jeudi 12 mars 2015

Carte(s sur table): AmeGraphique

Quitte à parler "cartes" ce jeudi, autant les mettre sur la table et arrêter de se mentir.

Entre mon blog et moi, en ce moment, c'est compliqué (en plus j'ai pris un an récemment, et à chaque fois je me souviens ce que je ne serai jamais : astronaute, Bree Van de Kamp, championne olympique de ski, Isadora Duncan), donc bon autant être transparente.

Pardon, ce sont des cartes Reine de neiges, ce n'est pas trop dans l'idée du billet
 (mais une amie a emprunté le tarot pour prédire l'avenir et le jeu traditionnel n'a pas résisté à la dernière belote que j'ai perdue)

Sans avoir une vie totalement passionnante, ni la mission de sauver le monde, sans travailler dans une multinationale qui m'envoie aux 4 coins de la terre négocier des contrats importants, j'ai quand même des journées bien remplies. Un travail, et même deux , qui prennent du temps, des enfants moyennement calmes (voire pas très mal élevés selon certaines sources), une maison constamment en bazar, du repassage en retard, des collants à repriser, et moi aussi je souffre de phobie administrative pour tout dire...oui je sais, rien de très original, sauf que moi j'ai un autre handicap, et de taille : je suis l'anti-ménagère-désespérée. Je ne sais pas gérer la logistique. Je me noie quand il faut faire une valise, je suis en retard tout le temps, j'oublie les anniversaires des copines et le pique-nique en sorties scolaires. Bref je manque d'organisation, de rigueur et de volonté, et on va dire que ça se ressent virtuellement quand même.

Et puis il y a autre chose : j'ai du mal avec les communautés, quelles qu'elles soient, même les plus cool. Je déteste les groupes. Les discussions entre mères de famille (groupe sorties-d'école) me rendent dépressive depuis le jour où, en toute innocence, j'ai confessé n'avoir pas acheté le Babycook (recommandé "produit de l'année" par la revue Parents que je ne lis pas). Il paraîtrait que j'aurais pu rater (oui rater!!) la diversification alimentaire des enfants à cause de ça (je vous rassure, mes filles savent quand même tenir une fourchette et mâcher des carottes- ça n'a pas été facile, mais on y est arrivées). En vrai, je ne me sens pas proche de quelqu'un parce qu'on a des points communs ou des enfants du même âge (ce qui est incontestablement une barrière sociale). 

En fait, c'est pareil avec la blogosphère littéraire. Il faut se rendre à l'évidence, je ne suis pas une blogueuse littéraire, j'ai bien essayé, mais non en fait. Trop égocentrique, trop évaporée, pas assez concentrée... Je ne vais pas vous refaire le coup d'Yvonne, mais voilà, j'ai le sentiment que je ne suis pas tout à fait à ma place. Il y a eu beaucoup de blogs qui ont fermé ces derniers mois et je ne parle pas de ceux qui végètent et qui publient une fois par trimestre. C'était des blogs que j'aimais, auxquels je m'identifiais...du coup, voilà, la motivation n'est plus trop là. Et, soyons honnête, je ne m'offusque pas de n'avoir pas eu mon accréditation au Salon du Livre, parce que je ne l'ai pas demandée sûrement, mais surtout parce que je ne me sens pas prescriptrice, ni professionnelle de la littérature, ni même intégrée dans un quelconque circuit du livre. Je lis des livres mais mais je n'appartiens pas au monde littéraire (qui, en plus, ne m'attire pas franchement). C'est là que je me suis rendue à l'évidence: je ne suis pas une blogueuse littéraire.

Et puis il y a  aussi cette rentrée pas franchement passionnante, où je ne retrouve pas l'engouement formidable de l'an dernier où Kerangal, Goby Lemaître ou Cabré faisaient vibrer les foules, où Edouard Louis divisait la blogo, ou Kasischske me poursuivait jusque dans mon sommeil (en mal bien sûr). Et puis il y a ces semaines énervantes où beaucoup chronique le même titre (ce qui me permet de ne pas l'acheter - ni le lire d'ailleurs) alors que j'attends autre chose, de moins actuel mais de plus enthousiaste. Peut-on être un blogueur littéraire quand on ne suit plus tellement l'actualité ? 

Je n'aspire à aucune influence ni popularité, je n'ai pas spécialement besoin qu'on m'aime (enfin disons que je ne me fais plus trop d'illusions surtout), je ne regarde pas mes statistiques (car à mon avis la moitié vient de robots), je ne cherche aucun référencement. Je ne veux pas non plus être copine avec les écrivains parce que  (lâcheté un jour...), je n'ose pas lire les livres des auteurs-amis que j'ai sur Facebook, de peur de trop en attendre, d'être déçue et de montrer ma face sombre. 

En plus j'ai adopté un principe que je déteste, je fais le tour des blogs à partir des commentaires laissés sur le mien, ce qui peut ressembler à un renvoi d'ascenseur, et je sais que c'est mal, et ce n'est pas ce que je veux. Mais je n'ai pas assez de temps pour une autre stratégie, alors ça m'est apparu comme la solution la plus simple et la plus correcte. Le problème c'est que du coup il y a ces commentaires de convenance, genre "je suis passé hein", dont on comprend parfois que le billet n'a pas été lu, qu'on fait juste partie de la tournée. Et honnêtement, pardon, mais je ne blogue pas pour ça.

Je n'attends rien de ce blog qu'une soupape de décompression (et un moyen détourné de me regarder le nombril évidemment), ...mais, comme tout le monde, j'écris pour être lue, même si on est pas d'accord avec moi (ce que je trouve toujours étonnant mais bon, je suis sur le chemin de la tolérance). Je ne supporte plus ces pratiques qui consistent à faire semblant d'aller chez Untel pour être sûr qu'il passe chez soi après. J'ai du retard dans les billets des autres, mais les chroniques que je commente, je les ai lues et attentivement (ce qui n'implique pas nécessairement un commentaire pertinent de ma part- vouloir n'est pas pouvoir) , et quand par hasard je saute un paragraphe (c'est petit un iphone finalement) je me mortifie (hein ma Comète?!).

Dans "partage" (le grand mot de la blogo et des réseaux sociaux), il y a la notion de partager ce qu'on lit et ce qu'on aime mais aussi de s'intéresser à ce que lisent les autres.

Ceci dit, aujourd'hui c'est "cartes sur table",  pas "adieu les amis". Ce n'est pas un billet pour recevoir des commentaires d'amour qui me diraient combien je suis chouette et indispensable  (même si c'est toujours plus agréable que d'entendre qu'on est psychorigide et pénible). Cartes sur table pour surtout me justifier (trop longuement comme toujours) de ma lenteur à répondre aux commentaires (j'essaie de ne pas dépasser un mois), de ma négligence à mettre à jour le non-challenge (je suis en plein dedans) et le fait de lire les billets des autres 2 semaines après leur parution.

