jeudi 21 septembre 2017

Mon immersion #3

Je le reconnais, j'ai séché la dernière séance de sevrage, parce que j'avais été convoquée par l'infirmière scolaire du collège de Rayures "Madame, vous ne me rapportez pas le PAI actualisé de votre fille, je vous préviens à la prochaine crise d'asthme, j'appelle les pompiers". Au début j'ai bien tenté un peu d'humour avec un pathétique: "ou vous lui donnez 2 bouffées de ventoline toutes les 20 minutes pendant 1 heure, ça marche aussi". Mauvaise idée. Son regard plein de mépris et d'exaspération m'a convaincue de me taire. Le rendez-vous s'est conclu par un humiliant "pas de PAI, pas de ventoline".

Bref, j'ai expliqué cela à Jean-Charles au téléphone la semaine dernière, qui a fait une sorte de moue radiophonique qui signifiait à quel point il me faisait confiance. J'y suis donc retournée ce matin, avec l'entrain d'une condamnée, juste après ma convocation à l'école primaire de Numérobis (qui n'a rien trouvé de mieux pour commencer l'année que de partager, à la cantine, son cordon-bleu avec une "sans viande", ce qui m'a valu un savon mémorable de l'économe ET de la responsable de cantine: "quand on dit  "sans-viande", votre fille ne comprend pas ça veut dire même la viande entourée de fromage et de panure  ? J'ai pitoyablement baissé les yeux en faisant mon mea maxima culpa.)

J'ai donc du rattraper la séance manquante, qui consistait à s'auto-flageller en public. Les autres l'ont fait à la dernière rencontre, j'ai du donc m'y soumettre seule devant leurs regards pleins de compassion. L'exercice consistait lister tous les trucs inutiles que je postais sur Facebook: mes temps de courses à pied et mes efforts douloureux, mes problèmes divers et variés avec l'Education Nationale, le retour des multiplications à trous, mes déboires avec la SNCF, ma voiture, la Poste, la CAF, mes commentaires sur la météo, le trafic routier, les émissions télé pourries de l'Homme ....

Satisfait, Jean-CHarles m'a approuvé en hochant la tête avec cette répartie sublime :
-"Galéa combien avais-tu d'amis sur Facebook? (oui maintenant on se tutoie pour vraiment aller au fond des choses)
-"Je ne sais pas ...une grosse centaine peut-être...
- "Combien d'entr'eux réagissaient à ce que tu racontais?
- "5 ou 6, parfois une dizaine je pense 
Silence un peu gêné, je sens qu'il attend quelque chose ...vu que je ne dis rien, il enchaine:
-" c'est proportionnellement peu on est d'accord ?
-" On est d'accord (mais ces 5 ou 6 là me manquent quand même...)

Je n'ai plus ma dose de choses inutiles en fait.

Aujourd'hui,  c'était l'apothéose du programme: "chacun va maintenant nous parler de sa part d'ombre, nous dit Jean-Charles hyper sérieux (il a remis son pantalon de gourou d'ailleurs). Je ne parle pas évidemment de votre côté inutile mais banale, mais vraiment de votre part d'ombre, le très mauvais côté de vous qui a surgi avec les RS, je vous ai demandé d'y travailler la dernière fois, nous allons commencer par Galéa, Quand as-tu passé la ligne rouge ?

Hein ?

J'avoue que je me moque de certains posts avec mes copines en off, que j'ai masqué un partie de mes contacts trop virulents, que j'ai déjà demandé à quelqu'un d'arrêter de commenter l'une de mes publications...Je sens bien qu'il en attend plus...

"Galéa, va plus loin, sois plus honnête...


Je lui raconte  les piques récurrentes aux services de presse, les blogueurs complaisants qui m'exaspèrent et sur lesquels je m'acharnais régulièrement, bien sûr je pense aussi aux chantres de l'éducation bienveillante qui me pourrissent la vie avec leurs grands principes....mais honnêtement, ils ont tous fini par me dégager à un moment, donc bon, à la limite je ne suis pas trop nocive comme fille.  Jean-Charles est complètement en transes, limite il m'effraie, il attend que j'avoue un meurtre visiblement. 

