vendredi 1 mai 2015

Les blogueurs parlent aux blogueurs # 1 - Jérôme d'une berge à l'autre

Il y a eu l'épidémie des blogs qui ferment, puis ceux qui se sont mis à tourner au ralenti; il y a les blogueurs qui ont tiré le rideau et ceux qui sont passés à autre chose, aux réseaux sociaux, plus instantanés, plus simples plus rapides. Alors, à quoi ça sert le blog? Est ce que ce n'est pas vain le temps qu'on y consacre, tout le travail en amont d'un billet...

Sauf que le blog reste comme un témoin de nos lectures, comme l'instantané d'un moment donné, d'une émotion et finalement je garde d'avantage le souvenir d'une chronique d'un livre que d'une dispute sur Facebook. 

Il y a aussi le fait que je sois une fille pénible, de celles qui critiquent tout et tout le temps, qui donne des leçons tous azimuts (alors que soyons honnêtes, je suis très mal placée pour ça). Et, à un moment, monologuer sur mon blog en marmonnant tout ce qu'il ne me convient plus, c'est un peu tourner en rond aussi.

C'est ainsi que le 1er de chaque mois, je m'entretiendrai avec un blogueur (que j'aime bien sûr) pour parler un peu de ce que qui nous passionne tous: les bouquins, la blogo, les blogueurs. Le Comment, le Pourquoi et le Parce que d'un média auquel finalement je reste très attachée.

Et j'ai eu la chance, pour amorcer ce rendez-vous, d'avoir l'accord d'un blogueur suffisamment influent (pour que je puisse lui poser mes questions tordues), suffisamment bienveillant (pour accepter que je les lui pose), et de suffisamment mesuré (pour ne pas se disputer avec tout le monde au premier rendez-vous). C'est donc avec Jérôme d'une Berge à l'autre qu'on va se regarder le nombril, Jérôme qu'on ne présente plus (et sûrement pas sur ce blog), celui qui fait partie de cette minuscule poignée d'hommes dans ce monde de femmes, dont une blogueuse itinérante dit "qu'il est une blogueuse presque comme les autres" (tout est dans le "presque", surtout depuis qu'il a coupé ses cheveux), mais surtout qui a le grand mérite d'être loyal et honnête, et aussi de supporter (et même d'encourager) la sale gaminerie je suis.

Merci à lui de se prêter au jeu. 

1- Trois mots de présentation

Je suis un homme de 40 ans. Marié, papa de trois filles de 2, 9 et 12 ans. J’habite dans l’Oise et je suis professeur documentaliste au sein du réseau CANOPÉ (je suis en fait responsable d’une médiathèque pédagogique à destination des enseignants et je mène en parallèle des actions autour de la lecture dans les écoles primaires et les collèges).

2. Le blog

Jérôme est-ce que c’est indiscret de te demander quelle a été la petite étincelle qui a mené à l’ouverture d’une berge à l’autre ? Certains assument que c’est par désoeuvrement, d’autres parce qu’ils ont eu envie d’avoir un coin à eux, ou bien un rapport avec le travail etc

La raison première du blog était une volonté de garder une trace de mes lectures, de faire de cet espace une sorte de pense-bête. Au départ c’était une démarche purement égoïste, sans aucune ambition de partage ou d’échange. D’ailleurs si tu regardes mes premiers billets tu verras que je ne répondais jamais aux rares commentaires. Je n’en avais rien à faire en fait, j’écrivais mes avis pour moi et je ne pensais pas une seconde qu’ils puissent intéresser qui que ce soit. Les premiers mois, je ne fréquentais pas du tout la blogo, j’étais un ours bien au chaud dans sa caverne sans aucune envie d’en sortir.

Par la suite j’ai appris à découvrir la richesse qui m’entourait, d’abord chez ceux qui prenaient régulièrement le temps de venir sur mes berges, puis le cercle s’est élargi. Cela s’est fait naturellement, j’ai compris que les autres avaient beaucoup à m’apporter par la diversité de leurs lectures et de leurs avis, par la diversité de leurs écritures aussi. Mais au départ je n’ai pas du tout créé mon blog dans ce but-là.

3-  Pratique du blog.

Combien de temps passes-tu chaque jour (ou chaque semaine) dessus ? Combien de blogs suis-tu, à partir de quel agrégateur, ou facebook, ou au hasard des clics. Ta gestion de réponses aux commentaires. Es tu d’accord pour donner ton nombre de visites ou c’est black-out sur les stats ? Comment fait-on pour être un blogueur régulier avec un métier et une petite famille ? Le temps du blog, il empiète sur quoi ?

Le temps que je passe par jour sur le blog est assez réduit. En général je prends 15-20 minutes le midi pour répondre aux commentaires et 45 minutes le soir pour écrire un billet. J’ai la chance d’écrire vite (je n’ai pas dit bien, hein !), ce n’est jamais contraignant pour moi de faire un billet. Je fais les choses sérieusement mais sans me prendre la tête non plus, et tant pis si cela se sent parfois…

J’ai une centaine de blogs dans mon Netvibes, c’est le seul agrégateur que j’utilise quotidiennement.

