mardi 4 décembre 2012

Infiltration dans la blogosphère: 7 semaines

Bientôt 2 mois que j'ai ma vie parallèle sur la blogosphère.

Je tire donc mes premières conclusions (je ne garantis rien quant aux qualité et pertinence de ce billet)

1: Les blogs sont presque exclusivement tenus par des filles, femmes, mères. L'un dans l'autre, ça tombe bien, j'en suis une! Mais une question se pose néanmoins. Pourquoi? Davantage de temps que les hommes? Introspection permanente? Vide social sidéral ? En ce qui me concerne, bloguer me fait prendre l'air. J'erre, je ris, je me révolte...en fait je m'aère virtuellement entre le travail, les machines, les purées, le ménage, le rangement, la préparation de Noël, les sorties d'écoles, les activités des enfants!

2: Depuis que je blogue, je travaille plus lentement et je lis beaucoup moins. C'est un fait (et pas le meilleur). Le temps que je passe sur mon blog est assez restreint (2 billets par semaine ne prennent pas des nuits à écrire ...même pour moi). En revanche, le temps que je passe sur celui des autres est ahurissant. J'avais fermé mon compte Facebook, trop chronophage (et moyennement intéressant), pour finir dans les délais mon travail. Peine perdue! J'ai consacré des après-midi entières à déambuler de blogs en blogs. 

3: Aucune de mes amies réelles ne connait Sous les galets. Mais j'ai rencontré de nouvelles copines virtuelles avec lesquelles j'ai, ou pas, quelques points communs. On se découvre à chaque billet, on en apprend un peu plus, on correspond en off. Evidemment, je prends le risque d'en perdre à mesure que j'avance, que je montre mes failles (et mes vices). On craint toujours de blesser quelqu'un par un livre qu'on n'a pas aimé ou une blague mal venue...

4: Ce blog m'accompagne sur le chemin de la modernité. C'est un blog nourrisson qui manque encore de tout. Par exemple, j'aimerais répertorier les sites sur lesquels je perds mes précieuses minutes de travail, j'ai trouvé le gadget, mais à chaque fois, ma mise en page saute. Je dois donc encore, humblement, faire mon chemin vers la maîtrise de Blogger. J'ai déjà réussi à lister les livres que j'ai lus depuis 7 semaines, ce n'est pas si mal.

5 : Je suis devenue une grande "fauteuse" d'orthographe, je n'ai pas toujours le temps de me relire convenablement. Je suis omnibulée par les fautes que je laisse, je les traque mais il y en a toujours une qui m'échappe. C'est une honte mais c'est comme ça.

6: J'ai découvert les règles de la vie parallèle de la blogo. Il y a des challenge littéraires (je tente celui de Colette, on verra bien), des blogs qui notent les blogs des autres (des concours de blogs en somme), des jeux questions que les blogueuses se renvoient entre elles (que j'aime bien, ça révèle des aspects des blogueuses mystérieuses). Bref un monde à part, avec ses codes, ses lois, ses dominants...L'avantage c'est qu'on n'est pas obligée d'adhérer à tout, on peut rester une blogueuse solitaire (enfin pas trop quand même)

7: avoir son blog n'empêche pas de sous-mariner (il y a encore des blogs où je n'ose pas laisser de message). Avant d'avoir mon blog  à moi, j'avais mes petits chouchous, sur lesquels je me jetais fébrilement. Un sur deux a quitté brutalement la blogo (où s'est éteint doucement) quand j'ai créé Sous les galets. Je n'y vois aucune relation de causalité, mais ça m'a fichue un coup quand même. Etre blogueuse c'est voir l'envers des blogs. L'envers d'un blog, c'est sa blogueuse. Il y a des blogs sublimes tenus pas des blogueuses moyennement sympathiques. Inversement, il y a des blogueuses très populaires qui prennent le temps de répondre, alors que franchement, elles n'ont pas besoin d'un blog débutant dans leur liste de favoris...et pourtant, elles ne sont pas avares d'un mot gentil. Et puis, il y a les vipères de la blogo, vipères anonymes qui distillent petites phrases méchantes et leçons de moral sur les blogs des autres. Elles ne sont jamais venues jusqu'à chez moi, mais je les croise sur les blogs des autres. Comme dans la vie réelle finalement, il y a des gens plus ou moins sympathiques.


