mercredi 7 mai 2014

Le manoir de Tyneford

Natasha Solomons, Le Manoir de Tyneford
Le Livre de Poche, 2014,  519 p
The novel in the volia, 2011
(trad. Lisa Rosenbaum)
Pourquoi Le Manoir de Tyneford m'a-t-il plu à ce point?

Sans doute l'ai-je lu au bon moment (sous une pluie fine et froide dans le Doubs), juste après Maisie Dobbs qui m'avait mise dans l'ambiance britannique de la Première Guerre (il venait presque naturellement derrière). 

Une semaine après l'avoir terminé, j'y repense encore, émue et ravie, et je me retiens de ne pas acheter tous les autres romans de Natasha Solomons. 

En fait je crois que j'ai adoré ce roman parce qu'il réunit tout ce que j'aime de la britannitude (c'est là que je vois que c'est ma nature profonde de lectrice).

Evidemment, l'histoire était faite pour moi (vu que j'ai vécu ma vie antérieure dans les année 40'): Elise est une Autrichienne juive de 19 ans, elle quitte Vienne à la fin des années 30' et part en Angleterre faire la femme de chambre (le temps que les événements se calment). Globalement c'est l'histoire d'un manoir anglais pendant la seconde guerre Mondiale.

 Pour dire le vrai j'en ai lu plein des histoires comme ça (rapport à mon ancienne vie), mais Elise est un merveilleux personnage. Elle est juive mais ne connaît aucune de ses prières (même pas son Kaddish). Elle vient d'une famille intellectuelle viennoise mais son vrai questionnement intérieur, c'est la nourriture. Elise est grosse quand sa soeur et sa mère sont fines et belles. Elise est la seule à n'avoir aucune oreille quand tout le monde excelle en musique. Elise se retrouve seule à Tyneford, et parle un anglais épouvantable ...

En fait Elise c'est l'authentique looseuse des années 40'. Rien que pour cela, j'aurais pu l'aimer ce roman.

Ensuite il y a du Menderley dans Tyneford et du Maurier chez Solomons. L'incipit fait clairement référence à Rebecca (et c'est confirmé page 330). Moi, j'arrive à avoir les larmes aux yeux, rien qu'à la lecture de la première page. Je crois que les Anglais, mieux que les autres, savent parler des belles demeures. J'ai adoré Tyneford, avec bien sûr un majordome qui ressemble à s'y méprendre à Carson de Downton Abbey, l'ambiance est la même. Sauf que Tyneford est au bord de la mer, qu'en contrebas de la maison, il y a les casiers de pêche, des bateaux amarrés, il y a la baie sauvage, la mer et les arbres. 

Et puis, en vrac (parce que ce billet va vraiment être trop long) il y a les deux Mr. River, aussi fantasmants l'un que l'autre (la vingtaine vigoureuse et insouciante pour le fils, la quarantaine sombre et attirante pour le père), un manuscrit dissimulé dans un alto (the novel in the volia), des souvenirs viennois douloureux, un magnifique personnage de mère, des romans brûlés en Europe, une soeur réfugiée aux Etats-Unis. Il y a aussi la question de l'identité, de la communauté, la violence de la haine, des avions qui bombardent, des Anglais qui résistent, des comtesses méchantes, des WAAF hébergées au manoir, des villageois attachés à Tyneford, des soeurs qui correspondent......

C'est un roman qui a le mérite de ne tomber dans aucun excès, pas de surcharge de fiction, ni de rebondissements artificiels pour garder le lecteur en haleine. On nous parle de la fin d'un monde, de la disparition des lieux, de la création, du désir de l'autre, des instants fugaces du bonheur, de la guerre, du deuil, de la peur, de la faim, de la loose...

En plus, je dois dire qu'il est remarquablement écrit et traduit par Lisa Rosenbaum, c'est à la fois grave et drôle
Tout est fin et pesé.

Ce livre, je l'attendais depuis 6 mois, heureusement qu'Aifelle (une fois de plus) et Théoma m'ont mise sur son chemin. Keisha l'aimait déjà depuis l'année dernière. Je n'en reviens toujours pas d'être aussi emballée j'en ai déjà acheté plusieurs que je vais offrir, en espérant qu'il continuera à plaire....en tous les cas, il a eu le prix des lecteurs du Livre de Poche pour l'année 2014. Je l'agrège donc au challenge  A tous prix d'Asphodèle, en me réjouissant que le jury du Livre de Poche ait si bon goût....

