jeudi 16 mai 2013

Noces de neige

Gaëlle Josse, Noces de neige
Autrement, 2013, 158 p.
Bon en ce moment, je suis dans une période ferroviaire, je n'y peux rien, ils me suivent, et viennent à moi presque masqués. Bref, j'ai quelque chose à régler avec les trains en ce moment (et en fait je sais quoi...bref)

J'avais aimé Nos vies désaccordées, bien qu'il soit court et que je ne sois pas forcément friande des petits romans dans lesquels on n'a pas le temps de rentrer. Bref, j'ai, mine de rien, pris Noces de neige  à mon libraire (j'ai payé hein!!). A priori tout me tentait dans ce roman.

J'aime l'écriture de G. Josse et le thème parle de l'histoire entre les Russes et la côte d'Azur. Je me suis dit que je ne prenais pas de risque.

Noces de neige met en parallèle deux femmes: Irina et Anna que TOUT oppose. Anna est une femme du passé (1881), Irina du présent (2012). Anna est d'une grande laideur, Irina est belle. Anna est riche, Irina est pauvre. Anna déteste le sud de la France, Irina déteste sa Russie originelle. Anna est une russe blanche de l'époque impériale, Irina est une prolétaire de la période Poutine. Anna est amoureuse et rêve de mariage, Irina va se marier sans être amoureuse. Anna quitte Nice sur le Riviera Express, Irina s'y rend.

Oui, ça finit par faire beaucoup, je vous l'accorde. Bien entendu le voyage des deux jeunes femmes est un point de rupture, un moment où tout change: le meilleur pour l'une, le pire pour l'autre. Mouai....

Tout aurait du me plaire: le décors, les contrastes, un soupçon de politique, les amours perdus, les vestiges d'un temps disparu, sans compter ce troisième personnage qui clôt le livre et qui réunit les deux deux femmes à un siècle d'écart...sauf que non.

Je ne suis pas du tout rentrée dans ce livre. Je ne m'y suis pas ennuyée non plus, l'écriture est agréable, le sujet prometteur, la construction intéressante, la description des lumières azuréennes émouvante.... mais voilà, aucun coup de cœur, pas spécialement emballée (alors que je suis LA lectrice qui aurait du adorer ce roman).

Peut-être ce livre était-il trop court pour autant de choses à dire.C'est trop peu 157 pages pour brasser un sujet aussi large et foisonnant (les villas russes construites au XIX s., les mariages de raison arrangés par Internet, les horreurs commises par Poutine, l'assassinat de l'archiduc, les désillusions amoureuses de l'adolescence, la vie des russes blancs, une réflexion sur la beauté, la laideur et la solitude...)

Je ne me suis attachée ni à l'une ni à l'autre, l'ensemble est trop désordonné, la boucle est maladroite sur la fin. Peut-être aussi que je l'ai lu à un moment où je travaillais beaucoup et où je m'effondrais de fatigue après quelques pages le soir. Mais je sais que d'ici quelques temps, il ne me restera plus grande chose de ce roman qui pourtant a un propos intéressant.

Mais vu que je suis une lectrice fidèle aux écrivains qui m'ont plu, même une seule fois, je vais aller chercher Les Heures silencieuses pour rester sur une bonne impression de Gaëlle Josse en attendant qu'elle sorte un nouveau roman.

34 commentaires:

  1. Ce sont des choses qui arrivent : croire que c'est un roman spécialement écrit pour nous et...flop ! Ca ressemble à une saga alors effectivement 157 pages ne peuvent détailler du moins approfondir ce qui aurait pu l'être... J'attends déjà de lire "Nos vies désaccordées" en ce qui me concerne ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire que "nos vies désaccordées" m'avait vraiment plu, j'en attendais peut être trop. J'ai hâte de lire ton avis sur l'avant dernier.
      Des bises

      Supprimer
  2. Ta dernière photo est plus emballante que le récit que tu fais de ce roman. C'est vrai, dommage, le thème est vraiment très très alléchant !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Sophie, il était fait pour moi, en plus Gaëlle Josse disait que tout avait commencé pour elle demain l'église russe que tu vois de la fenêtre quand tu es en villégiature par chez moi...alors vraiment...Mais j'aime quand même cet auteur (suis une fille fidèle moi ;-)

      Supprimer
  3. Comme tu le sais déjà, j'ai bien aimé Nos vies désaccordées, mais vraiment sans plus, et je ne suis vraiment pas tentée par une autre lecture...dommage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviens que tu n'avais pas été plus emballée que ça, c'est une sensibilité particulière, moi je vais quand même lire "les heures silencieuses".
      Belle journée à toi SOphie

      Supprimer
  4. Je pense que je lirais d'abord les heures silencieuses et d'ici là, celui ci aura bien paru en poche... Je pense qu'il peut attendre un peu. J'ai mis plusieurs pages à apprécier Nos vies désaccordées, j'ai même failli l'abandonner pour au final beaucoup l'aimer... Mais je m'attendais à encore mieux, à un coup de coeur au moins. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, il m'avait manqué un petit coup de coeur sur les vies désaccordées, mais ce n'était que son deuxième roman, je pense que Josse peut écrire quelque chose qui me touche vraiment.

