samedi 12 août 2017

Plonger

Je continue mon expérimentation digitale en publiant des billets quand il n'y a personne pour les lire. Je me suis dit que le week-end du 15 août (bientôt la Saint-Galéa #jdcJdr), quand tout le monde (même mes propres enfants) partent, reviennent ou sont encore en vacances, c'était vraiment une bonne date pour exister sur la Toile.

Donc, j'ai lu Plonger, sous des températures indécentes, en binôme avec une célèbre non-blogueuse avec laquelle j'ai comparé ma lecture, nous n'étions pas toujours d'accord sur Paz, et c'était vraiment chouette de se contrecarrer nos arguments via messenger (heureusement qu'on a renoncé à la politique toutes les deux).

Au même moment, Rayures a attaqué une crise d'adolescence force 7 qui la fait osciller entre Che Gevara et Pierrot de la Lune. Elle oublie de mettre des chaussures pour sortir mais  lui demander de vider le lave-vaisselle peut déclencher une révolution dans le foyer, entraîner des hurlements à l'injustice, voire une baston avec sa soeur. Numérobis n'est d'ailleurs pas en reste pour nous laisser pantois, puisqu'elle nous a très sérieusement annoncé qu'après réflexion elle comptait devenir prof d'art plastique à Vichy quand elle serait adulte. Vu qu'elle fait 5h de danse et 3h de musique par semaine, à 600 km des berges de l'Allier, forcément, on s'est demandé si ces activités (qui font de moi un esclave-taxi) étaient bien cohérentes avec ses projets futurs, elle nous a répondu "chaque chose en son temps". Ok.  Mais tout ne serait pas totalement formidable sans l'évolution du tempérament de Duracell, qui pour son jeune âge, présente des facultés d'imagination hors du commun quand il s'agit de ne pas dormir. Nos soirées sont donc égrenées de longues heures de chantage/menace/renoncement/acrobaties/ pour la faire rester dans son lit. Vu qu'elle ne parle pas du tout (à part "maman" quand elle a faim, et "non" pour tous les autres cas de figure) bien sûr la communication est relativement restreinte. En revanche, elle tape et mord très bien (à la crèche je suis officiellemment la mère du caïd du service des bébés - la base quoi).

Sinon l'Homme a eu 40 ans, mais c'est moi qui ai fait ma crise du milieu de vie (dans le meilleurs des cas évidemment). Du coup, on s'est dit que c'était le bon moment pour vider notre ancien appartement encombré de tous nos souvenirs. Retrouver les photos argentiques de nos 20 ans (punaise ça pique), des cartes postales des années 90 (dont on ne se souvient pas toujours des expéditeurs), des factures EDF de 2001 (ne rien jeter, jamais) et le plan de table de mon mariage (trop tard), c'est juste délicieux, excellent pour le moral, et pratique quand on n'a déjà pas assez de place dans le nouvel appartement.

Bref, tout ça pour dire que j'ai lu Plonger et que j'ai bien fait.


72 commentaires:

  1. Tu remercieras Numérobis pour le fou rire que je viens de me payer à l'annonce de ses projets de carrière :-)

    Mon neveu de deux ans et demi est en pleine phase du "non", c'est simple il répond par la négative à toutes les questions, y compris quand il veut dire oui. Il faut donc deviner à chaque fois si c'est "non-non" ou un "non-oui". Comme dit toujours une de mes amies : #FaitesDesGosses !

    Sinon je suis Team Rayures, ils n'ont qu'à inventer des lave-vaisselle qui se remplissent et se vident tout seuls, non mais ^^ (bon courage pour la crise d'ado !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois dire qu'en ce moment c'est un festival, elles rivalisent d'imagination pour me simplifier ma vie ;-)
      Merci de ton comm Caro (et je transmets à Rayures, elle va adorer)

      Supprimer
  2. Bah si, tu as des lecteurs le week-end du 15 août :)
    Heureuse de te lire de nouveau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est parce que tu es en plein travaux ma belle

      Supprimer
    2. euh ??? Tu dois confondre avec une autre framboise. Parce que pour ma part, je suis en vacances ;)
      Pas grave, et merci à toi pour ce billet !

