mercredi 2 décembre 2015

My (darling) Third : le prénom

On approche de la date fatidique (bien que je sois beaucoup moins grasse que je ne l'aurais souhaité mais bon), on remplit le dossier de l'anesthésiste, de la clinique (et surtout des dépassements d'honoraires et clairement cette année, soit on faisait le troisième enfant soit on changeait la courroie de distribution de la voiture et on achetait des pneus neige...bon bah...pas de ski cette année). A chaque fois, il y a la case "prénom du bébé" à remplir, à chaque fois je ne mets rien, à chaque fois, je pense à ma belle-mère "c'est important le prénom, vous savez, elle va le garder toute sa vie".

Sans blague ?!!!!!!!

Venant de quelqu'un dont le fils trouve atroce son prénom, je dois dire que ça ne manque pas de piment.

Quelles sont donc les vraies questions à se poser pour le choix du prénom ?
(Galéa, service public pour vous servir).

D'abord il est nécessaire de bien prendre en compte le nom de famille. Car, même si c'est une fille, on n'est jamais certaine qu'elle se mariera (et le cas échéant ni qu'elle prendra le nom de son mari). A titre personnel, j'aurais aimé éviter de prendre celui de l'Homme mais mon nom de jeune fille n'était pas non plus ce qu'on pouvait faire de plus glamour, donc je me suis résignée. Si vous n'avez pas un patronyme très "passe-partout" ou un peu ridicule, voire un peu "connoté", je dis : attention au choix du prénom. Un nom de famille terroir ou très régional, s'accorde rarement avec un prénom exotique ou ethnique. Je garde un souvenir ému d'un Géronimo Lozachmeur, un de mes premiers étudiants en TD, dont j'évitais de lire le nom en entier pour ne pas rire. Où que tu sois Géronimo, j'espère que tu as trouvé ta voie.

Le prénom c'est le moment où on se met d'accord dans le couple (à côté de ça, monter un meuble Ikéa c'est une lune de miel). Car chacun sait que le prénom c'est un signal, un marqueur social, une manière de se positionner par rapport aux autres. Soyons honnêtes, un Brandon ou une Jennifer s'intègrera difficilement avec un groupe de bobo qui écoutent France Culture, lisent Télérama et boivent du thé Mariage frères.  Une Emérentienne risque tout autant de se sentir décalé dans une boite de nuit un peu branchée.

Le prénom régional est risqué aussi, sauf si on veut toute sa vie rester au même endroit et que son enfant n'en parte jamais ensuite. En ce qui nous concerne c'est mort, mais on s'est quand même renseigné. Au delà des Maëlle, Gwenaëlle ou Soisic, globalement passées dans le langage courant (et déjà porté par des cousins au premier ou deuxième degré), avec l'Homme, on craint que Koridwenn ou Houarnevenn (surtout collé à des Galets) ne soient pas facile-facile à porter sur le littoral méditerranéen. Il a donc fallu chercher ailleurs.

Le prénom en vogue est également risqué, même par inadvertance, on m'a signalé plusieurs Loana née en 1999 qui sont en dépression.

Le prénom ancien, doit être vraiment ancien mais pas trop. Attention, les prénoms des années 40 ne sont pas encore revenus à la mode. Un nourrisson de 2015-16 n'est pas encore prêt à se faire appeler toute sa vie Renée, Micheline ou Gérard (mais sans doute y pensera-t-il pour ses propres enfants) Ceci-dit, le prénom trop ancien pourrait déstabiliser aussi , l'Homme a récemment refusé celui Aldegonde.

Car la vraie question est la suivante : jusqu'à quel point envisage-t-on d'être originaux ? Mon beau frère n'ayant donné que des prénoms inventés à ses enfants, nous avons mesuré le risque. Si tu tombes sur un gamin qui a hyper confiance en lui, qui cultive l'originalité, qui ne se fait pas marcher dessus, c'est banco. En revanche, si tu as un modèle timide, qui n'aime pas se faire remarquer, il vaut mieux prévoir le budget pour réparer les dégâts à l'âge adulte (Achille, le meilleur copain de Rayures est maladivement timide, avec du recul on se dit qu'il n'a pas fini d'en baver le guerrier grec).  

Si l'Homme et mois sommes d'accord pour trouver un prénom qui existe (malgré notre gout commun pour la bière et le tabac, nous avons renoncé à Malbo et Despé, ça sonne mal avec des Galets), il n'est pas encore prêt à appeler l'une de ses filles d'un nom dérivé d'une fleur qui pousse pourtant en Bretagne. Quant à moi, je refuse les héroïnes de Bande Dessinée (Numérobis a proposé Jadina en vain) et les personnages des chansons de Gainsbourg (Mélody Nelson, ça a de l'allure, Mélody des Galets tout de suite ça rend moins bien ).

Mais quand on se pique d'être quand même un peu au dessus du lot, n'est pas simple non plus. Rayures et Numérobis ont des homonymes depuis la crèche, et son condamnées à être Rayures G et Numérobis G, jusqu'à la fin de leur scolarité. Numérobis nous a de toutes manières prévenus qu'elle prendrait un nom de scène quand elle sera chanteuse-danseuse-violoncelliste.

Rajoutons qu'il faut éliminer une partie des prénoms déjà donnés par les amis proches et moins proches, les cousins germains et éloignés, ceux réservés par la frangine pour ses futurs enfants (alors que je suis sûre qu'elle n'aura que des fils) ; auxquels s'ajoutent également ceux des petites soeurs des copains des enfants "attends maman, tu vas pas appeler le bébé comme ça, tu verrais comme la petite soeur de X est moche, et en plus il parait qu'elle bave et qu'elle pleure tout le temps".