Sous les galets devient donc officiellement un blog sans cohérence, étiquette ni certitudes, et rejoint la tête haute les autres blogs bizarres et mal définis, qui passent du coq à l'âne sans préavis et qui coupent les cheveux en quatre. Je continuerai à poster un billet littéraire par semaine (...bon...disons tous les 10 jours) parce que ça reste la chose dont j'ai le plus envie de parler.

Et je n'oublie pas que, sans y appartenir, la blogo littéraire m'a beaucoup apporté en tant que lectrice et, oserai-je dire, en tant que personne (oui carrément! là d'un coup je monte la barre). Je ne compte plus les romans formidables à côté desquelles je serais passée sans elle, les fou-rires devant la Grande Librairie (ou Top Chef), les cadeaux impromptus et les colis d'anniversaires, les petits mots qui touchent et les tâclages vachards, les disputes fondamentales au sujet de la fin de Confiteor et les accrochages vains sur les Services de Presse, les moments de concorde pour une belle cause, les anomalies musicales des uns et les apéritifs en simultané des autres (Despé, Martini, Rosé Pamplemousse...les intéressées se reconnaitront).

Finalement,  sans les blogueurs, ex-blogueurs et commentateurs professionnels, je serais un tout petit peu moins débordée (et encore ce n'est pas sûr) mais beaucoup moins heureuse, car sans en connaître quasiment aucun IRL, ils ont maintenant une place plus si petite que cela dans ma vie (minute émotion...attention je me guimauvise).

Tu avais raison MTG, ce qu'il reste, c'est ce qu'il y a en dehors du blog, mais sans le blog nous serions privés de cela ;-)

C'était ma participation-fleuve à l'AmeGraphique du Petit Carré Jaune qui, je l'espère, me pardonnera cette digression aussi peu photographique que littéraire.

88 commentaires:

  1. Un petit coup de blues ce matin ? Moi non plus je ne suis pas une blogueuse littéraire et je m'en moque. Je ne me pose plus de questions sur ce que je fais, je le fais c'est tout et le jour où ça ne m'apportera plus rien, je m'arrêterais. Ce n'est pas encore arrivé :-) Et je ne commente pas non plus les billets que je lis en diagonale, je me sentirais malhonnête (tu vois, tu n'es pas si seule que tu crois).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en doutais pas Aifelle de ton positionnement vis-à-vis de ton blog. Mais oui, un petit coup de blues quand je lis certains commentaires et certaines pratiques.

      Supprimer
  2. Bon alors promis, je ne commente pas ton post pour que tu viennes lire les miens (de toute façon faut d'abord que je finisse Confiteor pour chroniquer, tu as au moins 3 jours de délai ;-)). Je ne sais pas si tu es un blog littéraire ou non, je n'aime pas trop les étiquettes, je déteste être cataloguée, alors pourquoi le faire pour les autres, ce que je sais c'est que j'adore tes critiques sur les bouquins que tu lis, justement parce que si tu n'as pas aimé, tu le diras aussi, et ça me permet d'avoir "confiance" dans tes conseils (même si on n'est pas toujours d'accord ;-)), je sais que tu ne chroniques pas pour faire plaisir à un auteur/une maison d'édition, et ça me plaît. J'aime aussi ce que tu nous livres de toi, ton auto-dérision, tes anecdotes... On ne se connaît pas IRL, mais j'ai parfois l'impression d'être plus proche de toi que de certaines personnes qui m'entourent, alors continue d'égayer nos journées de tes mots, même si ce n'est pas régulier, c'est et ce sera toujours un véritable plaisir!
    Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'étais évidemment pas visée ma Féli (d'ailleurs ceux qui l'étaient se sont reconnus et se sont abstenus de commenter), tu es trop bienveillante à mon égard, fais attention, je vais prendre la grosse tête.
      Merci copinette ;-)

      Supprimer
  3. Bonjour Galéa
    Bravo, ça fait longtemps que je n'ai pas commenté ici. (mais je ne voulais pas être comme la mouche attirée par le miel. Pourtant je fais partie de tes premiers fidèles) et c'est toujours avec plaisir que je viens te lire.
    Les gens aiment venir lire ton blog car il y a un ton qu'on ne trouve pas ailleurs. Tu es libre et tu n'as pas changé (t'as pas pris la grosse tête).
    Il y a un truc que je ne comprends pas en ce moment, et j'ai l'impression que toi aussi quand on est un blogueur littéraire (ce que je ne suis pas non plus, même si je parle de livres), qu'on est passionné de littérature, qu'on aime les écrivains, pourquoi est -on scandalisé de devoir payer 12 euros pour au fond assouvir sa passion (découvrir des livres, rencontrer des auteurs..) Parfois en parcourant "cette blogosphère littéraire" j'ai l'impression qu'il y a deux catégories: les serviettes et les torchons.
    Bref tout ça on s'en fiche quand même car comme tu le dis, il y a des gens sympas, sincères ...c'est si vaste qu'on finit par trouver chaussures à son pied. Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais Louise je crois que tu as tout dit en fait, et je sais que tu faisais partie de mes premiers liens sur la Toile. Restons simples et modestes, c'est ce qui manque à la blogo en ce moment.
      Je t'embrasse et merci de ce comm.

      Supprimer
  4. Tu n'as pas à te justifier de publier moins souvent, tout de même ! Et tu peux être fière de respecter le rendez-vous du jeudi en photos, je ne m'y suis finalement pas engagée parce que je trouve ça un poil trop contraignant...
    Quant aux commentaires, je n'ai pas d'avis à ce sujet, j'aime bien en recevoir même si parfois, je ne suis pas sûre que mes billets, pourtant courts, sont lus en entier. Je ne fais pas le tri entre commentateurs "sincères" et autres, on ne peut pas non plus lancer une controverse intelligente et amusante à chaque commentaire qu'on écrit ! (après les billets qui doivent être comme ci ou comme ça, il y a les commentaires qui doivent respecter certaines formes, je pourrais faire un billet là-dessus, (ça rapporte plein de visites) mais je ne le ferai pas, et je sais bien que ce n'est pas ce que tu as voulu dire. Mais je refuse de me prendre la tête à me demander si je fais bien de poster un billet ici ou là, et si je fais des commentaires intéressants ou peu utiles).
    Bref, je continue de venir ici parce que j'en ai envie, et à commenter quand ça me parle, et voilà ! (et j'aime bien ta façon d'appuyer sur les choses qui m'agacent un peu aussi (juste un peu, hein, il y pire dans la vie)) :) (bon, il faudra que tu répondes à cet afflux de parenthèses, je laisse une petite marque sur mon reader pour revenir lire la réponse (comme pour Confiteor)) Bises et à bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que je réponds toujours aux commentaires Kathel, tardivement, certes mais toujours. Oui tu as raison, déterminer ce qui est un bon ou un mauvais commentaire est aussi stupide que de parler des bons et des mauvais blogs. Mais bon, certains comm n'ont rien à voir avec le billet, et on voit bien qu'ils sont là pour faire masse. J'ai juste été peinée, oui peinée, de me rendre compte que parfois certaines chroniques ne sont pas lus (ce qui en soi n'est pas grave), mais dans ce cas on passe son chemin. Et quand ce sont des gens qu'on aime bien et que l'on pensait intéresser et avec lesquels on voulait partager un avis sur tel ou tel roman, ça fait mal au coeur. Je ne voudrais pas me mettre dans un échange de bons procédés de visites réciproques et forcées de blogs. Je n'en fais pas mystère je visite les sites des autres au fur et à mesure que je réponds aux comm, je n'ai pas trouvé de meilleure organisation, donc forcément il y a cet écueil là. Mais depuis j'en ai pris mon parti et en un mois j'ai eu le temps de me calmer.
      Je crois néanmoins que bloguer c'est s'intéresser à ce qu'aiment et lisent les autres blogueurs et que c'est important de ne pas se débarrasser de la visite des blogs des autres pour être certains qu'ils viennent ensuite nous lire. Sinon la blogo deviendra insipide et sans intérêt.
      Mais comme tu t'en doutes, ce n'est pas à tes pratiques que je faisais allusion.