      Supprimer
    3. Tu n'es pas la framboise du var qui refait sa salle de bain donc ?

      Supprimer
    4. non. Je suis une framboise francilienne ;) Et je suis ravie de te relire de nouveau, en espérant de prochains billets.

      Supprimer
    5. Alors là pardonne-moi, effectivement, j'ai confondu avec une autre Framboise du Sud, mea maxima culpa, et merci de tes encouragements

      Supprimer
  3. Un billet sur un roman de Christophe Ono-dit -Biot, il n'y a pas à dire, c'est mieux en photo (même si je ne suis pas emballée par la couverture du poche). J'ai beaucoup aimé ce roman et surtout la relation entre César et son fils (parce que Paz, je lui aurais bien mis quelques claques) et je suis tellement contente de savoir que tu l'as aimé aussi. Je sens que la suite est pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi que je crains la suite à cause du billet de Papillon lu hier, parce que ce dont elle parle est un peu présent dans Plonger, pas gênant mais présent, du coup...voilà quoi.
      Pour les photos on n'allait pas se priver non plus
      (par contre j'aime bien la couverture du poche justement)

      Supprimer
  4. Bonsoir
    Et bien moi je suis là pour te lire et je vois qu'il y a de l'animation par chez toi ....sourires !!
    Pas simple le vie de famille tous les jours...Et la nostalgie sur l'age qui passe rien qu'en voyant grandir ces enfants ..j'ai beaucoup aimé te retrouver
    Quant à ton livre , je vais aller voir ça de plus près !!
    Bonne continuation à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claudine, ton commentaire me touche beaucoup

      Supprimer
  5. Comment ça il n'y a personne pour les lire ?? Bon ok, j'avoue que je ne laisse pas toujours une trace de mon passage... Mais je lis vos billets, si, si, toujours ! Ils me font trop rire !! Merci et bonne soirée, Nath

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nathalie, c'était une façon de parler, les blogueurs sont en général en vadrouille au mois d'août, et vu que je tâtonne sur ce nouveau format de billet, je préférais faire mes essais quand la toile est globalement désertée. Mais votre fidélité me fait très plaisir. A tout bientôt

      Supprimer
    2. J'ai laissé un commentaire sur votre blog Nathalie, mais je ne suis pas certaine qu'il soit passé car il n'apparaît pas.

      Supprimer
  6. Tes lapsus m'enchantent ;-) la vacance, la bastion... Je suis toujours en vadrouille, merveille ici c'est connecté (indice : je pourrais bien aller visiter ton amie libraire si elle n'a pas l'idée saugrenue d'être fermée "en saison" 😉)
    Petit billet d'humeur bien troussé (as usual) et bien réjouissant (pour le lecteur s'entend...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes adorables MLaure, mais ce ne sont pas des lapsus mais bien des fautes de frappe au mieux, d'orthographe au pire, merci de me les avoir signalées. Si c'est la libraire à laquelle je pense, elle est ouverte en saison ;-)
      Merci pour vos compliments, à bientôt

      Supprimer
    2. Hello, c'était Mior, pas la peine de me vouvoyer :-)))

      Supprimer
    3. Excuse-moi Mior, ça m'a perturbée ton comm, alors que bon Avignon et Marie-Laure, ça aurait du me mettre sur la voie (je suis une Miss Marple du pauvre)

      Supprimer
  7. Une lecture parenthèse en apnée au milieu de toute la famille, de quoi se ressourcer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se ressourcer je ne sais pas, mais une lecture parenthèse ça c'est certain.

      Supprimer
  8. Vraiment bravo pour tes billets-vidéo. Le concept est original et c'est très réussi.
    Je n'ai pas encore lu Ono-dit-biot mais je suis tentée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est encore un peu hésitant , car je maîtrise encore mal toutes les fonctions et je tâtonne un peu sur la forme, mais j'aime bien cet exercice, j'ai un peu l'impression de revenir au blog différemment.
      J'ai hâte de savoir ce que tu penses d'ODB.