C'est pourquoi, il est absolument nécessaire de ne le dire à personne avant l'accouchement. Vous pensez être sûr de votre entourage ? Vous vous trompez. Tout le monde a un avis sur le prénom du futur bébé. Même des enfants de moins de 10 ans. Il y a dans les gens qui vous entourent un gros relou qui oublie de réfléchir avant de parler, il se cache souvent sous les traits de quelqu'un de tout à fait intégré socialement. Il se contentera peut-être d'une moue expressive qui veut dire que c'est bof bof (niveau 1). Peut être surjouera-t-il la surprise à coup de grand "non, c'est pas vrai, vous n'allez pas l'appeler comme ça, vous nous faites marcher", qui veut au fond dire qu'en mauvais parents vous condamnez votre enfant à une vie pourrie (niveau 2). Si cela ne dépasse pas ces deux niveaux, vous êtes chanceux. 

Car il est aussi possible que le gros relou prenne ostensiblement un air gêné en "préférant se taire", avant d'avouer, faussement gêné, que c'est le prénom d'un enfant décédé/handicapé de sa connaissance, avant de conclure cruellement "pour moi ce prénom restera toujours associé à ce douloureux événement".  Et ça, je peux vous dire que c'est du vécu.

Dieu merci, dans la plupart des cas, ça reste quand même acceptable:
décembre 2008 -"Numérobis ? c'était le nom de ma grand-tante, elle piquait"
novembre 2015-"My Third, oh punaise c'est bizarre, j'en ai connu une, tout le lycée lui était passée dessus"... (l'Homme a frôlé la crise cardiaque)
mai 2006 - "Wow Rayures des Galets? Punaise vous prenez un risque les amis, s'il y a une nouvelle guerre, elle va avoir des soucis".

Voilà, si vous voulez éviter tout ses commentaires désobligeants, bêtes ou les deux, gardez votre choix pour vous, jusqu'au jour de la naissance.

D'autant qu'au bout du bout du compte, la question reste entière : est-ce le prénom qui fait l'enfant ? Jusqu'a quel point est-ce important et crucial? Une troisième soeur récupère-t-elle ce qui a été recalé pour les deux premières. Rayures aurait-elle été moins lunaires si on l'avait appelée Violetta, Numérobis aurait-elle eu une voix moins rauque si on l'avait appelée Claire?

Quant à moi, serais-je davantage sortie du lot si mes parents avaient été un peu plus originaux? Pour être sûrs de ne prendre aucun risque, ils m'ont donné le prénom qui allait aux riches comme aux pauvres, aux branchés, aux ringos, aux lettrés et aux analphabètes. J'ai 203 homonymes rien que dans ma ville (c'est Leroy-Merlin qui me l'a dit), et plus de 2000 en France (c'est Nespresso qui me l'a dit). Je reçois donc des propositions de conventions obsèques, de véranda, de crédit à la consommation, de relooking pas cher.

Qu'en sera-t-il pour my Third, dont j'espère encore que l'Homme acceptera le prénom qu'il a refoulé pour les deux premières 'au prétexte étrange que la consonance lui faisait penser à son grand-père (alors que franchement : aucun rapport, mais il reste un Homme).

A ce stade de ma grossesse, je suis à deux doigts de lire des études assez poussées sur les prénoms les plus donnés aux musiciennes, tueuses en séries, femmes fatales, dépressives chroniques, championnes du monde d'athlétisme, Prix Nobel de physique etc...histoire de faire les choses bien....

Ou alors....

Je fais comme je le sens.

Car je reste malgré tout convaincue qu'il y va des prénoms comme des natures de cheveux, quel qu'il soit on en aurait préféré un autre (avant d'accepter, en vieillissant, ce que l'on est).

100 commentaires:

  1. Le notre est choisi ! Bien sûr, nous ne l'avons dit à personne. ;-)
    Un prénom pas très original, ni à la mode ni démodé (du moins à ma connaissance), et qui ira à merveille avec le nom de famille de son père.
    Merci pour ce billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien Léo, c'est effectivement tous les critères que j'envisage pour un prénom, nous a J-17 c'est pas encore tout à fait en place...bref on craint.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Le problème c'est qu'on est deux à choisir, et que nous n'avons pas du tout les mêmes gouts ;-)

      Supprimer
  3. Darling des Galets, ça le fait ;-) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on pourrait s'arrêter à cela, et tout serait suffisant...;-) Bien vu Albertine (qui sera d'ailleurs son deuxième prénom)

      Supprimer
  4. Moi, j'ai le même prénom que ma belle mère et mon frère a le même que son beau père, c'est dire comme mes parents sont modernes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remarque c'est plutôt drôle (tu le prends bien c'est l'essentiel), on a tous la tentation de donner à nos enfants des prénoms de notre génération à nous...(j'ai le prénom de mes deux arrière-grands-mères, des copines de mes filles, des amies de ma mère...au final tu sais, je me sens pas hyper originale non plus)

      Supprimer
  5. Excellente étude, Madame ! Moi je suis du genre "c'est ainsi et pas autrement" Mode autoritaire, quoi ! Donc, à 15 ans, j'avais décidé que si j'avais un garçon, il se prénommerait Pierre, une fille Marie. C'est pas que ma culture judéo-chrétienne. C'est que j'aimais voilà tout ! J'avais eu un petit coup de mou, après la chanson d'Hugues Aufray (Céline), mais je me suis vite reprise...
    Poursuis bien ton étude avant le moment M... j'ai connu une fille dont le prénom avait été attribué par la sage-femme, parce que les parents n'avaient pas réussi à se décider ! C'est quand même pas cool, ça !
    "Numéroter" arrive bientôt... Ah là, non, ça le fait pas. Profite bien !
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des prénoms très donnés chez nous aussi Pierre et Marie, et choisis bien avant l'arrivée de l'enfant...nous avons donc beaucoup de points communs. My third ne devrait plus trop tarder effectivement..