      PS: même quand je réponds je n'arrive pas à faire court ....;-)

      Supprimer
  5. Ouf, tu ne disparais pas!!! Tu continues comme tu as décidé! Et je te signale que j'ai lu TOUT ton billet, as usual d'ailleurs.
    La blogosphère (c'est le mot?) a besoin de personnalités, pas de formatage.
    (my life : tu sais quoi? j'ai repris le footing!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà, bravo pour la reprise de la course ! yeahhhh
      Non je ne disparais pas, je râle comme toujours , tu me connais hein ;-)
      Des bises Keisha (As usual je le sais très bien)

      Supprimer
  6. Je te lirai quand même et dépit de toutes tes réflexions. Ton style est attachant, c'est probablement le reflet de ta personnalité, de ton intégrité en tant que personne. Je peux tranquillement dire que tu es sans doute l'individu que je n'ai jamais vu et que j'ai le plus envie de connaître, grâce à ta sincérité et à ta singularité. D'ailleurs, je vais à Menton d'ici quelques semaines... Bises. Ne change rien, ton blog n'est pas sans cohérence, ni certitudes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment Stiop, et j'ai d'autant plus honte de répondre à ce comm 1 mois après ....(Menton est passé j'imagine, ceci dit ici c'est la course). Je suis très touchée tu sais ...

      Supprimer
  7. Le souci que j'ai souvent en te lisant c'est que j'aimerais avoir écrit ce que tu écris... ( et petit apparté mis à part l'organisation, je suis hyper organisé, peut être trop parfois mais pour le blog cela a du bon, je me retrouve toujours dans tes propos) . Si tu veux, on créé un label toi et moi : blog non littéraire qui parle de livres, je l'ai écrit sur le mien d'ailleurs.
    Tu es certainement la seule blogueuse qui ne triche jamais et ça c'est formidable et justement tu peux te le permettre parce que tu n'es pas un blog littéraire avec les SP, les invitations au salon du livre, les challenges et les ateliers...tu es libre, pourquoi changer ?? Et puis, faut se faire plaisir avant tout, publier ce qu'on a envie, une fois par semaine ou tous les 2 jours, chacun fait comme il veut ou peut, et lire seulement les personnes et les articles qui nous branchent. C'est drôle ce que tu dis sur les commentaires...en fait soit je lis vraiment les articles de A à Z, quelquefois en diagonale je l'avoue pour certains blogs, mais c'est quand l'article ne m'intéresse pas et que j'aime la personne qui est derrière le blog. Ceci dit, je zappe pas d'articles de personnes proches ( Syl, Isa, Valentyne, Somaja...) volontairement, parce qu'ils ne m'intéressent pas ou que je n'ai pas le temps. Bref j'adore ton blog et j'espère qu'on se verra en vrai avant la fin de l'année...:D :D :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors ça c'est pas du commentaire de langue de bois MTG! oh punaise !!
      Tu es beaucoup trop bienveillant avec moi, mais je mesure ma chance.
      (j'adore ta franchise un peu cash, mais franchement, quand je ne lis pas un billet qui ne m'intéresse pas, je ne le commente pas)

      Supprimer
  8. Ouf, si tu es sur le chemin de la tolérance, je peux te dire que je ne suis pas d'accord avec toi, même si je me retrouve dans certains agacements ou découragements exprimés dans ton billet. ;) Pour moi, être "blogueur littéraire", c'est tenir un blog sur la littérature, ni plus, ni moins. Ca laisse ouverts tous les débats sur ce qu'est la littérature et reste une définition très généraliste, qui n'inclut donc pas toute une série de critères comme se tenir au courant de l'actualité littéraire, lire les nouveautés ou, à la rigueur, des classiques du 19e, se sentir "professionnel", être en contact avec les auteurs, ou même se sentir des affinités avec les autres lecteurs. Ca peut en être des composantes, mais ça n'entre pas pour moi dans la définition du "blogueur littéraire". En l'élargissant et en la laissant relativement floue, il me semble qu'on rend mieux compte de la diversité des personnes qui tiennent un blog et qui ne se sentent pas forcément proches de ce qu'on a appelé la "blogo".
    Voilà, à part ce détail, je suis assez d'accord avec toi et me réjouis de voir qu'il y a encore de bonnes choses pour toi dans ton blog, même si c'est compliqué. Pour les visites et les commentaires, je crois que nous devons tous faire des compromis, à un moment ou à un autre. Le mien est de lire les billets, en les commentant rarement : comme tu le disais, vouloir n'est pas toujours pouvoir, et les renvois d'ascenseur ne m'intéressent pas.

    Pour répondre à Louise au sujet des 12 euros, c'est scandaleux dans le sens où cela s'ajoute aux prix des livres achetés, des repas parfois ou des trajets en train. C'est valable pour les blogueurs comme pour les autres visiteurs, je n'ai pas attendu d'avoir un blog pour juger les entrées de la Foire du Livre trop chères et faire la chasse aux concours. Paie-t-on pour entrer dans une librairie ? Je ne nie pas que les passions ont un coût, mais celui du SDL est élevé et a de quoi décourager des lecteurs avec des moyens moindres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je connais tes pratiques Marquise, je sais que tu commentes peu, et je sais dans quel esprit tu blogues. Pour les 12 € ce qui est gênant c'est que ce serait normal que les blogueurs en soit exemptés mais pas les lecteurs lambda, il y a un vent d'arrogance qui souffle sur la blogosphère et qui fait beaucoup rire les professionnels du livre, les vrais, ceux dont c'est le métier, et qui rient sous cape (et pas seulement) de la grosse tête de certains blpgueurs qui croient faire partie du circuit du livre.
      Pour la définition du blog littéraire, tu as sans doute raison, mais vu que je ne parle pas que de livres, je ne me sens vraiment honnête dans cette catégorie là.
      Je te remercie de ton passage Mina, tu commentes peu , mais toujours avec beaucoup de discernement et de franchise.
      Je t'embrasse.