      Supprimer
  9. Ohhh Plonger et ODB 😍😍😍 Merci ma Galinette !! La suite est pour toi, tellement touchante et émouvante :)
    Gros bisous ma Galinette et un grand bravo pour tes chroniques en vidéo, tu assures :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma petite binômette toujours en vadrouille quelque part, si j'avais su qu'il me plairait autant, je l'aurais commencé bien avant (comme quoi être beau, parfois, cela dessert).
      Grosses bises à toi

      Supprimer
  10. Toujours le même plaisir de te lire...et désormais de t'écouter ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour changer un peu, une sorte de défi, j'ai été tellement longtemps absente, que j'avais besoin d'un objectif pour revenir ;-)
      Merci

      Supprimer
  11. Ah ah ah ! j'adore la description de la cris d'ado... Ben oui, désolée, c'est nerveux sans doute mais entre les souvenirs de ceux de Mlle Margotte et les crises puissance 36 (c'est le nombre d'ados bourrés d'hormones que l'on regroupe dans une même classe en début d'année scolaire, dans un lycée...) que je gère durant l'année scolaire, cela induit des réactions épidermiques ce genre de scène ;-)
    Courage, cela ne dure que quelques années :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que plaisir de te retrouver ma chère Margotte, et merci pour ce témoignage ;-)

      Supprimer
  12. Bon, écoute, le hasard fait bien les choses. Je suis tombée sur "plonger" dans un vide grenier aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette, tu sais quand tu vas l'attaquer du coup ?

      Supprimer
  13. Ah ça fait plaisir de retrouver la petite famille! Et je trouve que tu t'en sors aussi bien à l'oral qu'à l'écrit. (on dirait que la crise d'adolescence arrive de plus en plus tôt de nos jours, non ? Bon courage! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ça me fait plaisir de te retrouver toi qui a fui Facebook ;-)
      (oui on peut le dire)

      Supprimer
  14. Je vois dans ma boule de cristal que tu vas être chroniqueuse littéraire sur France Inter dans... bientôt. Mais comme j'aime aussi tes images, je pense plutôt que tu vas avoir une émission à la télé. Rhaaa, Galéa ! Je ne sais pas ce que j'aime le plus. Tes mots ou ta voix ?!
    Livre noté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rho non mais tu me flattes de manière totalement excessive Syl (j'ai déjà un métier tu sais ;-) merci merci tout plein, c'est vraiment gentil.
      Je lis beaucoup plus attentivement les avis sur Plonger ces derniers temps, j'espère bientôt voir le tien.

      Supprimer
    2. Je ne peux plus commenter ton blog comtesse, c'est normal ?

      Supprimer
    3. Oui, normal, car j'ai supprimé sur les deux derniers billets "cartes postales" la fonction "commentaires". Comme je suis en vacances (même revenue), je ne vais que rarement sur mon blog et les blogs-amis. J'ouvrirai portes et volets en septembre.
      Et mes compliments ne sont pas exagérés !

      Supprimer
    4. Je t'envoie des coeurs alors ;-) (et vive la corse, mes filles s'éclatent)

      Supprimer
  15. Coucou Galéa, mais si, il y a des lecteurs en plein week-end du 15 août et même des auditeurs, et pourtant, les critiques en vidéo ne sont pas ma tasse de thé, mais tu e fais tellement bien ! Sans compter qu'on ne se lasse pas des anecdotes familiales contenues dans tes billets et ta page FB (ah, les textos poétiques de ton ado de fille !). J'ai cru un moment que ton lyrisme allait me donner envie de lire Ono-dit-Biot, mais las, comment dis-tu, "le temple des privilégiés de la culture" m'a fait abandonner cette idée, et bizarrement, moi qui lit plus d'hommes que de femmes, le côté "roman d'homme, de vrai"...
    Bref, ce n'est pas du tout pour moi, mais ça me fat plaisir que tu retrouves le chemin de ce blog !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non alors ce n'est pas un roman "d'hommes de vrai" dans le sens où on l'entend, mais c'est clairement un roman d'hommes car le seule personnage féminin est un fantôme, quasiment tous les seconds rôles sont tenus par des hommes et j'ai plutôt bien aimé cela. Mais oui, les références sont clairement celles des grands privilégiés culturels, pour autant, je suis totalement entrée dedans quand même, le reste a largement rattrapé cela, c'est vraiment un beau roman.
      Merci pour tes gentils compliments.
      A bientôt