      Supprimer
  6. En prix nobel, tu as Marie Curie... bon, je sors...

    RépondreSupprimer
  7. Sourires , j'adore te lire !!
    Et bien on attendra la date de l'arrivée de ce petit bébé pour savoir son petit nom qui sera à coup sur charmant !
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Ma third à moi, qui est vraiment tout bien pour tout s'appelle Pénélope..... c'est beau non ?

    RépondreSupprimer
  9. Bof, de toute façon, Third comme les autres trouvera quelque chose à redire.
    Je trouve le mien trop banal et mon aîné le sien un peu trop original (un autre héros grec que celui que tu as cité ;-))
    Quoi qu'il en soit, comme avec ses cheveux, comme tu dis : on finit par faire avec. Quoi qu'en ce qui concerne mes cheveux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil, je me suis beaucoup plaint de mon prénom sans relief (alors que mes parents en étaient hyper fiers) et je sais que les filles viendront se plaindre un jour de ce qu'on a choisi pour elle. Et maintenant, en fait, j'ai accepté mon prénom et mes cheveux (grâce aussi aux palettes en céramique)

      Supprimer
  10. Je ne pensais pas qu'Achille était difficile à porter. Je suis sûre que pour René et Gérard , nous ne sommes pas loin puisque Léon par exemple revient (pardon mais Léon, je déteste et je peux me permettre de le dire car tu attends une fille).
    J'ai tendance à penser qu'un enfant hyper bien dans ses baskets supportera tout mais ces enfants-là sont rares. Alors, oui, il faut bien mesurer. J'ai une fille avec un prénom assez rare, un garçon avec un prénom hyper courant. En tant que fille qui a toujours eu une autre fille (et souvent plusieurs) avec le même prénom dans ma classe, je pensais qu'il valait mieux être originale. Au final, mon fils ne s'est jamais plaint de son prénom, ma fille si parce qu'elle ne trouve jamais de gadgets à acheter avec son prénom dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le dis, tout est une question de tempérament de l'enfant, mais ça fait causer. J'aime beaucoup le prénom de tes deux enfants.

      Supprimer
  11. J'ai aimé mon prénom lorsque j'ai su que c'était le nom d'une grande dame de la littérature que j'adore ! Avant, je ne pense pas que cela me dérangeait,d'autant que personne, dans les différentes classes suivies de plus ou moins loin, ne s'appelaient comme moi. J'étais LA seule à me prénommer Colette... Ce qui gâchait tout, c'est mon nom, mais là....
    Nous avons deux enfants, une fille et un garçon. Nous leur avons donné les deux prénoms que nous voulions. Le chtit mec a souffert un peu car les gamins mécréants l'avaient beaucoup modifié. Mais bon, cela n'a pas duré.
    Du moment que tu ne prénommes pas Third :Sablière... Quoique, Sablière des Galets, ça l'fait. Je ne comprends pas pourquoi tu n'es pas d'accord !
    Ou encore Gala des Galets. Au vu de ta silhouette, Grasse des Galets.... Je peux t'en trouver d'autres, tous du meilleur goût à l'instar des justes précédents !!. Et si on faisait un petit concours ???
    Gros poutous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Colette ça claque quand même comme prénom, tout de suite, ça s expose là je trouve ;-)
      N'hésite pas pour le concours, (quoique là ça approche dangereusement)
      J'essaie de trouver le prénom de ton fils, je cherche...

      Supprimer
  12. Hi que tu m'as fait rire ! Et ça n'a pas de prix en ce moment ! ;) Martine a raison, mon fils s'est retrouvé avec deux bracelets à la maternité et avec deux prénom et nom de famille différents car jusqu'au bout nous n'étions pas d'accord, alors évidemment m'arracher un prénom au moment où on me mettait les forceps a été facile (et très moche) pour le père. Cela dit, c'est un prénom banal, passe-partout et il était content de ne pas s'appeler Arthur (celui que j'avais choisi), même si dans les "Nicolas", on trouve de tout si tu vois ce que je veux dire ! Alors fais surtout comme tu le sens toi (et l'Homme bien sûr), pas pour plaire aux autres ! La phrase de ta belle-mère en sachant les effets collatéraux sur l'Homme m'a fait hurler de rire ! :D Bises Galinette, tu es magnifique, mince, les rondeurs juste où il faut ! Dernière ligne droite ! On attend avec toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un coeur Aspho, j'en déduis donc que tu as perdu le match avec le père non ? Arthur j'aime beaucoup, mais Nicolas aussi (quoiqu'on me murmure qu'il y en a moins depuis quelques temps)

      Supprimer
  13. Tu sais, Numérobis, déjà c'était pas mal original !-) tu peux peut-être essayer Cléopâtre maintenant ! Pour mon premier, j'avais choisi un prénom original, conclusion, ils étaient trois dans sa classe à s'appeler pareil, mais je te parle d'un temps...Tes chroniques sont reposantes de par leur humour intelligent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil Monesille (j'ai crû être originale pour les deux premières et elles en ont toujours eu dans leur classe)

