mardi 2 septembre 2014

Comment j'ai raté la rentrée (des enfants)


Voilà, j'ai une quinzaine de livres lus et non chroniqués, un mois américain que je n'ai pas présenté, un videorun qui attend d'être finalisé, une gros travail qui traîne et qui est important, un autre boulot qui exige une forte présence...et au lieu de me consacrer à toutes ces choses urgentes, j'ai vraiment besoin de raconter comment j'ai raté la rentrée (des filles).


La rentrée, c'est le seul moment de l'année où je me dis que je préférais la faire en tant qu'élève ou enseignante, parce qu'en tant que mère, c'est vraiment l'instant ou je comprends que j'ai quand même du mal à être un adulte et trouver ma place dans ce monde. Surtout dans une région où chacun fait croire aux autres qu'il est plus beau, plus riche, plus zen et plus heureux qu'il ne l'est en réalité.

Déjà ce matin, ils m'ont fait peur tous ses gens agglutinés devant les grilles de l'école, habillés comme pour un cocktail, avec déjà dans les yeux, la lueur de la réussite à venir. Dans la mesure où Rayures a décidé cet été qu'elle consacrerait sa vie à élever des loups dans le Mercantour et vu que Numérobis-Boucle d'Or (qui a eu le bon gout d'arrêter de blondir) se prépare à une carrière de danseuse  en m'assurant que l'école lui est absolument inutile pour sa vie future, je me dis que médecine et polytechnique sont quand même très compromis. 

Ensuite, j'habite un quartier ou beaucoup de mères ne travaillent pas et où les autres sont enseignantes, globalement si tu n'as pas eu deux mois de congé cet été, tu as raté ta vie (mais ça je le savais déjà). J'ai donc observé, sans rien cacher de ma jalousie et de mon aigreur, ces mères é-pui-sées par ces looooongues vacances, et qui enfin retrouvaient leur liberté en allant boire, entre elles, un café qui allait durer jusque tard dans la matinée. 

Mais cette rentrée n'aurait pas été aussi ratée si je ne m'étais pas fait couper les cheveux. En effet,  je ressemble à Jacquouille la fripouille (et vu le nom de famille que je me traine, je vais y avoir droit). J'ai tenté d'arranger les choses en me tartinant  d'autobronzant (pour donner l'impression que je suis zen et en forme), mais il est très orangé, donc, ce matin je ressemblais à un illustre conseiller politique, adepte des UV, qui aurait oublié sa Rolex.

La rentrée c'est aussi revoir les amis avec lesquels on s'est disputé en mai, et ceux qu'on a évités tout l'été. C'est longer les murs pour ne pas croiser certains regards, ne pas mettre ses lunettes pour mimer la surprise quand la personne se plante là, comme ça, devant toi. "Bonjour Galéa, j'ai cru que tu m'évitais".


La rentrée c'est prendre conscience que tous les enseignants ne se valent pas. Dans notre école, il y a une maîtresse, nommée Mme C., qui fait peur aux enfants ET aux parents (à moi en tous les cas), et pas de chance, c'est celle de Rayures. Et l'imbuvable Théo, ce gosse insupportable et despotique est encore dans sa classe. On en a pour un an comme ça! 


La rentrée en maternelle c'est aussi penser à l'exode de 1940, en se demandant ce qu'auraient fait certaines personnes dans ces périodes troublées. Parce que franchement, je maudis ces parents qui marcheraient sur les enfants des autres pour que les leurs arrivent plus vite dans leur classe (et oui, quand les bâtiments datent de 1860, les couloirs sont étroits, surtout quand 2 parents accompagnent 1 enfant). Mais je le reconnais, je n'aurais pas du insulter cette mère de famille qui exigeait que sa fille passe avant la mienne dans le couloir...parce que les deux petites sont dans la même classe, et que ça part mal quand même..

Et puis la rentrée, c'est entendre toutes ces phrases qui n'existent QUE devant une grille d'école, toutes ces phrases qui me font dire que vraiment, il y a matière à bloguer. 

