mardi 9 avril 2013

Nos vies désaccordées

La blogo a ceci de réjouissant qu'il est des blogueuses, généreuses et confiantes, qui souhaitent faire voyager leurs livres aux quatre coins de la France: histoire de rajouter une histoire à l'histoire. Fransoaz est l'une d'elles. Elle m'a donc très gentiment expédié deux livres. J'avais hâte de lire Nos vies désaccordées parce qu'en plus de la beauté du titre, j'avais lu des critiques très élogieuses de ci de là.


Gaëlle Josse, Nos vies désaccordées
Autrement, 2012, 142 p.

Gaëlle Josse raconte l'histoire de François, un jeune pianiste virtuose, qui découvre un jour qu'une patiente d'un hôpital psychiatrique écoute en boucle ses enregistrements de Schumann. Parce qu'il sait précisément qui elle est, il quitte tout: Paris, sa compagne, son appartement, ses concerts et son agent. Il prend la route des Pyrénées retrouver Sophie, celle qui fut autrefois son grand amour.



C'est un bel ouvrage que ce roman. D'abord parce que c'est une histoire à rebours, qui déconstruit une rupture, qui n'en est pas vraiment une. Le propos est moins sur ce qu'il se passe quand François arrive à Valmezan que ce qui s'est passé avant que le couple se disloque. C'est donc l'autopsie d'une histoire d'amour...mais pas seulement.


Nos vies désaccordées ne désigne pas nécessairement deux personnes qui n'étaient pas en accord, c'est plutôt la rencontre de deux solitudes, de deux personnages privés d'amour, de deux écorchés finalement. La musique constitue le fond et la forme du roman. Même les personnages secondaires, particulièrement réussis, sont luthier ou violoniste. La sonorité de l'écriture de Gaëlle Josse est particulièrement envoûtante, elle a un rythme particulier, accessible et attachant. Assez triste aussi... sans être glauque. Ensuite la musique est le propos du livre. Pourquoi Sophie en écoute-t-elle? Pourquoi François en joue-t-il? Moi qui suis la seule de ma famille à ne pas avoir d'oreille, je suis toujours fascinée par la maîtrise du son et le plaisir qu'il procure. Gaëlle Josse fait de la musique à la fois un moyen de se comprendre et une finalité dans l'existence. 

Le seul bémol que je pourrais apporter (parce que j'ai été prof et qu'on ne se refait pas) concernerait les passages en italique à la fin des chapitres, qui évoquent, au présent, leur vie de couple d'avant. Ils m'ont plus déstabilisée qu'ils n'apportent une plus-value à l'histoire. Mais c'est anecdotique par rapport à l'ensemble du roman qui nous permet de flotter dans une ambiance qui oscille entre l'espoir de tout pouvoir rattraper et la fatalité de certains destins. D'autant que la fin a ceci de déroutant qu'elle reste en suspend; c'est au lecteur de choisir la tonalité qu'il lui donne.

Je remercie de tout coeur Fransoaz de m'avoir permis de lire ce livre (et le second que j'ai commencé avec plaisir) et j'enverrai avec grand plaisir ce roman voyageur à celui ou celle qui a la chance de ne pas l'avoir encore lu ...à bon entendeur...

37 commentaires:

  1. C'est un livre qui me tente beaucoup aussi ! Je vois des belles chroniques à chaque fois sur ce titre et de manière générale sur cet auteur :)
    Je veux bien le lire :D si c'est possible ;)
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te laisse m'envoyer ton adresse Laure et je te l'expédie avec plaisir ...(avec l'adresse de Petit Bonheur qui aura la chance de le lire après toi)

      Supprimer
    2. Je t'ai envoyé mon adresse :) Et je l'enverrai ensuite à Petit bonheur alors ;)
      Merci !

      Supprimer
  2. Zut, je suis arrivée trop tard ! Moi aussi ça me tente bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun problème, si tu peux attendre un peu, je confierais ton adresse à Laure qui ensuite te livreras sans doute celles de lectrices qui l'attendront après toi...c'est un circuit joyeux et généreux ces livres voyageurs.

      Supprimer
  3. On me l'a offert en livre numérique mais je ne l'ai pas encore lu, j'appréhende un peu car j'avais beaucoup aimé le précédent et j'ai peur d'être un peu déçue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais de mon côté me procurer "Les heures silencieuses"...en version papier tu te doutes bien ;-)et je vais attendre que tu te décides à lire celui là. Les blogueurs qui avaient lu son premier roman n'ont généralement pas été déçus; mais les sensibilités sont comme les goûts et les couleurs...

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup ton billet... j'aime toujours tes billets, remarque. Ce soir je ne suis pas très originale. J'ai failli m'étouffer avec un bout de pomme à la cantine ce midi et j'ai eu la peur de ma vie. Je sais ça n'a rien à voir, mais on est peu de choses,... Bref mon manque d'originalité s'explique. Ok je vais me coucher. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne change rien ma Comète..j'adore et tu as raison "on est peu de choses"! Des bises

      Supprimer
  5. Je me réjouis de lire que "Nos vies désaccordées" va continuer son petit bonhomme de chemin.
    L'écriture poétique de Gaëlle Josse, ses histoires intimistes sont à découvrir.
    Tu es une très bonne ambassadrice car tu parles avec justesse des qualités de ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ce beau compliment Fransoaz et merci de permettre aux blogueuses de lire un livre qu'on aurait noté puis laissé dans une liste pendant quelques temps. Le livre voyageur accélère certaines lectures et c'est tant mieux.