      Supprimer
  14. Hahaha moi pour rien que pour un pseudo, ou des prénoms de personnages de petits récits que j'écris, j'ai du mal, alors un bébé qui devra porter son prénom à vie...Lourde responsabilité.;-) En tout cas, comme d'habitude, ton billet fait mouche et j'aurais bien ri. Des nouvelles de Géronimo ? :-)
    Sinon, on a un Morgan-Théo parmi mes jeunes collègues. Avant son arrivée, c'était moqueries à tout va (on reste gamin pour ces trucs-là...), puis devant lui, personne ne pipait mot, puis une collègue n'arrêtait pas de s'emmêler les pinceaux et de l'appeler Morgane pour corriger aussitôt (mais bon, le mal était fait), puis on lui a demandé si on pouvait l'appeler MT, moi j'ai pris soin de toujours l'appeler par son prénom, et maintenant tout le monde s'y est fait. Mais dieu que c'était ardu ! Et sinon bis, une copine vient de trouver l'homme de sa vie... mais il s'appelle Donald. Là j'avoue, je n'ai pas pu m'empêcher d'éclater de rire. Et la mère de ma copine lui a fait, incrédule "Comme le canard ?" - petit remake du sketch de Muriel Robin avec Félix.:-) Dur dur les prénoms... Ce ne sont que des sons mais ouhla, gaffe quand même.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent a girl comme témoignage!!! Morgan-Théo, je pense qu'on peut s'y faire, Donald par contre punaise, mais quel âge a-t-il ? Mickey n'existait pas déjà ? Rha les prénom c'est quand même inépuisable....

      Supprimer
  15. ...la comédie était bonne, ton billet aussi ;-) ...

    RépondreSupprimer
  16. Arf, l'épineuse question du prénom... Avec mon homme, on en voulait un pas trop courant, histoire que note fille ne se retrouve pas avec 3 homonymes dans sa classe. Pour le reste, il fallait que ça colle avec le patronyme du papa qui a un nom belge assez rare (du moins en France, si ça se trouve en Belgique c'est l'équivalent de notre Dupont). Après de longues négociations, nous avons fini par nous mettre d'accord sur un prénom rare mais qui semble plaire si j'en crois les "oh, c'est joli" hormis à ma grand-mère qui n'aime rien ni personne et un pote qui a fait une moue niveau 1. Ou alors, les gens sont hypocrites (c'est possible). Et pour ce qui est de le cacher à l'entourage, on n'a pas eu trop de mal vu qu'on s'est décidé environs 1 semaine avant que j'accouche. Au final, Cunégonde Vanderhhhburger est encore trop petite pour avoir un avis sur la question mais je suis pleine d'optimisme. Au pire, elle prendra un pseudonyme quand elle sera grande. Ce qui est marrant, c'est qu'avec un prénom de 5 lettres, les gens ont quand même réussi à lui trouver un diminutif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure Paméla, ma grande a un prénom de 3 lettres et a néanmoins un surnom plus long que son propre prénom !!
      Pour le reste j'adore les patronymes belges, depuis qu'au lycée j'avais un bon copain qui avait un nom du genre de celui de ton mari je pense, on l'appelait "belge" et vu qu'il était brillantissime, depuis j'associe les noms belges aux gens hyper forts en philo...bref, je suis sûre que le prénom de ta fille est parfait.

      Supprimer
  17. Tu me fais penser au film "le prénom" qui m'avait bien fait rigoler, mais où l'on voit bien que le choix d'un prénom peut mettre un sacré bazar dans une famille. De toute façon on est rarement content de son prénom, alors fais-toi plaisir, suis ton intuition en espérant que l'homme finira par se ranger à ton choix ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien que le mien de prénom a entraîné une querelle familiale qui a duré 30 ans, alors oui je vois bien de quoi tu parles...
      Je me suis fait plaisir (si c'est maintenu d'ici le jour J).

      Supprimer
  18. Moi j'aurais voulu Lizzie en référence à Jane Austen ou Pauline, j'adore ces 2 prénoms. J'aime beaucoup aussi Chloé, Daphné, Emma, Louise et Justine.
    Je ne crois pas une seule seconde que le prénom détermine le caractère et la destinée, tout ça c'est de la littérature qui fait vendre !
    Tu ne dis pas si vous optez pour un seul prénom ou plusieurs...mais surtout faites comme VOUS le sentez !
    Tu es magnifique sur tes photos...vraiment, on voit que tu entretiens ton corps en temps ne non grossesse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors dans ta liste, l'un a été donné à ma nièce, un autre est celui de NUmérobis, et la plupart sont des copines des filles à l'école. Si je crois quand même que ça détermine dans une certaine mesure, je suis convaincue que j'aurais eu une autre vie avec un autre prénom.
      Merci pour les compliments (mais franchement, c'est très facile d'être jolie en contrejour ;-)
      Des bises

      Supprimer
  19. Moi ce qui m'étonne, c'est qu'on te demande de remplir des papiers avec le prénom du bébé, avant la naissance ! ça me paraît surréaliste, mais bon ce doit être parce que j'ai accouché il y a 34 et 30 ans... (hum, hum). En tout cas, j'aimais les prénoms qui ne courrent pas les rues, mais celui de ma fille aînée a fait un tabac jusqu'à maintenant où il reste parmi les plus donnés. Du coup c'est les petites puces de l'âge de son propre fils qui ont le même prénom qu'elle ! (ce qui, à deux ans, amuse beaucoup le jeune homme). Quand miss n°2, son prénom est un peu plus classique, comme le tien, dirais-je. Bref, de toute façon, quoi que vous choisissiez ce sera toujours, au bout de quelques jours, semaines ou minutes, celui qui lui ira le mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est bizarre de remplir ces champs là, pareil pour la crèche d'ailleurs...J'ai une vague idée pour le prénom de ton aînée (et d'autant plus pour celui de ta cadette Kathel).
      C'est gentil ta dernière phrase...Merci