Thierry , l'expert comptable, toujours habillé dans un joyeux dégradé de beige-marron vient à mon secours: "Relax Galéa, on a tous avoué des trucs pas glorieux, moi par exemple, à la fin, pour exister, je ne twittais que sur des  faits divers sordides (disparition d'enfants, assassinats collectifs etc...) en imaginant des scenarii complètement trash pour faire réagir les twittos. Si ma propre nièce n'avait pas cité l'un de mes tweets (sans savoir que c'était moi) dans l'affaire Fiona, je le ferais peu-être encore".

Je suis un peu gênée parce que forcément il met la barre haut, à la limite on est tous normaux par rapport à lui. Enfin, c'est ce que je croyais.

Elisabeth (60 ans,  propre sur elle, qu'on imagine au yoga ou bien en train d'aller chercher son panier bio et équitable) m'explique qu'elle se prenait pour Dieu. Devant ma réaction dubitative, elle m'explique: "je demandais les gens en amis sur un réseau, un autre, et puis s'ils m'énervaient je les dégageais, par fois je les bloquais, les redemandais en amis plus tard quand j'étais calmée. Tu comprends j'avais l'impression d'avoir un pouvoir sur le monde. L'inverse de la vraie vie...quelqu'un m'énervait: pouf! il n'était plus là, pas d'explication, rien". 

Quand je pense que j'aurais confié mes filles à cette dame en toute confiance, je frémis.

 "J'ai arrêté suite à une sale histoire, il y avait une fille avec qui je m'entendais bien mais qui postait tout le temps des trucs qu'elle achetait sur Amazon (vaisselle, vêtements, cd, aspirateurs etc....); au début je pourrissais tous ses liens en évoquant les conditions de travail chez Amazon, la mort des petits commerçants etc....mince quoi, on faisait partie d'un groupe de consommateurs responsables et elle passait son temps à promouvoir ce site honteux....Un jour c'est elle qui m'a dégagée sans préavis,  c'était la première fois que cela m'arrivait, j'ai pris dur; j'ai appris deux mois plus tard qu'elle était en fauteuil roulant suite à un accident, alors forcément Amazon ..."

C'est quoi ces malades?

Comme si ça ne suffisait pas Paméla (27 ans, talon haut et balayage nickel...Mlle-2-portables) nous raconte, que sur Facebook elle s'était fait de vraies amies, à qui elle s'était confiée, le genre de filles extra avec qui on échange des choses intimes (je hoche la tête pour faire genre, mais elle m'inquiète déjà). Quand elle s'était rendue compte qu'elle n'avait pas été invitée à l'anniversaire de l'une d'entre elles (une blogueuse lifestyle de Marseille), elle en avait été meurtrie. "ils ont posté des photos sur FB et sur IG, il y avait plein de filles du lifetsyle sauf moi (tu métonnes )....Au début je reconnais, je l'ai un peu harcelée sur Messenger pour qu'elle m'explique pourquoi je ne faisais pas partie sa dream team, et elle prenait de la distance, c'était affreux, je croyais qu'on était proches, et je voyais bien que ça la gonflait de me répondre
- "Mais heu...tu l'avais déjà vue?
-"Nan, mais purée quoi, Marseille c'est à côté quand même, pourquoi avoir invité cette pouff [dixit] de Lyon et pas moi ?

Devant mon silence d'incompréhension, elle continue, "j'ai passé la ligne jaune quand je l'ai googlisée pour en savoir plus sur elle, et de fil en aiguille (je sais ça craint) mais vu que ma soeur bosse aux Trésor Public, bon bah on s'est aperçue qu'elle ne déclarait pas ses revenus du blog (pas grand chose mais quand même) , donc bon, je n'en suis pas fière, mais disons...que enfin tu vois quoi".

C'est là que je me dis qu'avec le nom que je porte, il n'aurait pas fallu que je l'aie pour voisine pendant la guerre.