Il y a cette mère insupportable (qui pense qu'on est amies) et qui chaque année me sort la même litanie:
- "J'espère que la maîtresse va enfin comprendre que K. n'est pas mal élevé, c'est juste qu'il est extrêmement vif et qu'il s'ennuie en classe" (c'est bien connu, les enfants intelligents voire surdoués, ne parviennent pas à dire bonjour/au revoir/s'il vous plait/merci, ce n'est pas de leur faute, c'est leur QI qui est trop élevé).

Il y a eu aussi cette mère (qui est vraiment ma copine en plus) qui a fait tout le programme de CM1 pendant les vacances "pour la mettre dans le bain tu comprends", et qui me demandera fébrilement en mars à quelle place est arrivée Rayures pour le sacrosaint Kangourou (concours dont ma chère fille m'a caché l'existence l'année dernière d'ailleurs).

Je ne vous parle pas de ce couple qui depuis 5 ans arrive ensemble, papa à droite, maman à gauche, la petite au milieu, en pensant qu'on ignore encore qu'ils sont divorcés (parce qu'à 8 ans, les enfants parlent entre eux, et je sais que toute la classe de Rayures sait que je dors avec un doudou décharné-en plus de l'Homme).

Le seul avantage de la rentrée c'est que c'est l'heure de vérité des profs. Le jour de la rentrée, on sait immédiatement avec qui on a affaire. Il suffit d'un regard pour distinguer celui qui a la vocation et ceux qui ont choisi d'enseigner pour les vacances. J'ai donc eu le loisir de bien m'énerver contre la mère de B. (dans la classe de Numérobis), prof de français en collège, qui ose me dire que "ça va être long de tenir jusqu'à Toussaint et que quand même, elle aurait bien aimé se reposer encore un peu". Si je ne l'ai pas giflée c'est uniquement parce que je connais des maîtresses qui mettent leur classe en place pendant leur vacances, des profs du secondaire tout contents de ce qu'ils ont préparé pour l'année à venir, des instituteurs ravis de découvrir ou retrouver leurs élèves...


Je sais qu'il y a des enseignants qui retrouvent avec plaisir leur métier, que certains l'ont choisi parce qu'ils aiment transmettre, partager et observer les enfants (des autres);  parmi eux il y a eu cette professeur de français de 5ème, Mme Bertrand, qui m'a changé la vie, et cette institutrice de petite section qui a changé celle de Rayures...Bref, parce que ces gens-là existent (et en espérant du fond du coeur que Mme C. en fasse partie), on va se dire que la rentrée, c'est aussi la promesse de nouvelles découvertes et de possibles jolies choses. 


J'essaie aussi de me souvenir, alors que la mise en place des nouveaux rythmes scolaires nous promet du grand n'importe quoi, j'essaie de me souvenir que Rayures et Numérobis ont la chance d'aller à l'école (malgré tout et même avec Mme C.) et que ce n'est pas le cas de toutes les petites filles sur la planète...

Belle rentrée à tous

79 commentaires:

  1. rooo mais non tu n'as pas raté leur rentrée, tu étais présente, je pense que c'est déjà important, ne t'en fais pas ça va aller! (dit celle qui stresse à fond parce qu'elle rentre demain!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tiphanie, mais bon, c'était bof quand même.
      j'espère que la tienne s'est mieux passé

      Supprimer
  2. Il y a des choses avec lesquelles je suis d'accord. Il y a les choses qui m'ont faite rire.
    Et puis, il y a eu ce mot que je ne supporte plus d'entendre dans la bouche des parents.
    Mais comme je suis en congé formation cette année parce que je pense égoïstement à travailler moins d'heures pour gagner plus d'argent, je vais faire comme si tout ceci ne me concernait pas... quelques mois encore ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais Stephie (pour en avoir parlé ensemble sur FB) que tu ne supportes pas le terme de vocation, mais je reste convaincue que les profs qui l'ont ont aussi un supplément d'âme qui les rend ineffaçables de notre mémoire, j'ai des souvenirs très précis de profs de français qui ont vraiment changé mon parcours de lectrice, et qui en faisaient plus que ne le stipulait leur contrat de travail.
      Sinon , travailler moins pour gagner plus, ne t'inquiète pas c'est dans l'air du temps, c'est raccord avec l'acte ;-)
      Des bises