68 commentaires:

  1. J'avais repéré sa sortie poche chez Theoma, tu finis de m'achever :-) Je vais l'acheter dans les jours qui viennent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui s'est produit pour moi aussi après le billet d'Airelle. Hâte d'avoir ton avis Céline

      Supprimer
  2. Hé bé, si c'est pas de l'enthousiasme, ça! ^_^
    J'attends avec impatience la suite de ta période britannique...Tu reprendras bien une tasse de thé?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir chère Keisha...(si j'étais tombée sur ton billet l'année dernière, je me serais jetée dessus bien avant)

      Supprimer
  3. Oulà !!! Tu me donnes envie de sortir de ma torpeur livresque avec ta critique. Du britannique, de la vielle demeure, de la loose et de l'humour... Quel programme alléchant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je te le conseille, et tu sais Petit Bonheur, dans quel état j'étais après ma dépression littéraire de janvier...

      Supprimer
  4. Je ne l'aurais pas noté sans tes commentaires enthousiastes. Les années 40 ont tendance à me faire fuir (mais j'ai eu ma période années 40 quand j'étais ado). Mais j'ai lu le résumé et je sens que ce roman pourrait en effet me plaire (en VO). Ceci dit, comme tu n'évoque pas le style, c'est qu'il doit être mieux traduit que Maisie Dobbs (je n'ai pas lu Maisie en français mais le style est délicieux en VO et visiblement moins en français).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument rien à voir Valérie . la traduction est parfaite, et restitue très bien l'esprit...si je savais lire anglais, je l'aurais lu en VO

      Supprimer
  5. Tiens, en voilà un qui me tente...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense qu'il pourrait te plaire Alphonsine ;-)

      Supprimer
  6. Ton avis me donne très envie de le lire (moi aussi j'aime beaucoup l'Angleterre et les années 40 :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui alors, attends un peu Marjorie avant de l'acheter ou l'emprunter ;-) (si tu vois ce que je veux dire)

      Supprimer
  7. oh oui, oh oui, oh oui!!! j'ai découvert cet auteur récemment, avec la sortie du nouveau roman dont je te parlais, et je dois dire que tous ses livres me font envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh la la, moi aussi Maxi Vav', j'ai très envie de lire les deux autres, et vraiment j'adore le ton de Solomons....(mais le problème c'est que maintenant, j'ai très peur d'être déçue)

      Supprimer
  8. Heu .. le prix des lecteurs du livre de poche 2014 n'est pas encore attribué. Il n'est "que" sélectionné pour le mois de mai ;-) J'ai adoré cette lecture tu le sais et j'y pense encore également. Je vais essayer de lire assez vite "Jack Rosemblum"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'est vrai, il faut dire que c'était écrit en tout petit "sélection", je pense que j'ai anticipé Aifelle et je suis sûre qu'il gagnera quand même (en fait je me sens l'âme d'un médium en ce moment). Moi aussi je vais essayer de lire vite Rosenblum (surtout avec le mois anglais qui arrive)

      Supprimer
  9. Quel enthousiasme !!! Moi qui adore la littérature britannique, je me sens obligée de le noter en caractères gras !

    RépondreSupprimer
  10. J'adore les histoires de demeures, les histoires de familles (je veux dire les sagas familiales sur plusieurs générations, en aucun cas le linge sale familial diffusé à qui veut, bien entendu...), j'inscris ce livre sur ma wish list...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette, j'attends de voir ce que tu en penseras alors .

      Supprimer
  11. Ton billet m'a totalement convaincues! hop noté dans ma wish list!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Youpi!! Une deuxième vie pour la Manoir en poche alors.
      belle journée Tiphanie

      Supprimer
  12. C'est pour moi ça !!!! Effectivement, il ressemble assez au livre mystère que j'ai tant aimé ! Du coup, commandé, hop !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Noukette, quand tu as parlé de l'intrigue de ton livre mystère, j'ai été interpellée des similitudes, d'ailleurs j'attends ton billet, parce qu'il pourrait bien me plaire aussi ce livre....

      Supprimer
  13. J'étais déjà dépitée de le noter chez Aifelle, et tu confirmes il faut donc vraiment le lire ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je le crois, après je dis attention Emma, souvent quand on encense trop un livre, trop longtemps, les lecteurs d'après sont déçus parce qu'ils en attendent trop...(je le sais ça m'est déjà arrivé)

      Supprimer
  14. Tu me donnes très envie :).

    RépondreSupprimer
  15. Vu ton enthousiasme, je ne peux que le noter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai déjà offert deux fois Zazy.....en espérant faire partager mon enthousiasme

      Supprimer
  16. C'est clair que je le note aussi, et je regrette même que tout soit fermé aujourd'hui ; je ne vais pas pouvoir courir l'acheter pour le commencer tout de suite ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me flattes Laure, j'adore quand je donne envie aux blogueurs, espérons que tu l'aies trouvé rapidement. J'attends ton avis.

      Supprimer
  17. Voilà un bouquin que j'irai acheter ! Merci Galéa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir, tu vas te régaler....(même s'il n'est pas américain hein.....)