Il y a ensuite l'ado toute mignonne (14 ans, belle comme tout, accompagnée de sa mère) qui raconte avoir ouvert un compte IG public pour poster des photos des gens les plus moches du collège prise en cachette dans la cour, en laissant les commentaires les plus horribles se dérouler. Elle ne peut s'empêcher de sourire en nous le racontant, devant le regard désolé et honteux de sa mère. L'un des parents de "moches" avait porté plainte. Inutile de préciser qu'elle n'était pas là de son plein gré.
La seule réaction qui m'est venue à l'esprit:
- Tu es dans quel collège?
 Jean-Charles m'a fait savoir que ma question était très mal venue.

Je dois avoir un tête de dépressive car Jean-Charles me regarde "Galéa, si tu es là c'est que toi aussi tu as passé la ligne rouge à un moment, sinon c'est que tu n'as rien à faire ici".

Effectivement, est ce que j'ai vraiment quelque chose à faire avec ces gens-là ?

67 commentaires:

  1. Et mais, ton article s'arrête au moment de la confession... Alors, tu as passé la ligne rouge ou tu as quitté le groupe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis je suis partie juste avant de la dépasser...tu reviens sur ton blog quand Alphonsine ?

      Supprimer
  2. Mais je croyais que c'était un texte pour un atelier d'écriture ! Je suis allée en arrière et j'ai lu Immersion 2 pour finir par Immersion 1.
    C'est sérieux ?! C'est désopilant. Comique et consternant. J'ai presque envie de te crier : Vite ! sors vite !... tan-tatatata-tan... (musique de Fort Boyard quand la grille commence à tomber)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais j'aime ce comm Syl, mais oui, je m'y vois dans Fort Boyard avec mon équipe derrière qui ne veut pas que je reste coincée. J'adore ce parallèle.
      Tu sais quoi, je prends presque cela pour un compliment
      Des bises

      Supprimer
  3. Tu me manquais ma belle! Ca fait flipper les anecdotes de tes petits camarades, ça me pousserait à fermer mes réseaux sociaux ces histoires! J'espère quand même que tout va bien pour toute ta troupe. Plein de bises virtuelles (mais ne t'en fais pas, je ne te ferais pas une histoire si tu ne m'invites pas à ta prochaine fête ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ah ah, surtout que je dois faire la fête deux fois par an (essentiellement quand je ne peux pas y échapper), et je ne fête jamais mon anniversaire, donc de ce côté là, tu devrais être tranquille ;-)
      Bisous doux Féli

      Supprimer
  4. Et une fois de plus, merci Numérobis pour le fou rire ! Pourtant je suis végétarienne, je devrais donc être horrifiée mais nan, je suis pliée (même si ça a dû être nettement moins marrant pour toi) XD

    Sinon je ne suis pas du tout d’accord avec Jean-Charles. Déjà, pour moi FB ça sert à poster des idioties (vu que de toute façon dès qu’on essaie de parler d’un sujet sérieux, ça part direct en cacahuète) et peu importe si seule une partie de nos contacts y réagissent. Puis faudrait peut-être aussi expliquer à JC que l’algorithme de FB est pété et qu'il ne montre pas nos statuts à tous nos contacts.

    Vive notre dose quotidienne de statuts inutiles et rigolos sur Facebook, non mais !

    Sinon effectivement, z’ont l’air gratinés tes collègues de thérapie :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, il me semble que FB est exactement fait pour poster des trucs sans intérêt, ceci dit le pb du truc tronqué reste entier, parfois tu as en boucle les 6-7 mêmes statuts alors que tu ne vois rien de tes autres contacts. Je ne te cache pas que ça aussi, me posait un problème.
      "gratinés" est un euphémisme, ce sont des sociopathes selon moi.
      des bises Caro

      Supprimer
  5. Salut Galéa ! En fait, je n'avais pas vu les deux précédents posts, je me suis donc fait toute la série :)
    1. ça fait du bien de te relire !
    2. je te souhaite de trouver un équilibre entre le sevrage complet et l'addiction totale (et tous les trucs flippants qui vont avec - ce que tu racontes des autres participants n'est pas piqué des hannetons...)
    Je t'embrasse bien fort et bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sandrion, c'est un plaisir de te retrouver ici. Effectivement, c'est le problème de ma vie le manque de mesure, je n'arrive jamais à savoir où me placer exactement, mais comme tu peux le constater, je rencontre bien pire que moi.
      Bisous

      Supprimer
  6. Bon c est fini là tu ne retournes pas chez les fous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hi hi hi, J-C te répondrait qu'on est toujours le fou de quelqu'un...

