mercredi 10 juillet 2013

Un écrivain, un vrai

Pia Petersen, Un écrivain, un vrai
Actes Sud, 2013, 216 p.
Un écrivain, un vrai ne parle pas de littérature. Il traite du succès, des télé-réalités, des médias, mais il ne parle pas de littérature. J'avais dû mal lire mes aminautes, parce qu'il a eu un bon accueil sur la blogo. Je suppose que j'y avais lu ce que je voulais y trouver. Et malheureusement je suis déçue.


Pia Petersen nous raconte l'histoire de Gary, un écrivain à succès, récompensé par un prestigieux prix littéraire américain, qui se fourvoie dans une émission de télé-réalité, intitulée "Un écrivain, un vrai". Alors bien sûr, je suis de cette génération qui avait l'âge des participants des premiers Loft Story. J'ai été la spectatrice curieuse et abasourdie. j'ai observé des gens qui s'ennuyaient, filmés 24h/24. Je mentirais si je disais que cela ne m'évoque rien la télé-réalité. Mais une fois la nouveauté télévisuelle passée, c'est un sujet qui ne m'a plus intéressée. Je ne connais pas les dernières saisons des dernières variantes, et il  faut bien avouer que cela ne m'évoque plus rien. Ceci-dit, tout ce que raconte Pia Petersen est intéressant, fascinant et un peu écœurant, et certainement cette partie là du roman est réussie. Oui mais voilà, je m'attendais à autre chose.

Gary est auteur de romans qu'on suppose populaires, une sorte de Marc Lévy je présume (quoi que je ne sais pas si ce dernier recevra un jour le Goncourt). Mais en tant qu'écrivain, je n'ai rien pu trouver. La trame de ses romans, ses personnages, ses thématiques. On ne sait absolument rien du livre qu'il écrit pour l'émission de télé. D'accord, Gary se répète qu'il aurait aimé changer le monde avec ses livres, mais n'est-ce pas un peu présomptueux finalement. Il m'a manqué la dimension intime de l'écriture, l'étoffe du romancier. De tout cela, j'ai été vraiment frustrée. 

Tout autant que des personnages d'ailleurs. Entre Alana, journaliste du New-York Times, et pour l'occasion tentatrice à domicile, Darell quinquagénaire qui se découvre un passion pour la télé-réalité, Miles en producteur avide, et Brandon, photographe raté et psychopathe notoire jusqu'au justicier" littéraire" grisonnant...Je ne m'y suis pas retrouvée: trop de caricatures à mon goût, et la fin est une apothéose dans le style...


Je salue quand même le personnage de Ruth, absolument savoureux en femme de l'ombre qui aspire à la célébrité, qui vit par procuration  le succès de son époux, manipulatrice, désespérée. Elle est extrêmement réussie, on se régale à la détester. 


Mais voilà, non seulement j'ai été frustrée par le sujet, mais en plus je n'ai pas aimé le style. Plus de trois "et" dans une phrase et je m'énerve. Des pages entières sans aller à la ligne, sans paragraphe. Des dialogues intégrés dans les phrases explicatives, pas de guillemets, pas de respirations. Est-ce la chaleur? mais cela m'a gênée. Et la longue dérive éthylique de Gary m'a semblé interminable. 

Ce livre, j'aurais aimé qu'il me plaise, je crois que j'en attendais trop, que j'en avais lu trop de bien. Peut-être même que si j'étais tombée dessus sans a priori positifs, je l'aurais apprécié, parce que je l'ai lu en deux jours; je ne m'y suis pas ennuyée du tout. Mais j'attendais quelque chose d'autre, des pages qui me parlent de romans, d'intrigues, de personnages, d'ambiance, de littérature et de lecteurs...Il n'y a pas de lecteurs dans ce roman. Il n'y a que des gens qui regardent la télévision.

Ceci dit, je pense qu'en l'occurrence mon avis n'est pas fiable. Et je crois sincèrement que Pia Petersen mérite mieux que ce billet sévère. Trop de lecteurs dont mes goûts approchent les leurs, l'ont aimé, alors un conseil, suivez leurs avis à eux...En tout honnêteté.


Pour finir sur une note positive, aujourd'hui, je fête mes noces de Faïence. Il y a 9 ans, il pleuvait des seaux d'eau, en sortant de chez le coiffeur, j'ai vu le ciel et j'ai pleuré , maman m'a dit "reprends toi chérie, tu es maquillée", mes demoiselles d'honneur claquaient des dents sur les photos, ma soeur fêtait ses 23 ans, j'étais terrorisée à l'idée d'affronter tous les invités. Les Toulousains, Marseillais, Niçois, Avignonnais et autres sudistes qui avaient fait le déplacement sont tous repartis de la noce avec une bonne crève de juillet. 

