'avoir lu des histoires de bisounourses...mais respect pour Jane !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu sais MTG j'avais commencé par les soeurs B, dans ma toute jeunesse, et à mon avis beaucoup de choses m'avaient échappé.
      Oui oui c'est bien de cette adaptation dont je parle ;-)

      Supprimer
  6. Alors moi aussi j'aime les hommes qui ne sourient pas d'emblée et dont il faut gagner le coeur mais pour le coup, je trouve que Darcy en est presque une caricature. Je travaille en ce moment sur le premier chapitre pour l'étudier avec mes élèves, je trouve que cet incipit est vraiment réussi, corrosif à souhait. Et je suis tout à fait d'accord avec toi sur les couples formés, pourquoi sont-ils forcément aussi bien assortis ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui pourquoi Val?
      Ceci dit je sais que tu n'es pas fan de Jane A....donc je ne craignais pas ton courroux..

      Supprimer
  7. Je suis une grande amoureuse d'Austen et ton billet est très bien écrit. Je comprends ce que tu veux dire. De mon côté, rien n'est à jeter dans O&P mais je comprends tes arguments. Je te conseille vraiment de lire un autre de ses textes. "Raison et sentiments" par exemple te semblera peut-être un peu plus tragique?? Ou "Persuasion" moins fleur bleue?
    Bref, relie-la absolument.
    Pour te rassurer, je n'ai pas eu d'illumination pour Austen dès la 1ère lecture. J'ai tout aimé chez elle, mais je ne suis pas tombée à genoux tout de suite. C'est en découvrant au fur et a mesure ces textes et son monde que j'en suis venue à ne plus m'en passer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te promets d'en lire d'autres Romanza....au moins pour le prochain mois anglais ;-)

      Supprimer
  8. Jane Austen! Je suis tombée dans la marmite...
    Si, tu dois lire persuasion. Et Northanger Abbey, vraiment sympa.Et Raisons et sentiments (euh, je vais tous les lister, là, snif, elle a si peu écrit)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je note , je note, je me ferai un round 2 l'année prochaine Keisha
      Promis juré

      Supprimer
  9. Tu vas devenir addict, c'est certain !

    RépondreSupprimer
  10. J'avais globalement apprécié cette lecture, mais c'est surtout mes cours de préparation au capes qui m'ont véritablement fait apprécier ce roman, très riche comme tu le soulignes en ce qui concerne la critique d'une époque par le biais de ses personnages. Ce n'est pas grave de n'être que demi-fan c'est déjà ça :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. absolument, et mon coeur de fan-fan-fan à 200% est déjà pris en plus !

      Supprimer
  11. Dans demi-fan, y a fan quand même, alors va pour demi-fan !!
    Orgueil et préjugés est l'un de mes romans préférés, je l'ai lu plusieurs fois et toujours avec bonheur, et pourtant comme toi je n'aime pas les happy end mais là si ! Top envie qu'ils finissent ensemble ces deux là, Darcy et Elizabeth sont deux personnages tellement attachants et empathiques !
    Pour moi de loin le meilleur Jane Austen !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mince!!! Du coup je risque d'être moins enthousiaste pour les autres alors !! Non ?!

      Supprimer
  12. J'aime beaucoup cette adaptation de 1995, contrairement à la dernière faite à Hollywood, avec une Keira Knightley que je ne supporte pas !
    Je lis Northanger Abbey, en ce moment, et son portrait des femmes est réjouissant aussi... il faut voir ce qu'elle met à l'accompagnatrice de l'héroïne ;-) J'ai l'impression aussi que c'est un roman où elle met plus en avant son opinion personnelle sur la société et la place de la femme, notamment.
    J'aime beaucoup Jane Austen, sans être une indécrottable inconditionnelle... mais c'est un plaisir à lire à chaque fois. Le mieux est quand même de garder en tête qu'il y a toujours des happy end (chose constatée sans avoir lu tous ses romans encore).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Valou il faut que je parte de ce principe en fait. Je pense que Northanger Abbey sera ma prochaine incursion en monde Austenien....