      Supprimer
  7. Ouf, en lisant ta chronique, je me dis que j'habite trop loin de la grand'ville pour aller chaque semaine me faire pourrir. Est-ce que ce genre de chose peut marcher ? Une fois que tous les participants ont été humiliés? Heureusement je n'ai que FB OK, j'ai deux blogues, mais ce n'est pas grand chose et je ne dis rien de ma vie qui est pourtant si palpitante !!! Me demande si tu as quelque chose à faire là-dedans !! Courage. Ils ont vraiment fait ce qu'ils racontent ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est toute la question, savoir ce qui est vrai ou pas!! parfois c'est tellement énorme....

      Supprimer
  8. Je ne savais pas, quand tu as commencé ta série, que tes billets seraient suffisamment incitatifs pour me faire vivre la thérapie à distance et me faire décrocher de FB! ;-) Même si pour moi, le danger de FB vient des messages privés (qui peuvent aussi être une force, j'ai passé de grosses épreuves grâce à eux).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant c'est ce qui me manque le plus finalement Messenger, tellement que je me le suis réinstallé, je trouve cela plus simple, c'est une relation entre deux personnes, donc finalement je trouve ça beaucoup plus pratique à gérer que cette vitrine permanente donc nous sommes l'objet.
      Mais je crois que tout ce qui est virtuel est ambigu au final.

      Supprimer
  9. Bon Galéa, quand est-ce que tu reviens ? Pour de vrai, je veux dire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur Facebook, je ne pense pas honnêtement, si c'est ce que tu voulais dire par "pour de vrai"...reconnais que c'est cocasse.

      Supprimer
  10. merci merci merci merci merci merci merci putain merci !
    Et des bises immenses aussi ....
    Framboise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhannnnnnn ! Mais de rien, ce serait plutôt à moi de dire merci en l'occurrence.
      Bises aussi

      Supprimer
  11. Mais attends, soit j'ai loupé quelques épisodes sur tes publications sur les différents réseaux sociaux, mais je me souviens avoir ri, échangé... mais jamais je n'ai eu l'impression que tu dépassais les bornes, ni que tu ressemblais à un dixième de ce que ces personnes exposent devant votre thérapeute... la question que tu poses en conclusion ressemble à celle que je me suis posée, en lisant ton billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, je me considère tout à fait dans les clous aussi (hormis le fait que j'y passais trop de temps)
      A bientôt Valou

      Supprimer
  12. J'adore la répartie «tu es dans quel collège ?»
    Enfin une question pleine de bon sens !

    Que c'est bon de te lire Galea !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui car comme tu le sais sûrement, ce genre de pestes pullulent quand même hein ?
      des bises et merci petit bonheur

      Supprimer
  13. Bon, ça va bien maintenant : tu as compris qu'il fallait un juste milieu, tu as fait ton mea-culpa, tu lâches ton gourou et tu reviens maintenant : tu nous manques! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous aussi vous me manquez Enna, mais j'ai quand même la question du peu de temps disponible, et je crois que je préfère garder mon blog et laisser les RS pour le moment
      Bises

      Supprimer
  14. OK, y'a du lourd, là , dans le groupe. Tâche d'en sortir, à me souvenir de tes posts facebook tu n'y as peut être pas ta place? Bon, ça fait une expérience, et on a tes bilelts de blog.
    Tu lis toujours, j'espère?
    Je constate que Numerobis sait partager (et c'est une qualité)^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis toujours mais trop peu à mon goût! Je m'effondre de fatigue après seulement quelques pages donc mon rythme de lecture est un peu slow ces derniers temps. Ceci dit, j'ai un billet sur le feu concernant ma première déception de la rentrée littéraire, je suis tellement en colère qu'il faut que ça sorte.
      Oui Numérobis est plutôt partageuse (mais dans ce cas précis j'aurais préféré qu'elle fasse sa radine).
      Des bises

      Supprimer
  15. Non Tu n'as rien à y faire Galea non ms franchement

    RépondreSupprimer
  16. Je me doutais bien que tu avais fait sauter le précédent RDV et que tu en avais un peu honte. Franchement, prendre ses propres enfants en excuse ! (pour une fois qu'ils servent à quelque chose ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact!!! ça fait du bien parfois!
      Je prochain rdv est à "ciel ouvert", je ne te raconte pas la pression!!!