      Supprimer
  3. Toi, je t'adore quand tu râles et j'aimerais être une petite souris pour te voir t'énerver contre les autres ! Mais garde-toi bien de t'user, parce que des cons et des méchants, il y en a partout et tout le temps... J'ai bien ta conclusion cependant... Et je veux voir cette superbe coiffure et ta belle couleur orangée en photo tout de suite illico presto par mail ou en MP !!!! Gros smacks à toutes les 3 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grosse bises à toi liliba, et oui c'est ce que j'explique à mes filles, des idiots il y en a partout, il faut faire avec (et des gens extra aussi)

      Supprimer
  4. Héhé ! J'aime tes textes !!! J'aime tes textes !!!
    Alors je compatis pour les mères aux foyers. Il n'y a que cela où je vis ! L'une d'elle était désespérée que je travaille encore et ne puisse aller boire un café entre 9h45 quand elle quitterait les locaux de l'école et 10h30, le début de son cours de sport !
    Mais je crois que je fais partie des parents qui sont toujours en avance (même en milieu d'année) donc les premiers à entrer. Et en plus cette année, nous avons tous accompagnés Joséphine ! La honte :)
    Enfin, je redemande une photo car je suis sure que tu es très jolie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un coeur Clémence ;-)
      A nous deux on forme une bonne mesure

      Supprimer
  5. Tout comme Stephie (sauf pour le congé formation) ... mais je dirai, normal c'est ma copine ... bref ...

    Du très drôle aussi, oui ...

    RépondreSupprimer
  6. Et bien moi je dis qu'elles en ont de la chance Rayure et Numérobis d'avoir une maman comme toi !
    Comme il est bon et comme il fait du bien ce billet !!! J'aurais aimé l'écrire ... si j'avais eu ton talent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non Malika, n'exagère pas (ce billet m'a valu d'interminables conversations sur fb pour me justifier et m'excuser un peu...)
      Merci copine

      Supprimer
  7. Comme c'est bien écrit. J'aime bien tout ce temps que tu prends à bloguer et que tu consacres à tes lecteurs. Merci. Je suis aussi passé chez le coiffeur, et juste après, comme d'hab', chez le psy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, 15 jours après, je commence à le supporter, mais bon, on ne se refait pas.
      On est sur la même longueur d'onde nous deux Stiop ;-)

      Supprimer
  8. Vraiment, la rentrée en Suisse ne ressemble en rien à la rentrée en France. J'aime vivre ici.
    Et j'aime les vacances, j'aime lorsque les enfants sont en vacances. C'est tellement plus facile.
    Alors, une toute bonne rentrée ! (oui je sais, je commence à parler suisse et mes copines françaises me font répéter mes phrases. J'en rougis...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je sais Alphonsine, tu es en pleine mutation helvétique (ou plutôt révolution ..puisqu'il y a une retour aux sources)

      Supprimer
  9. Non seulement, tu ne me sembles pas avoir raté la rentrée des filles (coupe-de-la-mort-qui-tue mise à part, car je ne peux me prononcer puisque je ne l'ai pas vue ;-) ) mais en plus, tu as drôlement bien fait de mettre de côté les billets sur les bouquins en retard pour écrire celui-là...

