dimanche 8 mars 2015

Les Falsificateurs

Antoine Bello, Les Falsificateurs (2007)
Folio, 2012, 588 p.
Vous en avez assez de la "littérature de l'intime", de l'autofiction, de l'ultra réalisme un peu dépressif? Vous n'avez plus envie de vous coltiner les états d'âme de Pierre, Paul  ou Jacques, ni de lire et relire les récits d'enfance ou les portraits des parents (excepté Modiano bien sûr). Vous avez envie d'action, d'intrigue, d'une galerie de personnages, d'un fond de connaissances solides?

J'ai ce qu'il vous faut les amis: les Falsificateurs, tome 1 d'une trilogie ahurissante.

D'abord, je vous promets un bon narrateur/personnage principal, du genre dont j'aurais pu tomber amoureuse si j'avais été plus jeune car Sliv (malgré son patronyme imprononçable) a à peine trente ans, il est islandais (donc exotique), et brillant (donc attirant). En plus d'avancer sans certitude ni cohérence (ce qui me le rend infiniment sympathique), je pense qu'il est tout à fait convenable physiquement (ce qui, on est d'accord, ne gâche rien à l'affaire).

Mais ce qui est génial dans les Falsificateurs c'est que Sliv intègre le CFR (Consortium de Falsification du Réel), oui oui une organisation mondiale qui modifie l'Histoire et le Souvenir en falsifiant les sources. Alors forcément, quand j'ai lu sources (attention digression personnelle), j'ai carrément eu une montée d'adrénaline, parce que les sources j'en ai gouté pendant des années, ça a été mon leitmotiv pendant dix ans, j'entends "sources", je pense corpus primaire et secondaire, je lis sources et je tachycarde. Parce que les sources sont ce qui nous reste du passé, les sources attestent d'une vérité invérifiable sans elles. Les sources, c'est le patrimoine de l'humanité, notre mémoire collective. Punaise, c'est un roman qui parle  d'un groupe de personnes qui créent, qui modifient, qui transforment les sources. Et ça c'est génial, tous les thésards en histoire devraient lire ce livre avant de postuler pour leur bourses de thèse, c'est moi qui vous le dis. Les Falsificateurs c'est un livre sur le mensonge...et franchement c'est délicieux.

En plus, c'est pointu comme projet, parce que Bello a l'air d'en connaître un rayon, on passe des cartographies anciennes des nouveaux continents (oh mon Dieu j'ai des vapeurs) à l'ordre géopolitique du XXe siècle (là j'avoue j'ai du me concentrer). Et puis, il y a deux ou trois taclages universitaires, certes discrets, mais que j'ai appréciés à leur juste valeur.

Bello nous enroule tout ça autour d'une galerie de personnages assez réjouissante, avec une Léna femme fatale, ambitieuse et froide (du genre de la fille au lycée dont on veut être la copine avant qu'elle nous fasse comprendre qu'on est pas assez cool pour elle). On y trouve aussi des bandes de copains, un peu dans l'idée de l'auberge espagnole, sauf qu'ils sont tous hyper brillants, carrément éthiques et franchement sportifs, un groupe de copains dont on aimerait faire partie tellement ils sont chouettes (j'ai même eu ma larme à la fin). Seul bémol improbable pour moi : personne ne fume là dedans et j'ai trouvé ça dommage...mais passons. Même les patrons du CFR sont formidables, tout en duplicité et humanité.


Et pour moi qui ne prends pas l'avion, j'ai voyagé, par procuration,  de l'Islande à l'Argentine, des confins de la Sibérie aux plaines africaines....mais combien de vies a vécues Bello pour arriver à être aussi crédible partout? Je rajoute une mention spéciale pour la scène où Sliv, en pleine perditude (oui je ne dis plus loose parce que c'est incorrect, ni lose parce que je ne m'y fais pas), donc je disais, quand Sliv en pleine perditude rend visite à sa soeur Mathilde , bien mariée, bien logée, et qu'il se rend compte, en les observant elle et son mari que même au creux de la vague, la vie normale ne l'intéresse pas franchement, et qu'il vaut mieux se perdre dans certaines incertitudes que d'accepter une vie étroite, sans fantaisie ni adrénaline. Et ça a été mon pacte d'amour littéraire avec Bello.


Les Falsificateurs, c'est audacieux (ça va loin quand même),  drôle (dès le deuxième paragraphe je gloussais), c'est érudit (on sent le boulot en amont), c'est haletant (sans dévoiler l'histoire il y a des retournements vraiment parfaits), c'est littéraire (enfin un roman truffé de dialogues haut de gamme) et c'est mené d'une main de maître. 