      Supprimer
    2. Je te rejoins tout à fait sur cette arrogance dont les professionnels ont bien raison de rire. J'aimerais en faire autant, mais ai surtout été choquée par certains propos lus lors des retours sur le Salon ; j'ai encore quelques illusions à perdre manifestement. Il n'est pour moi pas normal de payer 12€ l'entrée au SDL, qui qu'on soit.
      Je comprends mieux pourquoi tu ne te sens pas à l'aise dans cette catégorie "blogueur littéraire" avec ta réponse, c'est encore une fois très franc et honnête de ta part. Dans ces conditions, il me semble évident de te répondre avec la même franchise.
      Je t'embrasse.

      Supprimer
    3. Moi aussi je t'embrasse Mina, parce que j'aime ta rigueur, ta transparence et ta gentillesse.
      Des bises belle marquise

      Supprimer
  9. Chère Galéa, je crois que tu réfléchis trop ! C'est ton blog, tu fais ce que tu veux, tu parles de ce dont tu as envie, au rythme qui te convient et dans les modalités qui te plaisent. Si on vient, c'est parce qu'on aime ta plume, ton univers, tes filles, et tes livres aussi. Quant au reste, moi je commente surtout chez les copines et les billets qui me parlent vraiment, je n'aime pas spécialement les renvois d'ascenseur et l'hypocrisie, tout comme me font rire ces blogueuses (que je ne lis plus du reste) qui se la pètent et râlent de devoir payer pour aller au SDL. J'ai toujours payé mes entrées (même si comme Mina je trouve le prix un peu excessif) et si je n'y vais plus c'est parce que ça ne m'intéresse plus. Quant à la communauté, comme tout, elle a du bon et du moins bon, garde ce qui te plait. Bref, fais toi plaisir et envoie tout le reste balader !
    (et si mon balai volant n'était pas en panne, je serais venue te donner un coup de main : je suis une championne de l'organisation !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 100% d'accord avec toi papillon...tu crois qu'elle réfléchis trop la Galinette ?? Sûrement...qui sait !

      Supprimer
    2. Réfléchir trop n'est pas n'est pas réfléchir bien , hein les amis. Ah oui j'aurais adoré que tu viennes m'aider, car vraiment je me noie dans une verre d'eau, comme dirait ma mère. Pour le reste, j'aime beaucoup ce que tu dis, pas parce que tu tâcles mais parce que tu rappelles qu'il y a du bon et d moins dans notre petite communauté et je crois qu'il ne faut pas l'oublier.
      Merci Papillon (et MTG pour tes assertions si à propos)

      Supprimer
  10. Si je ne connais pas le monde de la blogo littéraire (bien trop impressionnante pour moi), pour le coté organisation des pique-nique et autres anniversaires, achète toi un agenda familial à coller sur la porte ! L'affaire sera réglée ;)
    Moi j'aime te lire, j'achète souvent un bouquin après être passée chez toi ! Je suis une clan-ophobe aussi alors je te comprends. Mais je pense qu'un bon blog est celui que l'on fait avec le coeur et pas en respectant des codes de clans ;)
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui mais toi tu es ma chouchoute personnelle, et ma star du blog enfant.
      Merci d'être passée ici, parce que tu sais qu'à ce moment là, je n'étais pas au top.
      Bises copine clan-ophobe

      Supprimer
  11. Difficile de passer après Mina, qui a su trouver les mots justes pour exprimer tout ce dont j'avais envie de parler dans mon commentaire !

    Tout comme toi, je déteste les communautés, et la notion même de blogosphère me donne des boutons. Je ne me sens aucune obligation vis à vis de tout ça, et je n'ai aucun scrupule à ne pas commenter les blogs des autres. Les blogs dont je lis tous les billets sont rares, et le tien en fait partie (tes chroniques sont de très loin les plus intelligentes et les plus agréables à lire, je te le dis sans flagornerie). Je suis ravie que tu ne renonces pas à nous régaler de tes billets d'humeur drôles et lucides ! La polyvalence a du bon, et j'apprécie ce côté imprévisible.

    Je ne vois pas pourquoi un blog littéraire devrait se cantonner aux nouveautés et "suivre l'actualité". Je lis rarement les livres avant leur sortie poche (en dehors de quelques emprunts bibliothèque et autres services presse choisis par mes soins) : on ne peut pas dire que je sois particulièrement au fait des dernières sorties, et la Rentrée Littéraire ne m'intéresse pas le moins du monde, mais je ne parle que de livres, donc mon blog est forcément "littéraire". CQFD. Cela dit, il m'arrive souvent de le décrire comme un blog de lecture, plutôt que comme un blog littéraire. Je trouve cela moins pompeux !

    Pour répondre à Louise au sujet des accréditations : ne nous voilons pas la face ! Le Salon du Livre n'est qu'une librairie géante, et le prix est totalement prohibitif, blogueur ou pas. Douze euros par jour pour affronter la foule, acheter des livres hors de prix et rencontrer des blogueurs (pour moi le seul intérêt du Salon) ?? Non merci ! Les accréditations étaient distribuées à la pelle aux blogueurs les années précédentes (rares sont ceux à ne pas en avoir obtenu), mais il semblerait que l'inverse se soit produit cette année, sans explication valable de la part des organisateurs (qui se réfugient derrière des excuses bidon). Je me fiche pas mal de ne pas avoir d'accréditation (j'ai les moyens de me payer l'entrée), mais un peu de transparence et moins d'hypocrisie ne feraient pas de mal... De toute façon, le milieu littéraire dans son ensemble (auteurs/éditeurs/organisateurs d'événements) ne m'attire que moyennement, et seule la lecture de livres trouve un intérêt à mes yeux.

    Bref, je ne ressens absolument pas le besoin de me justifier sur mes pratiques. Je fais ce que je veux, quand je veux, et puis c'est tout. En fait, je suis moi aussi assez égocentrique !!! :-))

    Il ne me reste plus qu'à te souhaiter une excellente journée, en attendant de te rencontrer (peut-être) (un jour) IRL.

    Des bises.