      Supprimer
  20. Aaaaaaaaaah les prénoms. En tant que prof on pourrait en dire! On garde pour nous ce qu'on pense de certains parents, et puis, bah, après on a devant nous un vrai gamin, un p'tit humain qui doit apprendre plein de trucs plus ou moins utiles, on ne s'occupe plus de son prénom. Je constate quand même avec satisfaction que vous allez sans doute éviter les principaux écueils... (mais je rêve, la maternité le veut AVANT?)
    Actuellement j'attends de savoir comment ma nièce va appeler le number four, pour ce que j'en sais on ignore le sexe. Pour les premiers ils ne voulaient pas le savoir, pour le quatre, si visiblement, mais manque de pot, ils habitent en Inde et là bas c'est strictement interdit de donner le sexe du gamin à l'échographie (histoire d'éviter le manque de filles à la naissance, une vraie cata). Ils ont à part ça donné ce que j'appelle de bons prénoms, classiques intemporels tenant la route toute la vie. Mais bon, c'est mon avis.
    Mon prénom est un prénom pas tellement donné (tranquille à l'école) mais pas trop original non plus, parfait! Merci les parents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très vrai ce que tu dis de ton prénom....tu me fais rire avec l'histoire de ta nièce !!!! A-t-elle accouché depuis ?

      Supprimer
  21. Ça touche tellement à l'intime les prénoms... Moi je suis enceinte de mon (ma ?) deuze... eh oui ! Et les discussions avec son père ont déjà commencé, à mon initiative, sinon monsieur ne se poserait pas de questions ;) Déjà pour la 1e on n'avait qu'un prénom sur lequel nous nous étions mis d'accord, le genre classique intemporel mais pas trop courant... au moins c'était simple ! Le problème de monsieur c'est qu'il ne veut absolument pas que ça fasse "connoté" (de quoi ? mystère), donc les Eléonore, Paola et compagnie, je peux me les garder ! ;) Et moi qui suis fascinée par les prénoms littéraires et historiques (mais portables hein), je dois accepter de faire "simple" :))) D'autant qu'avec notre nom de famille totalement unique qui finit par "xis" (et on prononce le "s"), et qui comporte un "br" (y a pas d'autre famille qui porte ce nom en France), faut aussi penser à l'accord des sonorités. Par contre mon homme se fiche éperdument que le prénom soit porté par les enfants de nos amis, cousins etc, et finalement ça facilite la vie !
    Allez, je vous souhaite de trouver LE prénom qui accueillera à merveille cette petite demoiselle n°3... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous aussi tu sais, le côté connoté obsède l'Homme, mais du coup ça nous fait rire. j'espère qu'on a trouvé, sachant que concernant notre dernier choix, il trouve que ça lui fait penser à son grand-père (oui oui).
      Il ne me reste que quelques jours donc bon, on va s'arrêter là je pense.
      Félicitation pour ta ou ton deuze
      Des bises

      Supprimer
  22. En tant que prof tu croises des prénoms pas piqués des hannetons (j'ai croisé un Casimir, un John-Kevin, je me souviens aussi d'une Messaline qui finalement avait une telle prestance que ça passait bien). Après, il y a aussi les prénoms que tu aimais bien, mais que tu as croisés portés par de telles purges que tu en es dégoûté à vie... Heureusement que je ne compte pas me reproduire, je ne serais pas sortie de l'auberge !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te reproduire ????? Rho tu exagères l'Irrégulière quand même, nous ne sommes pas (que) des animaux !!!!! . Mon Dieu, Casimir, qui peut appeler son fils comme ça ?
      Entièrement d'accord pour le prénom qui plaît et qu'on laisse tomber après avoir croisé quelqu'un qui n'en était pas digne ;-)

      Supprimer
  23. Surtout pas de prénom composé : ça donne des personnalité vraiment trop bizarres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH bon ? Remarque maintenant que tu le dis, c'est vrai que bon....

      Supprimer
  24. Surtout, ne rien dire : vous mettez tout le monde devant le fait accompli, c'est le meilleur moyen de n'essuyer aucune remarque (comme j'en étais persuadée, c'est ce que nous avons fait) !
    Et j'adore ta dernière phrase : c'est tout à fait ça (en tout cas, au moins pour moi, pour les cheveux et le prénom !) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est précisément ce qu'on va faire Brize, je n'en peux plus d'entendre les remarques des uns et des autres...Et ils no'seront pas les faire une fois que le bébé sera là (ce qui ne devrai plus trop tarder maintenant)

      Supprimer
  25. Ah oui, pas simple le prénom ! Mais je crois qu'il ne faut pas trop se casser la tête tout de même. Avec le numéro 3 chez moi, on avait voté tous les quatre en partant d'une liste que j'avais établie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il y a aussi cela...sauf que chez nous ça donnerait une liste très très éclectique, on ne pense vraiment pas tous dans le même sens.

      Supprimer
  26. Alors si tu veux moi j'ai vu passer du lourd chez mes zélèves... Venus, Diamantine, Amour... J'en passe et des meilleures...! Ça claque non ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que du coup, j'hésite...Diamantine, c'est vraiment pas mal....

      Supprimer
  27. Noukette j'ai mieux : Grâce Divine pour une fille, Jean-French pour un garçon (que du vécu !!) Galéa, j'ai adoré ce billet, c'est tellement vrai !! Que My Third arrive tranquilou au monde c'est sûrement tout ce qu'on lui demande pour l'instant :) bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Punaise, décidément les parents ont une sacrée imagination ma parole....merci de tes gentils voeux SAndrion, je n'en demande effectivement pas plus ...
      des bises

      Supprimer
  28. Une fois de plus, tu m'as bien fait rire !
    Daisy des Galets, je trouve ça top moi... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceci-dit ce n'est pas vilain Daisy (mais connoté américain, dont retoqué par l'Homme)
      Merci Manu.