Pour les commentaires, j’y réponds rarement le jour de publication du billet. Je laisse toujours passer quelques temps, mais il n’y a aucune règle en fait.

Concernant les stats, il n’y a pas de black-out, j’ai passé l’âge de jouer à qui a la plus grosse. Blogger me dit que j’ai entre 700 et 800 pages vues par jour, avec des pointes à 2000 et des creux à 400. C’est variable, je ne sais pas si c’est énorme ou ridiculement faible par rapport à d’autres, ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse à vrai dire. Je constate juste que ces chiffres n’augmentent plus depuis au moins un an, qu’ils auraient même tendance à baisser un peu. Mais franchement, c’est le dernier de mes soucis.

Le temps du blog n’empiète pas sur grand-chose. En semaine, je profite de ma pause du midi pour aller lire les blogs de mon netvibe et répondre à mes commentaires et le soir, quand les filles sont couchées et que madame regarde la télé, je m’autorise une petite heure pour faire un billet. Le week-end le rythme est différent, ma femme est une grosse dormeuse et moi pas, donc je m’occupe de bébé qui est une vraie lève tôt et je suis souvent au taquet vers 6h30. Mais une fois qu’elle est changée et qu’elle a bu son biberon, elle a pris l’habitude de jouer toute seule en attendant le réveil de ses grandes sœurs. J’ai donc souvent deux heures devant moi dans une maison tranquille, j’en profite pour lire et bloguer.

4- Le blogueur et toi

Jérôme, tu as choisi de ne pas prendre de pseudo (à moins que tu avoues ne pas t’appeler Jérôme IRL). Quel est ton rapport avec le Jérôme virtuel ? Tu es un blogueur populaire, apprécié par les blogueuses de tous âges, tu n’es pas sans ignorer que tu passes pour le chouchou de ces dames de la blogo. Bref virtuellement, tu es un homme à femmes, et ceux qui te connaissent un peu savent qu’IRL tu as aussi beaucoup de femmes dans ta vie (ne serait-ce qu’avec tes filles ou ton épouse). Alors le Jérôme d’une berge à l’autre est-il un Jérôme amélioré ou te ressemble-t-il? Es-tu aussi bienveillant dans la vie que sur la Toile ? Et comment perçois-tu l’image que tu renvoies ?  Jusqu’où peut-on aller avec la volonté de transparence ?

Je n’ai pas pris de pseudo parce qu’au départ ce blog ne s’adressait qu’à moi et qu’il n’était censé intéresser que ma petite personne.


La popularité, le chouchou de ces dames, tout ça, tout ça, tu sais à quel point j’ai horreur de cette image ! J’ai toujours dit que les choses seraient bien plus simples si j’étais une femme, malheureusement ce n’est pas le cas. Maintenant est-ce que le Jérôme virtuel est LE vrai moi ? Bien sûr que non. C’est un personnage, un petit bout de moi forcément tronqué mais sûrement pas amélioré. Ce n’est pas une vitrine, je ne suis pas là pour me vendre ou jouer un quelconque jeu de séduction à travers lui. J’ai dit des choses très personnelles et très sincères sur le blog, d’autres enjolivées, et d’autres encore bien moins reluisantes qu’elles ne l’étaient en réalité. Je joue un peu avec ce personnage, il serait stupide et malhonnête de le nier. Mais il me ressemble dans une certaine forme d’autodérision, une bonne dose de mauvaise foi, une absence d’orgueil et d’amour propre, une modestie et une forme de gentillesse à toute épreuve qui reflète assez bien ce que je suis dans la vraie vie. Et puis mon moi virtuel a fait grandir mon moi réel, notamment dans le rapport aux autres. Je ne vais pas m’étendre sur ton divan pour entamer ma première séance de psychanalyse, mais je crois que tu auras compris ce que je veux dire.

A part ça je ne perçois pas du tout l’image que je renvoie, heureusement que de bonnes âmes le font à ma place et m’ont plus d’une fois ouvert les yeux. Le regard des autres n’est pas un paramètre que je prends en compte quand je m’exprime sur le blog, heureusement d’ailleurs, je n’ai pas envie de me prendre la tête avec ce genre de considération.

5  -    Le blogueur et le lecteur

Tu sais que tout donneur de leçons qui se respecte (je sais que quoi je parle hein) milite pour les librairies indépendantes, tape sur Amazon et s’insurge sur l’achat des bouquins en grandes surfaces. Mais il me semble que tu m’as dit un jour n’avoir plus de librairie dans ta ville. Alors, où, comment et à quelle fréquence achètes-tu tes livres ? Est-ce tu empruntes un peu, beaucoup, à la folie ? (je sais aussi que tu offres beaucoup).