    P.S. Moi aussi, j'ai dû renoncer à être championne olympique de ski... C'est quand même pas de bol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma Léo, souviens-toi, je t'avais écrit direct suite à ce billet, je sais comment tu blogues en dilettante et ce que tu ne recherches pas, et j'ai bien compris que le SDL avait surtout comme intérêt pour toi de croiser des blogueurs (j'aurais tellement aimé y être donc je te comprends), je disais juste qu'il n'y a pas de raison que la blogo soit exemptée de payer quand des lecteurs lambda le font, et achètent des livres sur place, sans être invité à aucun stand ni apéro (hi hi hi).
      Ton affection m'est bien trop précieuse pour la gâcher avec cette histoire de SDL de toutes manières.
      On s'accepte comme on est et c'est l'essentiel.
      Des bises

      Supprimer
  12. Cartes sur table et on voit le dessous des cartes. Grand craquage. J'ai aussi adopté la technique pour ma participation à La photo du mois de ne plus visiter plus de trois fois les blogs des gens qui ne laissent pas de message. Mais du coup cela m'oblige à tenir une comptabilité. Pas de solution simple. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non il n'y a pas de solution idéale François c'est vrai.

      Supprimer
  13. Oserais-je la même sincérité que toi ? Je ne reviens jamais lire les réponses à mes commentaires. Ainsi, tu en auras un de moins à commenter !
    Et pour moi qui suis méga organisée, j'oublie également les pique-niques scolaires. Ce n'est pas du tout de la mauvaise volonté. Les enfants le savent bien et me le répètent jusqu'à saturation pour être certains d'avoir un petit quelque chose à manger !!!
    Moi j'aime bien me nourrir sur ton blog... c'est toujours une nourriture riche et sincère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais toi Alphonsine, je n'ai jamais doutée que tu sois une véritable amie (ni même une mère hyper organisée, mais toi si tu oublies un goûter c'est moins grave, rapport à ta charge matérielle).

      Supprimer
  14. Je ne me fixe aucune règle ou contrainte. Je lis selon mes envies, les conseils de mes libraires, d'amies blogueuses ou non. Je chronique ou non mes lectures, quand je le veux ( surtout quand je le peux).Je me considère comme un électron libre et ça me va tout à fait ! Je partage par passion mes ressentis mais il n'y a rien de professionnel. Nous avons de la chance en Bretagne d'avoir de nombreux salons (non payants) avec des auteurs,des tables rondes et ça me convient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et c'est sûrement toi qui as raison Clara :-)

      Supprimer
  15. Il est triste ton billet parce qu'on y ressent une déception par rapport à ce qu'est devenue la blogosphère littéraire.
    Tu sais que je partage ce qui ressort de ce billet, la tristesse en moins. Je n'aime pas non plus qu'on ne lise pas mon billet quand on le commente, j'ai aussi l'impression que de ce cercle virtuel ressort de vraies amitiés.
    Je ne suis plus prête à faire partie d'un cercle qui ne me correspond pas, mais pas prête non plus à couper les ponts avec des personnes qui en font partie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu es mieux placée que quiconque pour savoir combien j'ai été refroidie à un moment. Mais ton blog me manque suffisamment pour me donner envie de rester sur la blogo.

      Supprimer
  16. Bon, tu as pris un an de plus et là, on sent que tu réfléchis dur (bon, c'était le cas avant, mais il y a une infinie tristesse dans ce que tu écris). Donc, tout d'abord : TRÈS BEL ANNIVERSAIRE, ma Galéa ! Ensuite, J’ADHÈRE à tout ce que tu as rédigé et oui, oui, oui, continue à garder le lien de l'article hebdomadaire ou décadaire (je n'ai pas dit "décadent"). Et honnêtement, on s'en fout des ronchons, des "qui se la pète" avec des SP à profusion et leurs accréditations : si ces personnes sont ravies et le font savoir (parce qu'elles ont besoin de sentir cette reconnaissance, tant mieux pour elles). La vie est courte, il est bon de savoir préférer les gens qui nous font du bien à ceux qui nous énervent. Je t'embrasse, je t'adore, j'aime ce que tu es : reste TOI ! Et encore très bel anniversaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ne viens pas chez moi si tu ne le sens pas : ne t'oblige pas à commenter mes billets s'ils ne te parlent pas (sous prétexte que je viens régulièrement poste rune bafouille chez toi). Je veux que tu restes libre (comme les visiteurs de mon blog doivent le rester). Re-bisous (promis, j'arrête de te harceler)

      Supprimer
    2. El plus Galéa, Philisine fait des commentaires parfois désagréables...on dirait pas comme ça pourtant ... hi hi hi

      Supprimer
    3. toujours là, pour me titiller, mon cher MTG ! Mais sache que cela ne m'empêchera pas d'aimer virtuellement le ronchon que tu sembles être, la belle personne que tu es vraiment. Voilà, tu peux tout faire, avoir des goûts littéraires ou musicaux qui ne sont pas les miens, j'aime vaquer dans ton univers et te rendre une petite visite ! (surtout que j'ai un classement à maintenir)

      Supprimer
    4. Galéa, tu as du thé et des macarons, je fais salon ici avec Philisine...hi hi !!

      Supprimer
    5. Que vous fassiez salon chez moi ne me dérange pas du tout, et merci ma chère Phili de toutes ces gentillesses vraiment, je ne me force jamais à aller sur un blog, il y a plusieurs manières de lire les blogs des autres sans que ce soit une contrainte. Tu es une personne précieuse ma Phili.

      MTG: tu es grave mais c'est pour ça que je t'aime beaucoup.

      Supprimer
  17. Et bien, j'ai tout lu !
    J'ai envie de te dire : c'est ton blog, ton espace et tu en fais ce que tu veux et ce que tu peux :)
    Passe une belle soirée.

    RépondreSupprimer
  18. Bonsoir
    Moi cela fait juste quelques semaines que je te connais , cela veut dire peu en fait !!
    Mais ce qui m'a plu chez toi c'est justement ta façon d'ecrire ou de décrire les choses ..et là je ne suis pas déçue
    Mon fils m'a dit dernierement .."La meilleure façon de ne pas être décue c'est de ne rien attendre des autres"
    Cette petite phrase m'avait sur le coup enormement pertubée (Histoire personnelle ), mais elle m'a obligée à reflechir et prendre du recul ..
    Mon blog ,crée suite a la maladie du siecle m'a permis de me ressourcer , de me prendre en main ..les amis ou non amis de la blogosphère sont presents certes mais je ne suis pas naive au point de penser que cela durera ..
    J'ai tout fait pour qu'il reste à mon image à savoir , paisible , attentive , je ne commente pas un blog qui ne me plait pas ..Je n'attends pas le retour de mes propres découvertes je me dis qu'on ne peut pas plaire à tout le monde ...alors on passe son chemin plutot que de commenter sans lire la parution du jour , ou de faire des copier /coller que tu retrouves chez les autres
    Alors je m'aperçois qu'on evolue au fil du temps et ce qui plaisait à l'ouverture du blog , peut devenir lassant si on reste toujours dans le même registre , d'ou ma promenade imprevue par chez toi et les personnes qui viennent te commenter ..Il faut dire aussi que je lis beaucoup , mais serait incapable de faire une chronique litteraire ;
    Voilà mon ressenti face a cet article bien dit , l'humour y est aussi du meilleur gout !
    Joyeux anniversaire
    Bonne continuation à toi
    Et bien sur je reviendrais te lire avec grand plaisir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claudine, je trouve ton commentaire très touchant et même assez bouleversant. Je suis très touchée que tu sois venue poster cela ici, et je comprends aussi que tu es une grande bâtante, et même si tu te déclares sans illusions je ne te pense pas sans espoir.
      Merci beaucoup.