      Supprimer
  29. Veux-tu que je te donne des idées avec les superbes inventions de mes parents d'élèves ? Finalement quasi aucun prénom ne me choque et on se fait à tout ! Pour les miens, nous nous sommes autorisés à prendre des prénoms de cousins germains ou éloignés qui nous plaisaient, on ne les voit jamais alors s'interdire un prénom à cause d'eux...
    En tout cas, rien que pour ce billet, tu as bien fait d'attendre une petite troiz !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. RHo tu sais, nous c'est vraiment des coups à se disputer avec de la famille, et on a déjà donné (je porte le prénom d'une cousine à moi décédée à la naissance, tu vois le genre ?)...et vu qu'on est TRES nombreux, je ne te raconte pas comment c'est compliqué et les premiers renoncements auxquels j'ai du procéder ;-)
      Merci de ton gentil compliment Petit bonheur

      Supprimer
  30. Moi je suis ravie de mon prénom et je ne m'imagine pas m'appeler autrement! En plus, vu le nombre de petites filles qui s'appellent Eva (je me souviens d'ailleurs de Rayures me disant "c'est marrant une Eva adulte" ^^) je pourrai plus tard tricher sur mon âge sans faire trop flag ;)
    Vu vos choix pour n°1 et n°2 (Numérobis est le prénom de mes deux grands-mères) j'attends avec impatience de savoir si n°3 portera le prénom d'une de mes tantes (Théodora, Emilienne, Ernestine, Madeleine, Marie-Thérèse?) Sinon ma mère s'appelle Monique...à bon entendeur ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ernestine m'aurait plu en fait...mais bon, j'ai encore eu un véto...

      Supprimer
  31. Super billet Galea! Je mettrais juste un veto sur les prenoms american, comme jessica ou pamela ou brenda ou Hilary, sinon c vrai qu on sait bcp de choses sur les parents en regardant le prenom des enfants! Gros bisous a toute la famille, lulu

    RépondreSupprimer
  32. Hahaha Emérentienne c'est pas mal quand même !
    C'est évidemment une question épineuse. Avant ma naissance, (et c'est la petite histoire familiale), ma grand-mère a dit à ma mère "oh ! Toutes nos bonnes se sont appelées Estelle !" et ma mère de répondre "il n'y a pas de sot métier !".
    Bon, après, même en allant chercher un truc pas courant, tu trouveras toujours des homonymes. Ma fille a un homonyme parfait découvert par hasard et qui a seulement quelques mois de différences dans la communauté française qui habite à Londres ! Pourtant, elle n'a pas un prénom si répandu que ça (et le même 2e prénom que ton prénom à toi ;^) ).
    Moi j'adore les prénoms bibliques, mais l'homme a un nom du même genre que le tien alors Sarah, Rebecca, Rachel, c'était un peu dur dur. (mais j'aurais adoré).
    J'avais trouvé un site qui donne les fréquences des prénoms dans les 50 dernières années, ça permettait de choisir un truc pas trop donné. Si tu veux, je peux essayer de le retrouver. Bon courage pour la discussion en tout cas. Chez nous, le choix final s'est fait 3 heures avant l'arrivée de ma fille :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une amie à moi a vraiment appelé sa fille Emérentienne....et à chaque fois la gamine qui a maintenant 6 ans essuie un regard éberlué en face d'elle.
      Sinon, je me fiche totalement au fond des prénoms donnés ou pas, je m'aperçois que ceux qui me plaisent sont néanmoins souvent dans les 20 ou 30 prénoms de l'année de naissance, je fais avec car je sais à quel point il est difficile d'être différent à l'école, alors je me dis qu'il faut peut être mieux un excès de conformisme qu'un excès d'originalité (même si je sais que le deuxième pourrait me reprocher un jour d'avoir eu des homonymes dans sa classe).

      Supprimer
  33. quel bonheur de lire ce message et de découvrir L'ombre de ton petit ventre rond .Avec tout l'amour qu'on sent dans ton billet pendant l'attente familiale de la naissance de ce bébé , le choix ne peut être qu'une réussite.le mélange de ton humour et de ta tendresse va être explosif .comme tout le monde j'ajoute ma touche personnelle :à la naissance de mon second nous avons laissé à sa soeur le choix du 2eme prénom et elle en a ressenti un vrai plaisir .Allez gros bisoux et merci pour le petit nuage sur lequel j'ai volé en lisant ton message

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Evalire, il est vraiment gentil ton commentaire. Les filles ont effectivement eu leur mot à dire (bon pas trop longtemps non plus, parce qu'elles ont encore des goûts un peu limite, mais l'idée y était).
      Des bises

      Supprimer
  34. Merci pour ce moment de bonheur et le partage ombré de ton ventre rond Avec ton humour et ta tendresse le choix du prénom ne peut être qu'une réussite et puis on sent tellement d'amour dans cette famille pour accueillir bébé que le prénom a peu d'importance .J'ajoute juste une touche personnelle comme tout le monde .A la naissance de mon deuxième ( j'ai choisi la courroie de la voiture à la place du 3eme) ma fille a choisi le deuxième prénom du bébé et son plaisir a été immense. allez gros bisoux et merci pour le petit nuage sur lequel j'ai volé pendant la lecture de ton message

    RépondreSupprimer
  35. ah, ah, pour l'aîné, j'ai eu le droit de la part du gyneco à "mais vous n'allez pas l'appeler comme ça ?", bah si !
    Sinon, pour une fille, je te suggère Clytorine, très facile à porter !
    Bon choix ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le gynéco qui se permet de donner son avis, j'ai un peu de mal quand même...Ecoute ok pour Clytorine, l'Homme va totalement adoré. Merci Gambadou.

