mercredi 16 octobre 2013

Longue division


Derek Nikitas, Longue division
Edition Télémaque, 2013, (348 p.)
 Longue division, catégorie polar de la sélection de décembre du prix Elle, constitue pour moi un sacré complexe intellectuel. Je crains de n'avoir rien compris, malgré les critiques dithyrambiques de David Lynch, des filles de chez Elle, et d'un journaliste de l'Express.


C'est plus ou moins un road movie social avec pour personnages :  une femme de ménage qui a volé de l'argent pour retrouver son fils abandonné à la naissance qui du coup est devenu homosexuel (bien sûr et pas du tout cliché), un type en fac de math qui suit son ami d'enfance dont il est amoureux de la soeur (une toxico évidemment sinon pas d'intérêt), un flic dont la femme agonise d'une tumeur au cerveau (forcément quand on n'a pas la conscience tranquille). 

Longue division ce n'est pas que cette série de poncifs réjouissants, c'est aussi unanimement glauque:  le décors est triste et moche, les situations caricaturales et improbables, les dialogues creux. Et surtout c'est joyeusement écrit (ou traduit) à la truelle: redondances, phrases inutiles, envolées métaphysiques  incompréhensibles pour mon cerveau limité. 

Le clou de ce polar est quand même une stylistique ahurissante qui consiste à laisser en suspens la dernière phrase du paragraphe, et à commencer  la suivante de la même manière. Je vous livre un exemple parmi tant d'autres de cette maestria du style:
"Il braverait courageusement l'oubli frissonnant pour regagner ce qu'il avait presque.... [fin de la page 52] "...Une fugitive au yeux rouges. Le coeur de Jodie cherchait à traverser sa gorge." [début de la page 53]. Une fois ça va, au bout de 80 pages, j'étais presque hystérique. Mais ça c'est mon côté psycho-rigide.

Les scènes d'action sont peut-être très cinématographiques mais totalement illisibles. Je n'ai rien compris, il fallait parfois que je relise (ah mais oui, il est mort alors).

Et en plus c'est très barbant à lire jusqu'à la page 207, moment culminant du livre parce qu'il y a un rebondissement. A la page 207, on a presque l'impression que le roman va démarrer.

Je vois bien ce que Nikitas a voulu faire, et je pourrais éventuellement dire qu'il y a quelque chose à sauver dans l'histoire (enfin... à partir de la page 207!). Mais, sans avoir de master en psychologie, on s'aperçoit assez vite que rien ne se tient, les rebondissements et la fin sont totalement improbables, (je meurs d'envie de vous en donner un exemple ici mais je crains de déflorer l'intrigue).

Mais le vrai problème c'est que ce polar n'en est pas un et du coup c'est terriblement ennuyeux. Aucune énigme à résoudre, juste des gens sur des routes américaines (ou des motels sinistres - au choix), sous la neige en plus et la nuit le plus souvent. On m'avait promis du sang, du crime, de la violence insoutenable. Alors oui, il y a des morts, mais même ça, il faut relire deux fois pour comprendre.

Quant à celui qui les tuent, bah on n'en sait pas plus au début qu'à la fin, ce qui est invraisemblable. Le meurtrier (je ne dévoilerai rien rassurez-vous) est le seul personnage dont on ne connaît rien des raisons, de la vie, de l'enfance. Pourquoi? Comment? Qui est-ce? Il est où le traumatisme originel?  La question n'est même pas posée. Il est là c'est tout. Pas de chance pour les autres en fait!!

Je m'interroge vraiment sur ce qu'est un polar quand même aujourd'hui dans le paysage littéraire: comme si tous les sujets glauques et mal écrits étaient catalogués directement dans cette catégorie. Il me semblait qu'un policier, c'était la résolution d'une énigme, d'un mystère. En général, on va dire qu'il y a une petite partie psychologique, une histoire détricotée, un commencement des choses qu'on découvre à la fin. Il y en a eu plein quand même des bons polars, des trucs sanglants qu'on ne lâche pas avant de connaître le fin mot de l'histoire, des dernières pages dont on est horrifiée. Bref,  des choses bien écrites.
0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 4

 Franchement, à la lecture de ce navet, il ne faut pas s'étonner que les policiers soient souvent considérés comme de la sous-littérature, et pardon mais c'est vraiment dommage. Parce que les polars sont généralement des vecteurs d'entrée en littérature pour les ado..



Je dis ça, je dis rien, comme d'hab et dans la foulée je rajoute une participation chez Liliba pour son challenge thrillers et polars.

C'était Galéa-la-râleuse en direct du prix Elle 2014, catégorie Policier


46 commentaires:

  1. super article!ahah j'ai bien rigolé. Ca me fait penser à mon état en lisant zone de Non droit. Je pense que dans ces cas-là il ne faut pas se remettre en question. Pour les polars je suis d'accord. Heureusement le Tana French est une vraie bonne enquête old school, super bien foutue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, je vais le recevoir la semaine prochaine, j'avoue qu'une occasion de se réconcilier avec les policiers est assez tentante...Merci Coralie.