 8: Enfin, comme dans la vie réelle, je ne me suis toujours pas trouvé d'identité virtuelle. Qu'est ce que ce blog? Je ne lis pas assez vite pour faire un blog littéraire. Je ne suis pas assez douée de mes mains pour présenter des choses que j'aurais créées de mes 10 doigts, inutile donc espérer un blog déco-créa. Ce n'est pas le malheureux bonnet en crochet que je me suis épuisée à faire pendant 15 jours qui m'a décomplexée. Je suis quelqu'un trop incertain pour faire une blog d'humeur, mes convictions politiques et sociales sont fluctuantes, je suis influençable et je ne sais pas convaincre. Ce n'est pas non plus un journal intime, je ne suis pas assez constante pour ça et mon intimité a un intérêt tout relatif. Ce n'est pas un blog familial, j'en ai déjà un (prétentieuse que je suis, c'est le niveau zéro du blog, pas de texte, pas de mise en page). Il est destiné à la famille éloignée, j'y balance régulièrement des photos ensuite téléchargées et exposées dans le salon de mes beaux-parents.

Donc, je ne sais pas bien ce qu'est ce blog, mais il a quelques lectrices, je ne connais réellement aucune d'entr'elles, mais ça me suffit. C'était ce que j'étais venue chercher. 
Ma fenêtre à moi sur le monde.

18 commentaires:

  1. Tu as tout compris ... le principal c'est d'y trouver ton compte. Tu adapteras le rythme et le contenu au gré du temps. Au début on est toutes pareilles on va beaucoup voir les blogs, après on sélectionne davantage parce qu'on ne peut pas passer sa vie sur l'ordi ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Le mieux pour chacun(e), c'est de faire ce qu'on aime, c'est le cas ici pour toi, non ? Et puis le risque d'un blog trop thématique c'est d'y être enfermé (pour une fenêtre ouverte, c'est un comble !), petit à petit on trouve son créneau, ses lectrices et c'est très bien comme ça. Heureusement que tous les blogs ne se ressemblent pas ! Et j'aime ce mystère autour des blogueuses...

    RépondreSupprimer
  3. Je me retrouve pas mal dans ce récapitulatif : l'anonymat, les rencontres, le temps passé à lire d'autres blogs, la découverte de l'envers du décor, et finalement beaucoup de plaisir sans prétention.

    RépondreSupprimer
  4. Je crois pouvoir prendre pratiquement tout ce que tu dis à mon compte, bcp de temps passé à lire les blogs des autres, parfois on se perd un peu et pfft on a pas vu le temps passé alors alors on fait des choix et cela vient vite car on se rend compte que les affinités sur la blogosphère c'est effectivement pareil que dans la vie
    j'apprécie qu'on prenne le temps de me faire des commentaires et donc j'essaie aussi d'y accorder du temps
    Et puis il ne faut pas hésiter à faire des pauses ça laisse le temps de souffler un peu ET de lire

    RépondreSupprimer
  5. tout est dit :) l'essentiel est que cet "exercice" reste un plaisir pour toi. Pour ceux de "l'extérieur", cela reste sans doute superficiel, ce qui l'est en partie évidemment, mais on y fait parfois des rencontres amicales qui valent bien le -plus ou moins long - détour :)
    J'aime beaucoup te lire en tout cas, et peut etre que tu te dévoileras un peu plus au fil du temps:)
    bizzz

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup ce billet "compte rendu" ! Et tout y est dit . Au fond, en deux mois, tu as cerné le principal :) C'est amusant, ou déroutant de constater l'évolution des blogs : Quand on traine sur la blogosphère depuis qq années, on constate des arrêts -brutaux ou très progressifs- on se dit au bout d'une certain temps "mais unetelle, que devient-elle ?". On la retrouve ailleurs …Ou pas. Il y a celles qui changent -Brutalement ou insidieusement- Et il y a celles qui restent les mêmes, celles qu'on peut "délaisser" quelques temps parce qu'on a d'autres choses à faire dans la "vraie vie" mais qui t'accueillent comme si on s'était quittées la veille. Il y a les belles rencontres, les rencontres au hasard et celles provoquées. Les rencontres qui resteront orphelines et les rencontres qui feront des petits…La vie quoi :)
    ..Pour le côté chronophage, ça passera… Je crois qu'on y a toutes passé beaucoup trop de temps à nos débuts :) -Idem pour l'orthographe : C'est une faille chez moi et je suis morte de honte quand je trouve une faute -que je corrige illico…Malheureusement j'en laisse passer beaucoup trop :(-

