lundi 19 août 2013

Zone de non-droit

Alex Berg, Zone de non-droit
Edition J. Chambon, 2013, 285 p.
Monopole de la violence légitime.

Je ne sais plus en quelle année j'ai appris ce terme qui glace le sang. Mais disons que la lecture du polar d'Alex Berg m'a bien rappelé ce que cela signifiait. A vrai dire, je m'en serais bien passée. Alex Berg démarre sur B. Franklin et sa réflexion sur la liberté et la sécurité...ce qui promet du lourd; et on n'est pas déçue. 

Le monopole de la violence légitime, c'est ce qu'un état ou une institution peut, en toute légalité, infliger aux individus pour la raison d'état. C'est ce que va découvrir l'héroïne, Valérie Weymann un jour de décembre à l'aéroport d'Hambourg, et ensuite dans une prison officieuse d'Europe de l'Est. J'ai lu tout ce livre en réprimant une sérieuse nausée.

Alors d'accord, c'est extrêmement documenté et argumenté. Nous sommes dans les arcanes des Services de Sécurité des puissances occidentales qui veulent, à tous prix, éviter un attentat ou un complot terroriste. Bien sûr, ce livre a le mérite
de bien nous faire comprendre la question du renseignement, le pouvoir de la peur, les dégâts collatéraux de la lutte. Oui, on en apprend beaucoup sur la diplomatie. Bien sûr, c'est un livre haletant, qu'on lit vite, qui reprend les codes et rebondissements du genre (même si on devine quand même un peu la fin). Mais c'est surtout extrêmement éprouvant.  


Le problème c'est que c'est une lecture qui réveille tous les instincts claustrophobes. En général, les policiers démarrent sur des scènes de vie à peu près normales jusqu'à la découverte d'un crime...pas ici. Au bout de deux pages, l'héroïne est enfermée, isolée, suspectée et coupée du monde. Et ça, ce n'est rien par rapport à la suite.

Ce qui m'a gênée, c'est aussi la ribambelle de clichés. Valérie est riche, belle et brillante, c'est une avocate qui "tente de combattre" les vices de la mondialisation "dans la mesure de ses moyens" (p.27). N'en jetez plus. Si tout l'aspect politique est très fouillé, la galerie de personnages ne m'a pas emballée : un tortionnaire de métier qui a quand même une éthique, un psychopathe de la CIA,  un agent secret allemand seul au monde, un mari dépassé et notre héroïne brisée....mouai!!

Moi je lis pour fuir l'actualité et je me retrouve avec Al-Q****, des Syriens et des femmes en postures plus que délicates (je vous jure c'est un euphémisme). C'est très clairement beaucoup trop violent pour moi. Les scènes de tortures, sans être détaillées, sont suffisamment explicites pour que je les déteste. En bref:  Valérie vit, dans cette prison américaine d'Europe de l'Est, le cauchemar que redoutent toutes les femmes.

Sans compter que toutes les explications geo-politiques sont souvent longues et ennuyeuses, même si j'ai bien compris qu'elles étaient nécessaires. Le style est assez froid et surtout beaucoup trop didactique. Certaines scènes m'ont paru improbables (comme rentrer et sortir d'un consulat en toute clandestinité). J'ai en plus trouvé une très grosse coquille page 174 : ce n'est sûrement pas Marc qui "pousse un soupir" mais bien Mayer. Je sais,  c'est un détail. En plus, la fin est beaucoup, beaucoup trop longue. 
0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 4

Finalement, ce que je me demande au terme de ma première lecture Elle 2014:  la fin justifie-t-elle tous les moyens? "Une innocente avait été kidnappée pour une illusion de sécurité" (p.211). Et je n'ai pas de réponse définitive à apporter à cela.

Je pense qu'il a quand même sa place dans le challenge de Liliba "Thrillers et polars"

Bref, si vous cherchez un livre qui vous redonne confiance dans le genre humain, une certaine légèreté, un moment de lecture poétique et sensible, passez votre tour.

Sinon, si vous n'avez pas un fond parano, inquiet ou dépressif, éventuellement vous pouvez vous penchez dessus...D'autant que parmi les jurées ce livre a plutôt bien été accueilli (leurs commentaires  seront en kiosque vers le 6 septembre je crois)

24 commentaires:

  1. Je n'aime pas du tout les policiers. Ils me stressent de trop, et ma vie est suffisamment trépidante actuellement pour que je n'en rajoute pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah moi c'est pareil Alphonsine, je suis suffisamment névrosée comme ça; tu imagines bien combien ça n'arrange pas mon état...;-)

      Supprimer
  2. Pas fan non plus de ce genre littéraire... je vais attendre la prochaine chronique ! Je suis trop facilement impressionnable pour pouvoir me remettre d'une telle lecture.

    RépondreSupprimer
  3. J'espère que ce n'est pas basé sur une histoire vraie.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben justement, Alex Berg suggère que c'est un scénario possible (heureusement que je ne suis pas avocate dans un cabinet qui défend les intérêt moyen-orientaux...)

      Supprimer
  4. Finalement, mieux valit que je ne sois pas sélectionnée pour ce prix (et que j'arrête de postule!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense quand même qu'il y aura de meilleures surprises (et je pense aussi qu'un jour la sélection Elle se rendra compte de quoi elle se prive sans toi et qu'elle reverra son jugement);-)

      Supprimer
  5. Dire que j'ai failli le prendre à mon club de lecture, je crois que j'ai bien fait de choisir autre chose!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr...quoique pour être honnête, certaines jurées en ont fait un coup de coeur et l'ont trouvé extra...alors les goûts et les couleurs...

      Supprimer
  6. Non merci, pas envie de plonger dans toutes les turpitudes possibles et imaginables, de quoi entretenir sa parano pendant les vingt années à venir.

    RépondreSupprimer
  7. J'aime lire que Valérie est riche, belle et brillante. A part ça, je partage ton avis, je n'ai pas été emballée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je sais Valérie, mais je crois qu'aucun des 2 polars de ta sélection n'a fait l'unanimité non ?

      Supprimer
  8. J'aurais à le lire dans un peu moins d'un mois mais je ne suis pas emballée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceci dit, Nat l'a adoré et MArjorie aussi je crois; tu feras peut-être partie de celle qui l'apprécieront, je guetterai ton avis ;-)

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Non je ne crois pas non plus Enitram. Belle semaine à toi

      Supprimer
  10. Pas pour moi en ce moment. Je pleure en regardant les infos...

    RépondreSupprimer
  11. Et bien... voilà qui n'est pas pour moi en ce moment ! Trop ragaillardie par l'air ouessantin ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux tout savoir de Ouessant MArgotte, en plus tu as eu un temps formidable...

      Supprimer
  12. POur l'instant, j'ai plutôt envie de léger, mais je note, au cas où...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes...moi aussi en l'occurrence. Mais bon c'est rare non les polars légers Mme Liliba...(créatrice du challenge polars et thrillers ;-)

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)