jeudi 31 janvier 2013

Les lieux disparus

J'ai une fascination pour les endroits qui ont disparu. Cela éveille en moi des sentiments nostalgiques, surtout quand les lieux en question étaient beaux. J'ai fait mes études dans une ville qui fut rasée à 90% pendant la deuxième guerre mondiale, je pense que ça a fondé ma passion pour les lieux disparus. J'aime les ruines, les vieilles pierres, j'aime la mémoire engloutie, et j'aime me dire que j'aurais du naître à un autre moment.

Il y avait, bien avant la guerre, sur la Méditerranée, un casino construit sur la mer, une superbe plateforme de fer et de bois qui avait su renaître de ses cendres déjà une première fois.

Depuis dix ans, parce que je suis monomaniaque, je traque partout les livres et les vieilles cartes postales; en fait tout ce qui ce rapporte à cette jetée arrogante et somptueuse qui fut entièrement démontée en 1943 par les Allemands qui avaient besoin des matériaux. La jetée-promenade est ma grande passion.

Je vous parle d'un  autre temps où le casino, ce grain de beauté de la Méditerranée, trônait ici, somptueux. Toutes les grandes personnalités de l'entre deux guerres y sont passées : le couple Fitzgerald est venu y danser, Joseph Kessel enfant y joua 6 francs,  des poètes tuberculeux sont venus en convalescence se divertir ici, Colette après son mariage avec Jouvenel y passa; ils ne sont qu'un échantillon. Avant 1943, les sombres collaborateurs constituèrent la période lugubre de la Jetée. C'était un temple du luxe, du beau, du grand, tout en démesure et arrogance. La jetée a fait rêver les riches, les bourgeois, les gens modestes et les nécessiteux du littoral.

Aujourd'hui, il ne reste rien de ce monument. 

Notre littoral s'est enlaidi en l'espace de deux générations, et je cherche encore à me souvenir de ce que fut la baie des Anges d'avant les années 1960.

Depuis dix ans, j'essaie de me convaincre qu'un petit ponton (que je photographie inlassablement à chaque saison) est ce qu'il en reste. Mais je me fourvoie probablement, puis son emplacement ne correspond pas exactement à celui du Casino. Chaque année, ce ponton disparaît un peu, le portillon a été déposé et maintenant, comble de la vulgarité, une plage s'est permise d'y mettre des drapeaux et une atroce banderole en plastique. Heureusement, en hiver, le ponton réapparaît, dépouillé de publicité. 

Le Casino de la Jetée promenade,
textes et dessins de Guy Junien, Moreau,
 Edition Giletta, 1993
J'ai l'impression d'être la seule en cette ville ostentatoire à conserver la mémoire de ce qui fut la Belle de nuit méditerranéenne. 


Et si j'avais été écrivain, j'aurais écrit un roman historique sur elle.

34 commentaires:

  1. Et qu'attends-tu pour écrire un roman historique ou juste un roman sur elle ? Il y a tellement de passion dans ton billet ! Un début ?
    Belle soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Enitram, mais être romancier c'est comme être coiffeur, c'est un métier qui ne s'improvise pas (je m'en rends compte à chaque fois que j'égalise la frange de mes filles)

      Supprimer
    2. Max Gallo : "La baie des anges" ; "le palais des fêtes" ; puis volume 3, "la promenade des anglais" .
      Editions Laffont depuis ...1976 ! En bibliothèques niçoises , surement ! Bien à vous . I.Clt

      Supprimer
    3. Max Gallo : "la baie des anges " , "le palais des fêtes" ; et le volume 3 , "la promenade des anglais" aux Editions Laffont depuis ... 1976 !!! Dans les bibliothèques niçoises , surement ! Bien à vous ! I. C.

      Supprimer
    4. Evidemment , une base pour connaître l'histoire de Nice; merci de votre commentaire

      Supprimer
  2. A défaut de roman, ce billet en est une évocation plaisante et poétique. Merci de nous faire voyager dans le temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est avec grand plaisir que je replonge dans cette période. Merci ALbane

      Supprimer
  3. C'est vraiment très beau ce que tu viens d'écrire. J'ai moi aussi une passion pour les vieilles cartes/photos des choses anciennes, disparues ou "modernisées" (soit enlaidies pour la plupart).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel joli compliment! Contente de ne pas être la seule à aimer les ruines. Bienvenue à toi et merci de ton passage

      Supprimer
  4. Tu nous fais rêver !!! effectivement, j'en aurai lu volontier davantage. A quand une nouvelle ? un roman ?
    douce nuit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, mais pour l'instant je vais me contenter de lire ceux des autres. Douce journée

      Supprimer
  5. comme je comprends ce que tu nous dis si bien !

    RépondreSupprimer
  6. Superbe découverte pour moi. Je comprends ta fascination pour ce bâtiment qui devait être impressionnant.
    (j'ai moi aussi ma ruine de prédilection, marquée par des siècles d'histoire, aujourd'hui réduite à quelques vestiges quasi oubliés...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de te voir refaire surface...j'étais certaine que ça te parlerait. Tu nous en diras plus sur ta ruine?