Aucun doute, j'ai trouvé mon nouveau chouchou, il est possible que je sois monomaniaque dans les semaines à venir, vous me pardonnerez. Je finis le tome 2 et je vous dis dans la semaine si je me jette, tout de suite ou pas, sur le tome 3 qui sort jeudi. Car, comme le dit Léna-le-bloc-de-glace:  "Noyez vos lecteurs dans les détails qui leur feront oublier que vous leur cachez l'essentiel" (p. 279). Et effectivement, on attend fébrilement que Bello nous livre cet essentiel: la finalité du CFR.

Merci Attila-d'amour (oui c'est la journée de la femme tu mérites aussi des égards) d'avoir été lourde si longtemps pour que je me jette sur cette trilogie.

67 commentaires:

  1. Whaouh ton enthousiasme et ton article me donnent très très envie de découvrir ce roman :) :) :) Je crois que j'ai trouvé ma prochaine acquisition chez mon libraire !

    RépondreSupprimer
  2. Bon, cette fois tu m'as vraiment convaincue. Je le lirai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serai très curieuse d'avoir ton avis Alphonsine sur un roman de ce genre...

      Supprimer
  3. Oh mince malgré ton enthousiasme ici et la dernière fois dans la discussion facebook, j'ai bien peur que le sujet de départ ne me tente pas! c'est grave docteur?

    RépondreSupprimer
  4. Waouw ! Tu l'as bien vendu ! Je sens que je vais craquer...

    RépondreSupprimer
  5. Ho ha mais Attila est redoutable quand elle ne parle ni de Vargas ni de Ferrari (arf, je lui donne la batte pour me faire assommer là) ! Ton enthousiasme est communicatif, j vais déjà le noter soigneusement et il n'est pas impossible que je le lise un jour, tu m'as donné envie ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui là je le dois entièrement à Attila, qui parfois a de bons conseils....
      J'attendrais de voir ce que ça donne sur toi.

      Supprimer
  6. J'ai adoré les deux tomes déjà sortis de cette trilogie, et je piaffe en attendant jeudi :-) c'est une valeur sûre !!!

    RépondreSupprimer
  7. Lu il y a un bout de temps, et j'en garde un excellent souvenirs. Je crois malheureusement que quelqu'un me l'a emprunté et jamais rendu... C'est ça le destin des bons bouquins!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes Gwen, je l'ai prêté et j'ai eu un mal fou à la récupérer. Tu t'es arrêté au premier tome du coup ?

      Supprimer
  8. J'ai croisé le gars au Festival America , grand beau , beau , sûr de lui . À côté , il y avait Nancy H us ton qui enrageait car il tenait des propos du genre " je suis parti à NewYork parceq´uen France il n'y a plus moyen de travailler ,etc..." ( c'est un chef d'entreprise succesfull )donc j'avoue que j'étais sceptique sur l'envergure de l'écrivain en lui. Merci Galéa de me forcer à reconsidérer ma première impression ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là oui je te le dis Mior, moi j'adore l'écrivain , même si le type parait arrogant, je peux te dire que quand tu le lis, il y a quand même une humanité dans sa construction narrative qui en fait, de mon point de vue, un auteur rare et exigeant.
      Bon..."grand beau et sûr de lui et patron sucessfull ?" tu sais que moi ça peut me convenir hein ?
      Je rigole....
      Tu devrais t'y frotter, je suis sûre que tu serais ferrée
      des bises

      Supprimer
  9. J'ai offert ce bouquin à mon mari il y a quelque temps et il avait adoré. Alors je tenterai peut-être, surtout après ton billet :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mien est dedans ma Comète et se régale...ph oui laisse toi tenter copinette...

      Supprimer
  10. Ah ça me rassure de voir que Mior a aussi une opinion négative sur l'auteur (oui, je sais, on s'en fiche de l'auteur mais comme en plus, je n'ai pas aimé ce roman...).
    Moi j'ai trouvé qu'il avait envie de me mener quelque part cet auteur, et que je n'avais pas envie d'y aller, ni avec lui, ni sans lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon là ma copine, on ne va pas être d'accord du tout du tout, tu le sais...on se réconciliera sur Emilie Brunet

      Supprimer
  11. Ton enthousiasme est communicatif ! Je ne sais pas si je l'ajoute à ma wish-list ou si je vais le commander dès demain à ma librairie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ça c'est le genre de commentaires qui me fait très plaisir Florence, je vais guetter ton avis ;-)

      Supprimer
  12. Tu es très très convaincante !!! je n'ai jamais lu cet auteur, à peine en ai-je entendu parler jusqu'à... aujourd'hui ! Il va falloir que je remédie à ça... Et... j'aime la perditude...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Krol (oui la perditude çe devient carrément un lifestyle)