      Supprimer
  16. Tu es vraiment trop forte : à te lire, j'aurais presque des regrets de ne pas pouvoir me prendre la tête avec une descendance qui me compliquerait la vie ;-)
    Et puis, tu sais quoi, franchement quand on es tdéjà passé par là, je peux te dire que 40, y'a pas de quoi faire une crise. Y'aura pléthore d'occazes d'en faire plus tard !!!!! Mais au moins ça a été l'occasion d'un agréable "Back to the future trip". Je t'admire et je te trouve vachement courageuse. Perso un tel voyage est au-delà de mes forces. Je ne suis pas certain que j'en reviendrais indemne.
    ex-ICB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu parles du voyage dans mes cartons que je traîne depuis 20 ans, tu as raison, on en revient pas indemne du tout, car on se retrouve face à plein de contradictions, d'espoir ou de chagrin qu'on avait enfouis bien profond, du coup ça interroge (mais tout le monde me dit que c'est très bien, voire très sain, de faire ça de temps en temps, alors ce doit être vrai j'imagine).
      Mais bon zéro courage hein, c'est une obligation, il faut vider, on n'a pas le choix ;-)
      Je te souhaite une jolie fin d'été, des bises

      Supprimer
  17. tu me fais toujours autant rire! rassure toi ici aussi c'est l'adolescence à plein pot (13 et bientôt 16 ans). Ce que je trouve remarquable par contre c'est la façon dont vous vous rajoutez des supers contraintes ds un quotidien déjà bienn mouvementé (déménager, aménager complètement un nouvel appart etc :-D )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais ça c'est l'Homme dans toute sa splendeur!!! il s'est dit qu'avoir un enfant qui ne dort pas, ça ne suffisait pas à notre bonheur (je rigole, plus sérieusement, il fallait vraiment qu'on déménage, et avec la contrainte de rester dans le quartier donc bon, on s'est jetés sur cette occasion qui ne tombait pas au meilleur moment)
      Bises Katell (et moi qui trouvais que tes ado avaient l'air parfaites; tu casses le mythe)

      Supprimer
  18. Non, je ne sais pas encore quand je le lirai mais assurément, je penserai à toi.

    RépondreSupprimer
  19. Très belle chronique audio qui donne envie de se plonger dans ce livre. Quel boulot ! Chapeau ! Avec toujours les écrits familiaux qui me mettent en joie. Merci (et bon courage ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gambadou, c'est vraiment gentil (je prends pour le courage , mais il me semble que as connu la joie d'en avoir trois aussi)

      Supprimer
  20. Tu es trop forte : j'ai lu, j'ai écouté, et j'écris ici, alors qu'actuellement je me contente de me promener mollement sur les blogs...
    Bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pouvais pas imaginer un meilleur compliment, l'exception aoûtienne, ça fait plaisir, merci Keisha

      Supprimer
  21. Je ne suis pas insensible à la beauté du bonhomme, mais sa prose ne m'attire pas (pas taper). Tu as fait tout ce que tu as pu dans ta vidéo, mais désolée, je ne vais pas changer d'avis. Et comme je croule sous les livres empruntés, achetés, reçus en cadeau, je n'en rajoute pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evidemment tu me vexes Aifelle, mais je te pardonne
      (CB est encore en rade ce matin, quelle poisse)

      Supprimer
  22. J'ai beaucoup aimé "Plonger" mais j'ai détesté Paz. Elle est tout ce que je hais.
    Sinon Vichy c'est bien. Vous irez en cure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je n'ai pas aimé PAZ, mais je crois que nous sommes assez minoritaires parmi ceux (celles devrais-je dire) qui ont aimé Plonger.