      Supprimer
  19. Moi je m'inscris dans le non-challenge du non-référencement du blog d'une lectrice lambda, (et je ne reçois pas d'accréditation, pour rien, même pas pour le festival de la galette saucisse ... Je ne suis même pas un torchon ...) et franchement, conseil de consommatrice de collants avisée, tu devrais arrêter de les repriser ...Et je n'ai pas non plus de tapis volant (sinon, je te l'enverrais pour qu'on se siffle une despé, un martini, la bouteille de rosé pamplemousse en regardant mon tas de repassage grandir.) On peut même faire tas commun ... ( le prochain thème sur le rendez-vous photo de carré jaune ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire venant de toi Athalie, me touche vraiment beaucoup...(oui j'arrête le reprisage des collants....)
      Ok pour le tas commun et la reconnaissance du non référencement.
      je t'embrasse

      Supprimer
  20. Ouf, j'ai eu peur. J'ai cru un moment, que tu voulais arrêter... Oh, la miss et mon plaisir, t'en fais quoâ !
    Ne t'occupe pas des autres, écris sur ton blogue pour te faire plaisir (c'est également un plaisir pour moi de te lire). Je ne suis pas plus littéraire que toi. J'aime tes incohérences, j'aime tes billets.
    A l'inverse de toi, j'ai scindé mes passions en deux blogues, un pour les livres et un pour les photos. Alimenter deux blogues me prend du temps, mais c'est plus facile pour moi.
    Alors à très bient^pt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Zazy, même un mois plus tard, c'est un comm qui m'a beaucoup émue et qui m'a fait beaucoup de bien.

      Supprimer
  21. ... Non non, on ne réfléchit jamais "trop". C'est un truc qu'on me dit aussi ("arrête d'intellectualiser"... Que je ne peux plus entendre sans une certaine pointe de colère mais aussi de fierté.)
    Tu as toujours joué "cartes sur table". Le principe d'un blog n'est pas d'appartenir à une communauté, même si c'est rassurant. Le blog est un truc hybride, outil et stratégie de comm', ou bien exutoire de son envie d'écrire et partager, et souvent un peu des deux. Pour communiquer, c'est plus facile d'avoir un "coeur de cible" qui délimite une communauté, mais quand on veut partager on s'adresse au monde, et même si possible à ce monde étrange qui n'est pas soi et qui ne pense pas comme moi.... La navigation entre les deux n'est pas toujours aisée (toi la littérature, moi la couture...), mais finalement, le foutraque bordélique qui en sort est bien vivant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très vrai ce que tu dis Fanny, et tu le dis mieux que moi ;-)

      Supprimer
  22. Coucou Galéa ! Alors d'abord 1. j'aime te lire, et comme j'ai le gros avantage de lire ultra vite, je lis tout ! 2. Franchement, soyons honnêtes : qui parmi nous toutes peut se dire réellement "littéraire" ? Et en même temps, on l'est toutes, dans la mesure où on partage, chacune à sa manière, court, long, avec des détails, de manière synthétique, avec beaucoup d'extraits ou non, de manière boulimique ou rarement, etc. ses émotions de lecture. Et moi, c'est ça qui m'intéresse !! et je crois qu'on est pas mal dans ce cas :) et 3. euh... si tu t'arrêtais, je crois que tu manquerais à pas mal de monde !

    RépondreSupprimer
  23. Il y a de la place pour tout le monde et pas de modèle à respecter. Les obligations on se les crée parce qu'on le veut bien. J'ai eu plusieurs fois des coups de mou mais je ne me suis jamais dit que je n'avais pas ma place. Et pourtant, je ne suis pas des plus littéraires.
    Détends toi Galéa, ne te mets pas la pression, adapte ton blog au temps dont tu disposes. Et fais durer le plaisir. Quand on en fait de trop, on s'use !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me mets pas la pression Sylire, je me suis juste demander ce que je faisais là et si vraiment je m'épanouissais dans une communauté à laquelle je ressemble peu et dont je ne partage pas nécessairement les enjeux. Et c'est vrai que j'ai très peu de temps, donc je devais vraiment me poser la question de savoir si je devais l'employer comme cela ;-)

      Supprimer
  24. Finalement tu respectes bien le thème cartes sur table :) Honnêtement je me fiche des étiquettes "blogueur littéraire" blogueur ceci ou cela ... l'important c'est de trouver son compte dans ce qu'on fait, et si trouver son compte c'est ne pas faire attention à tout ça (les sp, les accréditations, and so on ça me passe au dessus) publier à son rythme, sans s'imposer de fréquence ou de ligne de conduite, pouvoir parler de ce qu'on veut, c'est ça qui est intéressant sur la blogosphère :)

    (hm hm billet matinal, post-résultats de mutation, avant d'aller au boulot, la tête dans le sac, c'est sûrement pas très cohérent :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais j'aime ce commentaire rédigé juste après l'euphorie du résultat au sujet d'un départ tant attendu!!!! Pour moi c'est hyper cohérent....
      Des bises Tiphanie

      Supprimer
  25. Merci à toi d'être si" pénible et psychorigide ", grâce à toi je lis Confiteor en ce moment ! Ensuite je vais enchaîner avec "eux sur la photo". J'ai toujours apprécié la sincérité de tes partages. Par contre je pense quand même que ce sont bien des points communs qui rapprochent les blogs les uns des autres, même si nous n'en avons pas toujours conscience. Avec le tien, outre la lecture, nous partageons la gestion de rayures au quotidien. Cela influence un peu le regard que l'on peut porter sur les choses ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est sur que toi et moi avons un peu plus qu'un blog en commun Petit Bonheur
      Merci pour ce comm, j'ai hate de savoir ce que tu auras pensé de Confiteor (qui depuis doit être terminé)