      Supprimer
  5. Tout comme Sophie, j'ai été émerveillée par ta photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me flattes Alphonsine, quand je suis arrivée dans le Sud il y a 10 ans, cette lumière m'avait vraiment impressionnée, et je ne suis toujours pas blasée (malgré mon tempérament à toujours se plaindre)
      Des bises

      Supprimer
  6. Peut-être trop de train en ce moment dans tes lectures ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être, pour une sédentaire casanière comme moi, ça fait sans doute beaucoup (je suis une si vieille dame dans ma tête;-)

      Supprimer
  7. Mince alors, pourtant le thème me tente beaucoup. Je crois que j'essaierai en bibliothèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien, je n'en avais pas lu de critiques enthousiastes mais je l'ai lu quand même avec plaisir, mais elle aurait pu faire mieux.
      Contente de te retrouver Aifelle

      Supprimer
  8. Moi j'aime les trains dans les livres, j'ai même organisé un challenge " trains". Vivent les trains !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai loupé un challenge train que tu as organisé...Il faut que je me penche là dessus...

      Supprimer
  9. ça me rassure ce que tu dis sur nos vies désaccordées. Je viens de le finir et je trouve qu'il est effectivement un peu court, à peine le temps de s'y mettre qu'on en est déjà ressorti. C'est qu'on a besoin de temps, nous les lecteurs, pour se mettre à la place du héros, pour comprendre la manière d'écrire, pour savourer... Ils pensent à quoi les écrivains ?
    J'y retourne, faut que je déballe ton petit paquet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis comme toi, j'aime les romans consistants, mais "nos vies désaccordées" est tellement intimiste que pour une fois, cela ne m'a pas gênée.
      Soulagée de savoir que tu as reçu mon paquet voyageur.
      Bonne journée

      Supprimer
  10. Je viens d'aller faire des achats avec les bénévoles de notre petite biblio et ce titre est forcément dans la PLC (pile des livres à couvrir). La libraire était emballée je risque de l'être aussi. Mais parfois l'indigestion guette, laisse donc passer la déception avant de "compter" les heures silencieuses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Fransoaz, je vais finir Mme Hemingway avant, j'arrête pas de l'arrêter et de le reprendre.
      Je te dois ma découverte de Gaëlle Josse ;-)

      Supprimer
  11. Il figure sur la liste pour notre cercle de lecteurs de juillet mais en voyant qu'il ne faisait que 140 pages j'ai eu un mouvement de recul, c'est exactement ce que tu exprimes qui m'a inquietée, les thèmes et l'histoire sont trop riches pour être approfondis sur un format si court ... et moi les romans qui survolent, ça ne me dit rien !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dirais pas qu'elle survole son thème, parce qu'elle sait écrire juste, mais à mon avis elle s'est mal débrouillée de la fin, c'est dommage, parce que le début est très très réussi, elle restitue très bien ce que je pense être l'ambiance fin XIXe des russes blancs sur la Riviéra. Mais je pense vraiment qu'il est trop court.

      Supprimer
  12. Ça tombe bien que tu nous présentes un livre de manière à ne pas nous donner envie de le lire : j'ai très peu de temps à consacrer à la lecture... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evidemment, avec vos lectures familiales...J'aime Josse quand même tu sais

      Supprimer
  13. Je ne reçois la newsletter que maintenant :(
    Je vais lire déjà Les heures silencieuses que j'ai dans ma PAL mais je ne suis pas certaine ensuite de poursuivre avec cette auteure. Car même si j'ai beaucoup aimé Nos vies désaccordées, son écriture ne me transporte pas comme je l'aimerais et ce n'est pas un livre qui me reste en tête comme quand j'ai un coup de coeur... et ce sont ces deux choses-là que je recherche dans une lecture :) On verra avec Les heures silencieuses ;)
    Bisous et belle soirée Galéa :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, il manque quelque chose pour le vrai coup de coeur, mais je sens qu'elle peut en faire un. Tu lis quand les Heures Silencieuses? je me le lirais bien en même temps que toi en LC
      Des bises Laure

      Supprimer
  14. La fin m'a énormément déçue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement d'accord avec toi Clara (je file lire ton billet, je l'ai manqué)

      Supprimer
  15. J'ai bien l'intention de lire cette auteur que je ne connais pas encore mais ce ne sera pas avec ce livre, c'est sûr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, j'ai vraiment le sentiment que c'est un auteur qui fait des livres qui répondent à ma sensibilité/

      Supprimer
  16. J'adore lire des billets qui enfin ne me donnent pas envie de me ruer (encore) chez mon libraire ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas sur "Noces de neige" mais j'espère avoir montré que j'aimais Josse même si son dernier opus n'est pas abouti.

      Supprimer
  17. Les heures silencieuses est vraiment un beau roman. Tu devrais aimer. Dommage pour celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le crois aussi Sylire, en plus le sujet me parle beaucoup. Je crois l'avoir trouvé en poche. Merci de ton passage.

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)