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup le concept des livres voyageurs... mais j'aurais trop tendance à mettre fin au voyage des ouvrages qui me plaisent... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le risque...c'est pourquoi je me suis empressée de faire le billet pour ne pas être tentée de le garder ;-)

      Supprimer
  7. J'avais beaucoup aimé "Les heures silencieuses" et je compte bien lire celui-ci aussi dont tu dis tant de bien. (Je l'ai vu à la bibliothèque.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attendrai ton avis sur ton blog...visiblement les blogueurs ont commencé par "Les heures silencieuses" moi je vais à rebours...;-)

      Supprimer
  8. encore un livre que je n'ai pas lu...
    mais lire tes billets, c'est aussi de la littérature non?
    "La sonorité de l'écriture de Gaëlle Josse est particulièrement envoûtante, elle a un rythme particulier, accessible et attachant"
    LOVE :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhooooo! tu me flattes Mme Mirabeau; pourtant ce n'était pas moi qui avais mon anniversaire hier ;-)

      Supprimer
  9. Quel billet, encore une fois !Je ne te le dirai jamais assez ! Je m'inscrirais bien sur la liste du "voyage", si ce n'est pas trop tard !!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Extra, tu m'envoies ton adresse en MP et je te rajoute à la liste avec grand plaisir!

      Supprimer
  10. J'avais bien aimé "les heures silencieuses" pourquoi pas celui_là !!!
    J'ai fini "tendre est la nuit", la première partie m'a ennuyée, la deuxième un peu moins, heureusement qu'il y avait une troisième partie !!!
    Par contre le CD "alabama song" lu par Fanny Ardent m'a déçu. Peut-être à cause de la voix, j'essaierais de lire le livre...
    Très bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça...moi c'est justement la 1ère partie de "Tendre est la nuit" qui m'avait accrochée...la jeune fille, sa mère, la gloire subite dans les années 20, le littoral méditerranée réservé aux nantis, tout m'avait parlé...comme quoi, nous ne sommes pas tous sensibles à la même chose;-)
      Sur les livres audio, pour l'instant, je n'y arrive pas, quoique "Alabama SOng" s'y prête bien, vu qu'il est écrit à la première personne.
      Décidément "Les Heures silencieuses" semblent faire l'unanimité...
      Des bises Enitram

      Supprimer
  11. Je me suis également lancée dans cette aventure du Livre-voyageur, je trouve que c'est une bien belle manière de partager son amour des livres !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUi, j'ai vu ça sur ton blog, j'aime beaucoup la manière dont tu as organisé cela, tes lecteurs suivent le voyage du livre; c'est une bonne idée.

      Supprimer
  12. Un je ne sais quoi me retiens de le lire. A tort, apparemment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, je l'avais noté sans me décider à me le procurer, et puis cette histoire de livre voyageur m'avait convaincue...un petit coup de pouce en somme!

      Supprimer
  13. A l'instar de Malika on peut essayer de suivre ce livre à la trace en notant chacune de ses étapes, j'aime la géographie quand elle rime avec lecture. On en reparle sur une autre ligne!

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir,
    Je trouve l'idée de faire voyager un livre très enrichissante du point de vue de l'échange humain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en attendais pas moins de vous Mme Anonyme...

      Supprimer
  15. De cette auteure, j'ai adoré le premier, ai été un peu moins sensible au second, et encore moins au troisième... Je redoute le prochain.
    Remerciez-moi infiniment pour mes deux messages, je poste très rarement des réactions sur des blogs (et de moins en moins)
    (on n'en poste plus guère chez moi non plus en dépit des presque 50 artciles)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 500 articles, il manque un 0

      Ah, c'est quoi ces codes illisibles qu'il faut recopier ? Vive Wordpress, c'est beaucoup mieux fait.
      Me v'la de mauvaise à présent

      Supprimer
    2. C'est ahurissant NOann, j'étais certaine d'avoir répondu à ton comm', je perds la tête moi. Tu remarqueras que j'ai dégagé le truc des chiffres et des lettres en reconnaissance...Donc merci beaucoup de ce comm' il me reste à lire les heures silencieuses ce qui me réjouit puisque visiblement c'est son meilleur...

      Merci de ton passage, (en espérant que tu retrouves le chemin de ton blog un de ses quatre...)

      Supprimer
  16. Je suis d'accord avec ton ressenti, y compris pour les passages en italique. J'ai beaucoup aimé également, j'en parle demain.
    Par contre autopsie d'une histoire d'amour est un peu fort si l'on choisit une fin optimiste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon côté pas optimiste je crois qui a fait pencher la balance Mind the Gap...(on ne se refait pas hein)

      Supprimer
  17. 100% d'accord avec ta chronique et les passages en italique qui sont de trop mais sinon quel livre...un petit bijou !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que c'est grâce à toi que je l'ai offert dédicacé à Aspho...pour moi ce roman restera le LV qui a fait du bien à plein de gens ;-)
      Je me souviens très bien de ta chronique.

      Supprimer
  18. Il me semblait bien que tu me l'avais conseillé. Je viens de le finir, c'est un coup de coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un très beau livre qui moi aussi m'avait enthousiasmée (et puis la musique quoi), je suis contente qu'il t'ait plu (et qu'il t'ai un peu réconciliée avec l'auteur)

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)