Ma ville préfecture de 60 000 habitants est restée deux ans et demi sans aucune librairie. Étant un très gros acheteur de livres, j’ai dû passer nombre de commandes en ligne. J’ai aussi la chance d’aller régulièrement à Amiens et j’y fais toujours des emplettes, notamment dans une excellente librairie BD. Depuis septembre dernier les choses ont évolué puisqu’une petite FNAC a ouvert ses portes en ville et qu’à l’automne prochain Le Furet du Nord doit s’installer dans un méga centre commercial actuellement en construction. L’offre va donc redevenir tout à fait correcte et il ne sera plus question pour moi de commander en ligne, sauf les livres d’occasion. J’emprunte aussi beaucoup à la médiathèque et j’ai la chance de recevoir pas mal de livres en cadeau (et je ne parle pas ici des SP !). J’accepte aussi de recevoir quelques livres voyageurs mais en général je les « séquestre » bien trop longtemps, j’en profite pour m’excuser auprès de celles qui m’ont envoyé des ouvrages et qui attendent encore que je leur rende.

6-  Le blogueur et le monde du livre (où la question qui gratte)

Alors on ne va pas se mentir, ton blog est populaire, et pèse lourd dans la blogo. Tu es dans le top 5 d’ebuzzing, et même si les mauvaises langues (dont je suis) disent que ce classement ne veut rien dire, il suffit de parcourir ton blog pour voir qu’il est très suivi, tes billets reçoivent toujours autour d’une vingtaine de commentaires (avec pourtant un rythme de publication soutenue), alors forcément, des attachés de presse ont du te contacter pour des partenariats. Le blogueur et les Services de Presse c’est tabou ? On en parle ? En chemise avec les attachés de presse où carrément opposé aux partenariats ? Qu’en est-il des choix des lectures quand le livre arrive directement dans sa boîte aux lettres ? Quand on connaît un auteur est ce qu’on modère ses bémols ? Est-ce que c’est important d’être reconnu par les maisons d’édition ? Un blogueur est-il un professionnel de la littérature ? As-tu déjà demandé des romans avant qu’on ne te les propose. Je ne crois pas à la théorie de recourir aux partenariats pour économiser une vingtaine d’euros par roman, alors qu’en est-il des liens qui se créent entre éditeurs, romanciers et blogueurs ?
Le blogueur et les Services de Presse on en parle autant que tu veux, je suis très à l’aise avec ça.

D’abord mon blog ne pèse rien du tout pour le monde du livre et ce n’est absolument pas de la fausse modestie. C’est un paramètre essentiel à garder en tête et j’y tiens beaucoup. Après, le classement dont tu parles, et qui ne reflète absolument pas la réalité selon moi, est un outil très utilisé par les maisons d’édition. Donc, oui, je reçois beaucoup de propositions. Et j’en accepte certaines. Je ne suis pas « en chemise » avec les attachées de presse mais je ne suis pas du tout opposé au partenariat. Surtout, ça ne changera jamais ma perception du livre, mon ressenti et la manière dont je vais l’exprimer. Volontairement, je ne précise jamais dans mes billets si le livre vient ou pas d’un partenariat (c’est une obligation légale, je sais, mais peu m’importe) parce que pour moi il n’y a aucune différence dans ma façon de l’aborder. Un livre reçu en SP ne passera pas avant les autres, il attendra son tour, comme tout le monde. Et d’ailleurs, il y en a bien une trentaine sur mes étagères qui y resteront sans jamais être lus, tu vois à quel point je traite les envois de SP avec le plus grand sérieux ! Mes choix de lectures sont uniquement dictés par mes envies du moment ou par des lectures communes à venir. Encore une fois, je ne me prends pas la tête avec ça, le blog reste pour moi un espace de liberté et de légèreté ou je fais ce que je veux, comme je veux, et à mon rythme.

Je demande souvent à recevoir des romans avant qu’on ne me les propose, ça ne me pose aucun souci de l’avouer. Et encore plus souvent, quand une maison d’édition me propose un titre, je le refuse pour en demander un autre de leur catalogue qui m’attire davantage. En général ça ne pose pas de problème et ça me permet de découvrir un ouvrage que j’ai choisi moi-même.

Il n’est absolument pas important pour moi d’être reconnu par les maisons d’édition, il ne manquerait plus que ça ! La seule chose qui importe est ma crédibilité de lecteur, le fait que quand je m’emballe totalement pour un livre (ce qui arrive rarement), mon avis incite certain(e)s de mes lecteurs(trices) à me faire totalement confiance et à le lire. Je perdrais tout ce qui fait le sel du blog à mes yeux si je perdais cela un jour. Alors que perdre des partenariats, franchement, peu importe.