    RépondreSupprimer
  10. je suis prof comme tu le sais, et j'avoue que je suis ravie d'avoir des vacances, je dis même que je suis fatiguée et que j'ai hâte d'être en vacances en décembre et en juillet quand c'est le plus speed de l'année avec les conseils et tout mais je trouve totalement déplacé les prof qui se plaignent devant les gans qui ont peu de vacances, je trouve ça indécent (mais au moins autant que les gens qui emmerdent les profs avec leurs vacances... comme si en nous retirant des congés ils en auraient plus)! Je suis peut-être un peu une mère indigne car je n'ai pas encore fait une seule des 3 rentrée de mon fils car je suis avec les enfants des autres à 8 heures. Mais ce qui m'intéresse le plus dans ton billet c'est d'apprendre que TOI AUSSI tu as un vieux doudou dans ton lit (et je ne parle pas non plus de mon homme ;-) Allez, la suite va mieux se passer : zen ... Pense que ces gens là ne sont pas si heureux qu'ils voudraient bien nous le faire croire! (Par contre, moi je trouve ça plutôt chouette que ces parents divorcés viennent ensemble à la rentrée de leur fille, ça prouve qu'il y a des gens qui ne pensent pas qu'à eux, non? Mais je crois que c’est mon côté éternelle optimiste qui parle, là ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, mais ils sont flippant les parents divorcés dont je parle parce qu'ils nous font croise qu'ils sont ensemble, qu'ils partent en vacances etc ...et c'est l'enfant qui raconte à ses camarades que papa a déménagé, du coup ça met mal à l'aise de vouloir sauver comme ça les apparences (d'autant qu'ici du divorcé il y en a à la pelle)..
      Merci de ta réaction au sujet de la réflexion déplacée de la mère de B. (je lui en veux encore) et d'avoir fait la part des choses ;-)

      Supprimer
  11. Il me fait rire, ton billet. Bah, quand tu auras 28 années de rentrée dans la vue comme moi, tu seras blindée ! (ceci dit, c'est la dernière rentrée de ma dernière fille qui rentre en terminale et je n'ai fait que la déposer devant les grilles donc cool la rentrée). Mais j'ai rêvé de mes cheveux cette nuit car je me les suis fait couper hier et je les trouve un peu courts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tu vois ?
      Bon j'ai vu la photo de ton carré, c'est très bien sylire, ne t'inquiète pas !

      Supprimer
  12. Je t'embrasse , Galéa , deux enfants dans le primaire ce n'est pas de la tarte car c'est l'âge où les parents sont le plus pénibles , je m'en rappelle ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui Mior, le pire dans l'école, ce sont les parents d'élèves...

      Supprimer
  13. Oh là là mais ça faisait longtemps qu'on ne t'avait pas entendu râler :) ! ça nous manquait ;) !

    RépondreSupprimer
  14. Galéa... Tes billets loose sont toujours excellents !
    Chez nous c'est le grand blond qui s est coltiné la rentrée car madame accueillait ceux des autres. Il a trouvé ça hyper stressant, bien plus stressant qu'une journée de boulot...Bref...Ce matin on a encore joué à "vis ma vie de mère mon chéri", et c'est toujours aussi drôle !

    RépondreSupprimer
  15. Décidément... je suis aussi allée chez le coiffeur, et depuis, ma fille de 20 ans me surnomme Playmobil (donc, en y réfléchissant, ça doit ressembler pas mal à la tienne. Si ça se trouve, on ne le sait pas, mais nos coiffeurs respectifs nous ont fait la coupe à la toute dernière mode !)

    C'est redondant, mais... très chouette billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ça; playmobil, bon Ingannmic, on va s'habituer, l'un dans l'autre, je n'ai reçu que des compliments, entre autres l'indétrônable "c'est bien ta coiffure, ça fait propre"....
      Tu vois, je me demande à quoi je ressemblais avant ;-)

