lundi 5 août 2013

Avis de tempête

Susan Fletcher, Avis de tempête (2007)
Traduit de l'anglais par M.-C. Pasquier
J'ai Lu, 2009, 407 p.
Avec un titre comme celui-ci je ne pouvais pas ne pas l'acheter, d'autant que Susan Fletcher a plutôt bonne presse sur la blogo.


Avis de tempête déroule la vie de Moïra, depuis sa naissance jusqu'à ses 27 ans. En fait, Moïra est assise pendant tout le roman au chevet de sa petite soeur Amy, de 10 ans sa cadette; mais ce n'est qu'un prétexte pour parler d'un tronçon d'existence; une vie tourmentée, douloureuse et imprévisible. 

C'est un livre très dense, qui se lit extrêmement vite (même avec le boulot et les enfants dans les jambes).

D'abord il parle de la mer, de l'attachement viscéral de Moïra au littoral, aux côtes, aux embruns et aux mouettes. C'est l'Atlantique dans son côté le plus sombre, le plus violent, le plus inhospitalier. Moïra a l'océan chevillé au corps, et cela ne pouvait pas me laisser indifférente. Ça se déroule en Angleterre mais je pense que les Bretonnes y retrouveront quelque chose de profond.

Ensuite, et cela aurait pu me déplaire, Avis de tempête est un roman de femmes, de soeurs et de maternité. En général, je fuis ce genre de sujets, mais pas là. Parce qu'il y a deux fois deux soeurs: deux jumelles d'un côté, deux (presque) étrangères de l'autre; avec cet amour qui ne dit pas forcément son nom. Et puis, il y a toujours cette histoire des tensions entre soeurs, de culpabilité et de jalousie.  Elle a une plume splendide Susan Fletcher (et sa traductrice): sa description d'une enfant de 5 ans m'a mouillé un peu les yeux, elle parle en creux de la maternité (et même de la non-maternité), elle sait décrire l'amour d'une cadette pour son aînée, elle sait parler de cette forme étrange d'affection...

Enfin, Moïra c'est l'enfant myope, surdouée, maigrichonne et asociale qui avance douloureuse dans la vie collective du pensionnat et qui ne pense même pas pouvoir être aimée. Une personne toujours à la lisière du monde et des autres. Vous savez bien, c'est cette première de classe qui ramasse tous les prix; et qui finalement n'en fait rien (ou presque) parce qu'il faut plus que du génie pour avancer dans la vie. Il faut aussi de la confiance en soi ...

C'est long finalement d'apprendre à s'aimer, et j'ai envie de dire que c'est un peu la morale de ce livre puissant, brutal, bouleversant qui m'a presque mise un peu mal à l'aise. La fin m'a émue plus que je ne saurais l'exprimer, justement parce que Fletcher met tellement bien les mots dessus.

26 commentaires:

  1. Je n'aime ni la mer, ni la Bretagne, ni les romans de femmes et pourtant, le seul roman de cette auteur que j'ai lu, "Un bûcher sous la neige", m'a beaucoup plu (il se déroule en Ecosse) : il doit y avoir autre chose, un grand talent pour raconter en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi Sandrine, les histoires de femmes ne m'intéressent pas beaucoup (c'est pour ça que je n'ai toujours pas lu les débutantes) et pourtant là, ça tape juste...un grand talent, tu as raison (quant à la mer et la Bretagne....si c'est bien, je t'assure ;-)

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé moi aussi "Un bûcher sous la neige" et je compte bien lire celui-ci, que j'ai dans ma PAL. Contrairement à Sandrine j'aime la Bretagne et la mer. Ce livre a donc tout pour me plaire. Je pensais attendre une tempête pour le lire, vu le titre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément , il faut que je lise le Bûcher...en tous les cas, je pense que celui-là te plaira; même pas besoin d'attendre une tempête.
      Des bises

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup aimé ce roman. J'aime beaucoup Susan Fletcher, d'ailleurs, j'ai son dernier dans ma PAL. Elle écrit vraiment bien et sait rendre des impressions subtiles. (si ça t'intéresse : http://ennalit.canalblog.com/archives/2012/06/28/24531561.html)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai l'intention de le lire un jour, comme tous ceux de l'auteur. J'ai adoré "un bûcher sous la neige", moins "la fille de l'Irlandais" que j'aurais trouvé sûrement meilleur, s'il n'avait pas eu la malchance d'être lu en deuxième .. Il y a des coups de cœur tellement grands que rien ne peut rivaliser avec eux ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carrément...hou la la, il me le faut ce bûcher...

      Supprimer
  5. Apprendre à s'aimer...
    Je le lirai celui-là comme ses autres livres, c'est une auteure que j'ai très envie de découvrir!
    Mais pourquoi ne l'ai-je pas encore lue ???
    Bises et belle journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais Enitram que c'est ce que je me suis dit en lisant...je voyais son nom depuis longtemps, tous ses titres sont très beaux, et j'ai attendu un certain temps avant de m'y plonger...

      Supprimer
  6. Il est dans ma PAL depuis une éternité !

    RépondreSupprimer
  7. Mon premier Fletcher m'a déçue mais celui dont tu parles (si bien...) m'a été offert. Je lui offre une nouvelle chance ! Bisous :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince c'est lequel qui t'a déçue (que je ne tombe pas dessus après...ce serait ballot). TRès bonne initiative cette nouvelle chance ;-)

      Supprimer
  8. J'ai adoré ce livre qui parle si bien de la mer et de la nature sauvage... Et pour le personnage de Moira aussi... C'est sûr je prendrais le temps de le relire un jour... Encore deux titres à lire de l'auteur, vivement que je les lises ;0) Bises, passe un beau mois d'août !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh Tu es rentrée de vacances Lor? oui ce roman parle vraiment bien de la nature...je vais guetter ton blog pour les deux titres qu'il te reste .
      Une belle semaine à toi

      Supprimer
  9. Il y a longtemps, longtemps, que je n'avais pas lu un livre qui m'avale toute entière. Un bûcher sous la neige, c'est non seulement un livre merveilleusement écrit (donc j'imagine merveilleusement traduit !) . Mais c'est aussi un livre de femme (pour ce que ça veut dire ... ) et pour les femmes (ça doit vouloir dire qui s'adresse à notre différence de perception des choses!). Un livre qui parle au coeur. Qui parle de l'amour de la vie, de l'amour des autres, de l'amour de la nature. qui parle de l'amour malgré la haine, la violence et la méchanceté. C'est simplement sublime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok Michelle, je vais littéralement me jeter sur ce bûcher dont tout le monde dit tant de bien. Vous m'avez convaincue. Merci d'avoir pris le temps de laisser un si joli commentaire.

      Supprimer
  10. Je suppose qu'il est inutile de te dire qu'à la lecture de ta critique j'ai eu très envie d'acheter ce livre... ^^
    Bises alpines (eh oui, hélas déjà rentrée)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est inutile effectivement. Bises alpines aussi (maritimes tu te doutes bien)

      Supprimer
  11. Une auteure que j'aime beaucoup. Mais pas lu celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai vraiment aimé, je vais lire ses autres maintenant...

      Supprimer
  12. Réponses
    1. Tu fais bien ...Je trouve qu'il vaut vraiment le coup

      Supprimer
  13. Enorme coup de coeur pour moi aussi, Susan Fletcher est une auteure incroyable, Un bûcher sous la neige est tout aussi exceptionnel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui là, il m'attend fermement, je peux te le dire!!

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)