9 ans plus tard, comme le dit très justement ma petite soeur, l'Homme et moi "avons reçu" (ce qui signifie "morflé" dans le Sud de la France):  petites rides aux coins des yeux et cheveux poivre et sel pour l'un, varices et vergetures pour l'autre....Je sais , je sais plus glamour que nous, tu meurs...Mais vous savez quoi?  je me sens prête pour la dizaine...

36 commentaires:

  1. Effectivement, il me semble avoir vu de bonnes chroniques mais ce n'est pas le genre de livre que j'achète si je vais dans une librairie !!! Je garderais plutôt pour un emprunt... Et puis, j'ai pris la bonne habitude, sauf rares exceptions de lire les livres de billets élogieux quand j'ai un peu oublié ces billets justement sinon j'en attends trop et je suis déçue !
    Félicitations pour tes neuf ans de mariage et à ton âge (une jeunesse), tu as encore le temps de te reprendre en main, la tonioité revient vite !!! Faut pas pousser !!! Fêtez bien ça, le principal est d'être heureux, le reste on s'en fiche !!! :) Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu es sage Asphodèle...J'aurais du attendre un peu, mais reconnais qu'avec un titre pareil, j'avais de quoi être impatiente.
      Je retiens "une jeunesse", mais de toi à moi, chez nous, on ne fête pas trop les anniversaires de mariage puisqu'il tombe chaque année à la même date; donc en pleine saison. Mais ce n'est pas ça qui compte hein?
      Des bises

      Supprimer
  2. Galéa, pleeeaaase, pourrais-tu supprimer le "kapcha" ou "chapka" que l'on doit taper pour prouver qu'on n'est pas un robot, j'y vois très mal en fin de journée (à cause de mon traitement) et là j'ai dû retaper trois fois !!! Ouiiiin !!! :(

    RépondreSupprimer
  3. bon anniversaire les amoureux! quelle magnifique photo (surement une photo piquée dans un Elle, nan?;)...
    9 ans! vous vous êtes mariés jeunes!
    nous avons pour points communs la pluie et la hantise d'affronter les invités (remonter l'allée m'a semblé une éternité). Je me souviens aussi de mon voile et du bustier de ma robe qui se faisaient la malle, voilà voilà.
    bisous et encore bon anniversaire à vous 2!
    ps: il me semble pas si mal ce livre. Mais peut etre que tu deviens une pro de la critique littéraire, et à ce titre moins de plaisir spontané quand tu lis, ou trop d'anticipation sur ce que tu vas trouver dans tes lectures?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison ma SOphie, il n'est pas si mal, si on veut lire quelque chose sur notre société, la télévision, les médias...sur le règne des apparences, il est chouette. Mais il ne parle pas de littérature, et c'est ce que j'étais venue chercher.

      Sinon, oui moi aussi le bustier m'a trahie le jour de la noce, j'avais eu la mauvaise idée de maigrir avant le grand jour (un luxe que je ne peux pas trop me permettre), pas de styliste dévouée qui me recoud tous les boutons (tu vois à qui je fais allusion?), donc mes soeurs m'ont amené tout le rembourrage qu'elles avaient dans leurs valises pour que je remplisse le corsage; un souvenir édifiant. Enfin, que veux-tu, la loose c'est un état d'esprit tu le sais bien ;-)

      Supprimer
  4. Joyeux anniversaire de mariage ! Pour nous aussi, ce fut très humide. Des seaux d'eau pour le mariage civil et bis repetita 15 jours plus tard pour le mariage religieux.... Je me reconnais aussi dans l'envie d'avoir un tunnel pour pouvoir arriver direct près de l'autel... Mariage pluvieux, mariage heureux : j'ai dû entendre cette phrase un bon nombre de fois ! Au bout de la énième, j'avais envie de claquer la prochaine qui le dirait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui!! tous ces gens humides qui me promettaient des années de bonheur parce que ma traîne était pleine d'eau; quel souvenir!! Mais le point culminant a été quand ma nièce (qui a deux pieds gauches) a trébuché sur mon voile en déchirant le bas; je me suis dit que vraiment le mariage c'est un combat de chaque jour.
      Allez, c'est derrière nous tout ça...hauts les coeurs petit bonheur...

      Supprimer
  5. 9 ANS ? C'est un bon début !
    Fêtez bien, cette fois sous le soleil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute pour moi 9 ans c'est déjà pas mal, je vais quand même tenter de faire mieux...merci Alphonsine de tes voeux. Des bises

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Je pense Alex qu'il n'est pas dénué d'intérêt, mais que le titre induit en erreur. Mais la blogo était tellement laudative...

      Supprimer
  7. 11 ans et c'est une sorte de challenge tous les jours, voire de combat, mais, bon, comme tu l'écris, je me projette avec un optimisme raisonnable vers les 12 ans. La neige fondait il y a 11 ans...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rectifie, c'est 12 ans déjà en fait puisque ce fut en 2001 !!!