      Supprimer
  16. Je suis bien contente d'échapper à tout cela .. ambiance, ambiance .. Aujourd'hui deuxième jour, ça va déjà aller mieux, et elle a raison Enna, des abrutis tu en rencontreras partout, essaie de les ignorer, mais c'est vrai que le niveau des instit laissent trop souvent à désirer. Ça ne te consolera pas, mais j'ai vécu une rentrée par procuration pas plus brillante que la tienne. Ma nièce (instit !!) avec sa fille, atteinte d'une angine aphteuse (l'horreur ..) angoissée d'abord parce que la pitchounette n'était même pas guérie mais voulait aller à tout prix à l'école, et il y avait deux instit. possibles donc une inenvisageable (grossièretés vis-à-vis des élèves, ne fait pas bosser les gosses, année perdue etc ..) et elle envisageait de la mettre dans le privé si elle tombait sur celle-là. Ouf, c'était l'autre ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente pour ta nièce Aifelle, et tu me fais rire avec l'angine aphteuse....effectivement, c'est assez hard.
      Ca fait déjà 15 jours, les choses commencent à rentrer dans l'ordre ...mais le privé, forcément après cette réforme stupide, je suis obligée d'y penser. Numérobis n'en peut plus de se lever 5 jours par semaine....

      Supprimer
  17. J'avais hâte de lire le récit de rentrée de Galéa, c'est chose faite ! Je rêverais de pouvoir déposer mes enfants dans la même école que la tienne, puis aller prendre un café avec toi (oui, je suis mère au foyer, mais non, je n'ai pas cours de sport à 10h30 (par contre j'ai une lessive à étendre)) et on pourrait parler de tout ça ensemble, histoire de dédramatiser. Malheureusement il y a comme un peu trop de kilomètres entre nous, mais heureusement il y a les blogs ! Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais adoré faire une rentrée avec toi Albane (et puis on aurait critiqué toutes les autres mères qui ne sont pas sympas...un peu comme sur le blog mais le café et l'odeur de tabac en plus quoi).
      Je t'embrasse (toi tu es une mère au foyer de compétition ma belle)

      Supprimer
  18. Euh... après avoir terminé ton billet je me suis demandé "Mais où elle habite ?" car franchement, ce quartier me fait peur ! Et pour tout dire, je suis ravie de ne plus avoir à me coller à la rentrée scolaire en tant que parent d'élève. Comme professeur, cela me suffit. D'ailleurs, je retrouve une partie de MES (j'aime ce possessif...) élèves aujourd'hui et je suis ravie ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux pour eux Margotte ;-)
      (oui j'habite un quartier assez flippant, et depuis la rentrée, j'ai quand même réussi à me fritter avec pas mal de monde, si je continue sur ma lancée, je m'inquiète de la fin de l'année ;-)

      Supprimer
  19. Eh bien moi je suis contente de ne plus faire la rentrée depuis looooooongtemps! Et ravie de te lire aussi! :)

    RépondreSupprimer
  20. Hihi j'ai bien ri, à part l'histoire des parents divorcés que je trouve d'une tristesse infinie... Et oui, il y a les profs qui changent nos vies, et ceux qui sont pourris.On a de la chance en Belgique il y a plus d'école dont la pédagogie s'inspire que modèle allemand, et les instit sont dans la maternelle de ma fille vraiment impliqués dans l'ensemble. En plus ça fonctionne par plateau, donc il y a toujours 3 instit par âge, ce qui fais que si ça ne se passe pas bien avec ton instit référant, il en reste encore 2 :-) Il y a quand même des choses qui me rendent dingues (dont certains parents, j'avoue) mais j'essaie de lâcher prise ;-) ! Bonne chance à tes louloutes cette année, comme dirait l'autre : ça va bien se passer ;-)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut vraiment que je bosse sur la lâcher prise ;-)Céline

      Supprimer
  21. ton billet est exceptionnel, j'ai ri et je me suis énervée sur ces parents d'élèves. La rentrée en journaliste, c'est nul aussi !
    mais tu habites où ?
    Enfin, tes photos de tes filles sont superbes, bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le grand sud Valou, là ou il fait beau et ou tout le monde triche ;-)

