mardi 23 octobre 2012

Le syndrome du sous-marin

Avant de soulever les galets de Méditerranée, j'allais sur les blogs des autres en sous-marin. Je ne laissais jamais de messages. J'avais toujours la sensation d'être importune ou illégitime. Pourquoi ?
Sur les blogs qui recueillaient de nombreux commentaires, j'avais le sentiment d'interrompre une discussion entre amies...un peu comme quand on déménage en cours d'année et, qu'enfant, on entend les autres écoliers blaguer dans la cour parce qu'ils se connaissent tous et bien. J'osais encore moins sur les blogs plus intimes. Je me disais qu'ils étaient peut-être destinés qu'à certaines personnes...

Début octobre, la jetée après un orage remarquable

 Parfois, j'avais l'impression d'être voyeuse, de me dissimuler dans l'ombre et d'avancer masquée. Je me suis retenue souvent, sur des pages touchantes et délicates, de ne pas laisser de messages de réconfort ou d'encouragements. Certains mots étaient tellement intimes, tellement frappants que je me retirais doucement. Certains blogs me fascinaient! Combien d'après-midi ai-je passé à remonter dans les archives de sites passionnants, à sourire et m'interroger avec des blogueuses qui avaient une belle plume, de l'humour de la poésie. Il y a les blogueuses qu'on voudrait comme copines, d'autres qu'on aimerait éviter de croiser mais qui nous font rire, des blogueuses talentueuses qui nous complexent, des blogueuses pleines de certitudes qui nous rendent indécises, des blogueuses timides, réservées...


Dimanche dernier, sur la digue du phare

Il faut dire que j'ai le don de débusquer ceux des blogs qui s'interrogent sur leur destin. Je les appelle les blogs du crépuscule...je les découvre quand ils s'essoufflent...J'ai un don pour ça.

Blogspot m'a livrée le nombre de visites que "sous les galets" a reçues. Et force est de constater que je ne suis pas la seule à ne pas oser, à ne pas vouloir, à ne pas être suffisamment sûre et certaine que ça en vaille le coup, à ne pas forcément aimé le propos...non, je ne suis pas la seule à passer discrètement sur les pages des autres et m'éclipser sur la pointe des pieds.


Amies sous-marinières
(ou amis sous-mariniers, moins nombreux je présume),
CETTE PAGE EST POUR VOUS!

11 commentaires:

  1. Bloup, bloup, bloup, je remonte à la surface, mon périscope m'a dit qu'il n'y avait personne en vue...
    Je n'ai jamais sous-mariné ici puisque c'est mon premier passage. Mais même constat chez moi, beaucoup de passage mais beaucoup moins de commentaires. C'est dommage parce que je trouve que c'est souvent inspirant pour celle qui écrit !

    RépondreSupprimer
  2. 2e com !Je viens de voir le préambule, j'aurais pu écrire le même !
    J'aime beaucoup cet esprit là, une fenêtre sur autre chose, qui sort des cadres habituels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  3. Merci d'avoir laissé un commentaire sur mon blog, cela me permet de découvrir le vôtre. Je préfère le vouvoyement, mais quand je suis à l'aise je l'oublie... et ici je me sens bien... c'est un style d'écriture qui me plait, un esprit qui correspond au mien.
    Je me réjouis de voir la suite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alfonsine de ces gentilles lignes qui me touchent. J'ai effectivement une tendresse particulière pour les blogs qui gardent des pages pour les romans, et je suis toujours ravie quand on fait ressurgir des livres sortis il y a quelques années...Merci de votre visite. (j'ai tendance à vouvoyer mais ça ne me dérange pas qu'on me tutoie!)

      Supprimer
  4. Plus sous-marine puisque c'est mon second commentaire ici ! ;) Mais oui, le décalage entre le nombre de visites et le nombre de commentaires et parfois grand ! Peu importe, si la courbe des visites est croissante. Et puis un blog, c'est comme la vie, parfois on a envie de "parler", parfois non. J'ai commencé comme toi, à aller sur des sites de filles sans commenter (des blogs que je ne visite plus depuis que j'ai compris un peu le fonctionnement de certaines "castes") et puis j'ai commencé à poster deux trois com, sous le "pseudo" relatif de sophielastyliste. Quand j'ai commencé, "Sophielastyliste" n'était pas un "personnage" totalement inconnu :)-Je mets entre guillemet, "personnage" à micro-échelle ! Tout cela vient petit à petit, il est certain qu'au début on est très attaché au nombre de visites, mais ça "se tasse" au fur et à mesure. Ce qui compte le plus, c'est le plaisir d'écrire ou de partager, et il me semble que tu es bien partie ! Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sophie vous resterez mon tout premier comm´, et pour être honnête, je m'attendais à poster dans le vide au début, donc c'est plutôt une bonne surprise pour moi qu'il y ait des blogueuses qui passent ici (et vous n'y êtes pas pour rien) Merci à vous

      Supprimer
  5. Un drôle de monde, la blogo.... Sans blog, je ne saurai sans doute rien faire de mes doigts, je n'aurais pas eu la motivation, l'inspiration. Je déteste certains comportements grégaires, et pourtant... en y participant, je me mets dans le troupeau. Je ne sais pas où me situer dans les blogs que tu décris, sans doute m'essoufflé-je un peu. Ne pas se laisser prendre "au jeu" du toujours plus est peut être une solution pour rester vraie/honnête/soi-même/ sur son blog?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai adoré votre billet ce matin Fanny, le blog est peut-être le moyen de déposer une jolie partie de soi sur la toile! Pas complètement nous-même mais pas fondamentalement différent de ce qu'on est (ou de ce qu'on aimerait être). J'adore l'anonymat de la blogosphère , et le hasard des rencontres virtuelles se révèle parfois bienveillant !

      Supprimer
  6. Belle définition du sous-marin dans laquelle je me reconnais !

    Emma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous remercie d'autant plus Emma d'y avoir laissé un message. Entre sous-marinières on se comprend!

      Supprimer

Les commentaires sont modérés car je n'accepte que les remarques qui encensent mes billets ou qui crient au génie.
Merci de votre passage
(je plaisante!! La modération est activée pour échapper aux vérifications diverses et variées dont tout le monde sature ;-)