lundi 8 juin 2015

Prix ELLE des lycéennes (by Val)

L’idée de participer  à ce prix avec des élèves a germé quand j’ai rencontré cinq jeunes filles enthousiastes dans la file d’attente de dédicace de Maylis de Kerangal au Salon du livre de Paris en 2014. Comme j’étais alors moi-même membre du jury adulte, une conversation passionnante a eu lieu entre ces jeunes filles et moi, enfin passionnante pour nous. J’ai donc fait ma demande en fin d’année scolaire et attendu septembre pour apprendre que nous étions prises dans l’aventure.

Deux élèves avaient déjà donné leur accord en juin, trois ont été partantes en septembre. Deux d’entre elles le faisaient pour visiter le magazine Elle, elles veulent être journalistes de mode. Ce seront deux des plus motivées, elles me rendront toujours des commentaires étoffées en temps et en heure. Comme quoi, la passion de la mode peut avoir des conséquences étonnantes.

Pendant l’année scolaire, mes élèves ont lu les huit romans sélectionnés par le jury adulte du prix Elle chaque mois. La première sélection était composée des Douze tribus d’Hattie, de L’exception et de Flora. Elles ont aimé L’exception et Flora restera jusqu’au bout le préféré de J. (et le mien).  Dans le deuxième arrivage, elles ont toutes trouvé leur bonheur avec Prières pour celles qui furent volées, dont elles souhaiteront la victoire jusqu’au bout. Constellation ne les a pas emballées mais elles l’ont préféré à L’homme de la Montagne qui les a toutes déçues. Dans le dernier colis, elles n’ont pas aimé Les grands mais ont beaucoup apprécié Une constellation de phénomènes vitaux.

Le jour J, elles étaient excitées comme des puces, moi aussi mais c’était plus intérieur. J’étais seule avec elles et il fallait que je me concentre sur le chemin à prendre à l’arrivée à la gare Saint Lazare, puisque comme le savent mes proches, le sens de l’orientation n’est pas ma première qualité. Plan vigie pirate oblige, le lycée nous avait demandé de  prendre le bus et non le métro, ce qui allongeait notre temps de transport.

Sur le carton, il était précisé que la remise des prix aurait lieu à midi pile. Nous sommes arrivés cinq minutes avant, juste derrière un mannequin blond. On a vérifié nos cartes d’identité et nous nous sommes installées au premier rang pour moi et au second pour mes élèves, ce qui fait que sur la photo de groupe, elles sont juste derrière la lauréate. A 12h30, la cérémonie a commencé avec un discours d’Olivia de Lamberterie présentant l’équipe de journalistes littéraires de Elle (ce que j’ai apprécié), remerciant les jeunes de leur investissement et expliquant que ce prix prenait de plus en plus d’ampleur. La gagnante, Jennifer Clément pour Prières à celles qui furent volées fut annoncée, ce qui ravit bien sûr mes élèves et moi aussi dans la mesure où pour une fois, mon flair n’avait pas failli. Elle a précisé aux élèves de ne pas hésiter à aller à la rencontre des auteurs présents ainsi que des journalistes pour répondre à leurs questions.


Vînt le moment tant attendu (par moi, visiblement moins par mes élèves) du buffet, tout à fait digne de la réputation du magazine. Du chaud, du froid, et seulement du délicieux. Les filles se sont fait dédicacer leur exemplaire de Constellation par un Adrien Bosc très souriant, puis celui de Prières à celles qui furent volées par Jennifer Clément et nous avons fait une photo avec elles. Je lui ai parlé un peu (elle ne parle pas français). Entre les deux dédicaces, j’ai retrouvé J. en pleine conversation avec Olivia de Lamberterie qui était venue lui poser quelques questions sur la façon dont elle avait vécu ce prix. Je les ai laissées vivre leur vie pendant que je discutais avec la très charmante Clotilde qui s’était occupée de nous toute l’année. J’insiste sur sa gentillesse parce que nous en avons bénéficié et aussi parce qu’ayant été deux fois membre du jury adulte, je peux faire la différence entre une relation cordiale et une relation chaleureuse. J’ai aussi eu le plaisir de discuter avec Lisette de la Maison des écrivains qui fut mon tout premier contact dans cette aventure et qui fut tout de suite chaleureuse elle aussi, bien que je ne sois ni documentaliste, ni prof de lettres.