      Supprimer
  26. Salut Galéa ! Je ne commente pas pour que tu viennes chez moi (même si je suis toujours contente de recevoir un commentaire de toi, tu es la seule qui commente ;-)). En fait, plusieurs auteurs que j'ai lu ces derniers temps, c'est d'abord chez toi que je les ai découverts... Donc sans le vouloir tu es bien un peu prescriptrice ! Ne serait-ce que parce que tu as le talent de transmettre ton émotion à propos d'un livre, et ça c'est rare. Bref, je ne sais pas si tu es une blogueuse littéraire car je ne sais pas ce que c'est une "blogueuse littéraire" (?) mais pour moi, tu causes de livres et de vie, et ça me plaît ! Je comprends quand tu dis avoir du mal à t'insérer dans une communauté car je suis un peu comme ça, et pourtant tu arrives à susciter une petite communauté de fans autour de "Sous les galets" (chacun y trouve galet à son pied ;-)). Quant à moi j'apprécie ta liberté de ton.
    Et comment pourrait-on t'en vouloir de ralentir ton rythme de publication ? On a tous des vies de dingues, on sait très bien que parfois il y a d'autres priorités... ou pas l'envie tout simplement.
    Voilà voilà, j'avais envie de (vraiment) te partager ça...
    Bonne nuit !
    Ellettres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Ellettres, vraiment ton comme me fait infiniment plaisir
      Des bises

      Supprimer
  27. Moi j'ai trouvé un autre moyen de faire la tournée des blogs en me servant d'Hellocoton. J'ai la liste des billets publiés chez les copines, les premières lignes, et j'y vais quand le billet m'intéresse. Et pour les blogs qui n'y sont pas, j'avais feedly mais je n'y vais plus, alors si j'aime vraiment le blog, je m'abonne. Pour le reste, je suis comme toi, mon blog a souvent plus de billets photos, enfant, billet d'humeur, bricolage que de billets livre, et c'est très bien comme ça. Quant à l'actualité... comment dire... ce sont les livres qui restent qui sont bons, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est ce que j'ose te dire que je ne comprends rien à Hellocoton ?
      Je te jure pour moi ce truc est hyper mystérieux....
      Mais je vais essayé de creuser ça, car ça m'a l'art bien pratique ton affaire.
      Merci estelle

      Supprimer
  28. Aaah blogueuse littéraire... c'est un terme dans lequel je me suis toujours assez mal reconnue même si je ne peux nier que je tiens un blog qui parle de livres haha ! Je ne sais pas, ça implique la notion d'activité principale, de vie qui ne tourne qu'autour du blog et des livres, or en ce qui concerne les livres, je me définis avant tout comme une lectrice type LCA qui a envie de parler de ses lectures et d'en découvrir d'autres mais ce n'est pas une fin en soi. Vive la blogo pour ça, c'est franchement chouette de pouvoir disposer de son espace personnel pour donner son avis sur ses lectures, et on y trouve assez de tout côté lecteurs pour se trouver de vrais affinités avec certains, se permettre de ne pas perdre de temps avec ce qui ne nous intéresse pas, et faire des découvertes de pépites livresques de temps à autres, et il y a un vrai plaisir dans tout ça. Après, je constate aussi beaucoup moins de temps, pas la même euphorie qu'au tout début me concernant, mais cette année, j'ai pris le pli de lire et bloguer à ce nouveau rythme, tant pis si j'ai parfois l'impression d'une mort lente du blog, le plaisir et la passion restent là, c'est tout de même ce qui compte.:-) (bon, par contre vu le peu de temps que j'ai rien que pour les livres, pour moi mon blog reste axé livres, j'avoue que ça ne m'intéresse pas de m'épancher sur autres choses - je passe par FB pour ça, FB qui est bien pratique pour ça d'ailleurs ^^).
    Quant à l'actualité littéraire via blogs, il y a du bon, des livres qui auraient pu m'échapper sans eux, mais c'est vrai qu'on voit souvent les mêmes livres sur certaines périodes, ça manque parfois d'une certaine diversité et richesse livresque, de lectures plus personnelles, de personnalité tout court. Personnalité dans le ton des blogs oui, dans les billets oui, mais moins dans l'affirmation de ce que les gens aiment réellement ou ont envie de lire, ce vers quoi ils seraient vraiment allé s'ils s'étaient donnés le choix. Enfin, c'est une impression, et ceci ne concerne pas tous les blogs ouf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon bah a girl, je crois qu'il n'y a rien à ajouter ;-)
      Merci de ton comm

      Supprimer
  29. Je reviendrai commenter ton billet parce que sans ordi depuis quelques jours grrrr et avec le téléphone pour simple support je ne peux pas taper des kms de mots

    RépondreSupprimer
  30. Je me retrouve assez dans ce que tu dis. Moi aussi je fais des billets longs (avec plein de digressions partout, tout le temps) que peu lisent jusqu'au bout. Du coup, ça donne des commentaires parfois qui sont à des années-lumières de ce que j'ai dit. Ca me fait rire et puis ça m'agace. Le blog, c'est juste un moyen de parler livres, littérature (et vie perso entre les lignes) de façon anonyme. Je ne veux pas être invitée ici ou là car je ne me sens pas particulièrement légitime. Aucune ambition de passer au rang de "blogueuse pro". J'ai beaucoup aimé ton "cartes sur table" qui balance des vérités que beaucoup pensent. Bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue ici Mlle A, et merci de ce comm qui me fait très plaisir. Je m'en vais vite découvrir ton blog ...

      Supprimer
  31. Je commence à te connaître au travers de ton blog et je me dis que tant qu'il y a du plaisir, on reste sinon, on tourne la page !!! Pas de prise de tête !!! Les blogs éclectiques, ça me convient et je fuis ceux qui nous font de vrais cours ou qui répète la presse !
    Et quand il y a un vrai échange, c'est le bonheur !!!
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Enitram, tu es là depuis le début et j'apprécie ton soutien.
      Des bises

      Supprimer
  32. Tu es chouette et indispensable. Je le dis haut et fort. Si tu habitais à côté de chez moi, on serait tout le temps fourrées ensemble à boire des coups et à refaire le monde... smouakkkksss. Pourquoi es-tu si loin????????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ma Comète comme c'est gentil d'amour de me dire ça.....
      (la réponse est : l'Homme refuse de vivre ailleurs qu'au bord de la mer...je sais il est capricieux)

      Supprimer
  33. Mais oui, tu peux être un blog littéraire si tu ne suis pas l'actu lol !
    Tu as juste moins de commentaires que d'autres, mais on s'en fiche ... Comme toi, ça me gonfle de voir les mêmes bouquins partout. En plus, à force de les rencontrer sur les blogs, quand je suis en librairie ils me tapent dans l'œil, forcément ... mais je ne me souviens jamais si les commentaires étaient positifs ou négatifs !
    En tout cas, je suis contente que tu continues à bloguer même si tu parles moins de livres. Ton billet sur les poux était formidable ... Et tu seras mon exact opposé : moi, je ne parle que de livres ! Et nous avons tous notre place dans le blogo, peut importe les étiquettes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que tu dis Mrs Figg, à force de les voir partout, on retient la couv, le titre et l'idée générale (et beaucoup moins les critiques généralement complaisantes de toutes manières), les éditeurs n'en demandent pas plus, c'est suffisant pour qu'il tape dans l'oeil. Et que les blogueurs s'abaissent à faire de ce type de publicité en pensant participer au circuit du livre, c'est pathétique.
      Bref!!
      Merci de ta gentillesse Mrs Figg

      Supprimer
  34. Aaaaaah une autre phobique administrative ! Dire que les gens pensent que ça n’existe pas... Mais si ! Nous ne sommes juste pas ministre ou député... Heureusement, sinon je te raconte pas le bordel XD

    Quant à la logistique quotidienne... la logi-quoi ? Connais pas ce mot-là, moi.