      Supprimer
  2. Recommandé par Lynch, moi je me serais méfiée :-))) Il ne brille pas par sa limpidité cet homme-là. Ma LAL te remercie, j'ai quelques vrais polars sous le coude, inutile de perdre mon temps avec les faux-polars. Ils l'ont vraiment lu à ELLE ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là Aifelle, je me le demande, d'autant que le commentaires d'O. de L. sur le bandeau laisse songeur "si vous n'aimez pas les polars, vous aimerez quand même. Si vous êtes amateurs, vous allez l'adorer"; c'est carrément inquiétant!!

      Supprimer
  3. Ha, ha, ha, tu aurais pu nous dévoiler le reste de l'intrigue, avec un tel commentaire, je ne suis pas prête à lire ce livre. Déjà que je n'aime pas les polars, surtout avec beaucoup de violence et dégoulinant de sang...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là Alphonsine, passe ton tour...même si honnêtement, il ne dégouline pas de sang, mais de glauque...

      Supprimer
  4. Après avoir lu ton article, très drôle, je vais passer mon tour...pour l'instant !! Car contrairement à Aifelle, moi je ne me serais pas méfiée, et oui, 'recommandé par David Lynch", ça fait tout de même son petit effet sur les pauvres petits fans hardcore du réalisateur comme moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour ça Béné que je m'attendais à du gore...non, non même pas. C'est ennuyeux et sinistre c'est tout!

      Supprimer
  5. Réponses
    1. De toi à moi, c'est ce que je fais de mieux tu sais!

      Supprimer
  6. David Lynch n'a qu'à l'adapter, il parviendra peut-être à en faire un chef d'oeuvre. Quant au livre, je suppose qu'il n'arrivera pas jusqu'à moi. Enfin, je l'espère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien n'est moins sûr Valérie, ce ne serait pas notre première déconvenue...

      Supprimer
  7. joli billet pour un livre raté, je te conseille de lire la théorie du chaos manifestement plus réussie !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai lu ta chronique Dominique, j'espère qu'il passera la sélection. La "théorie du chaos" est en phase de pré-sélection chez les jurées de janvier, je pense qu'il a de bonnes chances.

      Supprimer
  8. j'espère qu'il ne passera pas maintenant!! (mais j'adore ton billet!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceci dit Enna, je n'ai guère été plus emballée par les Lumineuses...je vieillis et deviens aigre je crois!

      Supprimer
  9. Cool le billet, ne t'en fais pas, il ne va pas passer. Je lui ai mis 11 (ça te rassure)? Quand même tu y vas fort copine "navet" ouil!!! Je suis d'accord avec toi sur le fait que l'auteur laisse en suspens la dernier phrase du paragraphe, c'est un peu saoulant à la fin. Bravo madame la "reporter" en direct du prix ELLE... la feuille d'érable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rhoo ma petite feuille...c'est vrai je suis de mauvaise foi, je trouve que tu lui a mis une bonne note. Oserai-je dire qu'il n'a même pas atteint la moyenne avec moi?

      Supprimer
  10. Tu sais quoi, je te remercie d'avoir lu ce navet car je vais l'éviter : enfin un titre que je ne note pas ! Et je te bise deux fois, pour le coup !!! (tant pis si tu n'en veux pas)

    RépondreSupprimer
  11. Je lis très peu de polars (non pas parce que je considère que c'est un sous-genre mais parce que je suis une trouillarde :p ) alors du coup je me passerai volontiers de celui-là!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi aussi j'ai peur des polars Tiphanie, dès que c'est un peu violent je fais des cauchemars...mais là ce n'est pas cela qui m'a dérangée en fait. Mais tu as raison de passer ton tour, il n'en vaut pas la peine (à mon sens)

      Supprimer
  12. Bon je n'aime pas les polars et je n'ai même pas envie de me soigner avec celui-là !!!
    Belle soirée !

    RépondreSupprimer
  13. Je ne suis vraiment pas polar. J'essaye d'en lire un de temps en temps tout de même mais je suis souvent déçue. Trop de violence gratuite pour moi sans parler du style comme tu le soulignes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes d'accord Sylire, même si quand même, il y a des polars que j'ai adorés...

      Supprimer
  14. La lecture des polars est hyper filtrée chez moi, j'aime bien l'énigme sanglante parfois lorsque le héros/flic/enquêteur est en surcharge pondérale, a une belle-mère hystérique ou un diplodocus apprivoisé chez lui ou alors les trois à la fois!
    (((((Qui c'est David Lynch?)))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois à peu près à quel genre d'enquêteur du fais allusion Fransoaz, moi j'aime quand c'est POirot ou Marple qui mènent l'enquête ...eh oui
      (((((c'est un réalisateur de trucs assez gores et trashes...l'Homme aime bien et me dit que ce n'est pas QUE cela)))))

      Supprimer
  15. Il manque un petit bout de nez sur la photo ;-) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon nez n'est pas ce que j'ai de plus discret Mme Anonyme, disons que je ne m'en vante pas!