On nous a ensuite fait faire le tour de la rédaction Elle. J’ai vraiment apprécié ce moment, même s’il m’a fait rater le gros du buffet sucré, c’est dire si c’était bien. Voir les piles de livres sur les bureaux, je peux vous dire que ça donne envie. Alix Girod de l’Ain travaillait à son bureau et a dit deux mots aux élèves qui ne la connaissaient pas. La stagiaire qui nous accompagnait travaillait plus précisément sur les 70 ans du magazine qui aura lieu en novembre (question de mon élève M. à la stagiaire : « Mais c’est comme Carrefour, vous fêtez vos soixante-dix ans plusieurs années de suite ? »).

Comme tout a une fin, nous avons quitté la rédaction alors qu’il ne restait plus qu’un autre groupe mais d’abord, les filles ont tenu à aller discuter avec Olivia de Lamberterie qui leur a accordé toute son attention. Je me suis jointe à la discussion sur la fin. Les filles ont récupéré leur cadeau (emballé dans un grand sac, on avait l’impression qu’elles sortaient d’une journée shopping dans le bus).
Et je ne vais pas manquer de postuler à nouveau pour revivre ce beau moment.

A l’auteure qui me lira peut-être et qui s’étonnera que j’ai réussi à mener seule un groupe d’un point A normand à un point B parisien, sache que 1) j’ai été aidée par une dame très gentille et un chauffeur de bus qui l’était tout autant 2) le seul moment où je me suis perdue et ça ne t’étonnera pas, c’est quand j’ai voulu aller aux toilettes et que je me suis retrouvée dans une salle de projection (heureusement vide).

31 commentaires:

  1. Bonjour
    Une superbe expérience et pour toi et aussi pour ces jeunes filles !
    Belle iniatiative en tous les cas
    Merci
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles étaient aussi ravies que moi, ces jeunes filles.

      Supprimer
  2. Chouette compte rendu pour une chouette expérience !

    RépondreSupprimer
  3. Très chouette ton compte rendu ! J'aurais adoré être une petite souris pour pouvoir participer à la soirée avec vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était plus un midi qu'un soir ;). J'ai adoré y participer, plus qu'à la remise des prix adultes.

      Supprimer
  4. Je ne suis fan ni du magazine Elle, ni de son prix, mais je trouve très chouette d'avoir fait participer des adolescentes à cette aventure. Bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord. Mes élèves se sont senties valorisées par cette aventure.

      Supprimer
  5. Une belle expérience pour ces jeunes filles et qui sait, peut-être de quoi susciter des vocations ou raffermir des projets professionnels !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours l'espoir que ce genre de journée ouvre des horizons.

      Supprimer
  6. Belle expérience et bravo aux lectrices pour leur choix ! Ce sera ce soir le tour du jury "adulte" dont je fais partie de vivre cette ultime et sublime expérience. En tout cas, c'est une belle idée ce prix des lycéennes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie qu'il existe.
      J'ai hâte (et elles aussi) de découvrir le choix des adultes.

      Supprimer
  7. S'il m'avait fallu prendre le bus, j'aurais eu du mal...Merci du compte rendu!!!

    RépondreSupprimer
  8. Très beau compte rendu d'une expérience qui semble passionnante !
    Une chose m'intrigue : tu dis que tu n'es ni documentaliste ni prof de lettres. Du coup, moi qui ne te connais pas bien, je me demande à quel titre tu as emmené tes élèves... Mais rien ne t'oblige à répondre, évidemment, si tu n'y tiens pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux y répondre sans problème. Je crois que lorsqu'on est motivée, on peut tout faire. Je suis prof d'anglais mais j'ai fait le Prix Goncourt des lycéens, le prix Elle des lycéennes et des ateliers d'écriture avec mes élèves. Je le fais en accompagnement personnalisé pour certaines activités, en dehors des cours pour le reste. C'est moi qui ai inscrit et accompagné les élèves au Prix Elle des lycéennes, c'est donc moi qui étais avec elles à Paris.