      Supprimer
  22. Ah, Galéa, si tes billets d'humeur n'existaient pas, il faudrait les inventer ! Je crois que tu n'as pas raté la rentrée finalement, tu l'as juste passée comme la plupart des parents (surtout ceux-qui-se-la-jouent pour cacher leurs failles...) et tes deux filles dont j'adore les surnoms, ont l'air super... et ça, tu ne l'as pas raté ! Gros bisous à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un coeur Sandrion, j'espère que tu as passé une bonne rentrée aussi ;-)

      Supprimer
  23. J'ai posté mon statut FB sans savoir que tu avais écrit sur la rentrée :) - Bien vu les coups des "surdoués" - Combien de fois l'ai je entendu !? - Quant à ta nouvelle coiffure j'espère en voir qq mèches- Haut les coeurs Galéa. Et bazarde moi cet auto-bronzant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Sophie, j'ai arrêté l'autobronzant parce que je me faisais de la peine toute seule ....
      Pour le reste je ris toute seule hein...on en a déjà parlé ;-)

      Supprimer
  24. C'est moi qui ait raté la rentrée de mon fils !! Il rentrait en PS et je n'ai pas pu être là ! ça a fait très mal à mon ptit coeur de maman !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'imagine Elora .... ça m'ennuierait beaucoup de ne pas pouvoir la faire (même si ce n'est pas trop mon élément)
      ;-)

      Supprimer
  25. C'est si vrai ce que tu dis ;-) j'aime ton billet d'humeur !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup She reads a book et bienvenue ici ;-)

      Supprimer
  26. (Et sinon, avec Enna... on est est donc trois à dormir avec un vieux doudou tout pourri ! -en plus de l'homme qui subit...- je me sens moins seule tiens ! ;-) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Ah! Et même mon fils sait que "c'est le doudou de maman!" ;-) Moi aussi je me sens moins seule ;-)

      Supprimer
    2. Moi aussi la pour le coup, je me sens même plusieurs ;-)

      Supprimer
  27. Dur dur la rentrée !!! Finalement, je m'en suis pas trop mal sortie. Contente aussi de vivre où je suis ! Ma puce a fait sa rentrée en petite section et hurlait "maman" quand je partais dans le couloir... sans me retourner... (enfin, ce matin parce que hier, j'ai fait demi-tour pour un autre câlin qui n'a fait qu'aggraver les choses...). Côté coupe de cheveux, je n'ai même pas trouvé le temps d'aller chez le coiffeur pendant mes vacances (4 semaines quand même...) : ce n'est guère plus glorieux ! Enfin, je n'ai pas de doudou, mais un gros coussin tout doux que je me traîne partout... quand je ne pique pas discrètement le lapin doudou de ma poucinette (il est à moi maman !!).
    Bon courage pour la suite (et avec tes "amies"...) ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue ici Itzamna, cette rentrée est vraiment pleine de rebondissements, mais je fais avec.
      Merci pour la solidarité du doudou/coussin
      Une bonne journée

      Supprimer
  28. J'ai eu comme l'impression de revivre mes rentrées d'avant en lisant ton article... Ah non, c'est vraiment trop horrible !!!

    RépondreSupprimer
  29. Et bien, si ça peut te consoler ma rentrée, notre rentrée à Petitdernier et moi, était bien pire que la tienne... Bien sûr ils ont de la chance d'aller à l'école, mais les conditions sont loin, parfois, d'être excellentes... Certains enfants vont à l'école avec une boule dans l'estomac... Et ça ne devrait jamais être le cas... Bon mois de septembre quand même Galéa, et haut les coeurs ;0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je sais Lor à quoi tu fais allusion, et tu as raison, ça ne devrait pas exister !!

      Supprimer
  30. J'adore ce billet et j'ai beaucoup ri .. .. surtout parce que je ne suis et ne serait jamais concernée par ce genre de journée .. l'avantage de ne pas avoir d'enfants ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue ici Eléa, tant mieux su je te fais rire ;-)

      Supprimer
  31. Merci pour les rires. Et couraaaaaaaaage !