      Supprimer
  23. Rhoooo mais tu es presque à jour dans tes réponses aux commentaires. C'est ça ta crise du milieu de vie ? :D :D
    Oui, cette forme d'articles te va bien et en effet, dommage que tu ne sois pas vraiment chroniqueuse littéraire professionnelle, enfin dommage pas forcément d'ailleurs ! Je pense que la presse écrite ou la radio seraient possible, tu as une voix en effet très radiophonique !
    Ceci dit, j'avoue que ton texte à presque ma faveur par rapport à ta vidéo, simplement parce que le livre ne m'intéresse absolument pas.
    Vivement le prochain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'essaie de reprendre de bonnes habitudes avant la rentrée, je ne sais pas si j'arriverai à tenir sur la longueur ;-)
      Comme pour Aifelle je te pardonne de ne pas être tentée, j'ai fait tout ce que j'ai pu.
      (merci pour les compliments, mais bon, tu vois bien quoi).
      Bises et bonnes vacances petit chanceux.

      Supprimer
    2. Houla, alors comme tu as répondu quasi en live, je tente un second commentaire, oui je sais, je suis comme fou à l'approche des vacances.
      Je ne suis pas tenté et non tentée si tu le permets...je sais bien que nous les hommes ne sommes que des misérables scarabées sur les blogs littéraires mais quand même !
      A propos de compliment, tant mieux si on te dit que ta voix est parfaite pour la radio, Inter, France Q...etc . Et puis mieux vaut avoir une voix qu'un physique radiophonique non ? :D :D

      Supprimer
    3. Profites-en car ça ne durera pas, mais je ne récupère mes deux grandes que demain matin à 8h donc en attendant, je tente de me comporter blogesquement bien ;-)
      Alors effectivement, pardonne-moi, j'ai mis Aifelle avant, et je me suis perdue en route. J'espère que ta non-tentation n'a rien à voir avec le style du bonhomme, car vraiment il vaut mieux que ça.
      Oui un physique radiophonique, ça veut globalement dire que tu es moche généralement ;-)
      Mais, mais, tu n'es pas dans tes valises là ?

      Supprimer
  24. Bonjour, c'est vrai que dasola a raison, vous rédigez super-bien "le top de l'élite des blogueuses", qu'elle dit. Peut-être même qu'elle rajoute "le ratin du dessus du panier" (lèche-bottes, cire-pompe, le ta d loi du cine). J'ai bien apprécié le "trisyllabaire (ma-man, non). Quant aux arts plastiques... y a un garçon dessous, ou bien le prof d'Arts est super-beau? Et autrement, après avoir fouillé quelques billets plus loin (un an, déjà?): à quand le 4ème? Il vous faut quand même bien un garçon, non? Il paraît que les garçons, c'est différent encore en terme de caractère (à moins que Monsieur Galet vous suffise à gérer?). Bon, bonnes fins de vacances en tout cas (si, si, vacances, vous savez: c'est quand les 3 sont simultanément à la maison toute la journée...). Et, ah, au fait: MERCI pour votre commentaire sur MON billet chez dasola.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors vraiment pardonnez-moi, je ne savais pas que Dasola invitait des chroniqueurs sur son blog, j'ai tellement de soucis à commenter chez canalblog que je rédige vite mes notes avant que je ne puisse plus. mais effectivement, je trouvais qu'elle avait changé de ton sur le billet du petit bac.
      Non, avec l'Homme nous avons décidé de nous arrêter là, déjà parce qu'on arrive à l'âge plus que limite, et ensuite parce qu'on prend hyper cher.
      Merci de votre gentil comm

      Supprimer
  25. Bon ! blogger me prend pour toi ?
    Je disais ! mais si on te lit, on ne lit même que toi parce qu'on fait vacance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne me rassures pas avec Blogger (ah ah ah)
      Tu es adorable comme toujours (je suis flattée)

      Supprimer
  26. Je n'avais pas du tout aimé ce roman, il m'avait profondément agacé, et l'histoire et l'auteur^^ Rencontre ratée pour ma part.