      Supprimer
    2. Si tous les profs avaient ton enthousiasme et ton envie de partager ce que tu aimes, il y aurait beaucoup d'élèves heureux !

      Supprimer
  9. Quelle journée! et quelle aventure surtout, c'est vraiment un beau projet, bravo aux élèves d'avoir joué le jeu, et à toi de les avoir accompagnées dans cette aventure!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tiphanie. C'est ce genre de projets qui pimente mon année scolaire.

      Supprimer
  10. Super expérience...et bien décrite ! je ne connais pas tous ces titres de livre ! Mais tu es prof de quoi alors si ce n'est pas de lettres ? C'est ce qui est intéressant dans un prix, le partage et l'envie de convaincre !
    Et bises à notre boulet préféré !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis prof d'anglais.
      je suis tout à fait d'accord sur les intérêts des prix, les échanges et les rencontres aussi.

      Supprimer
  11. Et bien, de mon côté, j'ai postulé pour le prix adulte cette année mais n'est toujours pas de nouvelle... :(
    En tout cas, ça donne envie tout ça c'est sûr :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de vivre cette belle aventure.

      Supprimer
  12. Comme toujours un très beau compte rendu. Tu es vraiment passionnante à lire. Quel talent. En plus tu ne t'es pas perdue, quel brio !!
    Ce texte est écrit en fonction de ce qui est inscrit plus bas sur la modération des commentaires !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste une précision Zazy, je le prends comme un vrai compliment parce que je sens bien que tu as cru lire Galéa. ;)

      Supprimer
  13. une superbe expérience pour ces jeunes lectrices, une belle journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviendrai longtemps de cette journée et mes élèves aussi.

      Supprimer
  14. Je suis heureuse d'avoir un peu suivi cette aventure avec toi, et quelle joie que "Prières..."ait été récompensé. Je pense que c'est une super expérience pour tes élèves, dont elles se souviendront.
    Je me souviens au lycée, ma classe avait participé à un jury (je ne sais plus lequel...) mais notre prof de français n'était pas franchement impliqué. Il s'agissait de polars à lire, et c'est Fred Vargas qui l'avait emporté. Elle était venue au CDI du lycée. Bref, je me souviens encore de cette petite aventure.
    Le résultat pour le prix Elle adulte sera proclamé officiellement ce soir...même si je connais déjà déjà le palmarès, je joue le jeu en ne divulguant rien. Je ne me rends pas à la remise des prix ce soir mais j'aurais bien voulu faire certaines rencontres...

    RépondreSupprimer
  15. Moi aussi, Anne, j'ai été ravie de partager cette aventure avec moi, c'était important pour moi d'avoir aussi une adulte à mes côtés pour lire ses avis.
    J'ai l'espoir que ces expériences restent en eux. Celles qui ont participé au Goncourt des lycéens m'en parlent encore.
    Les profs de lettres ne font pas non plus ce genre de choses chez nous, je ne sais pas pourquoi mais ça m'arrange.

    RépondreSupprimer
  16. Ho la la merci pour ce récit !
    quelle aventure géniale que ce prix...
    j'ai moi même été jury cette année, malheureusement la date de remise des prix a été changée et je n'ai pas pu m'y rendre. Prières pour celles qui furent volées est resté mon favori durant ces longs et heureux mois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai appris pour le changement de date, c'est malheureux.
      J'ai aussi fait partie du jury (deux fois) et c'est toujours un plaisir de vivre cette aventure. Mes élèves sont ravies du choix des adultes, c'était leur second choix.

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)