    RépondreSupprimer
  32. j'ai un petit-fils scolarisé, deux belles-filles et une fille enseignantes, mais personne ne me raconte rien, grâce à votre billet, je sais que le monde existe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Dominique, et rien n'est exagéré et tout est de bonne foi bien entendu. Vous pouvez compter sur ma totale impartialité.

      Supprimer
  33. J'aime beaucoup ta conclusion qui remet tout en perspective....

    RépondreSupprimer
  34. Enfer et damnation ! te lire me place devant le triste constat de l'échec qu'est ma vie : je n'ai pas deux mois de vacances l'été, pas de 4X4, pas de Rolex, je ne suis jamais zen et bronzée (sauf quand je rentre de Bretagne, mais ça ne tient jamais jusqu'à la rentrée), et je n'ai pas de copines pour aller boire un café (euh... je suis invitée aujourd'hui à un départ en retraite, je mettrai une tenue de cocktail, ça me sauvera du marasme)
    Bon, positivons : la rentrée est passée, et il reste 4 mois de tranquillité avant l'épreuve du nouvel an... ;)

    RépondreSupprimer
  35. Et bien à la maternelle de mon fils tout a l'air très zen ! Je crains le primaire du coup ^^ Je serai prévenue.
    Par contre je fais toujours la rentrée de mon fils avec son père même si on n'est plus ensemble. Mais je pense que tout le monde se fout bien de si on est ensemble ou pas... C'est une école énorme. Je connais assez peu de parents, je les aime tous bien par défaut,de même que les profs, mêmes les pas motivés, parce que j'en connais... mais je suis une grande candide moi... ^^ Ton article m'a bien fait rire ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan mais je ne critique pas les parents qui font la rentrée à deux (quoique dans des couloirs minuscules, 2 parents pour 1 enfant, c'est carrément l'horreur), mais ceux qui mentent sur ce qu'ils sont hein...

      j'ai presque un mois de retard dans mes comm, je me désole moi même, mes réponses ne veulent plus rien dire...

      Supprimer
  36. Bonne rentrée !!!
    Arrête de penser que tu es nulle, je te trouve très bien en mère débordée, ça me rappelle quelques souvenirs !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète, je m'assume totalement zazy (et mon inorganisation fait mon charme)
      Merci à toi

      Supprimer
  37. Hé hé, il est vraiment bien ton article, j'aime cette auto dérision même si la fin est moins second degré. Bon c'est une petite loose de rater la rentrée des classes des enfants...la vraie loose serait d'avoir raté les enfants non? Mais dis-moi tu as bien l'humeur belliqueuse, tu insultes, tu as envie de frapper...du coup j'ose à peine te demander une photo de ta nouvelle coupe de cheveux avec ton teint Ségélaisé...Warf Warf Warf. Mais quand même, elle serait bienvenue cette photo non ?? Bises et bonne post rentrée !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne fais pas le malin MTG j'arrive sur ton blog là

      Supprimer
  38. Qu'est ce que j'ai foutu moi, j'ai zappé ce billet là !!!...j'adore quand tu râles, tu le fais trop bien ;-)...un apéro, peut être ?! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie d'arrêter de boire vois-tu...ça c'est sûr ma Sophie que ça ne te guette pas ;-)

      Supprimer
  39. Et bien j'espère que la maîtresse revêche va terroriser le Théo en question.
    Sinon ici quand ma fille était en moyenne section, la maîtresse dont c'était la première année d'enseignement nous dit lors de la réunion de la rentrée (à deux semaines de la rentrée) : "pffffffffffff j'ai mal à la tête parce que les enfants, vous savez, ça fait du bruit". Bah oui Madame, mais fallait pas faire maîtresse de maternelle (ni même maîtresse d'ailleurs)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu la même en CP, en nous précisant que ce ne serait pas la peine de l'attendre à 16h30 car elle serait pressée...voilà voilà (mais j'en ai eu aussi des formidables qui resteront dans nos albums de famille, parce qu'elles auront fait un peu plus que leur travail)
      Bienvenue ici Ribambelle

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)