La relation avec les auteurs, notamment via les réseaux sociaux, est beaucoup plus problématique selon moi. Quand il s’installe une forme de connivence entre le blogueur et un auteur, le jugement est forcément biaisé. Je refuse systématiquement les offres de SP venant directement des auteurs (j’ai fait une exception une fois, parce qu’elle a su si prendre et que je suis faible, mais ce n’était pas un roman pour moi et je l’ai dit sans problème dans mon billet), c’est à peu près le seul principe auquel je ne veux pas déroger. J’ai refusé aussi que l’on me paie pour écrire un avis élogieux, comme j’ai refusé des propositions de partenariats pour des produits qui n’avaient strictement rien à voir avec le monde du livre. Après, chacun fait ce qu’il veut et heureusement.

7-  Le blogueur et l’écriture

Le blogueur écrit pour son blog, pour lui…et sinon, est ce qu’il envisage d’écrire pour de vrai ? Certains le cachent, certains l’affirment, d’autres se déclarent auteurs. A force de parler des romans des autres, est ce qu’on aurait envie d’écrire le sien propre ? Je sais que tu t’y es tenté une fois, c’est définitivement derrière toi ou tu continues de t’exercer dans ton coin ?

Je m’y suis essayé une fois, c’est vrai, mais c’était plus une blague qu’autre chose (une nouvelle érotique pour célébrer l’anniversaire d’un rendez-vous de la blogo que j’apprécie particulièrement). Sauf que cet essai-boutade sans autre ambition que celle de faire un petit clin d’œil a déclenché des réactions auxquelles je ne m’attendais pas du tout avec notamment des témoignages en « off » qui m’ont plus effrayé qu’autre chose. Je vais même t’avouer que j’ai été contacté par une maison d’édition qui m’a proposé d’écrire un petit roman suite à ce texte. J’ai décliné sans aucune hésitation, l’écriture « fictionnelle » ne m’intéresse pas du tout, c’est bien trop contraignant et trop fatigant pour un dilettante comme moi. Et puis je manque d’imagination pour inventer et raconter des histoires. Donc, non, je ne continue pas à m’exercer tout seul dans mon coin (du moins pas à l’écriture…).

8-  Le blogueur et le réel

Est-ce qu’il est, selon toi, nécessaire de passer par une rencontre physique pour solidifier une relation entre blogueurs ? La frontière entre le virtuel et le réel est-elle hermétique, ténue ou friable ? Sans forcément donner des noms (quoique) n’as-tu eu que de belles découvertes ou bien y-a-t-il eu franches déceptions ?

Alors là je te dis oui, trois fois oui, il n’y a rien de telle qu’une rencontre physique (en tout bien tout honneur) pour solidifier une relation entre blogueurs ! Les rencontres réelles m’ont permis de créer de véritables liens d’amitié. Certaines d’entres elles sont aujourd’hui bien plus que des blogueuses, (et je n’ai pas besoin de donner de noms, elles sont très peu nombreuses et se reconnaîtront sans aucun problème).  Après, je n’ai pas eu de franches déceptions, juste des personnes avec lesquelles je n’ai pas senti d’affinité particulière, rien de grave au final.


9-  Le blogueur et les réseaux sociaux

Indubitablement une blogo parallèle se met en place sur FB, Twitter ou IG. On se met à discuter tous azimuts de tout et n’importe quoi, avec plus ou moins d’amis. Il se murmure que l’échange sur FB serait plus intéressant et dynamique que celui des blogs. Tu crois à la résistance du blog où à sa dilution dans l’échange immédiat ?

L’échange sur FB est plus direct et plus réactif mais il est aussi beaucoup plus « soluble ». Sa durée de vie ne dépasse en général pas les 48h, et encore, je suis optimiste. L’échange immédiat n’a rien à voir avec le blog pour moi. Le blog permet déjà de toucher un public plus large que tes quelques amis FB (en ce qui me concerne en tout cas parce que je n’en ai pas tant que ça) et la réflexion que l’on y propose est plus dense et plus structurée. La trace que tu y laisses est aussi bien plus durable selon moi, elle ne va pas être noyée et parasitée par les dizaines d’autres informations qui s’affichent en permanence sur les murs des uns et des autres. Après, les réseaux sociaux sont utiles pour la visibilité du blog, c’est indéniable, mais c’est une autre question…

10- De quelle couleur est Jérôme d’une berge à l’autre?
Interdiction de mettre « arc en ciel », c’est trop consensuel, mais je prends toutes les autres du jaune citron au marron glacé en passant par le bleu pacifique. Et pour justifier ta couleur, je veux bien que tu nous donnes les 3 livres sans lesquels tu ne serais pas tout à fait le même lecteur et peut être pas le même homme non plus ?