      Supprimer
  13. Et bien, je préfère les hommes qui me font rire. Les sérieux me paraissent si plein d'eux-mêmes.
    Jane Austen, à petite dose, c'est agréable, mais surtout pour occuper des journées de vacances creuses !
    Comme toujours, j'aime tes approches des livres, si justes, si précises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alphonsine, c'est gentil.
      Sauf qu'un taiseux n'est pas toujours arrogant, parfois il ne juge pas toujours utile de parler (l'inverse de moi en fait)
      Beau week-end à toi

      Supprimer
  14. Difficile de résister totalement à O&P, même si on n'est fan qu'à demi! Ma découverte de ce livre et de cette romancière est relativement récente mais je n'ai lu que ce roman-ci après m'être cependant précipitée pour acheter tous les autres Poches. Je les gardais comme un dessert mais je crains qu'ils ne soient tombés dans mes oubliettes! Ton billet ravivera-t-il mon envie de les lire? Je voudrais bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors j'aimerais bien savoir ce que tu en penseras Mango quand tu auras franchi le cap...vu que tout le monde est unanime pour trouver qu'OP est meilleur que les autres ;-)

      Supprimer
  15. Il est beau ton article, bien argumenté et détaillé :)
    J'avoue, j'ai découvert "Orgueil et Préjugés" quand j'avais 20 ans (midinette et fleur bleue dans l'âme) du coup j'aurai toujours beaucoup de tendresse pour ce livre. Et tant pis si la fin est un peu facile, elle m'a fait tellement plaisir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je comprends MArjo....mais en plus je me rends compte que mon emballement pour le Manoir va se heurter aux mêmes critiques que celles que je formule envers Austen.
      Dis moi que tu l'aimes.....

      Supprimer
    2. Je n'ai lu que quelques pages, car je me suis rendue compte que je n'avais rien lu pour les Bibliomaniacs (je suis toujours en gros mode procrastination). Mais avant la fin du mois, je pourrai te dire si je l'ai aimé :)

      Supprimer
  16. L'aspect satyre sociale me tente, ce n'est pas un livre que j'aurais choisi spontanément sinon.

    RépondreSupprimer
  17. Je suis venue lire ton billet en me demandant ce que tu allais bien pouvoir penser de Jane Austen et... je ne suis pas déçue ! :D
    Je suis un peu une midinette alors j'avoue avoir aimé la fin sans me poser de question. J'ai toujours du mal quand l'auteur réserve une mauvaise fin à ses personnages (mais pourquoi lady Sybille ?). Je me demande souvent pourquoi cette cruauté. Pour autant, je trouve parfois tout de même un peu de "fleur bleutée" à ces romans de mme Austen, mais je m'en contente fort bien ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pleuré comme une madeleine pour lady Sybille...et c'est vrai qu'il m'a manqué ça dans Austen: du tragique. Mais ce n'est pas grave hein, je sais qu'il ne faut pas la lire pour ça ;-)

      Supprimer
  18. Je ne suis pas fan du tout de Jane Austen, d'ailleurs l'ai-je quelquefois lue ? J'en ai un dans ma PAL depuis pas loin de dix ans. Par contre, j'aime tous les feuilletons anglais tirés de ce genre de littérature, va comprendre ... Il faudrait tout de même que j'essaie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai du me forcer un peu car j'avais des a priori tenaces Aifelle, et je ne le regrette pas du tout.

      Supprimer
  19. Finalement, tu as eu l'air d'aimer, dans l'ensemble.

    RépondreSupprimer
  20. Je fais partie des fans inconditionnelles de Jane Austen, que je ne me lasse pas de lire et de relire ! Et j'aime beaucoup ton billet aussi. Si la fin parait "facile" peur-être faut-il la replacer dans le contexte historique : en 1813, le roman est un art mineur et débutant. Les lecteurs ne sont pas encore blasés par des années de lectures et de films hollywoodiens aux happy end obligés...Ce que j'aime chez JA c'est la satyre sociale très affutée, mais aussi de voir les personnages évoluer entre le début et la fin du roman.
    Et si tu aimes les choses un peu plus sombres (sans être tragiques non plus...) je te conseille vivement Elizabeth Gaskell...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Papillon, tu as raison de rappeler tout ça, son écriture est tellement incisive qu'on a tendance a oublier qu'elle a 2 siècles. Je note E. Gaskell.