      Supprimer
  18. Je suis un peu comme Valérie, allergique aux récits qui se passent dans les années 40. Mais là je crois que je pourrais passer outre devant un tel enthousiasme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors oui Jérôme, d'autant que tu as aimé ma cousine Rachel, et j'ai envie de dire que du coup, tu te retrouves pareil dans un manoir anglais juste avant la décadence et ça, ça devrait te plaire (et Elise est une pure looseuse de compétition)

      Supprimer
  19. Je prends ! J'ai moi-même vécu plusieurs vies antérieures en Angleterre.... Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu n'imagines pas à quel point je me sens proche de toi Bonheur du Jour...;-)

      Supprimer
  20. J'avais beaucoup aimé son premier roman "Jack Rosenblum rêve en anglais", et j'attendais la sortie poche de son second roman avec impatience ... ton enthousiasme m'émoustille d'autant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fait depuis le 9 avril Malika...et franchement quand tu me dis que tu as aimé Rosenblum, je suis heureuse, parce que du coup je vais pouvoir me jeter dessus en toute confiance....

      Supprimer
  21. Je crois l'avoir raté sur le blog d'Aifelle mais cette fois je le note dans mon carnet !!!
    Belle soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant Enitram, Aifelle avait également été très enthousiaste....
      Mais, je suis contente que tu le notes...

      Supprimer
  22. Et bien ! Devant un tel enthousiasme, je ne me pose même pas de questions : je le veux absolument et je veux éprouver le même plaisir que toi en le lisant ... D'autant plus que je suis dans une période (assez fréquente quand même) de lectures anglaises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, j'ai envie de dire qu'avec ton pseudo Mrs Figg, je me doutais que ton coeur était anglo-saxon....

      Supprimer
  23. J'aime la britanitude et ton avis me fait dire qu'il faudrait que je m'intéresse à ce livre.

    RépondreSupprimer
  24. Purée comment tu donnes grave envie là ! Je note !

    RépondreSupprimer
  25. Je suis venue, j'ai lu, j'ai acheté. Il est donc à côté de moi, en train de me faire les yeux doux pour passer avant les autres ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh que ça me réjouit, je vais vite guetter ton billet de verdict Athalie...

      Supprimer
  26. Tu donnes envie de le lire...s'il y a un parfum de Rebecca et de Manderley en plus, c'est la cerise sur le cup-cake...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est exactement ça MTG, la cerise sur le cup-cake...

      Supprimer
  27. Ton enthousiasme est outrageusement contagieux! Et comme je ne lis JAMAIS "british", c'est l'occasion n'est-ce pas?! Allez, je note!

    RépondreSupprimer
  28. Réponses
    1. Ok, j'attends ton avis Céline....(et je ne te mets aucune pression)

      Supprimer
  29. Waou, quel beau billet... Tu en parles avec tellement de facilités, alors que moi je me demande déjà comment je vais en parler (et pourtant je l'ai beaucoup aimé !! quand je dis que je manque d'inspiration en ce moment c'est un fait avéré ;0) Et finalement, tu as tout dit, pourquoi me fatiguer ;0) J'ai pensé aussi à Rebecca en le lisant... Désolé de ne pas t'avoir répondu pour la lecture commune, je voulais le faire, je ne pensais pas trouver si vite un billet chez toi... Mais je viens toujours après la bataille ;0) Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun problème Lor rouge, je suis un boulet, j'aurais pu attendre que le mois anglais commence, mais que veux tu, je ne sais pas gérer le temps. J'attends ton billet avec impatience, puisque malgré tout, nous l'avons lu en même temps.

      Supprimer
  30. Bonsoir Galéa, que de louanges pour ce roman. J'arriverais bien à lire (cet été?) Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. même sans vacances, il se lit avec bonheur Dasola....

      Supprimer
  31. voilà qui est des plus tentant je dois dire :-)

    RépondreSupprimer
  32. Tu as su capter l'essence du livre. Très beau billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu le tien Syl de mon portable avant hier, et je l'ai beaucoup aimé aussi...

      Supprimer
  33. Alors là on est sur la même, même, même longueur d'onde ... j'ai tout aimé : les personnages, les liens entre eux, les lieux, l'écriture...j'ai aimé être surprise par la fin...Merci Galéa, c'est grâce à toi et je file de ce pas m'acheter la nouvelle édition de Rebecca ... découvrir ce classique, il serait temps eu égard à mon grand âge, je sais...mais finalement je me délecte çà l'idée de ne pas l'avoir encore lu ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rho tu as trop de la chance de découvrir Rebecca avec la nouvelle traduction, l'ancienne est vraiment inacceptable ;-)
      Merci ma Sophie (surtout n'achète pas son dernier), mais je garde aussi un souvenir ému du Manoir, même si mes copines disent que c'est de la romance.

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)