samedi 3 mai 2014

Maisie Dobbs

Jacqueline Winspear, Maisie Dobbs
Livre de Poche, 2012, 382 p.

Bon, j'avais prévenu: je termine ces vacances de Pâques en pensant anglais, en dormant brittanique, en réfléchissant insulaire. J'écoute Kensington Square de Vincent Delerm, pleure sur la mort du King Arthur de Purcell, j'infuse mon thé dans une théière, je ne jure plus en public, je soutiens Lady Edith dans son émancipation et je me tiens droite...


En plus, il me fallait un policier pour le challenge de Miss Léo et j'en voulais un qui soit dans l'ambiance Me, Darcy & I. J'avais LE livre ton-sur-ton avec le blog de Miss Léo: Maisie Dobbs de Jacqueline Winspear, offert (entre autres choses merveilleuses) par Valérie qui l'avait aimé.


Maisie Dobbs est une trentenaire des années 20' (what?) détective privée à Londres (Good!) . Oh my God! mais c'est du sur mesure pour la fan de l'entre-deux-guerres que je suis (c'est mon côté branché). 

En trois mots Maisie Dobbs doit enquêter sur une ferme qui accueille les défigurés de 14-18. Alors, on ne va pas se mentir, ce n'est pas l'intrigue qui fait le sel de ce roman, c'est tout le reste. 


On assiste aux atroces événements de la Première Guerre Mondiale, on observe la vie quotidienne des aristocrates et de leurs domestiques, on écoute à la porte d' un obscure cabinet  d'investigations londonien. Un peu de dialogue, quelques flash-backs, des considérations psychologiques (mais point trop n'en faut non plus). 

Tout y est, le compte est bon. 

Une lady qui veut se donner bonne conscience, une fille d'employée brillantissime, un médecin légiste qui fait de la psychanalyse à ses heures perdues, des histoires d'amour socialement impossibles, des passions brisées par la guerre, des éclats de Shrapnel, un assistant dévoué, des rescapés traumatisés, quelques amitiés féminines, des hommes défigurés mais pas seulement .... 

Ce premier opus de Maisie Dobbs c'est aussi et surtout ce qu'il reste d'une époque après de graves bouleversements. La plupart des continentaux ignorent les ravages d'une guerre même dans un pays qui n'avait pas ses frontières attaquées.


Je l'ai aimé Maisie parce qu'elle incarne une génération de femmes et le frémissement d'un nouvel ordre social. Contrairement à l'énigmatique Miss Marple de l'indétrônable Christie, Maisie Dobbs a un passé, des fêlures, des faits d'armes. Ce qu'on découvre dans ce premier opus, c'est comment Maisie Dobbs devient détective privée. 

Et c'est réussi, quoique je n'aie pas trouvé le style très brillant (ou bien la traduction...) ni l'enquête palpitante. Mais les rebondissements sont ailleurs. Il y a cette atmosphère que les fans de Downton Abbey adorent, cette période d'entre deux drames qui marque la fin d'un monde.  Je pense que ce premier tome servait à camper Maisie et les suivants devraient davantage se concentrer sur les enquêtes. J'attends donc avec impatience de lire le deuxième tome traduit en français, il en reste 6 autres derrière. 

Ma Britannitude va crescendo, je vous parle tout bientôt d'un authentique coup de coeur.  Du coup, je me suis carrément fait un logo personnel avec ma nouvelle lubie (j'aurais pu choisir de jeunes filles fraiches et pétillantes, j'ai préféré la comtesse douairière, on ne me changera pas) 

See you soon friends
Lady Galéa



43 commentaires:

  1. C'est bien ce que je pensais : il me le faut !!!!
    J'aime bien ton logo Brittanitude. Très classe. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Léo, venant de toi forcément je mesure le compliment....

      Supprimer
  2. tiens ça me fera du bien un petit polar anglais :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. polar, polar....ce n'est finalement pas ce que je retiens du livre, je trouve que l'intérêt est ailleurs.

      Supprimer
  3. Oh My God : Lady Galéa, carrément !!!! :) Je suis morte de rire ! J'ai eu ma crise "victorienne" avec Anne Perry et on commençait à me regarder avec commisération, je me suis calmée mais je sais que ça peut me reprendre à tout moment ! Je note cette Maisie, pas pour lire de suite mais j'y viendrai... Très beau ton logo de comtesse douairière ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui carrément Aspho, en ce moment, je n'ai aucun sens de la mesure, Maisie te plairait, j'en suis pratiquement certaine....

      Supprimer
  4. alors là, si ça empêche de dire des gros mots, il va falloir que je me mette à l'anglais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui enfin tu sais Alphonsine, chassez le naturel et ...enfin je me comprends, j'ai encore du boulot pour être crédible en lady....

      Supprimer
  5. je l'ai encore cherché quand j'étais à Jersey pour le lire en anglais mais malheureusement comme je veux commencer par le premier, ils ne l'avais plus, je crois que je vais devoir me résoudre à le commander un jour (mais pas tout de suite, j'ai fait tellement d'achats!!). C'est une tentation que j'ai noté chez Valérie et Sandrine il y a un moment déjà ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Visiblement Enna, le premier est le meilleur selon Val, mais je vais quand même lire le second.