      Supprimer
  16. Eh bien voilà qui a au moins le mérite d'être clair !!!!! Et qui ne va pas alourdir ma LAL !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon? Tu m'étonnes Liliba, je pensais l'avoir bien vendu pourtant ...
      ouarfff

      Supprimer
  17. Il y a de bons polars (même français ...). enfin, je dis cela mais en l'écrivant, je me rends compte que je ne retrouve pas un seul titre lu recemment ... Pascal Garnier, quand même, j'ai bien aimé" "La place du mort" par exemple. Autrement, évidemment, les Pouy, Benaquista, Dessaint datent un peu, ( et Jean François Vilar "Bastille tango" !!!). En ce qui concerne ce titre pour moi, son sort est définitivement réglé. Moi, les morts, j'aime bien savoir si ils sont morts, sinon, ça embrouille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes d'accord Athalie, au passage je note Pascal Garnier et Pouy (que je ne connais pas), et même si Benaquista date un peu, l'avantage de la littérature c'est qu'elle n'obéit pas à la mode, donc ça peut se lire et se relire!

      Supprimer
  18. Bonjour Galea,
    moi aussi je suis dans le jury de Décembre :-) et j'ai lu avec curiosité et plaisir tes billets
    Je viens à l'instant d'envoyer mes fiches:
    -j'ai beaucoup aimé le Kasischke, même si j'ai été déçue par la présence du rapport, j'ai trouvé qu'il donnait un côté scolaire à la fin du roman
    -lady Hunt m'a envoûtée...malgré moi, car j'ai trouvé qu'il réunissait un certain nombre de clichés...mais la magie opère vraiment
    -le sujet de l'Echange des Princesses est très intéressant, mais j'ai trouvé le récit un peu terne, et j'ai eu du mal à finir le livre
    -j'ai vraiment apprécié les Lumineuses, même si d'ordinaire je n'aime pas trop l'alliance du fantastique et du thriller, j'ai été bluffée par la maîtrise de l'auteur pour jongler avec les époques différentes.
    -Longue Division m'a bien plu également, même si j'ai été horripilée par cette propension à finir ou commencer un paragraphe en plein milieu de phrase...une fois ça va, mais à la longue c'est extrêmement lassant
    -J'ai été touchée par la vie d'Henri dans Le Garçon Incassable, et intéressée par la bio de Buster Keaton...mais pas compris le lien entre les deux, et les deux derniers chapitres avaient vraiment un côté "cheveu sur la soupe"
    -Quant à Passion Arabe, j'ai bien compris que l'auteur connait beaucoup de choses et beaucoup de gens (vu qu'il parle beaucoup de lui) et le sujet m'intéressait vraiment, mais j'ai regretté qu'il n'y ait pas un lexique des mots clés, et à force j'ai été perdue dans l'avalanche de termes que je ne maîtrisais pas, de noms, de lieux, j'ai trouvé la lecture fastidieuse et je suis restée sur ma faim...

    Pour la sélection de Septembre, j'ai eu un gros coup de coeur pour le Bernheim, et si "Une faiblesse de Carlotta Delmont"avait en théorie tout pour me plaire, il m'a laissé complètement de marbre, et je l'ai fini par devoir...

    Bref, j'attends avec impatience les 3 livres de la sélection d'Octobre, d'ici une petite semaine...
    Bonne soirée
    Eva

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue ici Eva (magnifique prénom s'il en est, en toute objectivité bien sûr), nous n'avons pas exactement les mêmes goûts (j'ai vraiment détesté Longue division et pas aimé plus que ça les Lumineuses) mais c'est un plaisir de rencontrer une co-jurée de décembre.

      POur octobre, je dois dire que je suis un peu inquiète, les livres n'ont pas pas l'unanimité dans notre groupe, et d'ailleurs, si vous souhaitez vous joindre à nous, vous serez la bienvenue. N'hésitez pas à m'envoyer un message à dorabdr@gmail.com. Nous y débattons des livres sélectionnés et des recalés, c'est très enrichissant.
      Une belle journée à vous!

      Supprimer
  19. Quitte à relire deux fois les passages clef, autant relire Hegel, non? ^^
    J'espère pour toi que le prochain sera plus passionnant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ma ZAP lui au moins il sait ce que sait que l'Histoire....(j'assume mes jeux de mots, je suis convalescente)

      Supprimer
  20. Yes ! alors que je fais un petit saut sur la blogo après une période de sevrage pour cause de travail acharné, je tombe sur un billet qui dézingue ! J'adore ! Voilà qui donne envie de revenir dare-dare se noyer dans le monde Ô combien étonnant de la blogosphère ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous t'attendions Margotte...Je me doutais que tu aimerais le ton!

      Supprimer
  21. Tu es tombé sur un très mauvais polar, alors.

    RépondreSupprimer
  22. De toute façon j'aime pô les polars !!!!

    RépondreSupprimer
  23. Je partage ton avis totalement, je l'ai saqué, et j'espère qu'il ne remportera pas le prix car franchement on n'aurait même pas du nous infliger la lecture de ce navet !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)