      Supprimer
  13. Bon, ce n'est pas ma tasse de thé et cerise sur le gâteau je suis plutôt allergique aux trilogies et sagas. Mais encore une fois, avec un matériau qui ne me parle pas, tu fais une chronique géniale...au fond tu pourrais parler de n'importe quoi, des bouchons de baignoire ou de l'histoire de la Grèce antique, je crois que j'aimerais toujours lire ta prose. Par contre te voilà mal barrée si tu cèdes à Attila, elle a des goûts bizarres quand même !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan mais vraiment tu exagères! Déjà, arrête de me flatter car après je vais devenir prétentieuse, ensuite bon je reconnais qu'il faut se méfier d'Attila mais tu sais comment elle est, elle insiste jusqu'à ce qu'on cède...je me suis régalée MTG et je peux te dire que je me régale encore au 3ème tome...Tu ne sais pas ce que tu loupes....
      Merci et des bises l'ami

      Supprimer
  14. Alors moi je suis d'accord et avec Krol, et avec MTG (drôle de pseudos quand même...) Donc je ne rajouterai rien si ce n'est que j'achèterai ce bouquin sans hésiter si je le croise en librairie: promis/juré !
    Comme si j'avais besoin d'un livre de plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'est avis que tu ne le regretteras pas Sido ;-)

      Supprimer
  15. Bonsoir
    Et bien si on n'est pas convaincu après un tel enthousiasme .....!!!
    Sourires
    Je me dis du coup pourquoi pas !!!!
    Bonne soirée à toi

    RépondreSupprimer
  16. Aaaah Antoine Bello est un de mes auteurs chouchou aussi !!! Ses romans sont captivants, son imagination fébrile, j'adore ! Tu me fais d'ailleurs penser que je n'ai pas lu son dernier alors que je l'avais noté sur ma LAL à sa sortie. Mais quelle erreur impardonnable !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sorti le 12, je ne sais pas si tu te l'es procurée depuis a girl
      (décidément, on a vraiment des goût archi proches)

      Supprimer
  17. ça me fait penser à Dune où les Bene Gesserit modifie les textes fondateurs pour se créer une légitimité à l'avenir. C'est le processus inverse mais cela questionne tout autant l'appui sur les sources.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas de la SF Dune ? Parce que mon Homme est fan et généralement, sa marotte c'est la SF et la Fantasy. Je me plante complètement ou pas ? Parce que Bello, c'est du réel quand même et c'est ça qui est génial.

      Supprimer
  18. Il me semble avoir lu tous ses romans (ah j'ai adoré le dernier et je veux relire Eloge de la pièce manquante), je l'ai abordé lors du festival America, où il m'a confirmé qu'au début du troisième tome à venir il y aurait un petit résumé. Mais je me relirais bien les deux, tiens (le 2 est un poil moins haletant)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord Keisha, le deux est un peu en dessous, mais son dénouement est drôlement bien. Du coup, tu l'as trouvé comment au festival America ? Arrogant comme Mior ou bien accessible ?

      Supprimer
  19. Je dois absolument découvrir cet auteur... et ce roman !! Cela dit j'ai un roman de lui dans ma PAL, je vais me préoccuper de son sort au plus vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle excellente idée Noukette, lequel as-tu ?

      Supprimer
  20. ton billet est génial et d'un humour : tu t'es lâchée ! Je ne suis plus trop série mais tout, je dis bien TOUT, me plaît dans ce que tu racontes (enfin, ce qu'Antoine raconte). Donc, merci à toi, merci à Attila pour ce conseil judicieux et grosses bises à toutes les deux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ma Phili, je vais attendre avec impatience ton compte rendu.
      Merci de ton éternelle gentillesse ;-)

      Supprimer
  21. Moi j'avoue que ça ne me tente pas une seconde. Les historiens, les sources, le coté pointu et archi-documenté, c'est le genre de chose qui me fait fuir !
    (et pourtant tu le vends vraiment très très bien ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pffff, je vais faire semblant de ne pas avoir vu ton commentaire (c'est toute ma vie moi les historiens et les sources! tu es fou de dire ça ici)
      ;-)

      Supprimer
  22. J'ai noté cette trilogie depuis une éternité. Tu vas peut-être me décider à la commencer, mais si tu voyais ma LAL ! J'en ai pour plus d'une vie c'est sûr maintenant, vu mon grand âge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne dis pas ça Aifelle....je connais ton âge grâce à mes espions normands donc tu es encore loin de la tombe...
      Je pense que tu aimerais