J’aurais bien dis arc en ciel mais je n’ai pas le droit, tant pis… Blague à part, je crois que je suis plutôt gris. J’aime cette couleur qui me rappelle le ciel bas et chargé de ma Picardie natale. J’aime les âmes grises, la tristesse, la mélancolie, le blues. Je trouve qu’il y a une certaine lucidité à voir la vie en gris, entre le noir le plus sombre et le blanc le plus pur, entre l’obscurité et la lumière. (Mince, j’ai un peu l’impression d’avoir plombé l’ambiance. Remarque, vu comme j’ai été bavard, pas certain qu’il reste beaucoup de lecteurs ayant fait l’effort de tenir jusqu’à cette question).

Les trois livres sans lesquels je ne serais pas tout à fait le même lecteur ni le même homme ? N’importe quel recueil de nouvelles de Bukowski pour commencer. Ensuite le « Biribi » de Georges Darien, brûlot antimilitariste qui a fait de moi un objecteur de conscience et, par ricochet, m’a permis d’exercer le métier qui est le mien aujourd’hui (c’est une longue histoire…) et enfin n’importe quel recueil de poésie d’André Laude, âme grise s’il en est qui restera le seul poète a m’avoir ému aux larmes avec la force de ses mots.

Le mot de la fin est pour toi (aucune consigne, c’est totale liberté ;-)


J’ai été très touché (et surpris) que tu me proposes d’être le premier invité de ce rendez-vous. J’espère avoir respecté l’esprit de transparence et de sincérité que tu souhaites lui donner. En tout cas ce fut pour moi un vrai plaisir de répondre à tes questions. Et je m’arrête là, j’ai déjà été bien trop long.

Merci Jérôme ;-)

100 commentaires:

  1. Oh ! Moi aussi je suis prof doc ! (enfin, dans une autre vie, en vrai je fais autre chose maintenant).
    J'admire ton organisation et je suis assez d'accord pour FB. C'est sympa, mais c'est différent et on développe moins notre pensée quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on admire tous l'organisation de Jérôme ça c'est sûr (surtout moi en tous les cas qui ai un retard à la limite de l'acceptable).

      Supprimer
  2. Tssst, j'ai tout lu, non mais.
    Merci à vous deux!!!

    RépondreSupprimer
  3. Très intéressant cet entretien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, c'était l'objectif ;-)
      Bienvenue ici, et merci de ton passage.

      Supprimer
  4. Ouaouh Galéa, tu nous a préparé une belle page de lecture là ! qui va susciter bien de la discussion et c'est tant mieux ;-)
    45 min. pour un billet , si seulement ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'exagérons rien Mior, il n'y a rien de polémique là dedans non plus (et de toi à mois avec le mois anglais qui commence je ne vais pas pouvoir accorder plus de 45 mn par billet, j'ai eu les yeux plus gros que les heures).
      Merci de ton enthousiasme.

      Supprimer
  5. génial ce RDV, cet entretien, ce blog et ce Jérôme ! merci ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi j'ai tout lu, curiosité mal placée sans doute lais aussi parce que les qusstions et les réponses sint intéressantes :-), comme je l'ai dit l'autre fois, c'est sympa ce rendez-vous! Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mecri Tiphanie, on a tous une curiosité mal placée, et on a tous envie de savoir comment bloguent les autres je crois !
      Bises

      Supprimer
  7. Une belle interview ! Lue avec plaisir jusqu'au point final.
    Je suivrai ton rendez-vous Galéa !

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ce bel échange! On apprend à connaître Jérôme mieux et cet entretien confirme l'impression que j'avais de lui (bonne!) et je me retrouve assez dans sa façon de bloquer. Voici un rendez-vous que je compte bien suivre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Enna, j'ai eu de la chance que Jérôme se prête au jeu, je craignais qu'il refuse.
      Merci

      Supprimer
  9. Oui, très sympa cette lecture ! Merci à vous !! J'aurai bien vu une question ou deux sur la bd qui prends aussi une autre belle place sur la berge... mais bon c'était très bien, pas du tout grisant ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui C'est vrai Oliv , je regrette maintenant de ne pas avoir mis cela davantage en avant , d'autant que Jérôme m'avait offert l'un de ses coups de coeur. C'était mon coup d'essai mais je vais essayer de m'améliorer au fil des mois.

      Supprimer
  10. Merci Galea pour cette passionnante initiative. Pour moi qui suis une blagueuse relativement récente (mon blog a moins de 2 ans) cette réflexion est très enrichissante. Et que Jérôme se rassure, on le lit jusqu'au bout avec plaisir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Delphine c'est un gentil compliment (moi aussi tu sais je suis assez récente sur la blogo, j'ai 2,5ans d'existence). Je suis sûre que jRéôme est ravi ;)
      Merci de ton passage

      Supprimer
  11. J'ai tout lu aussi ! C'est une très belle idée cet entretien, bien mené avec plein de réponses hyper intéressantes, simples et sincères. Une analyse pertinente de la différence blog/FB, et puis j'aime bien le passage sur les "âmes grises" aussi.
    Et puis tout ça donne à réfléchir sur ses propres pratiques aussi :)

    RépondreSupprimer
  12. Un rendez-vous bien sympa et une première très intéressante !