      Supprimer
  17. Mouais... Ce gourou devrait suivre des cours de pédagogie. Sa méthode me choque plus qu'autre chose....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hein, on sent le type qui a des trucs à régler aussi n'est ce pas ?

      Supprimer
  18. Ce qui me consterne le plus dans ce que tu racontes, c'est l'attitude des gens à l'école... nan mais les enfants n'ont plus le droit d'être des enfants? Tout le monde doit être parfait, orthonormé, bien à l'étroit dans sa petite case pour rentrer dans les stats? Au moins, ceux qui cherchent à se soigner savent que quelque chose ne va pas. Bravo pour ton texte, ton humour, ton énergie en tout cas! Tiens bon, Galéa!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan mais après (et je nierai avoir dit cela), l'économe et la responsable de cantine m'expliquaient qu'elles avaient la responsabilité de faire suivre les régimes de chaque enfant et que si la petite avait dit à sa mère qu'elle avait mangé du cordon bleu, elles auraient pu avoir des soucis avec les parents...donc bon, je comprends aussi (mais pourquoi ça tombe toujours sur nous ce genre d'affaires, à noter aussi que Numérobis s'est quand même faites dénoncer par les enfants de sa propre table de cantine, ça en dit long quand même)
      Merci Gwen

      Supprimer
  19. Nan mais je sais tous les excès de FB mais quand même, c'est super d'échanger virtuellement avec tout plein de passionnés des livres ! Et puis de partager des trucs inutiles aussi ;-)Et d'ailleurs, tu ne m'as pas invité à ta fête d'anniversaire ?? Non mais franchement il y a des psychopathes du net ! C'est effrayant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je sais, mais à la fin, sur mon fil FB il était plus question de politique, d'alimentation, et d'histoires diverses et variées que de bouquins...du coup, je crois que je me suis lassée.
      Ne t'inquiète pas, je ne fête jamais mon anniversaire ;-)

      Supprimer
  20. Sans déconner, ça fait flipper... Va vite voir ailleurs si tu y es !

    RépondreSupprimer
  21. non mais c'est autorisé ça ? tu as avoué ?? que pense le gourou de son surnom ? tes co-détenus savent que tu balances sur le blogue ? PS : c'était long entre deux articles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ah !!! Les détenus sont aussi flippants que le gourou au final ;-)
      Merci Axelle

      Supprimer
  22. Nan mais les problèmes divers et variés avec l’Éducation nationale, en vrai c'était pas du tout inutile : ça me rassurait énormément. Tu diras à JC que grâce à toi Aliénor (tout comme certainement tous les autres parents d'enfants hors cadre) se sentait moins seule. Limite, pour ça, ton compte facebook aurait dû être reconnu d'utilité publique.
    Ton blog aussi.

    Les témoignages que tu rapportes - certains sont carrément flippants je te l'accorde - révèlent juste les fragilités et les faiblesses de tes camarades.
    Cela dit, je pense qu'il faut bien faire le distinguo entre l'addiction aux réseaux sociaux en tant que telle, et les dérapages qu'ils peuvent occasionner chez ceux qui perdent le contrôle - dérapages qui peuvent tout à fait arriver hors réseau social : pour exemple : je crois qu'on a tous entendu un jour IRL quelqu'un se plaindre de ne pas être invité à un mariage/anniversaire/cocktail par une connaissance dont elle pensait être plus proche qu'une autre personne qui, elle, a été invitée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors justement c'est toute la question : je me demande si ces gens là sont pareils IRL ou si leur part sombre surgit sur les RS parce qu'ils n'osent pas dans la vie. Je m'interroge vraiment; est-ce que certains personnes trop policées dans la vraie vie ne se servent pas de Facebook comme exutoire....genre je dégage tel ou tel sur un coup de tête, je suis à la limite de l'insulte quand on n'est pas raccord avec moi etc....