      Supprimer
  6. Je n'ai pas accès au logo !!!

    RépondreSupprimer
  7. Ton logo est superbe ! je te le piquerai un jour pour un billet, pour le plaisir ;-) Tu sais que j'attends Maisie d'un jour à l'autre, je verrai bien où je le situe, mieux que .. aussi bien que .. ou en dessous ... Je me sens comme toi dans une crise anglaise, je ne sais pas, un peu trop d'introspection ces temps-ci chez les Français, un peu de nostalgie de mes lectures de jeunesse ... laissons faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le le laisse avec grand plaisir Aifelle, j'ai hâte de lire ton billet sur Maisie, j'ai eu l'impression de lire chronologique avec le manoir derrière...

      Supprimer
  8. La brittanitude, oui, j'ai envie de te suivre (de toute façon mon blog est un hymne à la brittannitude, j'ai un Coe sous le coude , à venir...)
    Espérons que nous n'aurons ni le climat anglais, ni la cuisine anglaise, il y a des limites, s'pas? Pour les bouquins, j'en veux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord Keisha, j'ai passé une semaine à Londres avec l'Homme il y a une quinzaine d'années, j'en garde quand même le souvenir d'une nourriture épouvantable, mais il paraît que je n'étais pas allée dans les bons endroits.
      Il n'empêche : vive la britannitude littéraire....

      Supprimer
  9. Tu m'as donné bien envie, je le note pour mon prochain passage à la biblio!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas prendre de risque en disant qu'il te plaira Féli, je m'aperçois que nos gouts sont quand même très proches...

      Supprimer
  10. Valérie m'avait également offert ce livre que j'ai beaucoup apprécié, d'abord grâce au personnage de Maisie, ensuite effectivement pour tout ce qui est brodé autour de l'enquête. Contente que ça t'ai plu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai offert ce livre. ;)

      Supprimer
    2. Oui mais c'est un chouette cadeau....et d'autant plus chouette quand on sait à quel point il t'a plu...

      Supprimer
  11. Mince, tu me donnes envie de lire un polar (bon, je retiens quand même que ce n'est pas l'intrigue qui fait le sel de ce roman et j'ai envie de dire tant mieux ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non très honnêtement, je ne le qualifierais pas de polar, mais il en porte les éléments, c'est plus une mise en place qui permet de comprendre qui est l'enquêtrice : Maisie Dobbs...Je serais curieuse de voir ce qu'un homme en pense Jérôme.

      Supprimer
  12. J'ai besoin de palpitant en ce moment, alors je ne note pas, mais peut être lors d'une prochaine envie de britannitude ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends Sophie (bienvenue ici d'ailleurs), ce n'est pas ce qu'on appelle un polar haletant, mais il a d'autres qualités...

      Supprimer
  13. Rhooo ,! J'ai tout à fait besoin de ça en ce moment !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Noukette ce serait dommage de s'en priver....

      Supprimer
  14. Je suis pour la Britannitude ... Surtout avec un aussi joli logo (elle est parfaite la comtesse ... et j'aime beaucoup sa maison !). Allez c'est noté pour moi, ce sera une totale découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok, j'attends ton avis de lectrice exigeante Malika!

      Supprimer
  15. bon, on passe pour celui-là et on attend le coup de cœur alors? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé celui là, mais je reconnais que j'ai eu un coup de coeur pour le Manoir de T.

      Supprimer
  16. je le note, je ne connaissais pas du tout et tu m'intrigues ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense vraiment qu'il te plairait Estelle....

      Supprimer
  17. Bonjour ! Je l'ai justement dans ma PAL et le garde pour le challenge "le mois anglais" de Lou, Titine et Cryssilda : je sens que je vais me régaler !! Merci pour ce billet alléchant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue FondantOchocolat, si j'avais su plus tôt qu'il y avait un mois anglais (boulet un jour boulet toujours), j'aurais gardé ce billet et le suivant au chaud, j'adore l'idée. J'irai voir ton avis dès que tu le publieras alors;...

      Supprimer
  18. Réponses
    1. Oui, il me ressemble: jeune et branché....
      Merci Mrs B

      Supprimer
  19. En route pour la Brittanitude !!!
    Bon voyage !!!! Tu nous raconteras...
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUi, tu peux compter sur moi Enitram....tu sais comment j'aime parler de moi et de ce que je fais. ;-)

      Supprimer
  20. Oh, mais je le note aussi !!!

    RépondreSupprimer
  21. En même temps, vu l'humour et le style de la comtesse douairière (j'ai vu la saison 1 de Downton Abbey), toutes les jeunes filles sont immédiatement éclipsées!
    Etant moi-même profondément atteinte de britannitude, je comprends ta lubie... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui forcément, je savais qu'on se retrouverait sur c point toutes les deux. La comtesse douairière n'a non seulement aucun sens du compromis mais en plus, elle n'a pas la charité d'avoir du tact. Bref, elle est réac et drôle, je l'adore...(et en plus c'est Mrs McG dans Harry Potter, donc l'actrice me plait doublement)

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)