    RépondreSupprimer
  13. Bel entretien et qu'on lit jusqu'au bout !! Si, si ! Malgré la longueur des réponses. C'est passionnant et on apprend plein de choses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Forcément les réponses sont longues à mesure qu'on souhaite être précis et honnête ;-)
      Merci beaucoup Krol
      Une belle journée pour toi.

      Supprimer
  14. Très intéressant cet entretien ! ça me rassure que Jérôme écrive ses (très bons) billets en un temps assez bref, je ne sais pas passer des heures sur un billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi ça veut vraiment dire qu'on a tous nos petites manières de faire avec son blog ;-)
      Merci Kathel

      Supprimer
  15. Fort intéressant ! Merci à vous deux.

    RépondreSupprimer
  16. J'adore ce nouveau "rendez-vous", entretien très intéressant et c'est sympa de découvrir Jérôme sous un autre angle ...vivement le prochain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais pas si on le découvre vraiment sous un autre angle finalement, parce que cela reste vraiment lui quand même.

      Supprimer
  17. Je ne suis pas du tout surprise par les réponses de Jérôme, elles ressemblent à son blog. J'aime son côté "franc du collier" ;-)

    RépondreSupprimer
  18. J'ai adoré ce billet, lu jusqu'au bout, pour plusieurs raisons 1. c'est l'occasion de mieux connaître Jérôme, et ses réponses ont confirmé la (bonne) impression que j'avais de lui 2. c'est un rdv intéressant qui nous permet de prendre un peu de hauteur et de réfléchir à ce qu'on fait en bloguant 3. les réponses sont longues, approfondies, intéressantes (d'accord avec Jérôme : FB ne permet pas ce genre de choses). Bref, j'ai hâte de lire la prochaine interview !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Sandrion, ça nous touche beaucoup tes 3 points (et oui le but était de résister à la dictature de la rapidité des réseaux sociaux).

      Supprimer
  19. Sympa cette interview ! Je serai une adepte de ce rendez-vous, sans nul doute ! Je retrouve bien, dans ce billet, le Jérôme que j'ai perçu via la blogo et surtout via FB. J'adore quand il raconte les bêtises de sa petite puce et son côté papa-poule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ce sont des réponses qui lui ressemblent et ça ne m'étonne pas du tout.
      Merci de ce gentil compliment Sylire.

      Supprimer
  20. Moi aussi j'ai lu jusqu'au bout, quel intérêt sinon ? Et aussi parce que les questions sont pertinentes, les réponses sincères, claires, nettes ! Je me rappelle vaguement des toutes premières fois où j'ai erré " sur le blog-à-lui" de Jérôme, j'avais laissé un comm, il m'avait répondu en me jetant à moitié mais j'ai continué à le lire...je ne suis pas rancunière ! Je suis entièrement d'accord sur le côté "soluble" de FB même si, ponctuellement il peut apporter un autre regard sur des blogs qu'on ne connaissait pas. Merci à vous deux car les questions, dans ce genre d'exercice sont aussi importantes que les réponses et franchement c'était top ! Galéa, tu es une journaliste qui s'ignore ! ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toi tu es une vraie copine!!
      je serais curieuse de savoir à quel sujet, il t'avait envoyé sur les roses, à moins que tu aies critiqué Buko évidemment ;-)
      Facebook est en train d'avaler les blogs, je crois que c'est une réalité malheureusement (d'où la plupart des blogueurs qui se plaignent d'un nombre de visites en baisse), on préfère du rapide, c'est la loi de l'époque.

      Supprimer
  21. Ah j'adore le mitraillage de questions ! Toi, tu aurais dû être journaliste !!!! Et j'aime aussi les réponses de Jérôme, toutes en finesse comme il sait si bien l'être, avec sa franchise et son ton que j'adore !

    RépondreSupprimer
  22. Franchement, bravo à Jérôme (dont je ne connais pas le blog mais je ne fais pas partie des blogs littéraires) pour avoir pu répondre à cette masse de questions...tu l'a bombardé. Les interviewers politiques devraient en prendre de la graine...
    J'aime beaucoup la réponse sur la couleur et le clin d'oeil à Claudel...
    Bel article Galéa...pour la longueur, de toute façon tu ne sais pas faire court...
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas faux! je ne sais pas faire court et c'est un problème.
      Merci MTG, (je te laisse aller découvrir l'autre mâle de la blogo)

      Supprimer
  23. Bravo pour ce 1er rendez-vous et un grand merci pour tes questions dont certaines ne s'embarrassent pas de langue de bois ou de politiquent correct. Ça fait du bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Venant de toi Laurent, ça me fait particulièrement plaisir.
      Merci

      Supprimer
  24. même réflexion que l'ami In Cold Blog ! Et merci Jérôme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Jérôme a été un parrain formidable, je l'en remercie encore.