      Supprimer
  36. Je me suis régalée avec ton billet, Galéa ! Quelle maîtrise des paramètres à prendre en compte !
    La question des prénoms m'interpelle chaque année en septembre quand je prends connaissance de la liste de mes élèves. Parfois, je plains d'avance celui qui a écopé selon moi d'un prénom juste pas possible et je m'aperçois par la suite que ça ne lui pose aucun problème. Par contre, il arrive que des élèves fragiles aux prénoms pourtant passe-partout fassent l'objet de moqueries à ce sujet (leurs "camarades" ayant l'imagination débridée pour le déformer comme il faut). Donc, c'est pas tant le prénom qui compte (bien sûr en évitant quand même les cibles à moqueries) que la personnalité du gosse.
    Et tu as raison, ne dis rien à personne, ça t'évitera d'avoir à négocier !
    Bon courage pour continuer à faire pousser your third !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu as tout dit Balabolka, tout dépend de l'enfant et de son tempérament, le reste n'est un peu que littérature....
      Merci de ton message et de ton gentil compliment.

      Supprimer
  37. Merci pour cette amusante tranche de vie, Galéa !
    Je te conseille Mireille à l'occasion : c'est chic et ça passe partout !
    Gros bisouxxx à toute ta ptite famille ! :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, tu as raison, pourquoi n'y ai-je pas pensé avant ;-)
      Des bises Lili

      Supprimer
  38. Tu es belle!!! mais ce n'est pas le sujet de ton billet.
    Tu as bien raison de garder secret le prénom;
    Pour ma première fille; j'avais quinze ans et j'ai lu un livre Une femme d'Anne Delbée (elle raconte Camille Claudel)et je me suis toujours dis un jour j'aurai une fille (à 15 ans on ne doute de rien!!!) et je l'appellerai comme ça; . Mon aînée a eu donc un prénom qui pour sa classe d'âge était encore rare puis ensuite je crois qu'il est devenu un des prénoms le plus donné. Mais elle adore son prénom et surtout le pourquoi de ce prénom. Je lui ai donné bien sûr le livre que j'avais gardé précieusement.
    Mon fils a un prénom très classique, ancien, régional, très connu et pourtant très rare, il a 20 ans et il n'a encore jamais rencontré quelqu'un de sa génération qui s'appelle comme lui. Sauf en Afrique du Sud!!! c'est un prénom qui est donné aux chiens!!!! Il adore son prénom et il est super content qu'on lui ai donné, par contre jamais les profs ne l'oublie même à la fac!! et lui qui aime bien faire l'imbécile c'est un inconvénient pour lui!! Quand à ma dernière ma third, ma Merveille, c'est un prénom classique qu'elle porte très bien.
    Courage pour la dernière ligne.
    Louise (il y a une quantité de Louise dans les romans!!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est drôle ce que tu dis...à 16 ou 17 ans, je me suis dit que si j'avais un fils ce serait Aurélien à cause d'Aragon, et puis je n'ai eu que des filles, mais la dernière aura un prénom de roman (et même de plusieurs romans)...
      Et oui, Louise est extrêmement romanesque, comme tu le sais, je l'adore.
      Merci de ta gentillesse...

      Supprimer
  39. Du coup je me demande quels sont les prénoms de tes filles, et quelle sera celui de "My Third"! Et c'est vrai qu'un prénom c'est important et que malgré tout un Dylan et une Kimberley sont un peu plus catalogués qu'un Thomas et une Camille ... Et les prénoms très originaux je trouve que ça peut vite tomber dans le ridicule à vouloir être trop original!

    RépondreSupprimer
  40. et bien je préfère les prénoms un peu originaux (j'ai bien dit un peu)...ma grande n'a jamais eu personne ds sa classe portant le mm prénom qu'elle. Pr la seconde je voulais plus original, Maiwenn ....mais le zhom s'y est opposé ;-) du coup elle porte un prénom un peu plus courant et se retrouve souvent en classe avec d'autres petites filles portant le mm prénom (breton...en Bretagne ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très joli Maiwenn je trouve, (l'un dans l'autre en Bretagne, c'est normal d'avoir des camarades qui portent le même prénom que soi; il y avait 2 Soizic dans ma classe une année)
      des bises

      Supprimer
  41. j'aime ce billet ! le choix du prénom, épineuse question : je fais partie du club de ceux qui veulent intenter un procès à leur mère pour le prénom choisi ..; à 42 ans passés ... sauf qu'en vrai je ne sais absolument pas quel prénom je choisirais si tout à coup je pouvais pour de vrai en changer. J'ai au moins la chance de pouvoir me présenter au téléphone en ne donnant que mon prénom (heureusement, avec mon nom d'épouse, c'est limite un virelangue à prononcer ! ) , je suis en générale la seule affublée d'un tel prénom dans mon entourage.
    Alors j'ai envie de te dire, fonce. Ce qui compte c'est que vous aimiez ce prénom, et que vous ne vus laissez pas de répéter à vos enfants à quel point 1 ans 15 ans, 50 après vous ne regrettez pas une seconde tellement ce sont les plus beaux prénoms du monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est excellent ton comm So, j'adore l'idée de vouloir attenter un procès à sa mère à 42 ans, sans savoir quel prénom tu choisirais, c'est drôle.
      Merci de tes encouragements.

      Supprimer
  42. Oui, fait comme tu le sens et ça sera très bien :0) Moi j'adore les prénoms bibliques, si j'avais eu un troisième garçon il se serait peut-être appelé Abraham ou Moïse mais je crois que mon homme n'aurait pas donné son aval ;0) Je t'embrasse, prends soin de toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui sur l'Ancien Testament, l'Homme a fait l'effort pour la première et a posé son véto derrière.
      Du coup, là on a choisi un prénom ancien que j'avais déjà proposé pour les deux premières.
      Merci Lor Rouge, je t'embrasse.