      Supprimer
  23. Ben mince Galea je ne pense pas que tu sois atteinte à ce point là... d'autres si à mon avis oui. Reviens si on te manque ! Tu ne racontes pas si cette expérience sans RS te fait du bien au moins au quotidien ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui au quotidien ne plus avoir FB est un plus: je perdais vraiment trop de temps dessus, pour des posts qui tournaient en boucle sur mon fil...je crois que je suis mieux sans...jusqu'à quand par contre ? Je ne sais pas ;-)

      Supprimer
  24. Lol, allez, allez raconte nous les choses horribles que tu as faites, les baffes aux enfants parce qu'ils t'empêchaient de tweeter des deux pouces en t'obligeant à leur donner la main, les retards à l'école parce que tu avais passé la nuit à commenter les prouesses vocales de jennifer, le chéri dormant sur le canapé par non résistance au gling gling incessants des sonneries de messages foisonnants sur tes rs favoris, j'attends impatiemment des détails croustillants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ah ah!!!! Tu n'es pas si loin de la vérité (même si je ne suis pas à ce point là quand même-
      Bises

      Supprimer
  25. J'adore tes posts ; de quoi réfléchir sérieusement à ce que que nous faisons de ces réseaux et leur impact ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUi, ça a pris tellement de place dans ma vie qu'il fallait quand même que je fasse un point ;-)

      Supprimer
  26. Réponses
    1. Je ne suis pas vraiment partie non plus...la preuve je suis là Tiph ;-)

      Supprimer
  27. ça part quand même un peu en vrille non ? Mais je te préviens, même si tu n'y retournes pas, faut continuer les articles comme si tu continuais...Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui promis!!! même si je ne garantie pas une grande régularité, enfin bon tu me connais hein

      Supprimer
  28. Il était évident que tu n'avais rien à faire parmi ces cas désespéré (et flippants !!!!). Pas faute de te l'avoir dit^^
    (et je persiste à croire que tout cela t'aura fait au final plus de mal que de bien).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que tu m'as prévenue dès le début...

      Supprimer
  29. Comme Antigone, j'aimerais bien savoir si tu vis mieux sans FB.
    Ils sont flippants tout de même, les dérapages que tu évoques. Je ne crois pas ne pas avoir d'amis FB à ce stade dans les miens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêtement oui, je pense que ça m'a dégagé du temps pour mon blog et surtout pour lire ceux des autres , rien que pour cela, je ne le regrette pas. Ces gens sont des caricatures poussées à l'extrême (enfin j'espère)

      Supprimer
  30. C'est de la torture mentale ... fuis à toutes jambes, tu es assez grande pour te débrouiller toi-même sans te mettre la rate au court-bouillon ;-) Ça me fait penser aux formations imposées dans les entreprises ou le seul but est de casser les gens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a effectivement, un petit peu de cela oui, nous mettre face à notre zone d'ombre.
      Je reconnais que j'y vais un peu en dilettante quand même hein ;-)

      Supprimer
  31. Heureuse de te retrouver avec ce tome 3 ..riressss
    En fait à te lire ça fait peur quand même les RS ...j'espère que tu as arrêté ce travail sur toi ...riresss !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui non mais clairement ils sont inquiétants hein je sais ;-)
      La prochaine réunion est vendredi à ciel ouvert

      Supprimer
  32. je te trouve très courageuse d'entendre tout ça ! Quel tableau de notre belle société, c'est terrifiant! Bon maintenant, il faut revenir, ... ici!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je garde le blog tu sais, je crois même qu'arrêter Facebook, m'a permis de revenir à ce qui me tenait vraiment à coeur.

      Supprimer
  33. Bonsoir Galéa, merci pour cette tranche de vie qui me divertit toujours autant. Je me rends compte qu'il y des gens qui ont "un grain". Et sinon, tu en est où de ton sevrage? Car je pense que quand on est "accro" aux réseaux sociaux, on le reste. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)