      Supprimer
  23. Je sais pas si ce sont mes souvenirs de thésarde en histoire, mais là, je crois que je peux pas passer à côté...je le note vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non tu ne peux pas ! et je sais que tu l'as aimé depuis (l'avantage de répondre un mois après aux commentaires), ce qui me met en joie Mathilde.
      Des bises

      Supprimer
  24. Je ne l'ai toujours pas lu (ne le dis pas à Attila!). Et c'est très étrange car 1-j'avais absolument adoré "Éloge de la pièce manquante" qui est brillantissime et 2-j'ai offert la trilogie à mon ex, grand et fin lecteur s'il en est. Va comprendre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles de ton ex avec lequel c'était apéro tous les soirs Titine ?
      Bon, je te laisse une seconde chance pour t'y mettre.
      Des bises

      Supprimer
  25. Oh bon, ça va, j'ai compris, je le note ! XD

    Ah et je me sens visée pour "loose" parce qu'il me semble que je l'ai fait remarquer dans un de mes billets... Mais c'est vrai qu'en tant qu'anglophile ça m'agace ^^ Cela dit, j'adore perditude ! Paumitude aussi, ça peut le faire :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exactement Caro, j'arrête de parler de "loose" parce que mes copines profs d'anglais en ont assez de me reprendre la dessus, et "lose" vraiment je ne m'y fais pas. Donc un bon néologisme me permet de régler tout cela.
      Des bises

      Supprimer
  26. J'avais été assez épatée par la construction narrative de "Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet". Je pense que celui-ci va vite rejoindre ma PAL.
    Merci pour cette chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Emilie Brunet devrait être l'une de mes lectures du mois d'avril...vous l'avez déjà chroniquée Balabolka ?
      Merci de vos compliments

      Supprimer
    2. Non, je ne l'ai pas chroniquée car je l'ai lu il y a peut être deux ans et à l'époque l'engouement pour les chroniques ne m'avait pas encore saisi ;-)
      Mais vous allez vous régaler car il contient une véritable trouvaille narrative (je n'avais pas trouvé quelque chose d'aussi original depuis La caverne des idées de Somoza). Bonne lecture !

      Supprimer
    3. Ah merci, il est prévu pour tout bientôt....

      Supprimer
  27. J'ai souvent vu ce titre en librairie mais je n'avais jamais imaginé qu'il s'agit du genre d'histoire que tu décris. Du coup, ça m'interesse beaucoup d'autant que l'auto-fiction, très peu pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui Mrs Figg, l'autofiction devrait être interdite en France, on n'en peut plus...

      Supprimer
  28. Comment ça, il y a un tome 3 ?!!! Comment ça, il vient de sortir ?!!! Mais on ne m'avait RIEN dit, à moi ! Heureusement que tu es là !
    Comme toi, j'avais aimé ces "Falsificateurs" qui ont, tu le soulignes, le mérite (entre autres, bien sûr !) de nous sortir de tous ces romans qui ont tellement tendance à se ressembler (raison pour laquelle, parfois, je me dirige vers la SF). Quant aux "Eclaireurs", je les ai carrément adorés (la relecture de mon billet de l'époque m'a permis de me remettre dans mon enthousiasme du moment, ça sert aussi à ça, un blog ;) ) !
    Pour en revenir aux "Falsificateurs", la thématique est originale et très bien traitée : je suis ravie que tu aies aimé (et suscité l'envie chez d'autres lecteurs).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brize, on ne se fréquente pas depuis longtemps, mais je sens qu'on a des atomes crochus en littérature quand même. Je file sur ton blog voir si tu as déjà chroniqué les producteurs.
      Bon week-end

      Supprimer
  29. Après tout ce que j'ai fait pour toi !!!! me greffer l'épithète "d'amour"' !!!! C'est abjecte .......je pars ...tel un prince, drapée dans ma dignité ..(oui, parfois les femmes sont des princes...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais que ça te ferait bondir !!! et j'adore ça.

      Supprimer
  30. Après tout ce que j'ai fait pour toi !!!! me greffer l'épithète "d'amour"' !!!! C'est abjecte .......je pars ...tel un prince, drapée dans ma dignité ..(oui, parfois les femmes sont des princes...)

    RépondreSupprimer
  31. Non mais si tu dis "sources" et "cartographie ancienne" c'est de la triche, fatalement, je vais avoir envie de le lire... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je te le dis, tu vas l'aimer, c'est énorme, c'est gonflé et c'est pointu....

      Supprimer
  32. En plus, il est dans ma pile! Il faut que je le lise, maintenant!

    RépondreSupprimer
  33. Je l'ai lu d'une traite hier et je n'aurais qu'un mot : jubilatoire, j'en riais d'aise :-)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)