      Supprimer
  25. Je suis une fidèle lectrice de nombreux blogs de lecture et j'interviens juste pour vous dire que les blogs que je consulte très régulièrement ( 2 à 3 fois par semaine) sont devenus la première source d'informations pour moi. A titre personnel parce que je lis beaucoup et à titre professionnel car je suis professeur documentaliste.
    Chaque blog que je consulte, a une particularité, quelque chose qui le distingue des autres, un ton dans l'écriture aussi, une touche plus personnelle parfois, une liberté aussi... Il y a même pour certains blogs un vrai plaisir de lecture et de découvertes.
    Je n'en ai pas moi même mais y songe souvent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ce témoignage cher Anonyme, (j'aurais aimé connaître les blogs que vous suivez régulièrement mine de rien, il y en a tellement)

      Supprimer
  26. Je trouve cela très sympa cet entretien :-)
    A renouveler.
    Et d'accord pour dire que les rencontres changent les relations.

    RépondreSupprimer
  27. @Jérôme : 45 minutes ??? En ce qui me concerne, la rédaction d'un billet me prend plusieurs heures, voire plusieurs jours dans certains cas. Autant dire que le rendement n'est pas terrible... ;-)

    @Galéa : très sympa, ce nouveau rendez-vous ! Tu as bien fait de choisir Jérôme comme cobaye (ses réponses sont en parfaite adéquation avec l'image que j'avais de lui, et je me reconnais d'ailleurs dans la plupart de ses réflexions).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire ma Léo que tu fais de très longs billets très détaillés et que tu publies beaucoup moins de notre chouchou. Ceci explique cela de mon point de vue. Chacun retrouve l'écolier qu'il a été en exercice de rédaction je pense ;-)
      Merci de tes gentils compliments ma chère Léo.

      Supprimer
  28. Bonjour
    Merci pour ce très beau partage
    Un rendezvous qui promet de belles découvertes
    Bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  29. J'ai découvert l'univers de Jérôme il y a quelques mois et cet entretien m'a permis de confirmer mes premières impressions et de me retrouver dans ses propos. A savoir entre autres, que je blogue en premier par plaisir et que les chiffres ne signifient pas grand chose pour moi. De plus, la blogosphère (surtout dans le monde littéraire) m'a permis de faire de jolies rencontres.
    Enfin, je note les lecture qu'il recommande (un jour où ma PàL commencera enfin à amorcer une descente...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Electra, je ne suis pas certaine qu'un jour les PAL amorcent une descente....

      Supprimer
  30. Sympa cette interview! Je me souviens, il y a quelques années, il y en avait quelques-unes comme ça qui circulaient sur la blogo. Intéressant de voir l'évolution des questions-réponses, plus approfondies. Ça reflète aussi l'évolution de la blogo, avec maintenant FB qui a un peu changé la donne, etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais a girl je ne suis pas certaine que la blogo soit dans sa phase la plus faste....

      Supprimer
  31. très chouette entretien et vive les blogs et les blogueurs

    RépondreSupprimer
  32. Il n'a pas pu s'empêcher de mettre une photo de sa fille, hi hi hi.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais pas que Alex! Si tu as pris la peine de lire, tu verras qu'il aussi répondu avec beaucoup de franchise aux questions.

      Supprimer
  33. C'est sympathique de nous faire mieux connaître un fidèle de ton blog !
    Mais je t’avouerai que je n'ai lu que la moitié de ton interview. A bientôt pour la suite !!
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis ENitram tu n'es pas la seule, l'interview est longue et c'est un format qui ne convient pas au modèle blog....

      Supprimer
  34. C'est un échange très sympa à lire.
    Merci !

    RépondreSupprimer
  35. Merci Galéa pour cette idée des portraits, c'est sympa d'en apprendre plus sur les blogueurs ! Et tout à fait d'accord pour Facebook, c'est réactif mais toutes les discussions disparaissent vite, c'est dommage ! Alors que sur les blogs....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais je crois que même les blogs commencent à s'essouffler, je ne suis pas très confiante sur l'avenir de la blogo

      Supprimer
  36. Un plaisir de répondre à ce questionnaire et un honneur d'être le parrain de ce nouveau rendez-vous. Tu sais à quel point il me tenait à coeur de ne pas tricher, on a suffisamment échangé à ce sujet toi et moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument Jérôme et je t'en remercie d'autant plus. j'ai eu beaucoup de chance que tu acceptes.