      Supprimer
  21. J'aime beaucoup ce roman. Je suis d'accord avec toi : si la fin était tragique, le roman serait encore plus beau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est sûr Fleur...mais aurait-il eu autant de succès?

      Supprimer
  22. J'ai lu "Lady Susan" et "orgueil et préjugés" et je crois que cela m'a suffit, bien que j'aie apprécié ces deux lectures. Ils me paraissent se ressembler plus ou moins tous, non ? (pardon aux fans...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le crois aussi, mais j'attends de continuer mon exploration en monde absteniez pour en être sûre Sylire ;-)

      Supprimer
  23. Je n'aime pas...même si contexte historique, évolution des mœurs, blabla...cette hystérie autour du beau mariage m'insupporte, et je n'ai pas l'impression qu'on me parle d'amour. J'ai lu tard Austen, avec mon club de lecture , et je dois dire que ça a été une déception.
    Mais bon , " si vous n'aimez pas ça ..." , je ne veux pas offenser les fans et demi-fans 😎

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ce qui m'a arrêté pendant un moment "l'hystérie autour du beau mariage", punaise, il n'y a rien qui me désintéresse plus que cela. Mais franchement, ce n'est pas ce que je retiens d'O & P, c'est vraiment la critique drôle d'une société un peu vaine....

      Supprimer
  24. Je n'ai lu aucun Jane Austen... Honte à moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ooh non quand même Moka...on ne peut pas tout lire....

      Supprimer
  25. en deux mots: t foutue!!!! mouhahahahaha bienvenue au club ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend de quel club tu parles Lamousmé....;-)

      Supprimer
  26. Jamais lu Austen non plus mais contrairement à Moka je n'ai même pas honte. Et ce n'est pas demain la veille que je vais m'y mettre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun problème Jérôme, je suis quelqu'un d'ouvert...

      Supprimer
  27. Ben voilà, encore une que je n'ai jamais lu... pas vraiment honte mais j'aimerais bien savoir de quoi il retourne même si ton billet m'en donne un aperçu ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah et bien tu vois tu m'étonnes Margotte, je pensais que tu t'y étais frottée en fait...

      Supprimer
  28. Je suis une demi-fan aussi, voire une pas fan du tout. Certes, c'est bien écrit, la satire sociale est délicieuse, etc. mais c'est quand même pas le meilleur écrivain de tous les temps ! (je vais m'attirer des critiques rageuses du fan club, c'est immanquable)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute Praline, je crois qu'elles sont assez tolérantes en fait (enfin certaines...)

      Supprimer
  29. Je suis une inconditionnelle de Jane Austen. Je lis ses livres, je revois les adaptations. Je laisse passer un peu de temps. Et je recommence. Même si je connais la fin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux le comprendre aussi, il y a quelque chose de réconfortant dans Austen....

      Supprimer
  30. je ne l'ai jamais lu ! Oui, j'ai honte ... demi-fan, c'est déjà pas mal, non?

    RépondreSupprimer
  31. J'ai enfin lu ce roman l'an dernier (http://monesie.canalblog.com/archives/2013/09/22/28068903.html). J'aime bien ton commentaire du début. Je vois que nous avions les mêmes préjugés (ouaf !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que j'ai hésité à la faire celle là!!!

      Supprimer
  32. J'avais les mêmes appréhensions que toi, n'étant pas du tout lectrice de romance, et finalement j'ai adoré. Je n'ai donc même pas tes réserves. Ce que j'aime chez elle c'est son absence d'illusion, le fait qu'elle ait tout compris aux moeurs de son temps mais qu'elle ne soit pas devenue aigrie pour autant. C'est son humour que j'aime plus que tout. D'ailleurs, contrairement à beaucoup de ses lectrices, je n'ai pas vraiment de goût pour les adaptations de ses romans qui les réduisent à l'intrigue amoureuse sans justement ce ton qui fait la différence. Mais ton billet me rappelle que je n'en ai lu que 3 et qu'il faudrait que je m'y remette....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui entièrement d'accord avec toi Vio, j'aime qu'elle soit drôle et sans illusion, sans être méchante et aigrie. Un tout petit peu de drame m'aurait conquise....

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)