      Supprimer
  43. :) si ça peut te rassurer, on a donné un prénom de shampoing à mon fils (tu vois je pense...) en notre âme et conscience en plus, et ma pauvre fille de six ans doit sans cesse répéter son prénom que personne ne connaît (c'est la mère de Persée - c'est pas nous qu'on l'a inventé^-^)... et on assume parfaitement! Zen, zen, zen !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne ne connaît Danaé ?????? Je confonds ou quoi, mais c'est je trouve un très beau prénom et même s'il est rare on le connaît quand même. Pour ton fils, je ne vois pas (ce doit être parce que je mets de H & S , et les filles du DOP, tu ne l'as pas appelé DOP quand même ?)
      Oui le tout c'est d'assumer évidemment, le reste c'est de la galéjade.

      Supprimer
  44. dans le genre -à se plier- ou plutôt -à pleurer- j'ai la mère d'élèves qui a appelé son 1er Lou, son 2è Esteban, son 3è Zoé... et qui s'est fait tatouer le mot "LÉZARD", il ne reste plus qu'à accoucher des A..., R... et D... ... Véridique!!

    RépondreSupprimer
  45. Je me suis délectée à la lecture de ton billet.
    C'est certain, ne JAMAIS donner aucun indice à l'entourage et encore moins le prénom.
    Résultat, quand nous avons annoncé la naissance de notre fille à nos parents respectifs, par telephone, ça a été un sketch. Ma belle mère a laissé filer un blanc [......] mémorable et ma mère m'a demandé de répéter 3 fois le prénom. Elle pensait qu'on l'avait inventé de toute pièce alors qu'aujourd'hui, presque toutes ses amies ont une petite-fille qui se prénome ainsi.
    A présent, nous sommes pardonnés car elle est tellement "mignoooone" que nos parents ne prêtent meme plus attention à son prénom!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup anonyme, du coup, je tourne àa dans ma tête pour trouver le prénom de ta fille.
      Merci de ton comm.

      Supprimer
  46. Avec mon amoureux on avait chacun noté des prénoms sur un papier de notre côté et nous n'en avions qu'un en commun ;-) On a ensuite soigneusement gardé le secret pendant 9 mois, mais comme la puce voulait rester au chaud dans le jacuzzi on a laissé échappé le prénom à certains proches quelques jours avant l'accouchement.
    Ayant ma mère au téléphone, je lui dis, alors tu veux connaitre le prénom ? Cris d'excitation oui oui oui oui !!! Elle s'appelle Luna. Réponse un peu moins enthousiaste : "Je crois que finalement, j'aurais préféré ne pas le savoir."
    5 ans après j'aime toujours autant le prénom de ma puce même si elle s'est battue pendant des mois pour qu'on le change en Elsa, et maintenant Jessy (Toy Story) :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent Céline, et tu oublies de rajouter que tu as perdu les eaux quand la Lune a été pleine ;-)
      Elle est super belle ta fille.

      Supprimer
  47. Me voici arrivée ici car il parait qu'on rit beaucoup en vous lisant, eh bien c'est réussi ! J'ai souri et ri et j'aime ça . Ce billet m'interpelle d'autant plus que n°4 est en route et qu'avant de savoir le sexe, on s'est pas mal arraché les cheveux à essayer de trouver des prénoms qui pourraient convenir. Autant c'était une évidence pour ma n°1 autant là je n'étais plus sûr de rien et l'homme qui semblait beaucoup moins stressé que moi par le choix du prénom ne m'aidait pas ! Maintenant que bébé 4 a révélé être une fille, nous avons réussi à nous accorder sur un prénom, qui avait catégoriquement était refusé pour les 3 autres, car ici l'homme a des idées bien arrêtées, pas de noms de fleurs, fruits, pas de nom finissant en -ine, pas de ...., ça limite vite ! Mais là contre tout attente et sans avoir besoin de le travailler au corps, monsieur a ouvert son esprit ! bonne fin de grossesse ! et au plaisir de vous relire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous me flattez ALice, et bonne fin de grossesse à vous aussi (je suis admirative du numéro 4 soyons honnêtes, bravo à vous)

      Supprimer
  48. OMG! Le choix du prénom! Il est à cet heureux événement, ce que le plan de table est au mariage! Comme si les gens autour cherchaient à faire ce qu'ils n'ont pas pu faire sur le moment! Il te demande déjà le nom de l'enfant à la maternité? Roo, ils sont taquins tout de même!
    Le tout est que L'Homme et toi soyez bien d'accord pour affronter les éventuels regards interrogateurs de la famille et l'éternelle question "Pourquoi avez-vous choisi ce prénom?" dudit "baptisé"! Enfin ce n'est pas ton premier! Tu connais😄
    Bises et courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça, le parallèle avec le plan de table (que j'avais oublié à 1300 km de l'endroit de ma noce), bon sinon, oui je m'attends déjà à des réflexions, mais au fond je m'en fiche un peu...

      Supprimer
  49. Qu'est-ce que j'ai ri !!! Mais ne te torture pas: Sidonie est le meilleurs prénom. Celui de la mère de Colette, celui d'une graaaaaannnnde blogueuse littéraire et il parait, si j'en crois la chanson, qu'elle a plus d'un amant"!!!! :) :) :)
    Mais te connaissant-un peu- celui que vous choisirez le sera avec application et grande réflexion et ira pile poil à cette petite princesse !
    Tu nous diras ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que j'aime beaucoup Sidonie, je trouve ça top comme prénom, et il était dans ma liste...
      oui je te dirai évidemment.

      Supprimer
  50. Adèle, c'est joli, Adèle, c'est un peu comme Asphodèle mais en plus court !
    Bises et félicitation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Monesille (16 mois après ça c'est de la réponse)

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)