      Supprimer
    2. le ponton en question est beaucoup plus a l ouest que les vestiges du casino qui se trouvent devant le meridien, ce ponton a ete construit pour une compagnie de promenade en mer dans les années 1980 ; le fonds marin devant le meridien est pavé de restes tubes assiettes etc

      Supprimer
    3. Malheureusement, je le sais, c'est pour ça que dans mon billet je disais que j'aimais à la croire, j'ai tellement de cartes postales de la Jetée qu'il a fallu me rendre à l'évidence; je trouve ça si triste qu'il n'en reste rien. Merci pour l'info, j'ignorais que le ponton que je photographie inlassablement avait été construit dans les années 80'

      Supprimer
    4. le ponton fut construit pour la societe gallus en 1982 et abandonne en 1991 par ailleurs devant les ponchettes dorment les vestiges du port medieval de sant lambert ancetre de notre port lympia le port de saint lambert etait construit au debouché de sources d'eaux douce ou venait se ravitailler les equipages et cest probablement le site de l antique nikaia si vous aimez les ruines aller donc a roccasparviera village medieval detruit par un tremblement de terre au 14 eme siecle perdus dans la montagne au dessus de coaraze et maudit par la reine jeanne ambiance garantit

      Supprimer
    5. Oui, je connais cet endroit, mais je j'observerai plus attentivement après ce que vous m'apprenez. Merci de nous faire partager toutes ces informations passionnantes qui attestent des "histoires" d'une ville.

      Supprimer
  7. Une autre façon de retrouver des endroits disparus ce sont les panneaux de la Côte d'Azur des peintres implantés à l'emplacement où le peintre avait posé son chevalet. On peut comparer l'aspect passé et celui d'aujourd'hui.
    Dans le billet en lien ici on découvre le ponton et l'ancien Casino http://vudubalcon.blogspot.fr/2012/11/eaux.html#links

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je les dépasse quand je cours sur la Promenade...merci pour ce lien et pour votre visite.

      Supprimer
    2. François, je n'arrive plus à laisser de message sur votre blog...

      Supprimer
  8. Superb! Generally I never read whole articles but the way you wrote this information is simply amazing dog supplies wholesale, Pet Products wholesale and this kept my interest in reading and I enjoyed it.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you so much...are you a spam or not?

      Supprimer
    2. oui notre littoral s enlaidit notre ville aussi et la jetée promenade était une verrue un temple du jeu de l argent construit sur notre littoral nicois par des spéculateurs parisien Français ce sont les memes qui spolie notre terre aujourd hui l argent est roi et les Français les anglais ont ravager notre pays de cocagne viva nissa

      Supprimer
    3. Je ne suis pas du tout d'accord, même si je vous rejoins pour le côté temple du jeu, c'était un bijou d'architecture...après reconnaissons quand même que c'est une ville cosmopolite, une ville d'accueil, une ville pour tous qui ne perd pas son identité par l'arrivée des autres, au contraire je trouve
      (après, je suis comme vous, l'argent roi me désole, mais ce n'est pas que cela, des écrivains, des peintres, des artistes venus d'ailleurs ont trouvé ici un endroit à eux)

      Supprimer
  9. nissa nizza terre latine est envahi spolie depuis votre pseudo grand roi louis 14 a l invasion francaise de 1860 les anglais colonialistes sordide ont denature notre pays oui nous sommes un peuple accueillant que d ethnie cohabite chez nous mais nous sommes anihile et la pseudo culture pan bagnat q ont sert au touristes et une injure a tous les glorieux grands nicois de l histoire le tourisme nous a tué les Français et les anglais nous ont colonisé mais toujours un lien indeflectibles nous unit a nos freres latins et mediterranéen

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour
    Je me permets de vous souhaiter une bonne année 2014,en vous offrant un voyage dans le temps pour voir le casino jetée-promenade de Nice en 3D.
    http://casino-jetee-promenade-nice.blogspot.fr/
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  11. Vacancier, je plonge avec palme et tuba sur la plage en face du meridien. Repere l annee derniere, j ai trouve une "epave", reste de construction assez importante. Apres recherche, il semble s agir des restes de la jetee. Ils sont donc accessible a tous moyennant une descente de 7 a 8m en apnée. Quand on connait la charge d histoire du site, quel plaisir d avoir un si beau spot pour descendre.
    Pour trouver : a la frontiere entre la plage publique et la plage du meridien, une fois les galets passés, continuer 20 a 30 m vers le large et c'est la. Vous ne pouvez pas vous y tromper, restes de poutres et briques emmêlées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh quel spectacle formidable ce doit être....Merci beaucoup cher anonyme...

      Supprimer
    2. a nice tout le monde sait ca depuis 70 ans ce vacancier enfonce des portes ouvertes

      Supprimer
    3. Oui mais ça ne fait de mal à personne de rappeler cela....et tout le monde n'est pas niçois depuis 70 ans non plus, et encore moins ceux qui lisent ce blog.

      Supprimer
  12. bonjour,
    êtes-vous intéressés par des photos du site prise à l'époque par un inconnu .
    photos que j'ai numérisées récemment après l'achat d'un lot de plaque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, je suis très intéressée (et pardon de répondre si tardivement), vous pouvez me contacter par mail je n'ai pas accès à vos coordonnées)

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)