      Supprimer
  37. J'ai plusieurs réflexions concernant ce post (vous pouvez zapper mon com, il ne sera guère intéressant de toute façon).
    1) vous êtes deux personnes sincères (l'intervieuweuse et l'intervieuwé) donc forcément, je me suis sentie imprégnée par vos remarques
    2) ton matraquage de questions, Galinette, montre l'activité féroce de ton cerveau : il pulse un millier d'idées à la seconde (c'est rare, tu es rare et précieuse : je sais que tu en doutes, sache que je ne remets absolument pas en question mon dire !!!!)
    3) Jérôme, tu es unique, tu es toi ; ton blog , ta personnalité me sont indispensables : j'ai beaucoup de chance de te connaître. Bisous à tous les deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toi ma Phili d'amour tu as une générosité et une gentillesse rares et merveilleuses. Pour ma part, je ne mérite pas tout ce que tu dis, mais ça me touche énormément.
      Merci ma belle (pour nous deux)

      Supprimer
  38. Parfait, du début à la fin...! L'idée, déjà, qui a germé dans le cerveau fertile de Galéa et ça ne m'étonne qu'à moitié ! Le choix du "cobaye", on ne peut plus logique. Jérôme s'y livre comme il est vraiment et cette interview est à son image... Vrai, authentique, sincère...
    J'aime déjà beaucoup ce rendez-vous, un futur incontournable de la blogo, si, si !!! A qui le tour...??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je subodore que tu en avais eu vent avant le 1er mai Noukette ;-)
      Oui je suis vraiment heureuse que Jérôme ait accepté d'être mon cobaye, je savais qu'il n'aurait aucun souci à se plier au jeu.
      Merci Noukette (incontournable, tu y vas fort quand même)

      Supprimer
  39. C'est toujours intéressant de découvrir un peu de la personne qui se cache derrière un blog. Tes questions sont pertinentes et soulèvent de vraies réflexions qui touchent tous grands lecteurs, blogueurs et non-blogueurs. Perso, j'ai toujours aimé connaître les habitudes de lecture des autres! Bravo pour cette chronique et j'attends avec impatience la suivante. En espérant que tout le monde y réponde avec la même sincérité et modestie. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ferai tout pour en tous les cas LAeti, mais je pense que Jérôme a donné le ton...

      Supprimer
  40. C'est une très belle idée de donner la parole à Jérôme et c'est intéressant de lire ses réponses qui sont conformes à l'image que je me faisais de lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les tiennes ont été formidables aussi ma chère Titine ;-)

      Supprimer
  41. Tout est bien, les questions comme les réponses!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout comme les commentaires bienveillants.
      Merci Louise, j'espère que tu vas revenir bientôt

      Supprimer
  42. Comme je m'en doutais, ce nouveau rendez-vous est très plaisant à lire. Tes questions sont intéressantes, éloignées d'une simple présentation, et Jérôme y répond avec cette franchise que tu suscites par la tienne (et tout aussi longuement, mais c'est aussi l'avantage du blog de pouvoir mieux développer sa pensée comme il l'a signalé ; j'apprécie personnellement cet aspect). J'attends déjà avec impatience le prochain article et de connaître ton prochain invité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que Titine t'aura autant enthousiasmée que Jérôme...
      Merci de ces gentils compliments et bon retour de vacances chère Mina

      Supprimer
  43. C'est super chouette cette interview ! Bravo pour l'idée et bravo à Jérôme pour ses réponses. Je vais de temps en temps sur son site et je ne savais pas qu'il était aussi influent.... Mazette.... Et j'ai appris des tas de mots : top 5 d'e-buzzing, netvibes, agrégateur.... Merci. Je repasserai, promis !
    Et puis les blogs, j'aime bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui Bonheur du Jour, il y a tout un jargon pour la blogo que j'ai découvert assez récemment.
      Merci de tes compliments (pour Jérôme c'est parce qu'il est modeste que tu ne le savais pas, d'autres sont bien moins influents que lui et crient beaucoup plus fort)

      Supprimer
  44. Belle interview que je viens seulement d'achever ! On retrouve bien la gentillesse et la franchise du blogueur Jérôme dans les réponses ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je le crois aussi Céline
      Merci d'avoir lu jusqu'au bout.

      Supprimer
  45. Billet lu et relu plusieurs fois (la longueur n'est vraiment pas un problème !) : des questions pertinentes, des réponses sincères. Merci, grâce à vous deux, je comprends un peu mieux la blogosphère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne doute pas une seconde Balabolka que la longueur ne soit pas un problème pour toi, de ce que je connais de ton blog, je sais que tu prends le temps qu'il faut. Merci de ces très gentils compliments.

      Supprimer
  46. Salut, j'ai lu jusqu'au bout et c'était passionant. Je vais aller voir à quoi ressemble ce blog. Merci Galéa ;)

    RépondreSupprimer
  47. bel entretien, très sympathique à lire!

    RépondreSupprimer
  48. Très jolie interview. je reconnais certains traits communs avec ma propre expérience de (vieille, si l'on peut dire) blogueuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça c'est intéressant de se retrouver dans cette partie là.
      Merci Choup.

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)