    Je suis par contre ravie de te voir de retour et ce nouveau format change, il est intéressant et ta voix et ton humour se prêtent bien à ce genre d'exercices.
    Bon courage pour la rentrée qui arrive et la désintox des RS et à bientôt tout de même, j'espère!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai adoré mais je sais que j'aurais pu le détester, pour plein de raisons, je vais de ce pas chercher ton billet en espérant que tu en aies fait un.

      Supprimer
  27. Tu es très convaincante quand tu parles de ce roman, mais je ne crois pas que je vais plonger (hé hé) dedans tout de suite pour autant, car je soupçonne ton billet d'être bien meilleur que le livre en question. Mais bon, sait-on jamais, si ce livre croise ma route, je lui donnerai peut-être sa chance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non vraiment je t'assure c'est un beau roman, mais je sais qu'il a été reçu un peu diversement, et finalement pour les mêmes raisons. Une lectrice l'a détesté pour les mêmes causes qui me l'ont fait aimer. Après je ne suis pas sûre que l'auteur aurait aimé ma chronique, sans doute n'aurait-il pas été d'accord sur tout.

      Supprimer
  28. Rhooo que je suis contente de te voir continuer ce format, tu maîtrises avec brio ! Dis donc j'ai failli emmener Plonger avec moi en voyage, il m'attend depuis deux ans (en Poche aussi mais pas la même couverture, le mien est en noir et blanc il me semble)et puis j'ai pris plus "romanesque" au dernier moment ! Il faut dire que quand je l'ai acheté les copines m'ont toutes dit "beurk" ou quelque chose du genre... Du coup, je traînais la patte pour le lire mais ta voix enthousiaste (attention, tu frôles le lyrisme sur la fin, hi ! :D )me donne très envie d'aller le chercher ! ^-^ J'adore le projet de Numérobis et je m'esclaffe devant la crise de la quarantaine mais je comprends, je comprends très bien ! Je vide aussi une maison en ce moment et pour la première fois, je fais une vraie crise avec mon âge, rien à faire ça ne passe pas cette dizaine qui s'ajoute aux reliques que je trouve chaque jour au fond des tiroirs ou des armoires !!! :D Là ça va mieux après un petit séjour d'une semaine hors de chez moi, déconnectée, je reviens bien motivée (est-ce que ça va durer ? On verra...). Courage, tiens bon et surtout continue tes vidéos, ta voix est topissime, les images magiques, j'adooore !!! Bisous ma Galinette♥ (Duracell est une dure à cuire on dirait !!!^^)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un coeur Aspho, je crois vraiment qu'il y a des paliers qui piquent un peu, à la limite 40 ou 60 ce n'est pas tellement le sujet, quand ça arrive à un moment où tu dois faire un tri quelque part, on se retrouve face à plein de choses. That's life comme dirait l'autre.
      Je serai vraiment curieuse de voir comment tu reçois plonger (si je puis dire). Des bises

      Supprimer
  29. Je l'avais commencé, puis abandonné, jenle regrette amèrement maintenant que je t'ai écoutée! Il ne me reste plus qu'à m'y replonger à la rentrée, quand j'aurais retrouvé la grisaille parisienne après mes vacances! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après vraiment ce n'est pas un roman qui fait l'unanimité (c'est juste qu'on retient davantage l'enthousiasme de ceux-celles plutôt- qui l'ont aimé que celles qui n'en ont pas parlé ou mal), tu me diras si tu y retournes.

      Supprimer
  30. Valérie m'avait déjà convaincue de le lire il y a quelques temps, je l'ai justement pris à la bibliothèque pour cet été mais je me traîne un pavé de 900 pages d'abord!!! En tout cas j'ai hâte de le commencer, histoire de terminer cet été en beauté. Et sinon la vocation de numérobis m'interpelle surtout pour le choix de la ville!!! Pourquoi Vichy??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que nous y avons passé une semaine l'an dernier et les filles ont adoré ;-)
      Oui j'ai vu pour ton énorme pavé de compétition, je te laisse le terminer tranquillement et Je vais attendre ton billet sur Plonger avec impatience
      Bises Tiph

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)