      Supprimer
    2. Ah oui, Stiop, tu es aussi rigoureux que moi sur les anniversaires dis donc. C'est vrai qu'on ne va pas se mentir, le mariage est un défi quotidien...mais enfin on ne va pas s'en plaindre non plus. Que l'Homme me supporte depuis aussi longtemps (14 ans) me laisse rêveuse.
      Joyeux anniversaire à vous aussi, tu as passé la décennie, je dis respect!

      Supprimer
  8. Voilà une auteure que j'ai envie de découvrir, mais peut-être avec le titre précédent. Je le prendrai à la bibliothèque, ce sera sans risque. Tu es prête à faire une fête à tout casser pour les 10 ans ? (je suis invitée dans 8 jours à une fête de 10 ans de mariage, j'entends les mêmes choses, attendez la soixantaine les filles pour parler de rides et autres joyeusetés, vous avez le bel âge).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais Aifelle que je pense que moi aussi je vais en lire un autre d'elle, parce que je sais que j'ai été très sévère sur ce coup-là.
      Et honnêtement, je ne regrette pas mes 25 ans, je suis nettement moins fraîche (moins belle, moins bronzée, moins zen) mais beaucoup plus heureuse maintenant.
      Merci de ton comm'

      Supprimer
  9. Quand la télé réalité a commencé, je n'avais déjà plus la télé. Conséquence : je n'ai JAMAIS vu la moindre émission de télé réalité, ouaip, et j'espère bien que ça ne changera pas car j'ai l'intention qu'on me muséifie quand je serai morte : "celle qui...".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je te conseille de le lire Sandrine, comme ça tu auras une idée de ce qu'est la télé-réalité. Quant à ta "muséification", tu peux compter sur mon militantisme, of course!

      Supprimer
  10. Démarré, abandonné, en partie à cause des pages sans respiration.. Il faut croire que ni l'histoire ni l'écriture ne m'ont empoignée non plus, alors zou!
    Bon anniv de mariage (et encore beaucoup beaucoup d'autres...)
    Allez, je teste la fin du captcha (à vos souhaits), en fait je devrais faire comme Asphodèle, le signaler aux blogs blogspot que je fréquente et qui l'ont laissé (moi je ne le mets pas, logique car je râle trop chez les autres, et j'ai quelques comm en anglais anonymes, je les supprime, et c'est bon)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu sais Keisha, que j'ignorais qu'il y avait ça sur mon blog, Blogger ne me demande pas si je suis un robot (mais c'est peut-être parce que c'est mon blog en fait), et je ne crains pas les comm' en anglais et autres spams, en général ils s'en prennent aux blogs très visités.
      Tu me rassures sur l'écriture, je croyais avoir été la seule à être gênée par le style.

      Supprimer
  11. C'est un titre que j'ai noté dans les "si l'occasion se présente". On verra donc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que j'aurais du faire, attendre que l'occasion se présente plutôt que me jeter dessus...Tu nous tiendra au courant Sylire de toutes manières ;-)

      Supprimer
  12. Je ne me lasse pas de lire tes billets, j'adore et parceque tes analyses sont poussées même si tu n'aimes j'ai envie de lire pour comparer mon ressentie avec le tien ;-)
    Vive les Mariés, vive la Mariée...;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es adorable...je serais curieuse d'avoir ton avis sur ce livre (mais pour ça il faudrait que tu commentes à nouveau des livres sur ton blog, c'est sûr;-) A bon entendeur!!!)
      Des bises

      Supprimer
    2. C'est pas gagné en ce qui concerne mon blog et des pages lecture...j'en ai fait quelques unes, mais je manque sérieusement de talent dans ce registre...Bon week end ;-)

      Supprimer
    3. Peut-être es tu un peu trop humble sur ce coup-là! Vu comment tu parles bien des instants choisis de ta vie, je suis sûre qu'il en serait de même pour tes livres...

      Supprimer
  13. Longue vie aux jeunes mariés !!!! ... et puis tant pis pour Pia Petersen !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Malika...Plus si jeunes que ça les mariés mais je prends quand même

      Supprimer
  14. Bon anniversaire les jeunes amoureux !!! Super, encore plein, plein de projets!!!!
    Le livre, bof, d'après ce que tu en dis, il ne m'inspire pas et j'en ai tellement à lire en ce moment...
    Belle soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Enitram, si tu en as déjà quelques uns sous le coude, effectivement "Un écrivain, un vrai" pourra attendre un peu.
      Beau week-end ensoleillé

      Supprimer
  15. J'ai aimé ce livre ! ( je me sens un peu seule)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je peux comprendre, il a des qualités évidentes...Je suis très étonnée, j'avais eu l'impression que tout le monde le trouvait génial ce livre, les billets étaient unanimes...

      Supprimer
  16. Bien en retard, joyeux anniversaire de mariage! Elle est belle ta photo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Féli, nous nous sommes mariées à un an d'écart d'après ce que je comprends, mais dans la même période (oui je sais comme 70% des mariages) Des bises

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)