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien moi aussi je joue dans la même catégorie, et ça me réconforte de voir que je ne suis pas la seule à continuer bravement à écrire "un peu de tout un peu de rien" sans que ce soit rangé dans des cases.Et pas capable non plus de maîtriser tous les aspects de mon blog
    Des blogs masculins, il y en a, mais ils sont surtout politiques, économiques (mais l'économie Savante, hein, pas la compta du ménage!)philosophiques et entrepreneurs bref que des choses barbantes (oups l'ai-je dit?)
    Suis contente de t'avoir rencontrée!Filo, la cyber-quiche

    RépondreSupprimer
  8. Ton blog n'est ni culinaire, ni familial, ni littéraire, ni, ni, ni... ni surtout une pâle copie de ce qui peut se faire ailleurs. Il a son existence propre, son style propre, et c'est ce qui fait son charme. J'aime venir ici, c'est pourquoi je l'ai mis en référence dans mon blog. Lorsque je découvre un blog, je le mets en favori, et je laisse passer de nombreuses semaines avant de l'intégrer à ma liste. Le tien est venu tout droit se faire référencer chez moi sans délai !
    Pour le reste, temps passé, amitiés découvertes, rencontres réelles passionnantes.... il en va de même pour moi !

    RépondreSupprimer
  9. Je ne sais pas ce que tu veux faire de ton blog, mais tu écris bien, tes photos sont jolies : moi ça me suffit pour aller y faire un petit tour! N'aies pas peur de laisser des messages, au pire tu tombes sur une igrate qui ne te réponds pas, au mieux tu te fais une nouvelle amie !

    RépondreSupprimer
  10. moi, j'aime venir faire un tour dans ton univers parce qu'il est différent des autres, qu'il est très bien écrit, qu'il m'invite souvent à me poser des questions.Je suis d'accord avec beaucoup de tes remarques, les blogs sont chronophages, ils sont en marge de la vie réelle. C'est justement ce qui m'amuse et de dépayse j'ai un peu l'impression d'avoir deux vies !
    bises glacées et belle journée

    RépondreSupprimer
  11. je vais essayer à nouveau de laisser un petit com (parce que ça passe ou pas .. mystère ) !!!
    j'ai découvert votre prose grâce à madame notre styliste et j'aime beaucoup venir ici... ce billet est si vrai (enfin moi je m'y retrouve !)et vos critiques m'enthousiasment (ou pas !!!) mais le ton léger et grave à la fois m'enchante ! en espérant vous lire encore et encore..très bel Avent !

    RépondreSupprimer
  12. Je n'ai pas vraiment d'identité...et ce qu'il faut trouver pour aimer la blogo, c'est son propre rythme. Quand on veut comme on veut. Mais c'est un monde attachant oui.

    RépondreSupprimer
  13. J'aime beaucoup ton billet (tu as dû remarquer que sur la bloggo on se tutoie, ça va plus vite ;-) Tu as complètement cerné cet univers incroyable, qui de mon côté, accompagne ma vie réelle depuis plus de 6 ans... Bon par moment on a envie de tout arrêter, de retomber dans l'anonymat de notre vie réelle et puis parfois ça nous reprend... Effectivement à chacune de prendre son rythme et pas de pression, on écrit quand on a le temps, on répond quand on a le temps ! Welcome !!!

    RépondreSupprimer
  14. Après quelque temps, tenir un blog peut devenir un calvaire, une discipline, un plaisir voire : une addiction. Je te souhaite d'y prendre goût.

    RépondreSupprimer
  15. je sous marine régulièrement sur ce joli blog qui a sa petite touche personnelle ... et ça c'est vraiment sympa !
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  16. Et voilà... en sautant de blog en blog j'arrive ici à pieds joints et sais, déjà, que j'y reviendrai. Belle journée glacée.

    RépondreSupprimer
  17. Mais voilà que je vais lire tous tes billets... j'aime beaucoup celui-ci qui décrit bien les impressions ressenties en arrivant sur la "blogo". C'est un monde bien particulier avec ses codes et ses personnalités, comme dans la vraie vie... avec le pire, et le meilleur...
    Bienvenue dans un monde meilleur alors ! ;-)

    RépondreSupprimer
  18. des impressions justes et pertinentes. Tout comme les précédents commentaires, mon fil conducteur est le plaisir. Je n'arrive pas à rédiger un billet pour chaque lecture, et ce n'est pas le but. Ce que j'aime dans la blogo c'est ce partage, ces échanges. Prendre ce dont j'ai envie et besoin même si le temps manque.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)