    Bon et je ne suis pas une blogueuse littéraire non plus, il paraît. C’est vrai que j’ai toujours parlé de tout et n’importe quoi sur mon blog... De toute façon, je me suis toujours plus définie comme une blogueuse tout court, vaguement littéraire à la rigueur – on s’en fiche, non ?

    Et je suis toujours en retard dans ma tournée des blogs, il m’arrive de lire et de commenter un billet plusieurs semaines après sa publication – là encore, et alors ? Moi un commentaire, même trois plombes après que j’ai mis mon billet en ligne, ça me fait plaisir alors je pars du principe que c’est pareil pour les autres :-)

    En tout cas, moi j’aime ton bloguisme non littéraire, j’adore lire tes billets, quels qu’ils soient.

    Alors vive Sous les galets, blog sans cohérence, étiquette, ni certitudes *\o /*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rho merci Caro (je n'en attendais pas moins de toi ;-)

      Supprimer
  35. Bah tu vois, j'ai 6 jours de retard pour venir te lire ! Moi non plus je ne sais pas quelle étiquette accoler à mon blog devenu "fourre-tout" au fil du temps et à vrai dire je m'en moque ! Je n'ai aucune prétention, je ne demande rien, je ne suis ni vendue ni achetée, le reste, pffff ! Mais tu es quelqu'un que j'adore grâce à cette franchise qui ne te quitte jamais, ton regard sur les choses, que ce soit ton regard photographique ou "littéraire" (excuse-moi d'être malpolie)... La lassitude que tu ressens est "normale" après deux ans (ou 3?) de blog, vient un moment où on ne sait plus que penser de tout ça ! Sans pour cela avoir envie de mettre des étiquettes partout (tu es sûre que tu n'es pas un peu maniaque sous tes airs de fille désorganisée ???^^).
    Bises.

    RépondreSupprimer
  36. P.S. : pas la peine de répondre à mon comm, je ne reçois pas la réponse, hi ! Si on avait quelque chose d'important, de vital à se dire, on trouverait un autre moyen mais commenter un billet c'est aussi avoir envie de dire ce que l'on pense à propos de ce qui a été écrit... ce n'est pas du "partage" vain (comme celui de FB où liker sans lire suffit), sur un blog on sait qui lit ou ne lit pas un billet au bout d'un moment ;) .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je réponds à tous les commentaires Aspho c'est un principe ;-)
      Mais pour les trucs importants et personnels, je sais où te trouver.
      Merci de ton passage (et oui chez toi aussi, c'est de plus en plus foutraque ;-) donc on se comprend.

      Supprimer
  37. Ben alors un coup de mou ?????
    Bon, sinon je conçois le blog comme un lieu de ma mémoire et de ce que je fais, comme un lieu d'échange aussi. Je laisse des messages sur les blogs quand les gens me répondent ou alors quand ils me laissent un com. C'est de l'échange avant tout. Je ne suis pas là juste pour poster des messages chez les autres sans retour.
    Allez, à plus :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il y a du vrai dans ce que tu dis Ribambelle, mais on ne peut pas résumer l'échange entre blogs à ça quand même/

      Supprimer
  38. Bon je l'avoue, j'ai fait la diversification à coup de petits pots... Nestlé....Même pas bio (bon ma fille mange de tout aujourd'hui donc à priori son goût s'est quand même développé, ouf ;-) ) ! Tout ça pour dire que je suis aussi désorganisée, bordélique, débordée (et je n'ai qu'une fille et un boulot pas trop prenant, comment font les mères de familles nombreuses cadres sup ???), dilettante sur la blogosphère mais que j'aime ce petit lien virtuel avec d'autres lecteurs ! C'est uniquement pour ça que je persiste, pour l'affection qui se crée et les échanges d'idées lectures :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me fais du bien là ma Céline, merci de ce gentil comm
      Bises

      Supprimer
  39. "je m'estime peu quand je m'examine ; beaucoup quand je me compare" (Villiers de L'Isle Adam)
    Et si le plaisir existait par le simple fait d'arrêter de se comparer ? (de temps en temps, hein , faudrait pas exagérer non plus)
    Ou de s'examiner trop à la loupe ( introspection quand tu nous tiens... bienvenue au Club)
    Bref, aller son train , fut-il de sénateur (oserai-je " il faut imaginer Sénateur heureux" ? )
    Ah ah tu vas être obligée de me répondre , je me bidonne ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, se regarder c'est aussi se remettre en cause parfois, et je crois que c'est important de la faire de temps en temps, surtout au sujet de nos pratiques bloguesques qui sont chronophages...Je pense que c'est légitime à un moment de se demander si on n'est vraiment à sa place quelque part (comme dans la vraie vie hein)
      Mais je comprends l'idée que tu me fais passer Mior
      Bisette

      Supprimer
  40. "Blog sans cohérence" ? Haha ! ça commence à devenir encore plus passionnant.. ^^
    C'est curieux ce rapport ambigu qu'on peut entretenir avec son blog ; j'avoue que c'est pour ma part une expérience à la fois curieuse, déstabilisante, et qui en même temps m'ouvre à d'autres horizons que le quotidien (même si je n'y accorde plus aujourd'hui le même intérêt qu'à une époque (aux blogs, pas au quotidien)).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais c'est parce que toi tu t'es lancée dans une autre aventure au moins aussi palpitante ;-)
      plein de bises Aliénor

      Supprimer
  41. Et que penses-tu des commentateurs qui commentent un mois après le billet ? Au moins dans mon cas ce n'est pas pour que tu viennes me lire en retour, car mon blog est de ceux qui végètent, à la fois par manque de temps et par manque d'envie. Pourtant je persiste à penser que c'est une jolie de démarche de partager avec les autres sa vie, ses pensées ou ses lectures. D'ailleurs, en contradiction totale avec ce que je fais (ou faisais) sur mon propre blog, je dois dire qu'en tant lecteur j'apprécie les blogs qui ne sont pas trop monomaniaques. Je crois qu'au fond j'aime bien les blogs un peu fouillis qui ne se rangent pas facilement dans une case. Bref, je suis ravie de ta nouvelle "ligne éditoriale" tout en courbes et bifurcations. !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas moi qui vais être choquée puisque je répond aux commentaires plus d'un mois après...et ce que tu dis me touche, (que tu aimes les blogs foutraques), merci de ton passage (j'ai cru comprendre qu'entre ton blog et toi en ce moment c'est compliqué)
      des bises VIo

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)